Désordres publics

De
Ce témoignage illustre les modes opératoires de la pègre, qui parfois s’installe insidieusement et confortablement dans la «gouvernance» d’un État. En prétendant faire du développement, des officiers publics normalisent les fraudes que commettent des spéculateurs. Ils contribuent ainsi au maintien de leurs privilèges outranciers et à leur enrichissement rapide. Un constat est fait des impacts de ces agissements sur ceux qui en sont les victimes directes, sur l’environnement, sur la sécurité des citoyens et sur la démocratie.
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782981311238
Nombre de pages : 266
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Désordrespublics
2007
2008 Témoignage de Faith Justine
Catalogage avant publication Justine, Faith  Désordres publics  Comprend des réf. bibliogr.  ISBN 9782981311245 (version imprimée) 1. Spéculation foncière  Canada. 2. Prévarication  Canada. 3. Corruption  Canada. 4. Crime organisé  Canada. I. Titre. HG6051.C3J87 2014 332.64'50971 C20129415170
Photographies de la couverture : Faith Justine (Écrasement d’un hélicoptère en 2007 et nouveaux atterrissages dans des conditions aussi dangereuses en 2008 sur leQuai de l’Injustice.) Illustrations : Faith Justine et Valabo Éditions du Grand Héron Châteauguay, (Québec) grandheron@hotmail.comSite web: faithjustine.com Juin 2014. ISBN 9782981311238 (version numérique)Dépôt légal  Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2014 Dépôt légal  Bibliothèque et Archives Canada, 2014
À propos du chaos dans la «gouvernance» de l’État…
Lorsqu’il nous est donné de comprendre les modes opératoires insidieux de la pègre... Il n’est plus question de se taire!
Aussi disponibles : Recherche universitaire médiocre et recul humanitaire, juin e 2012, 2 édition, Éditions du Grand Héron, 184 pages. Procès contre Goliath, mai 2013, Éditions du Grand Héron, 268 p.
Introduction Se battre pour récupérer ses droits fondamentaux constitue une priorité absolue pour ceux qui sont accablés par le déni de justiceDocumenter les dommages que causent les dirigeants d’institutions qui abusent de leur pouvoir s’avère également primordial ! La première partie de ce récit consiste en une communication adressée au HautCommissariataux droits de l’hommedes Nations Unies (HCDHNU) pour dénoncer trois anomalies de la «gouvernance» : re 1 anomalie : Des représailles sont infligées à une personne qui explique les inconduites préjudiciables que commettent les dirigeants d’uneinstitution universitaire. e 2 anomalie : La collusion et la corruption amènent les administrateursd’une municipalitéà exproprier autrui au profit d’un groupe de squatteurs/spéculateurs qui leur sont associés. e 3 anomalie : Des lois privées,votées par l’Assemblée nationale, permettent le détournement du pouvoir et légalisent l’immixtion d’une entreprise dans le gouvernement. La deuxième partie du témoignage traite du fait que de grosses firmes d’avocats, dont les honoraires sont parfois payés par les fonds publics, parviennent à manipuler stratégiquement le système judiciaire pour nier les droits de recours des victimes d’abus et pour préserver l’impunité des contrevenants.
Désordres publics
5
Une critique du système judiciaire est faite à partir de la documentation des erreurs ayant été commises par des juges subissantl’influence desavocatsmandataires de richissimes et puissants «clients». Des tribunaux, dont la compétence devient confuse et parcellaire, sont privés de leur capacité de fonctionnement optimal et renoncent à analyser les questions complexes quant au fond…Ils rendent alors des jugements accommodant la fraude et causent davantage de préjudices et de désordre ! Dans la troisième partie, une requête et un mémoire sont adressés àla Commission d’enquêtechargée d’étudierles contrats que concluent le gouvernement et les représentants de lindustrie de la construction. L’ingérence d’intérêts privés dans l’Administration, la prévarication et les ententes cachées  inhérentes à certaines transactions immobilières  y sont notamment discutées. L’intervention de la Commissiond’enquête est sollicitée pour démystifier publiquement ces abus de pouvoir affectant le fonctionnement du gouvernement. Les annexes présentent : une liste des droits judiciaires fondamentaux, une recension des écrits sur les systèmes mafieux et quelques facteurs contributifs au développement de la grande corruption. Le présent témoignage signale de véritables problèmes qui nécessitent d’être urgemment résolus pour permettre le retour de l’ordre et la réparation !
6
Faith Justine
re 1 partie : Requête aux Nations Unies
Désordres publics
(25 décembre 2013)
7
8
Faith Justine
REQUÊTE URGENTE
adressée au
HautCommissariat des droits de l’hommeOffice des Nations Unies à Genève 814 avenue de la Paix CH 1211 Genève 10, Suisse
Pour être examinée en vertu du Pacte international relatif aux droits civils et politiques (PIDCP)
Auteure de la requête : Faith Justine Date de la requête : 25 décembre 2013
Désordres publics
9
Présentation Considérant que toutes les démarches tentées à ce jour pour obtenir de l’aide se sont avérées ineffectives, la présente demanded’assistanceest adressée au HautCommissariat aux droits de l’homme des Nations Unies(HCDHNU). Trois situations sont expliquées. Elles ont en commun de démontrer qu’il y a actuellement, dans la nation et la confédération, des violations graves des droits civils et politiques, ainsi que des immixtions importunes. Le premier cas exposele fait qu’il existe deslois et des règles faisant la promotion des droits humanitaires en matière de recherche scientifique, maisqu’il y a absence de recours effectifs pour voir à leur application. Je témoigne du fait que des personnes appelées à dénoncer les inconduites de certains professeurschercheurs ne sont nullement protégées et subissent des représailles, entre autres préjudices très graves. Le deuxième castraite de l’absence de moyens pour lutter efficacement contre la fraude et la grande corruption qui surviennent dans le domaine foncier et immobilier, alors que ce type de crimes nécessite l’interaction de plusieurs organismes gouvernementaux.L’écrasement d’un hélicoptère et ladécision déraisonnable d’unorganisme chargé de faire enquête ont entrainé mon investigation. Des constats forts inquiétants ont été faits et exigent une analyse approfondiequi n’atoujours pas eu lieu. Le troisième casdénonce l’immixtion d’une entreprise dans le gouvernement.L’adoption de lois antidémocratiques a mené à cette situation contributive à l’effritement de l’État de droit dont il est désormais devenu difficile dese défaire…
10
Faith Justine
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Procès contre Goliath

de editions-du-grand-heron