Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 5,95 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Partagez cette publication

Vous aimerez aussi

L’ØclipsedudogmeDaykass
L’Øclipsedudogme
le temps del ouverture
ESSAI' manuscrit.com, 2002
ISBN: 2-7481-2141-4 (pourle fichiernumØrique)
ISBN: 2-7481-2140-6 (pour le livreimprimØ)Avertissement del Øditeur
DØcouvertparnotrerØseaudeGrands Lecteurs(libraires,revues,critiques
littØraires etde chercheurs),ce manuscritestimprimØ telunlivre.
D Øventuelles fautesdemeurentpossibles;manuscrit.com,respectueuse de
lamiseenformeadoptØeparchacundesesauteurs,conserve,àcestadedu
traitement de l ouvrage, le texte en l Øtat.
Nous remercions le lecteur de tenir compte de ce contexte.
manuscrit.com
5bis, rue de lA’ sile Popincourt
75011 Paris
TØlØphone:0148075000
TØlØcopie : 01 48 07 50 10
www.manuscrit.com
contact@manuscrit.comJe ne suis personne, n importe qui, une personne parmi
les milliards et milliards qu il y a sur cette Terre. Je
n ai rien que vous n ayez pas, je ne suis rien que vous
ne soyez pas. J’utilise peut-Œtre une autre maniŁre de
faire, je suis entourØ peut-Œtre d autres circonstances,
mais tout ce qu il sera dit dans ce livre, l’est pour tout
le monde, nul ne saurait y Øchapper.
Maintenant, ce qu il va Œtre dit aurait pu l Œtre de
mil maniŁres, mais je n’en ais choisie qu une : la
directe, sans adjonction de colorants ni de conservants.
D ailleurs le contenu de ce livre ne m appartient
nullement, celui-ci n appartient qu , ce que je vais
appeler: LaConscience. Etrien de ce que je vais Øcrire
n est ni nouveau, ni amusant, ni meilleur que d’autres
Øcrits, simplement il pourrait Œtre Øcrit, par le jeu du
temps et de l espace, autrement.
De quoi parle ce livre ? de Tout et de rien, c est à dire
de nous, de vous, de toute l’humanitØ, y compris ses
visiteurs…On m’a dit une fois qu on Øtait Tous des plumes sans
encre, et qu on commen ait à Øcrire seulement quand
on Øtait prØsents, ici et maintenant, entiers, intŁgres.
Reste à savoir comment Œtre prØsent ou plut t, comment
cesser de ne pas Œtre prØsent. Je ne crois pas que ce
livre apporte une rØponse quelconque ; tout au mieux,
il apportera des possibles chemins vers des rØponses,
car une fois qu on est aller au-del du prØjugØ, reste
la ressentie. Alors, il ne s agira que d’observer, de
ressentir et d examiner sainement le monde entier. Mais
croyez bien, cette critique est une forme d amour, car
elle est sincŁre et juste.PREMIER ASPECT
Oø sommes-nous ? Nous sommes dans une Pla-
nŁteplusoumoinsronde,setrouvantdansununivers
rempli d autres astres et apparemment sans fron-
tiŁres. Certainsd entrenoussententqu ilssonttom-
bØssur cetteTerre, qu ilsontchutØdepuistrŁshaut.
D’autres sentent qu ils y ont ØtØ dØposØs, un beau
jour. Et d autres encore sentent qu ils ont dØmØ-
nagØouqu onlesaabandonnØsici,surcetteplanŁte.
Le plus certain, c est qu on a passØ, comme dans
un tunnel, de l obscuritØ vers cette Terre illuminØe
par ce Soleil immense. Ensuite, on peut dire qu il
y a beaucoup de maniŁres de rØagir : on pleure tris-
tement, d une maniŁre hystØrique, silencieusement,
etc. Une fois ces instants passØs, on va se trou-
ver quelque part sur cette planŁte, entourØs des per-
sonnes plus ou moins familiŁres. Par la suite, nous
allons nous trouver dans, ce que la plupart d entre
nous appelle : un foyer ; que cela soit grand, pe-
tit,beau,moche,àl airlibrecommeentredesmurs,
il sera le lieu oø nous allons grandir. Et nous al-
lons grandir à c tØ de certaines personnes, que cela
soitdespersonnesquiaurontunliendesangoupas,
nous serons accompagnØs. Maintenant, qu est-ce
que nous allons faire avec ces personnes ? Nous al-
