//img.uscri.be/pth/7d3928a8999ca597a44b59a5ff197b55b21c288b
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Histoire de la Renaissance

De
200 pages
La Renaissance marque le début des Temps modernes. En cela, elle constitue la source intellectuelle et esthétique de notre culture. À travers ses grands thèmes, ses grands événements et ses grandes figures, ce livre donne des repères pour comprendre cette époque florissante et sa place dans l'histoire de France. Organisé par domaine et par mots-clés, il propose de nombreux outils pédagogiques (synthèses, chronologies, cartes...) qui en font un ouvrage vivant, clair et accessible.



  • Une approche nouvelle

  • Un guide facile à consulter

  • Un livre complet



  • Politique

  • Religions

  • Société

  • Economie

  • Guerre et calamités

  • Sciences et techniques

  • Civilisation

Voir plus Voir moins
Marie-Anne Michaux Histoirede la Renaissance
Mots-clés
EYROLLES PRATIQUE
Une approche nouvelle
Un guide facile à consulter
Un livre complet
Histoirede la Renaissance
La Renaissance marque le début des Temps modernes. En cela, elle constitue la source intellectuelle et esthétique de notre culture. À traversses grands thèmes, ses grands événements et ses grandes figures, ce livre donne des repères pour comprendre cette époque florissante et sa place dans l’histoire de France. Organisé par domaine et par mots-clés, il propose de nombreux outils pédagogiques (synthèses, chronologies, cartes…) qui en font un ouvrage vivant, clair et accessible.
Marie-Anne Michaux Marie-Anne Michaux est diplômée de l'École du Louvre et du Royal College of Art de Londres. Elle enseigne actuellement à l'École du Louvre.
10
Histoire de la Renaissance
Dans la collection Eyrolles Pratique : πQCM de culture générale, Pierre Biélande πLe christianisme, Claude-Henry du Bord πCitations latines expliquées, Nathan Grigorieff πQCM d’histoire de France, Nathan Grigorieff πReligions du monde entier, Vladimir Grigorieff πLes philosophies orientales, Vladimir Grigorieff πPhilo de base, Vladimir Grigorieff πDécouvrir la psychanalyse, Édith Lecourt πLe bouddhisme, Quentin Ludwig πComprendre le judaïsme, Quentin Ludwig πComprendre l’islam, Quentin Ludwig πComprendre la kabbale, Quentin Ludwig πDictionnaire des symboles, Miguel Mennig πHistoire du Moyen Âge, Madeleine Michaux πL’Europe en 200 questions-réponses, Tania Régin πQCM illustré d’histoire de l’art, David Thomisse πComprendre le protestantisme, Geoffroy de Turckheim
M a r i e - A n n eM i c h a u x
Histoire de la Renaissance
Éditions Eyrolles 61, Bd Saint-Germain 75240 Paris Cedex 05 www.editions-eyrolles.com
Avec la collaboration de Patrice Beray Mise en pages : Istria Illustrations : © Marie-Anne Michaux
er Le code de la propriété intellectuelle du 1juillet 1992 interdit en effet expressé-ment la photocopie à usage collectif sans autorisation des ayants droit. Or, cette pratique s’est généralisée notamment dans les établissements d’ensei-gnement, provoquant une baisse brutale des achats de livres, au point que la possibilité même pour les auteurs de créer des œuvres nouvelles et de les faire éditer correctement est aujourd’hui menacée. En application de la loi du 11 mars 1957, il est interdit de reproduire intégralement ou partiel-lement le présent ouvrage, sur quelque support que ce soit, sans autorisation de l’éditeur ou du Centre Français d’Exploitation du Droit de Copie, 20, rue des Grands-Augustins, 75006 Paris.
© Groupe Eyrolles, 2007 ISBN 10 : 2-7081-3690-9 ISBN 13 : 978-2-7081-3690-8
Sommaire
POLITIQUE .. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .7 Monarchie absolue . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .9 tat . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .19 Noblesse .. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .27
RELIGIONS .. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 37 Catholicisme .. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .39 Islam .. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .47 R forme. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .53 R formecatholique .. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .59
SOCIÉTÉ .. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .67 Ordres .. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .69 Fran ais. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .77
ÉCONOMIE .. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .87 Agriculture .. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .89 Commerce . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .99 Fiscalit .. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .111 Industrie .. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .119
GUERRES ET CALAMITÉS. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 129 Guerres .. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .131 Calamit s. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .139 Guerres de religion. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .147
SCIENCES ET TECHNIQUES. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 157 Sciences .. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .159 Techniques .. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .169
CIVILISATION . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 177 Vie quotidienne. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .179 Arts .. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .189
5
Politique
La cérémonie du sacre mise en place à l’époque médiévale scelle pour le peuple l’union du monarque à son royaume. Mais à la Renaissance ce lien intangible entre le « corps royal » et le « corps du royaume » est plus clairement défini : les notions de justice et de dignité royale sont immortelles. Le souverain n’est que l’incarnation, certes sacrée mais toujours terrestre, de cette monarchie qui le dépasse. Sa mort signe la transmission immédiate de sa dignité royale à son successeur. Cette conception permet d’assurer la légitimité de l’autorité du souverain sur son royaume et renforce l’idée de la supériorité du sang royal sur les autres.
Chronologie
1 4 8 8 - 1 4 9 8— Règnepersonnel de Charles VIII. 1 4 9 1— CharlesVIII épouse Anne, duchesse de Bretagne. 1 4 9 7du Grand Conseil.— Création 1 4 9 8 - 1 5 1 5de Louis XII.— Règne er 1 5 1 5 - 1 5 4 7— Règnede François I. 1 5 2 3— Confiscationdu fief du connétable de Bourbon. 1 5 4 7 - 1 5 5 9d’Henri II.— Règne 1 5 5 2— Créationdes présidiaux, des postes d’intendants et de trésoriers généraux. 1 5 5 9 - 1 5 6 0de François II.— Règne 1 5 6 0 - 1 5 7 4de Charles IX.— Règne 1 5 6 1— Créationdu poste de surintendant des finances. 1 5 7 4 - 1 5 8 9— Règned’Henri III. 1 5 8 8mai, journée des Barricades à Paris, contre le roi.— 12 23 décembre, assassinat sur ordre du roi du duc Henri de Guise. 1 5 8 9 - 1 6 1 0d’Henri IV, premier roi Bourbon. La dynastie— Règne des Valois s’achève avec la mort d’Henri III. 1 5 9 5du duc Charles de Guise au roi.— Soumission 1 5 9 7intendant permanent dans une province.— Premier 1 6 0 1— HenriIV obtient la Bresse, le Bugey, le Valromey et le pays de Gex.