Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Burke, Marx, Arendt et la critique des droits de l'homme

De
116 pages
Le présent ouvrage propose de voir les inflexions des droits de l'homme face au pouvoir des nouvelles puissances, face à la plénitude de l'Etat-nation de façon générale, mais principalement face à l'Etat-africain. Comment, à partir des critiques d'Edmond Burke, de Karl Marx et d'Hannah Arendt, penser la réalité des droits de l'homme? Quel commerce ces trois grands penseurs des droits de l'homme entretiennent-ils?
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

h
d
Hyacinthe E.NOGBOU
BURKE, MARX, ARENDT ET LA CRITIQUE DES DROITS DE L’HOMME
Burke, Marx, Arendt et la critique des droits de l’homme
Collection « Arc-en-ciel»
Argumentaire
Les deux dernières décennies ont vu se développer un grand nombre d’Universités et d’institutions de recherche dans de nombreux pays africains. Les intellectuels du continent éprouvent de plus en plus la volonté de partager leur expérience et leur vision du monde et des choses avec le reste du monde. La Collection « Arc-en-ciel », au-delà de son contenu didactique voudrait être surtout un instrument d’échange et de dialogue entre les peuples et cultures du monde. Faire vivre la diversité, tel est le but primordial de cette collection qui se présente comme une œuvre de construction commune, car c’est collectivement que nous devons trouver les réponses aux grands défis du XXIe siècle.
Les orientations principales de cette collection sont :
-Promouvoir les principes et valeurs de ladiversité. -Privilégier les travaux présentant une certaine originalitédans un domaine de recherche. -Offrir uneopportunitépublication des résultats de de recherche aux enseignants, doctorants et divers chercheurs. -Faire de cette collection unsupportà l’organisation de rencontres interdisciplinaires périodiques entre les chercheurs d’Afrique et d’ailleurs. -Se servir de cette collection comme d’un outil de promotion des chercheurs aux différents Comité Technique Spécialisé (CTS) du Conseil Africain et Malgache de l’Enseignement Supérieur (CAMES). Pr CHRISTOPHE Yahot
Hyacinthe E.NOGBOUBURKE,MARX,ARENDTET LA CRITIQUE DES DROITSDE LHOMMEL’Harmattan
© L’Harmattan, 2017 5-7, rue de l’École-Polytechnique ; 75005 Paris http://www.editions-harmattan.fr ISBN : 978-2-343-10569-7 EAN : 9782343105697
Il y des chemins à ne pas suivre Il y a des armées à ne pas combattre Il est des villes à ne pas attaquer Il est des régions à ne pas envahir Il est des ordres du souverain à refuser Sun Tsé L’Art de la Guerre Le courrier du livre Traduction Loïc Cohen Paris, 2007, p. 81
AVANT-PROPOS S’il est vrai que le spectre des Droits de l’Homme plane sur la société, par l’intermédiaire des organisations de promotion et de défense des dits droits, la société malgré ses nombreuses hésitations et gaucheries tend tout de même à s’humaniser et à permettre une coopération sociale et intercommunautaire. Ces droits proclamés et mis en œuvre il y a plus de deux mille ans restent certainement non concrets et inadaptés à cause de la-non universalité de leur naissance. Ils sont nés sur des terres précises tenant compte du contexte socio historique et de l’année. De là, ils ont été promus et divulgués pour être adoptés par l’humanité entière. Alors que le génie de la société mondiale est orienté vers une harmonisation des droits et devoirs, pour une coexistence tolérée, les humains n’arrivent pas à s’entendre et à traduire dans l’effectivité les lois qu’ils se sont données. Or, les droits de l’homme doivent leur existence à l’activité de création et de réalisation des valeurs qu’ils produisent ou/et promeuvent pour les distribuer dans la circularité du bien commun. Aussi est-il permis de penser que l’envahissement du monde par les droits de l’homme annonçait une restructuration en profondeur de notre société, dans toutes ses composantes. Cependant, il est impossible de dire avec exactitude quelles pourraient être les allures institutionnelles de l’État, de la culture, du droit, de l’économie, de la religion… S’il est vrai que les droits de l’homme ne dominent pas la société, il est d’autant plus vrai qu’ils l’influencent. Ils sont visibles et lisibles sur l’esprit humain, les mœurs et les lois. Il est fait d’opinions discutables qui marquent l’expression de l’état collectif du groupe.
9
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin