Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Modélisation et simulation numériques en formage virtuel

De
578 pages
Cet ouvrage fait le point sur les méthodes actuelles les plus performantes pour modéliser, simuler et optimiser les procédés de mise en forme des structures minces et massives et d'en donner les tendances des nouvelles méthodes innovantes actuellement en cours de développement et qui feront à n'en pas douter les "outils" industriels de demain dans le domaine du formage virtuel.
Par rapport aux ouvrages récents dédiés aux méthodes numériques en mise en forme, le principal apport de ce livre se trouve rassemblé au deuxième chapitre qui concerne le développement des modèles de comportement multiphysiques à fortes capacités prédictives, utilisables dans les codes de calcul des structures pour simuler et optimiser tous types de procédés de mise en forme par grandes déformations irréversibles de structures métalliques minces et/ou massives et leur "optimisation" vis-à-vis de l'avènement de l'endommagement ductile.
Préface. Avant-propos. Principe des notations utilisées. Chapitre 1. Éléments de mécanique et de thermodynamique des milieux continus. 1.1. Éléments de cinématique et de dynamique des milieux continus matériellement simples. 1.2. Sur les lois de conservation de la physique des milieux continus matériellement simples. 1.3. Thermodynamique des milieux continus matériellement simples et nécessité des modèles de comportement. 1.4. Mécanique des milieux continus généralisés. Théorie des milieux micromorphiques. Chapitre 2. Modélisation du comportement thermomécanique endommageable des métaux. 2.1. Sur les principaux schémas de modélisation du comportement des milieux continus matériellement simples. 2.2. Comportement et rupture des métaux et alliages. Sur quelques aspects physiques et phénoménologiques. 2.3. Cadre théorique de la modélisation et principales hypothèses. 2.4. Potentiel d'état. Relations d'état. 2.5. Analyse des dissipations. Équations complémentaires. 2.6. Prise en compte d'une variation de volume induite par l'endommagement. 2.7. Modélisation du contact et frottement entre solides déformables. 2.8. Modélisation non locale du comportement endommageable dans le cadre des milieux micromorphiques. Chapitre 3. Résolution numérique de problèmes de mise en forme des matériaux et des structures. 3.1. Problème de valeurs initiales et aux limites associé à la mise en forme des matériaux et des structures. 3.2. Discrétisation temporelle et spatiale du PVIL. 3.3. Sur quelques schémas de résolution globale du PVIL. 3.4. Schémas d'intégration locale : calcul des variables d'état. 3.5. Analyse adaptative des structures élasto-inélastiques endommageables. 3.6. Sur d'autres méthodes de discrétisation spatiale du PVIL. Chapitre 4. Application à la simulation numérique des procédés de mise en forme. 4.1. Le formage virtuel, pourquoi ? 4.2. Identification des modèles. 4.3. Application à la simulation numérique de quelques procédés de mise en forme de structures métalliques. 4.4. Vers l'optimisation des procédés de fabrication et de mise en forme. Annexe. Transformation de Legendre-Fenchel. Bibliographie. Index.
Voir plus Voir moins
Cet ouvrage fait le point sur les méthodes actuelles les plus performantes pour modéliser, simuler et optimiser les procédés de mise en forme des structures minces et massives et d'en donner les tendances des nouvelles méthodes innovantes actuellement en cours de développement et qui feront à n'en pas douter les "outils" industriels de demain dans le domaine du formage virtuel.
Par rapport aux ouvrages récents dédiés aux méthodes numériques en mise en forme, le principal apport de ce livre se trouve rassemblé au deuxième chapitre qui concerne le développement des modèles de comportement multiphysiques à fortes capacités prédictives, utilisables dans les codes de calcul des structures pour simuler et optimiser tous types de procédés de mise en forme par grandes déformations irréversibles de
structures métalliques minces et/ou massives et leur "optimisation" vis-à-vis de l'avènement de l'endommagement ductile.