//img.uscri.be/pth/bd0aadcb9b8a94ce7324f70eebe9c9001e13c98d
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Jean-Marc Ela et le libéralisme La Palabre 9

De
210 pages
Les multiples facettes de Jean-Marc Ela (1936-2008) ont été exposées dans cet ouvrage. Ela le sociologue(critique de la science), anthropologue et professeur d'université(éducateur accompagnateur beauvaisien de formation complexe), enseignant(penseur au service de l'Afrique) et prêtre catholique (théologien de libération africaine). Quant au libéralisme, il est vu ici comme une doctrine politique qui affirme la liberté comme principe politique suprême, ainsi que son corollaire de responsabilité individuelle, et revendique la limitation du pouvoir du souverain.
Voir plus Voir moins
LA PALABRE n°9 2016
JEAN-MARC ELA ET LE LIBÉRALISME
LA PALABRE N° 9JEAN-MARC ELA ET LE LIBERALISME L’Harmattan
LA PALABRE N° 9JEAN-MARC ELA ET LE LIBERALISME L’Harmattan
© L'Harmattan, 2016 5-7, rue de l'École-Polytechnique ; 75005 Parishttp://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-11398-2 EAN : 9782343113982
CONSEIL SCIENTIFIQUE Prof. Augustin DIBI KOUADIO (U.FHB.), Prof. NIAMKEY KOFFI Robert Salomon (U.FHB.), Prof. BIAKA ZASSELI Ignace (U.FHB), Prof. EZOUA Thierry(U.FHB), Prof. AKE Patrice Jean (U.FHB), Prof. BAMBA LOU Mathieu (U.FHB), Prof. BOA THIEMELE Léon Ramsès (U.FHB), Prof. ADOU GNAMBA Pascal (U.FHB), Prof. YAHAYA ISSOUFOU, U. Abdou Moumouni de Niamey (Niger), Prof. ZONGO Georges (U. de Ouagadougou), Prof. MAMAHADE Savadogo (U. de Ouagdougou), Prof. MAYEMBA Bienvenu (U. de Californie, USA), Prof. KOUASSI KPA Raoul (U. FHB), Prof. TAYORO GBOTTA( U. FHB), KOUDOU Landry (U. FHB), Prof. DION Yodé Simplice (U.FHB)
COMITE DE LECTURE Dr AHOUO Raymond (U.FHB), Dr. AKPA Gnagne Alphonse (U.FHB), Dr. ASSAMOI Yao Bertin (U.FHB), Dr ASSEU Mafa Georges (U.FHB), Dr AVONI Koblan Axel (U.FHB), Dr ASSEMIEN Adja François (U.FHB), Dr BAMBA Abdoulaye (U.FHB), Dr BEUGRE Grahon Marie Thérèse (U.FHB), DR BODO Alathe Mireille (U.FHB), Dr BON Nathanaël (U.FHB), Dr CAMARA Issouf (U.FHB), Dr DAGAUD Emery Raoul Loba (U.FHB), Dr DON Anoma Nathalie (U.FHB), Dr. DOUMBIA Fatima Brigitte (U.FHB), Dr. ECHENE Amazoulé Olivier Patrice (U.FHB), Dr EZOUAH Léon Koffi (U.FHB), Dr GAHE Gohoun Rosine (U.FHB), Dr. GNANAGBE Gogoua Paulin (U.FHB), Dr GUEBO Yoroba Josué (U.FHB), Dr GUEU Francis (U.FHB), Dr. KABLAN Marie Thérèse (U.FHB), Dr. Koffi Jean Honoré (U.FHB), Dr KONIN Alla Marcellin (U.FHB), Dr KOUABLAN Ahissi Thomas d’Aquin (U.FHB), Dr KOUADIO Koffi Decaird (U.FHB), Dr. KOUAKOU Guy de Maupassant (U.FHB), Dr KOUAMÉ Ndri Solange (U.FHB), KOUASSI EZOUA Taki Roseline (U.FHB), Dr KOUASSI Seka Georges (U.FHB), Dr. KOUMAN Kobenan Maxime (U.FHB), Dr. NGORAN Desnoces (U.FHB), Dr. NAHOUNOU Judith (U.FHB), Dr NIANGORAN Adjo Apolline (U.FHB), Dr OBOUMOU Ibrahim (U.FHB), Dr SAKALOU Blede (U.FHB), Dr YAO Kouamé (U.FHB), Dr YAPO Severin (U.FHB), Dr VOHO SAHI Alphonse (U.FHB), Dr. Yeo Salif (U.FHB)
NIETZSCHE ET JEAN-MARC ELA : CRITIQUES DE LA SCIENCE Jean Patrice AKE,Université Félix Houphouët Boigny, apatrice@icloud.com RÉSUMÉ : Par définition, la science est la forme la plus haute du savoir et de la connaissance humaine, mais aussi la forme spécifique d’activité sociale qui est la principale cause productrice de biens et de richesses ; Nietzsche et Jean-Marc Ela ont été convoqués ici comme critiques de la science. L’un voit la science, du point de vue de la méthode généalogique, comme le symptôme de la vie. Par rapport à ce pessimisme, la science signifie crainte et diversion. Elle ne peut pas se passer de la vérité, mais suscite la peur, la ruse et l’hypocrisie. L’autre, du point de vue sociologique, voit dans la science un lien avec la culture et elle donne un certain pouvoir. Elle est une activité collective. Finalement ces deux critiques se rejoignent pour dire que la conscience scientifique est un abîme. MOTS CLEFS : Science, savoir, connaissance, activité sociale, biens, richesses, généalogie, vie, pessimisme, peur, ruse, hypocrisie, culture, pouvoir, activité collective, abyme, critique. ABSTRACT: By definition, science is the highest form of human knowledge, but also the specific form of social activity, which is the producing leading cause of goods and richness’s. Nietzsche and Jean-Marc Ela were convened her like criticisms of science. From a genealogic point of view, one sees science like symptom of life. Compared to this pessimism, science means feared and diversion. It cannot do without the truth, but causes the fear, the trick and hypocrisy. From a sociological point of view, the other sees in science a link with the culture and it
