L'ombre de César (Tome 2)

De
Publié par

Dans ce deuxième volume de Conscience humaine et violence de l'État, Pierre Lamblé s'attache tout particulièrement à l'étude de la pensée et de l'action politiques de Jules César, et de son influence sur l'Europe de la Renaissance au XVIIIe siècle, en montrant comment la pensée de Machiavel a nourri toute la réflexion politique des XVIIe et XVIIIe siècle, de Corneille à Voltaire et Leibnitz, en passant par Shakespeare.
Publié le : vendredi 1 juillet 2016
Lecture(s) : 1
Tags :
EAN13 : 9782140013683
Nombre de pages : 252
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
PierreLAMBLÉ
L’OMBRE DE CÉSAR
Conscience humaine et violence de l’État
dans quelques mythes et œuvres majeures de la littérature occidentale ou Παλιντροπος αρμονιη
TOME SECOND
OUVERTUREPHILOSOPHIQUE
L’ombre de César
Ouverture philosophique Collection dirigée par Aline Caillet, Dominique Chateau, Jean-Marc Lachaud et Bruno Péquignot Une collection d’ouvrages qui se propose d’accueillir des travaux originaux sans exclusive d’écoles ou de thématiques. Il s’agit de favoriser la confrontation de recherches et des réflexions, qu’elles soient le fait de philosophes « professionnels » ou non. On n’y confondra donc pas la philosophie avec une discipline académique ; elle est réputée être le fait de tous ceux qu’habite la passion de penser, qu’ils soient professeurs de philosophie, spécialistes des sciences humaines, sociales ou naturelles, ou… polisseurs de verres de lunettes astronomiques. Dernières parutions Pierre LAMBLE,Le temps des monstres, Conscience humaine et violence de l’état, tome 4, 2016. Pierre LAMBLE,Esprit et déraison, Conscience humaine et violence de l’état, tome 3, 2016. Pierre LAMBLE,L’enfance terrible des États, Conscience humaine et violence de l’état, tome 1, 2016. Rafik HIAHEMZIZOU,L’Expérience scientifique. Exposé philosophique de son développement, 2016. Joël BALAZUT,La structure métaphysique du monde moderne. Heidegger et la question de la technique, 2016. Gilles GUIGUES,La vertu en acte chez Aristote, Une sagesse propre à la vie heureuse, 2016. Yvon QUINIOU,Misère de la philosophie contemporaine, au regard du matérialisme, Heidegger, Husserl, Foucault, Deleuze, 2016. Chloé DELAPORTE, Léonor GRASER, Julien PEQUIGNOT (dir.),Penser les catégories de pensée. Arts, cultures et médiations, 2016. Pierre DREYFUSS,La Photographie « de » Wittgenstein, 2016. Robert FOREST,L’homme connaissant, Quatre essais de philosophie critique, 2016. Fatma MOUMNI,Auguste Comte et la pensée de David Hume, 2016.
Pierre Lamblé
L’ombre de César
Conscience humaine et violence de l’État
dans quelques mythes et œuvres majeures de la littérature occidentale
ou
ȆĮȜȚȞIJȡȠʌȠȢĮȡȝȠȞȚȘ
Tome second
Du même auteur, chez le même éditeur :
L’ENFANCE TERRIBLE DES ÉTATS, Conscience humaine et violence de l’État, Tome 1.
ESPRIT ET DÉRAISON, Conscience humaine et violence de l’État, Tome 3.
LE TEMPS DES MONSTRES, Conscience humaine et violence de l’État, Tome 4.
CHRONIQUES WALLISIENNES Récits et nouvelles
LES FONDEMENTS DU SYSTÈME PHILOSOPHIQUE DOSTOÏEVSKI (Essai de Littérature et Philosophie Comparée) La philosophie de Dostoïevski, tome 1
LA MÉTAPHYSIQUE DE L'HISTOIRE DE DOSTOÏEVSKI (Essai de Littérature et Philosophie Comparée) La philosophie de Dostoïevski, tome 2
© L'HARM ATTAN, 2016 5-7, rue de l'École-Polytechnique, 75005 Parishttp://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-336-30390-1 EAN : 9782336303901
DE
Pour Nastassia
Chapitre VI - LesCommentairesde Jules César
Introduction À l’opposé absolu de Platon, Caïus Julius César n’est pas l’inventeur d’une cité imaginaire qui se voudrait idéale ; il est au contraire le refondateur d’un empire qui existait avant lui, et auquel il a donné non seulement une nouvelle dimension, mais surtout une nouvelle structure étatique. Mais César n’est pas seulement un militaire de génie et un homme d’État exceptionnel, c’est aussi un écrivain remarquable, non seulement par son style, mais aussi par la vision de l’État qui se fait jour à travers son œuvre ; car César ne cesse de commenter son action au fur et à mesure de son déroulement, il ne sépare pas l’action de la réflexion, et sesCommentarii sur la guerre des Gaules et la guerre civile constituent des documents particulièrement précieux pour observer le travail de la conscience du général et de l’homme d’État, dans les périodes où son pays connaît les convulsions les plus violentes de son histoire. Car pour bien comprendre l’action de César et bien juger de la valeur de ses commentaires, il faut avoir présent à la conscience l’effroyable violence que connut cette période de la guerre civile, et pour cela rappeler avant toute chose ce que nous en dit l’historien grec Appien (II, 15, 101-102) : « Un dénombrement de tous les citoyens ayant eu lieu par ses ordres, la population se trouva, par la guerre 1 civile, réduite à moins de la moitié. » Toutes questions de racisme et d’idéologie mises à part, le massacre auquel s’est livré César dans la population romaine pour s’assurer de la totalité du pouvoir se rapproche du génocide des Juifs accompli sous les ordres d’Hitler (6 millions de morts pour 9 millions
1 IJȠįİIJȠȣįȘȝȠȣʌȜȘșȠȢȐȣĮȖpĮȥȐȝİȣoȢȑȢȒȝȚıȣȜȑȖİIJĮȚIJȦȣʌȡȠIJoȣįİIJȠȣʌȠȜȑȝȠȣȖİȞȠȝȑȞȦȞİȪȡİȚȞ. Appien,Guerre civile, livre II, chap. XV, p. 416. La bibliographie se trouve à la fin du quatrième tome.
9
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.