La féerie de Lisa

De
Publié par

La féérie de Lisa est avant tout un enchainement de seize contes féériques. À travers les jardins enchanteurs de chaque royaume, laissez-vous transporter pour une merveilleuse odyssée peuplée de fées, de princesses et de créatures fabuleuses dont le but est de vaincre les forces obscures, afin de dévoiler subtilement la splendeur de l’être. Empreint de romantisme, ces contes vous emmènent au-delà des rêves les plus extravagants.
Publié le : jeudi 16 juin 2011
Lecture(s) : 115
Tags :
EAN13 : 9782748162608
Nombre de pages : 211
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
2
Titre
La féérie de Lisa
3
Titre Lisa Di Lillo
La féérie de Lisa
Contes et Nouvelles
5 Éditions Le Manuscrit
© Éditions Le Manuscrit, 2009 www.manuscrit.com ISBN : 2-7481-6260-9 (livre imprimé) ISBN 13 : 9782748162608 (livre imprimé) ISBN : 2-7481-6261-7 (livre numérique) ISBN 13 : 9782748162615 (livre numérique)
6
Les Cabossés
TABLE DES MATIÈRES
Les délices du vent.................................................9 Les dragons noirs ................................................ 15 Le fantôme du glacier......................................... 43 Le nocturne enchanté......................................... 53 Le miroir de l’océan............................................ 63 Les statues de sable............................................. 69 L’étoile de cristal ................................................. 79 La magie de la lune noire ................................... 95 Le royaume bleu................................................ 103 Le maître, la ballerine et les malures métalliques ................................ 109 Le sapin magique résonne d’une douce mélodie dans la nuit de noël ..... 129 L’île des anges.................................................... 143 La petite fée Mimosa ........................................ 157 L’ombre bleue.................................................... 169 Étrange féerie au royaume des roses ............. 185 La princesse Mirka et les pouvoirs du ciel .... 195
7
Les Cabossés
LES DÉLICES DU VENT
Le prince Ramir, fils du maharajah, était si charmant et gentil qu’il égayait tous les sujets du royaume. Même le vent l’aimait, et pour lui faire plaisir, il soufflait sur le bord de sa fenêtre une brise de délices puisés au jardin. À ce moment, le prince sortait du palais pour caresser les déesses de l’étang. C’étaient des lotus au parfum délicieux dont la beauté séduisait. Chacune était parée d’une robe de pétales délicatement teintée qui resplendissait de nuances rosées. L’une d’entre elles encore plus chatoyante que les autres, enjôlait davantage le prince, qui prenait soin d’effleurer ses pétales tout en douceur. Il la surnomma Satia, car ce nom lui rappelait le charme d’un souvenir qu’il murmurait sans cesse dans la brise du vent. Tout près de l’étang, la présence invisible d’un mage les observait, brûlant d’envie de voir souffrir le Prince. Le soir venu, dans la pénombre du crépuscule, le mage se transforma en une pluie magique de grêlons qui s’abattit sur l’étang. Les
9
La féérie de Lisa
lotus se regroupèrent aussitôt pour protéger leurs pétales, mais comme Satia souhaitait le réconfort du prince, elle se tint à l’écart en espérant très fort qu’il la vit du palais. Soudain ses fragiles pétales s’envolèrent un à un, s’éparpillant dans le jardin. Devenue une tige dénudée, Satia pleurait croyant qu’elle ne plairait plus au prince dorénavant. Le lendemain, alors que les lotus fleurirent de nouveau, Satia, intimidée, leur demanda de former un bouquet pour s’y cacher. Lorsque le prince arriva, il chercha en vain sa petite favorite. Pourtant son parfum flottait dans l’air. Il aperçut soudain une fleur sans corolle et eut un pincement au cœur en voyant que c’était elle. Qui a pu lui faire subir un affront pareil, se demanda-t-il, en s’éloignant discrètement pour éviter de l’humilier davantage. Ce jour-là, le prince se donna beaucoup de mal pour tenter de retrouver les nombreux pétales de Satia. Or dans la nuit, alors que les fleurs dormaient, il les déposa soigneusement autour d’elle. À l’aube, dès son réveil, Satia irradiait de bonheur en revêtant ses précieux pétales. Cependant il en manquait un, ce qui risquait de faire faner les autres. La pauvre petite fleur se mit à chercher partout parmi la ronde de lotus, soudain elle vit au loin un vautour qui le tenait dans son bec. Heureusement, il venait vers elle. Satia se glissa aussitôt sur le bord de l’étang afin
10
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.