Cet ouvrage et des milliers d'autres font partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour les lire en ligne
On lit avec un ordinateur, une tablette ou son smartphone (streaming)
En savoir plus
ou
Achetez pour : 29,00 €

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Partagez cette publication

Ce rapport est consacré à l’état des observations et de la recherche sur l’ozone dans l’atmosphère. Il met à jour les données contenues dans deux rapports précédents de l’Académie des sciences, dont le fond scientifique reste d’actualité : Ozone et propriétés oxydantes de la troposphère (Lavoisier, 1993) et L’ozone stratosphérique (Lavoisier, 1998).

Il fait le point sur l’évolution de l’ozone troposphérique, dont l’augmentation est néfaste pour la santé et la végétation, et de l’ozone stratosphérique qui a mis en évidence la première manifestation d’un changement d’origine anthropique dans l’environnement et dont la destruction a fait craindre une augmentation nocive du flux solaire UV sur notre planète.


L’ozone présente en effet deux sous-problèmes distincts, d’aspect apparemment contradictoire : trop d’ozone dans certaines régions de la troposphère (notamment près des grandes villes), pas assez dans certaines régions de la stratosphère (particulièrement au dessus de l’Antarctique).

Le rapport met en évidence ces phénomènes distincts, qu’il ne faut pas confondre, car les remèdes éventuels ne sont pas de même nature.

Le problème de l’équilibre de l’ozone dans l’atmosphère et celui du climat sont a priori différents. Cependant, l’état d’un constituant dans l’atmosphère est influencé par les caractéristiques du milieu et une interaction entre les deux problèmes est donc inévitable. Ces différentes interactions sont présentées dans le rapport.
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin