Musique en forme de sort

De
Publié par

Le poète et compositeur Rodolphe Massé livre ici sa confession de musicien. À une réflexion personnelle mais experte sur la musique contemporaine et ses compositeurs de prédilection, passés ou présents, du sérialisme au minimalisme, l’auteur mêle son profond respect pour la pop. Car la musique est par définition populaire. Initié ou novice le lecteur mélomane est avec surprise emporté dans ces pensées qu’il croyait inaccessibles. Et il s’en réjouit, comme il se réjouirait d’avoir osé porter l’oreille à cette musique qu’il croyait réservée à l’élite. Ouverte à tous, la musique d’hier, d’aujourd’hui et de demain est bien celle de toujours. Entre Bach, le minimalisme et les Beatles se tisse le lien intime du chant du monde, un sortilège magique irrésistible. Et nous voilà charmés.
Publié le : samedi 2 juin 2007
Lecture(s) : 166
EAN13 : 9782748185744
Nombre de pages : 135
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Musique en forme de sort
Rodolphe Massé
Musique en forme de sort
Pour un sortilège musical
Essais et documents Arts et cultures
Éditions Le Manuscrit
© Éditions Le Manuscrit, 2007 www.manuscrit.com ISBN : 2-7481-8574-9 (livre imprimé) ISBN 13 : 9782748185744 (livre imprimé) ISBN : 2-7481-8575-7 (livre numérique) ISBN 13 : 9782748185751 (livre numérique)
Erreur ! Source du renvoi introuvable.
PRÉFACE
Il affirme ne pas avoir franchi la toute première marche de son œuvre musicale. Et pourtant, le public européen a déjà eu la possibilité de découvrir la musique de Rodolphe Massé sur scène plus d’une centaine de fois en France, Belgique ou Suisse ces dernières années.
À l’âge de quinze ans, la rencontre d’Olivier Messiaen décide de sa vocation. Au terme d’études de piano auprès de François-Michel Rignol puis Jean-Paul Cristille, il découvre l’improvisation, notamment avec Loïc Pierre (directeur musical de la Maîtrise Mikrokosmos). Une relation fraternelle qui donnera naissance à la Compagnie Harmonium, dont le projet le plus ambitieux – un drame musical co-écrit sur les partitions de John Adams –Les Funéraillesde l’Ogre, reste inédit à ce jour. À dix-neuf ans, il publie son premier recueil de poèmes et un premier disque de chansons piano-voix. Dans le même temps, Rodolphe se lie d’amitié avec le compositeur Olivier Greif et le poète Julos Beaucarne, multipliant les rencontres
7
Musique en forme de sort artistiques. Devant 4 000 personnes en Suisse au Festival Rock du Val de Travers en 1996, ou dans le cadre d’une programmation habituellement réservée aux lauréats du concours Reine-Elizabeth à Bruxelles, il distille ses premières compositions, alternativement seul au piano, en formation classique ou électrique. La RTBF et la télévision hongroise lui consacrent d’importants portraits, voyant en lui « le fils caché de Philip Glass, Wim Mertens et Michael Nyman ». Il compose et enregistre à Bruxelles un album de chansons pop-rock sur les textes de l’auteur et sculpteur belge Marcant et sur le Bösendorfer impérial des établissements Kaufmann, une première suite de chambre,la Dame Blanche. À la fin des années 1990, questionnant l’intensité et les motivations profondes de sa démarche, il s’immerge dans l’écriture et la composition, approfondissant sa connaissance des traditions musicales, tant orientales qu’occidentales et les liens étroits unissant musique, magie et spiritualité. Il se passionne pour la musique objective de Gurdjieff et De Hartmann, le premier romantisme allemand, le tango d’Astor Piazolla, la sensibilité japonaise de Ryuichi Sakamoto et Yôko Kannô, le lyrisme western d’Ennio Morricone, les interprétations de la Passion selon Saint Matthieu de Bach, la
8
Musique en forme de sort démarche d’Arvo Pärt… Il mesure l’importance des effets psychologiques et physiologiques de la musique, largement sous-évalués dans la production contemporaine, les met en relation avec certaines thérapies en plein essor : programmation neuro-linguistique, psycho-magie et psychogénéalogie. Il séjourne auprès d’Arnaud Desjardins… Wim Mertens lui accorde le plus long entretien de sa carrière… Enfin, il se lie d’amitié avec Alejandro Jodorowsky qui lui donne un conseil assez clair : « Pas dé limites, s’il té plaît ! » Pour les Éditions Asuka, il a signé depuis 2004 les préfaces et l’adaptation de plus de 150 volumes, dont les œuvres d’Osamu Tezuka avec le traducteur Jacques Lalloz. Début 2005, la pianiste Hélène Grimaud le précipite dans une incandescence en miroir. La même année, il publie Cantique des Hauteurs aux Éditions Maelström et City Lights et dirige le Guide Phénix du Manga, devenu en quelques mois le principal ouvrage de référence sur le sujet… La musique est pour Rodolphe Massé l’art magique par excellence, et les lecteurs les plus curieux pourront approfondir sa vision incandescente de la création artistique dans un ouvrage complémentaire,Grimoire en forme de Sort, affirmation de sa foi en la puissance de l’imagination créatrice. Une première version,
9
Musique en forme de sort voyageant sous le manteau, avait déjà rencontré de surprenants échos en 2003-2004, relayée par des internautes ébahis jusqu’à certains réseaux occultes ou artistiques des États-Unis… AvecMusique en forme de Sort, il nous fait partager pour la première fois sa vision de la musique, dans une perspective évolutionniste où chaque musicien pleinement conscient du pouvoir de son art sur le public et de ses responsabilités, peut devenir s’il le souhaite ardemment, cetartiste-magecher à Novalis. Fanny & Hans Engelbrecht –Berlin, New York Remerciements : Manuela Arvis
10
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.