Imagination et alchimie à la Renaissance

De
Publié par

Le tarot de Marseille, version sans doute la plus connue du tarot, comporte 78 lames. Parmi celles-ci, les 22 lames dîtes « majeures » restent une énigme continuellement réinterrogée. Au milieu de XVe siècle, époque de la première Renaissance, Marsile Ficin crée l'Académie florentine tandis que la chute de Constantinople, l'apport de textes grecs en Italie, renouvellent le questionnement philosophique et religieux. Une culture magique prend naissance qui honore Moïse, Mahomet et Jésus. L'Orient y apporte Hermès Trismégiste, honoré comme un nouveau prophète. Tout cela sent le souffre ; l'Inquisition veille. Le tarot est né de ses influences.
Publié le : mercredi 15 juin 2016
Lecture(s) : 18
EAN13 : 9782140012907
Nombre de pages : 284
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
JeanPierreJOUVIN
IMAGINATION ET ALCHIMIE À LA RENAISSANCEL’exemple du tarot de Marseille
Tome 1
Tarot alchimique Une approche philosophique
OUVERTUREPHILOSOPHIQUE
Imagination et alchimie à la Renaissance L’exemple du tarot de Marseille
Ouverture philosophique Collection dirigée par Aline Caillet, Dominique Chateau, Jean-Marc Lachaud et Bruno Péquignot Une collection d’ouvrages qui se propose d’accueillir des travaux originaux sans exclusive d’écoles ou de thématiques. Il s’agit de favoriser la confrontation de recherches et des réflexions, qu’elles soient le fait de philosophes « professionnels » ou non. On n’y confondra donc pas la philosophie avec une discipline académique ; elle est réputée être le fait de tous ceux qu’habite la passion de penser, qu’ils soient professeurs de philosophie, spécialistes des sciences humaines, sociales ou naturelles, ou… polisseurs de verres de lunettes astronomiques. Dernières parutions Chloé DELAPORTE, Léonor GRASER, Julien PEQUIGNOT (dir.),Penser les catégories de pensée. Arts, cultures et médiations, 2016. Pierre DREYFUSS,La Photographie « de » Wittgenstein, 2016. Robert FOREST,L’homme connaissant, Quatre essais de philosophie critique, 2016. Fatma MOUMNI,Auguste Comte et la pensée de David Hume, 2016. Germain-Djéry NDONG-ESSONO,De l’éthique environnementale à la dialectique réflexive. Confrontation entre Hans Jonas et André Stanguennec, 2016. Arash JOUDAKI,La politique selon l’égalité. Essai sur Rancière, Gauchet, Clastres et Lefort, 2016. Gérard GOUESBET,Violences de la nature, 2016 Olivier VERDUN,L’énigme de la domination, 2016 Michel FATTAL,Du bien et de la crise, Platon, Parménide et Paul de Tarse, 2016. René PASSERON,L’amour refus,2016 Mouchir Basile AOUN,La Cité humaine dans la pensée de Martin Heidegger. Lieu de réconciliation de l’être et du politique, 2016. Nikos FOUFAS, La critique de l’aliénation chez le jeune Marx, 2016. Patrick MBAWA DEKUZU YA BEHAN,Le paradoxe du pardon chez Paul Ricoeur. De la gratuité à la gratitude, 2016.
Jean-Pierre JOUVINIMAGINATION ET ALCHIMIEA LARENAISSANCEL’exemple du tarot de Marseille Tome 1 Tarot alchimique Une approche philosophique L’Harmattan
© L’Harmattan, 2016 5-7, rue de l’École-Polytechnique ; 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-08771-9 EAN : 9782343087719
Remerciements
Je remercie Monsieur Jacques van Lennep, Attaché aux Musées Royaux des Beaux-Arts de Belgique, Professeur à l'Académie Royale des Beaux-Arts, Bruxelles, qui m'a donné l'autorisation d'utiliser certaines illustrations alchimiques du livre « Alchimie », commandé par le Crédit Communal Belge, en 1984.
Je remercie France Cartes qui m’a donné l’autorisation de reproduire les lames du Tarot de Marseille.
Je remercie le musée de Detroit Institute of Arts, États-Unis, qui m'a donné l'autorisation d'inclure dans ma thèse une reproduction du tableau de Jan van Eyck, « Saint Jérôme dans son étude ».
Je remercie également le musée régional de la Hesse (Hessische Landesmuseum) de Darmstadt, Allemagne, qui m'a donné l'autorisation d'inclure dans ma thèse une reproduction du tableau de Lucas Cranach l'Ancien, « Le Cardinal de Brandebourg en Saint Jérôme ».
Je remercie les éditions Snoeck, Belgique, pour m'avoir permis d'intégrer dans ma thèse tout dessin alchimique extrait du livre « Alchimie » issu par le Crédit communal Belge.
Je remercie Guy Defoin, artiste belge et ami, qui a illustré ma thèse pour la première de couverture du premier volume.
Je remercie Richard Beczkowski, collègue à l’Université Populaire du Chalonnais, pour son aide amicale en informatique.
Je remercie mon ami François Gosselin, photographe et administrateur à l'Ardi-Photographies (Association Régionale pour la Diffusion de l'Image) à Caen pour son aide concernant l'utilisation de logiciels photos.
Je remercie mon épouse, France, qui a relu patiemment mon travail et m'a proposé des corrections utiles.
Dilectissimae uxori France
Avant-propos Les mots suivis d’un astérisque (*) sont définis dans le glossaire philosophique. Ceux suivis de deux astérisques (**) le sont dans le glossaire alchimique. Ceux suivis de trois astérisques (***) le sont dans le glossaire soufi. Pourquoi vouloir publier presque deux décennies plus tard une thèse soutenue à l’Université de Bourgogne en 1999? En m’intéressant au Tarot de Marseille, je n’avais pas pour but d’évaluer mon avenir ni de questionner la santé, les finances ou les amours de mes proches. En situant le jeu à l’époque de sa création, au XVe siècle, et en amplifiant le questionnement, je me suis vite retrouvé privé d’éléments d’appréciation. C’est parce qu’aujourd’hui encore les éléments qui sont le fruit de cette recherche et de ce travail restent non disponibles, qu’aucune publication qui aurait vu le jour depuis 1999, n’a fourni, à ma connaissance, une herméneutique* proprement construite sur le sujet, que je me décide à rendre le contenu de mes dix années de recherches disponible, en dehors de l’université.
Je m’enfonçais il y a 30 ans dans le dédale des connaissances ésotériques à travers le Tarot de Marseille, étant moi-même désorienté, sûr que le jeu rassemblait, à travers des images psycho-spirituelles, une unité que des hommes de la Renaissance avaient également recherchée. L’unité chrétienne a volé en éclats au XVIe siècle avec les guerres de religion. Il semble que notre XXIe siècle n’ait pas évacué toutes les scories liées à ces problèmes. On veut bien rappeler, ici ou là, que Cordoue avait été, au Moyen Âge, un moment de concorde entre les communautés. La thèse, présentée ici, fut comme un pari destiné à rassembler les fils d’une trame qui s’était usée et que des siècles de rationalité conquérante avaient occultée. Avoir eu la caution de l’université m’a donné une forme de légitimité. Le Tarot de Marseille, mieux qu’un divan, me «parla » dans le silence. Ce que la raison appelle irrationnel fut, au contraire pour moi, une expérience supra-rationnelle où la psyché ne craint pas de vivre sa propre folie pour mieux s’en délivrer.
9
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.