Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 23,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

L'hypothèse platonicienne

De
300 pages
Pour Deleuze et dans la postérité de Nietzsche, « la tâche de la philosophie moderne a été définie : renversement du platonisme ». Cet antiplatonisme aura culminé dans l'espace contemporain : à travers les multiples tentatives d'approprier Socrate à ce qui en serait la postérité morale adéquate, contre Platon. On oppose alors la méthode éthique et réfutative d'un Socrate réel, au dogmatisme de maîtrise du Socrate fictionné par Platon. Pourtant, c'est à une toute autre subjectivation qu'invite aujourd'hui une telle dialectique, pour une pensée renouvelée de l'absolu et de l'émancipation.
Voir plus Voir moins
Nietzsche présente sa philosophie comme « un platonisme inversé ». Deleuze reprend ce fil et ouvre ainsi l’espace contemporain de cette injonction : « la tâche de la philosophie moderne a été définie : renversement du platonisme. Que ce renversement conserve beaucoup de caractères platoniciens n’est pas seulement inévitable, mais souhaitable. » Il s’agit avant tout de suivre le fil des reconstructions de ce nom dans l’espace des philosophies contemporaines, afin d’en saisir et de mettre en évidence la scène polémique. Celle-ci, dans son versant antique, présente notamment Platon comme la figure principale de la philosophie dogmatique ou métaphysique. Son versant contemporain porte sur les conceptions renouvelées de la dialectique, des théories de la contradiction et plus généralement de la négation. Cet antiplatonisme aura culminé dans l’espace contemporain à travers les multiples tentatives d’approprier Socrate à ce qui en serait la postérité morale adéquate, contre Platon : en cherchant à sauver un élément critique de la pensée socratique qui aurait été recouvert, enseveli ou détourné par la dogmatique de Platon. L’opposition constamment reconduite est ici comme ailleurs entre la méthode éthique et strictement élenctique d’un Socrate réel (où la discussion réfutative valide une hypothèse par la récurrence de son succès) et le dogmatisme de maîtrise du Socrate fictionné par Platon (où la démonstration inspirée des mathématiques des Éléates vise une certitude épistémique). C’est pourtant une toute autre subjectivation qui constitue l’enjeu de la dialectique socratico-platonicienne, dans laquelle l’usage affirmatif de l’hypothèse conduit des conceptions contemporaines renouvelées de la négation à une nouvelle pensée de l’absolu.
Dimitra Panopoulosest agrégée et docteur en philosophie contemporaine. Membre du CIEPFC Ens-Ulm (Centre international d’étude de philosophie française contemporaine) et chercheuse associée au LLCP de Paris 8 (Laboratoire d’études et de recherches sur les logiques contemporaines de la philosophie), elle a enseigné à l’Université de Bordeaux III et à l’Université Paris 8.
Arbre pythagoricien, image par
- www.josleys.com
Dimitra Panopoulos
L’HYPOTHÈSE PLATONICIENNE
OUVERTUREPHILOSOPHIQUE
L’hypothèse platonicienne
Ouverture philosophique Collection dirigée par, Dominique Chateau, Jean-Marc Lachaud et Bruno Péquignot Une collection d’ouvrages qui se propose d’accueillir des travaux originaux sans exclusive d’écoles ou de thématiques. Il s’agit de favoriser la confrontation de recherches et des réflexions, qu’elles soient le fait de philosophes « professionnels » ou non. On n’y confondra donc pas la philosophie avec une discipline académique ; elle est réputée être le fait de tous ceux qu’habite la passion de penser, qu’ils soient professeurs de philosophie, spécialistes des sciences humaines, sociales ou naturelles, ou… polisseurs de verres de lunettes astronomiques. Dernières parutions Hans COVA,Pour une approche stratégique des espaces politiques, Essai de philosophie politique, 2017. Tristan VELARDO,Georges Palante, La révolte pessimiste, 2017. Robert TIRVAUDEY,Apprendre à penser avec Marc Aurèle,2017. Xavier LAMBERT (dir.),Action, énaction. L’émergence de l’œuvre d’art, 2017. Alessia J. MAGLIACANE,Zéro. Révolution et critique de la raison. De Sade et Kierkegaard à Adorno et Cavell, 2017. Olivier NANNIPIERI,Du réel au virtuel. Les paradoxes de la présence, 2017. Miklos VETÖ, Pierre de Bérulle.Les thèmes majeurs de sa pensée,2016. Paul DUBOUCHET,La théologie politique de René Girard et la gauche chrétienne, 2016. Bertrand DEJARDIN,sagesseNietzsche ou la « sauvage », 2016. Yann FACHE,Métaphysique du quelque chose. Enquête sur une occasion manquée, 2016.
Dimitra Panopoulos
L’hypothèse platonicienne
© L’Harmattan, 2017 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris
http://www.harmattan.fr
ISBN : 978-2-343-11534-4 EAN : 9782343115344
A Ariane, Hugo, Maxence, sources infinies d’hypothèses de vie et de pensée.
Rien d’inachevé n’est mesure de rien Platon,République,VI504c