lonsrØveillernoscinqsensetnousallonsmangerpar
ceux-l encompagniedecespersonnes. Aussi,nous
allons rØveiller notre petite conscience de comment
9L’Øclipse du dogme
les choses « marchent », et qu est-ce qu il faut faire
etqu est-cequ ilnefautpasfaire. Autrementdit,on
vasavoirqu’est-cequec estqu un"Qui"etqu est-ce
que c est qu un "Non"(sous la base des termes spØ-
cifiques de la dualitØ).
Ainsi, aprŁs ces dØbuts, on est prŒt à commen-
cer la vie active, accompagnØs par-ci, accompagnØs
par-là ; des choses positives d’un c tØ, des choses
nØgatives de l autre. Et vous allez absorber un peu
des deux. Dans une vie en sociØtØ, il y aura tou-
jourslesdeuxaspects: lebonetlemauvais,etc est
pourcelaquevousØvoluez,carl gevenu,vousse-
rez capables de pendre ce qu on vous a donnØ de
meilleuretdereconna treetrejeterleschosesqu on
vous a donnØes de pire. J ai bien dit : "que vous
serez capables", il en a qui demeurent encore dans
cette phase, simplement dans la capacitØ hypothØ-
tique, loin de la rØaliser, ces personnes aiment pleu-
rer de leur incapacitØ volontaire. Tout dØpend de
l amour excessif aux dØpendances qu un enfant a
vis- -visdespersonnesquil’entourentetdeceluides
ces personnes envers l’enfant ou les enfants.
Les dØpendances sont et seront toujours momen-
tanØsetnesauraientŒtrelelienessentield unerela-
tion. Si tel est le cas, vous Œtes dans une relation de
maladie, une relation qui ne fera qu empirer avec le
temps.
Et ne commencez pas à sortir votre unique argu-
ment stØrile du" personne ne me comprend", car ce
n est pas vrai ! S il y a quelqu’un qui ne vous com-
prend pas c est vous-mŒmes, vous dans votre per-
sonnage minuscule qui ne fait que s auto humilier
devant autrui. Est-ce que vous n’avez trouvez rien
de plus dØbile pour attirer l’attention ? Ayez un peu
derespectenversvous-mŒmes,etcerespectnesaura
qu Œtre contagieux.
10Daykass
J entends dØj ceux qui dirontqu ils n ont pas eu
de la chance. Puis-je demander en quoi ? La rØ-
ponse para t sauter aux yeux : "Je n ai pas eu des
bonnes personnes autour de moi ; ni Madame, ni
Monsieur, ni mes pots ont ØtØ bons envers moi". Et
c’estfini,c estbon,onaØtØdesenfantsoubliØs,mal-
traitØs, abandonnØs, manipulØs, et puis plus rien, on
est devenu des monstres à notre insu ? !!! Permet-
tez-moidevousdirequ onnevousapassimplement
montrØcommentfontlesaveugles,maisencore,que
vous l Œtes restØ volontairement. C’est- -dire, qu
l’uniquepersonnequivousdevezvousenprendre(si
toutes fois ceci vous para t nØcessaire) c est à vous
seul,carsibienonvousaprogrammØd’unetellefa-
çon, vous n Œtes pas uniquement une machine, vous
Œtesaussiunprogrammateur,etdecefait,vouspou-
vez vous reconstruire beaucoup mieux que ces per-
sonnes l on fait. Des centaines de mØthodes vous
trouverez pour vous retrouver, je ne puis que vous
conseiller,toutbonnement,detravaillerlasource,la
cause de tous vos malheurs et non pas les milliers
desconsØquences. Dites-vousbienquetouslesmal-
heurs se trouvent en vous, dans votre intØrieur, bien
avant de se manifester à l extØrieur.
Des machines j en vois tous les jours, mais des
programmateurs avec leurs machines se font rares.
Nonquecelui-cisoitunØluparmilesmilliardsetles
milliards des gens sur cette Terre, mais que c est le
seulquiaeul audacedesimplifiersatŒte,savision,
et qui a fait de l ordre en lui, faisant un peu de mØ-
nage. Ilesttoujoursimportantdefaireunpeudenet-
toyage dans votre foyer interne, un peu de propretØ
pour pouvoir se retrouver, se reconna tre. Combien
d’entrevousseraientcapablesdeseregarderdansun
miroiretdirequelairaleur mecematin? Combien
11

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin