Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Achetez pour : 7,90 €

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

2
L'imaginaire de la guerre dans l'œuvre de Joseph Kessel
3
Alexandre Eyries
L'imaginaire de la guerre dans l'œuvre de Joseph Kessel
Essai
5 Éditions Le Manuscrit
© Éditions Le Manuscrit, 2008 www.manuscrit.com ISBN : 978-2-304-00506-6 (livre imprimé) ISBN 13 : 9782304005066 (livre imprimé) ISBN : 978-2-304-00507-3 (livre numérique) ISBN 13 : 9782304005073 (livre numérique)
6
Je remercie vivement ma grande et belle famille pour sa présence et son soutien. J'adresse enfin toute ma re-connaissance à Sandrine, mon ange, dont l'amour m'a ouvert un chemin de lumière.
8
PRÉFACE
Homme d’action et grand reporter, engagé dans les deux grand conflits mondiaux du e XXsiècle, Joseph Kessel a écrit dans ses ro-mans comme dans ses reportages quelques-unes des plus belles pages sur la guerre, des pages denses, neuves et inspirées. Aussi, dans cet essai stimulant, Alexandre Eyries est-il fondé à ex-plorer l’imaginaire de la guerre dans l’œuvre journalistique et fictionnelle de Joseph Kessel. L’intérêt de la pénétrante exploration que nous propose ce livre vient de la saisie des enjeux psychologiques, éthiques, philosophiques et lit-téraires de la guerre. Chapitre après chapitre, Alexandre Eyries montre comment la guerre se présente à la fois comme une épreuve fonda-trice, fédératrice et comme une expérience libé-ratrice. Il met particulièrement en évidence l’une des spécificités de l’approche kesselienne de la guerre, qui tient dans la fructueuse conjonction d’une approche empirique et d’une approche littéraire de l’événement tragique. Cette relation privilégiée de Kessel à l’Histoire
9
L'imaginaire de la guerre
e duXXsiècle, en sa triple qualité de combattant, de journaliste et de romancier nourri par l’œuvre de Tolstoï, éclaire la réussite majeure du récit de guerre journalistique ou fictionnel : un art de l’instantané rehaussé de notations épiques et enrichi de résonances mythiques. Thème directeur du premier roman de Jo-seph Kessel,L’équipage, la guerre figure encore au cœur de son dernier récit,Les Temps sauvages. AvecL’équipage, publié en 1923, Joseph Kessel fonde le romanesque de l’aviation. L’originalité de l’apport littéraire trouve sa source dans les scènes de combats aériens qui renouvellent sen-siblement l’épopée guerrière. La nouveauté de l’angle de vision crée des perspectives insolites, rend sensible la beauté d’un monde inversé. Dès ce premier récit héroïque se dessinent les quatre principales lignes de force de ce roma-nesque de témoignage : l’authenticité des don-nées de l’affabulation, la puissance dramatique des épisodes de lutte aérienne, la couleur poéti-que et le substrat mythique qui infléchit l’histoire vers la parabole. C’est encore un détour par le mythe, celui d’une France résistante pendant la seconde guerre mondiale, qui permet à l’auteur de L’armée des ombresd’articuler l’histoire indivi-duelle et l’histoire collective, de répondre, en 1944, aux angoisses, aux interrogations et à la crise de conscience des Français. Grâce à son
10