//img.uscri.be/pth/89525ee23d792926237103de949767a4064732ac
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 5,95 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Le train de Jamarthur

De
99 pages
C'est l'histoire d'un homme à qui l'on propose, eu égard à sa sagesse, d'écrire sur des thèmes qui lui plaisent. Un des ses frères l'y encourage. Il décide donc de répondre favorablement à cette demande. Mais malheureusement, le projet qu'on lui propose n'est pas mené à bien. Ses textes restent dans un tiroir. Un beau jour, en les relisant, il eut envie de pleurer. Ce qu'il avait dit c'est ce qu'il voulait dire mais qu'il ne pouvait pas dire. Il décida donc d'ajouter à ses textes d'autres et, alors qu'il pensait à des sujets tels que l'amour, l'idée d'un train dont les compartiments seraient ces thématiques, s'imposa à lui. C'est ce train qui est celui de Jamarthur. On vous invite à le prendre. Le voyage est merveilleux.
Voir plus Voir moins

2

Le train de Jamarthur

3
Jean-Gabriel Montauban
Le train de Jamarthur

Roman
5Éditions Le Manuscrit























© Éditions Le Manuscrit, 2007
www.manuscrit.com

ISBN : 2-7481-9656-2 (livre imprimé)
ISBN 13 : 9782748196566 (livre imprimé)
ISBN : 2-7481-9657-0 (livre numérique)
ISBN 13 : 9782748196573 (livre numérique)

6 .






Quand j’étais jeune, je voulais être Roi
Quand je fus Roi, je n’étais plus jeune
Maintenant que je ne suis ni jeune, ni Roi
Je me rends compte que j’ai toujours été heureux
Car j’ai toujours été, soit jeune, soit Roi.

8
PROLOGUE
Il avait envie d’écrire. Pas une envie folle
puisque, comme chez la plupart des humains,
son désir d’atteindre le but qu’il espérait était
supérieur à sa volonté d’entreprendre. Les
années passaient. Cet homme, qui se
prénommait Jamarthur, avait la cinquantaine.
L’âge de la sagesse. Un de ses grands frères,
Théodore, avec lequel il avait le plus de repères
d’enfance, lui disait souvent qu’il devait rédiger
ses souvenirs tant ceux-ci -surtout ceux
concernant leurs relations- lui paraissaient
intéressants. Jamarthur répondait
invariablement « c’est une bonne idée ». Mais il
ne se décidait jamais à franchir le pas. Non pas
qu’il ne s’en sentait pas capable. Il avait toujours
été meilleur élève de sa classe. Brillant en
français, excellent en mathématiques et d’une
bonne culture générale. Il n’en voyait tout
simplement pas l’utilité. Pourquoi raconter son
enfance ? Qu’apporterait-il à ses lecteurs ? Ne
serait ce pas un moyen d’ajouter à sa notoriété ?
Il pensait à des ouvrages comme le Petit Prince
9