7
gives a certain power. It is also a collective activity. Finally, these two criticisms meet to say that the scientific conscience is an abyss. KEY-WORDS : Science, knowledge, social activity, goods, richness’s, genealogy, life, pessimism, fear, diversion, hypocrisy, trick, power, culture, abyss, collective activity. INTRODUCTION Considérée comme la forme la plus haute du savoir et de la connaissance humaine, ou encore comme la forme spécifique d’activité sociale qui, dans les sociétés modernes est la principale cause des biens et des richesses, la science est devenue aujourd’hui une activité mondaine soumise à tous les aléas de la vie historique. Ainsi elle s’inscrit dans un processus historique qui, dans le long terme, tend à s’autonomiser par rapport à d’autres formes culturelles comme sont les conceptions mythiques ou religieuses de l’univers. Elle fait partie, en outre, d’un système de production et d’un système politique et son discours est devenu institution. Certains pensent qu’il ne faut pas la confondre avec la sensation, ni avec l’opinion vraie, ni avec l’opinion accompagnée de raison, qu’elle est le savoir universel absolument fondé. Sa caractéristique est de posséder une méthode et son essence est d’être réflexive. L’idée de parler de la critique de la science nous est venue en lisant l’ouvrage remarquable d’Alexandre Koyré, de la mystique à la science. Cours, conférences et documents 1922-1962. Dans la préface de cet ouvrage Pietro Redondi (1986, p. X), chercheur au centre Alexandre Koyré disait que (Cet éminent historien de la pensée scientifique) a montré (aux scientifiques) que l’histoire de l’astronomie ou celle de la mécanique ne se composaient pas que de ‘faits scientifiques’, mais qu’en elles se révélaient des conceptions religieuses et ontologiques, des cosmologies et des pensées mathématiques. Ensuite, il (1986, p. X) a montré
8
(aux philosophes) que la différence entre science et non-science, science et métaphysique, ne pouvait être établie logiquement, a priori : dans l’histoire, les arguments scientifiques qui sont…rationnels ou positifs émanent de mobilités philosophiques et religieux différents des nôtres. Ainsi, Koyré, selon Redondi(1986, p.X), a montré que toute science est solidaire d’une métaphysique. L’histoire de la pensée scientifique, telle que l’entend Alexandre Koyré (1986, p. 129), et qu’il s’efforce de la pratiquer, Vise à saisir le cheminement de cette pensée dans le mouvement même de son activité créatrice…il faut résister à la tentation, à laquelle succombent trop d’historiens des sciences, de rendre plus accessible la pensée souvent obscure, malhabile et même confuse des anciens, en la traduisant en un langage moderne qui la clarifie mais en même temps la déforme : rien, au contraire, n’est plus instructif que l’étude des démonstrations, d’un même théorème, données par Archimède, Roberval et Barrow. Il fait une remarque supplémentaire suivante : « On doit enfin, étudier les erreurs et les échecs avec autant de soin que les réussites » (p. 130). N’est-ce pas dans cette voie critique de la science dans laquelle se sont particulièrement illustrés Nietzsche et Jean-Marc Ela ? D’un côté, Nietzsche a posé la question généalogique et la signification de la science qui est un symptôme de vie. Par rapport au pessimisme de la vie, la science signifie la crainte et la diversion. Elle ne peut pas se passer de la vérité, mais elle suscite la pur, la ruse et l’hypocrisie. L’instinct l’accompagne et elle sert plus le mythe que la vérité. Ainsi la science moderne est devenue la nouvelle religion. La définition que Nietzsche donne de la science est l’imitation de la nature en concepts. Il montre ainsi qu’il est pur naturaliste. Tandis qu’en toute science Nietzsche décèle l’illusion, les préjugés et les passions, il propose la culture comme son régulateur. C’est cette culture qui empêche toute science de tomber dans la barbarie. De l’autre côté Jean-Marc Ela, devant les limites de la science géométrisante qui est à l’œuvre dans la rationalité scientifique, dont l’expansion est liée à des logiques de destruction et de mort, pense qu’il faut réinsérer la savoir dans le champ de la vie. La science, chez lui, est liée à la culture et
9