//img.uscri.be/pth/974e390eedcd0881cb777664e24fee4405edf647
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 16,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : PDF

avec DRM

L'approche transdiagnostique en psychopathologie

De
224 pages
L'approche catégorielle, ou par diagnostic, (DSM, CIM) implicitement calquée sur un modèle médical inadapté en psychopathologie, est d'un intérêt limité pour le praticien et est rejetée par un nombre croissant de thérapeutes et de chercheurs pour la pauvreté de ses apports conceptuels. Face à ces limites, l'approche transdiagnostique reçoit une attention croissante. Elle  considère que les processus psychologiques responsables des troubles psychologiques sont communs à tous les troubles d’apparence très différents. Parmi ces processus, on trouve la tendance à l’évitement, la rumination, la difficulté à désengager son attention de ses pensées et de ses émotions, ou encore l’impulsivité. Sur la base de ces travaux, des protocoles de soins commencent à être proposés et évalués, et pourraient révolutionner le travail quotidien des thérapeutes comme le devenir des patients qu’ils prennent en charge.
 
 

 

 

Voir plus Voir moins
L'approche catégorielle, ou par diagnostic, (DSM, CIM) implicitement calquée sur un modèle médical inadapté en psychopathologie, est d'un intérêt limité pour le praticien et est rejetée par un nombre croissant de thérapeutes et de chercheurs pour la pauvreté de ses apports conceptuels. Face à ces limites, l'approche transdiagnostique reçoit une attention croissante. Elle  considère que les processus psychologiques responsables des troubles psychologiques sont communs à tous les troubles d’apparence très différents. Parmi ces processus, on trouve la tendance à l’évitement, la rumination, la difficulté à désengager son attention de ses pensées et de ses émotions, ou encore l’impulsivité. Sur la base de ces travaux, des protocoles de soins commencent à être proposés et évalués, et pourraient révolutionner le travail quotidien des thérapeutes comme le devenir des patients qu’ils prennent en charge.