La sagesse de l'amour chez Pascal

De
Publié par

Dans la pensée pascalienne, la sagesse revêt plusieurs significations. Elle peut se définir comme la sagesse des philosophes, mais aussi comme la sagesse divine. La vraie sagesse est celle des saints et se situe dans l'ordre de la charité. En confrontant ces deux sortes de sagesse, l'ouvrage pose les questions suivantes : la sagesse des saints s'oppose-t-elle à la sagesse naturelle des philosophes ou bien peut-on accorder les deux ? Comment définir le rapport entre l'amour de la sagesse et la sagesse de l'amour dans la pensée pascalienne ? Les études recueillies dans cet ouvrage traitent cette problématique.
Publié le : vendredi 15 avril 2016
Lecture(s) : 4
Tags :
EAN13 : 9782140006999
Nombre de pages : 204
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Dirigé par HélèneMICHONet TamásPAVLOVITS
LA SAGESSE DE L’AMOUR CHEZ PASCAL
OUVERTUREPHILOSOPHIQUE
LA SAGESSE DE LAMOURCHEZ PASCAL
Ouverture philosophique Collection dirigée par Aline Caillet, Dominique Chateau, Jean-Marc Lachaud et Bruno Péquignot Une collection d’ouvrages qui se propose d’accueillir des travaux originaux sans exclusive d’écoles ou de thématiques. Il s’agit de favoriser la confrontation de recherches et des réflexions, qu’elles soient le fait de philosophes « professionnels » ou non. On n’y confondra donc pas la philosophie avec une discipline académique ; elle est réputée être le fait de tous ceux qu’habite la passion de penser, qu’ils soient professeurs de philosophie, spécialistes des sciences humaines, sociales ou naturelles, ou… polisseurs de verres de lunettes astronomiques. Dernières parutions Auguste NSONSISSA,La grammaire de la signification.Querelle des fondements de la philosophie contemporaine du langage,2016. Pascal GAUDET,?, RechercheQu’est-ce que la philosophie kantienne,2016.Godefroy NOAH ONANA,Tradition et modernité.Rupture ou continuité ?,2016.Benoît BASSE,De la peine de mort en philosophie, Quel fondement pour l’abolition ?,2016. Bruno TRAVERSI,Le corps inconscient. Et l'Ame du monde selon C.G. Jung et W. Pauli,2016. Pierre-André STUCKI,Démocratie et populisme religieux. L’homme est-il un loup pour l’homme ?,2016. Ange Bergson LENDJANGNEMZUE,Identité et primauté d’autrui. La philosophie merleau-pontyenne de l’hospitalité, 2016. Mahamadé SAVADOGO,Théorie de la création, Philosophie et créativité, 2016. Marc LEBIEZ,Œdipe athée, Les hommes abandonnés des dieux, 2016. Philippe FLEURY,Nicolas de Cues et Giordano Bruno, philosophes de la Renaissance, 2016. Christian SALOMON,La Condition corporelle, 2015.
Dirigé parHélène Michon et Tamás PavlovitsLa sagesse de l’amour chez Pascal
© L’Harmattan, 2016 5-7, rue de l’École-Polytechnique, 75005 Pariswww.harmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-08331-5 EAN : 9782343083315
Pascal et la sagesse de l’amour«Cette sagesse désirée et attendue des philosophes n’était[-elle] pas, par-delà la sagesse du connaître, la sa-gesse de l’amour ou la sagesse en guise d’amour?» – se demande Emmanuel Lévinas dansla préface de l’édition1 allemande de laTotalité et infini. Au lieu de parler de l’amour de la sagesse(philosophia) Lévinas propose de parler de la sagesse de l’amour. Quelle est la signification de ce renversement ? La vraie sagesse est au-delà de la sagesse de connaître, elle s’identifie à l’amour même. La sagesse se dédouble donc ensagesse de connaître eten sagesse de l’amour.La première est la sagesse des philo-sophes sans être la vraie sagesse. Mais la sagesse de l’amour est aussi celle des philosophes dans la mesure où ils la désirent et l’aiment. Lévinas n’exerce pas tellement ici une critique de la philosophie, ou bien sacritique n’est que partielle.Il suggère qu’afin d’accomplir le but originel de la philosophie, il faut libérer la sagessede la prison de la connaissance. La sagesse ne peut se réduirenià la connaissance, niàunethéorie intellectuelle, parce qu’elle est aussi un jugement, une action, une vertu; bref : un mode de vie. La sagesse de l’amour est au-delà de la sa-gesse de connaître parce qu’au lieu d’être un savoir abs-trait, l’amour est la source efficace des jugements et des actions.Remplacer l’amour de la sagesse par la sagesse de 1 E. Lévinas,Totalité etl’infini, Paris, Kluwer Academic, 1994, p. IV.
7
l’amour c’est donc chercher l’accomplissement du but originel de la philosophiequi consiste àparvenir à la vraie sagesse. Quelest le rapport de la pensée pascalienne à cette in-tention ? Pascal exerce lui-mêmeune critique de la philosophie: «Se moquer de la philosophie, c’est vraiment philosopher» (Sel. 671, Laf. 513). Cette critique demandeexplication. La polysémie du verbe «se moquer» permet de traduire cette phrase de plusieurs façons: vraiment philosopher c’est mépriser la philosophie, ne pointse soucier d’elle, ou la tourner en ridicule. Cette phrase énigmatique s’explique dans le même fragment desPenséesgrâce àexpressions des parallèles qui font référence à l’éloquence et à la morale: «La vraie éloquence se moque de l’éloquence. La vraie morale se moque de la morale, c’est-à-dire que la morale du jugement se moque de la morale de l’esprit, qui est 2 sans règle» (Sel. 671, Laf. 513). Afin de comprendre la signification de «se moquer» il faut voir lafonction de cet acte par rapport à l’éloquence et à la morale. Il y a un trait commun entre l’éloquence et la morale: elles ont une théorie et une pratique. La théorie de l’éloquence est expliquée dansles manuels de rhétorique; la morale signifie l’ensemble des règles de conduite. Mais ces théories ne valent rien sans la pratique. Mettre en pratique l’éloquence et la morale signifie les mettre en œuvre. Le grand orateur qui est en train de faire un discours ne se soucie point des règles qu’il a apprises à l’école. Celui qui
2 Ici nous suivons la leçon de Philippe Sellier qui met une virgule après l’expression de «morale de l’esprit». Cette virgule ne se trouve pas dans les autres éditions, ni dans le manuscrit, mais logiquement la dernière partie de la phrase («qui est sans règle») appartient à «la morale du jugement» et non pas à «la morale de l’esprit». Ainsi nous reconstruisons la phrase de la manière suivante: «la morale du jugement, qui est sans règle, se moque de la morale de l’esprit».
8
se jette dans l’eau glacée pour sauver un enfant ne pense guère à ses lectures d’éthique. L’acte de parler éloquemment et l’acte de se mettre en danger pour la sécurité de quelqu’un d’autre sont les significations de «se moquer de l’éloquence» et de «se moquer de la morale». Dans ce sens, se moquer de la philosophie signifie dépasser la connaissance philosophique par une pratique, par une manière de vivre. La manière philosophique de vivre c’est l’accomplissement de la sagesse.Un autre fragment où Pascal parle de Platon et d’Aristote renforce cette interprétation: On ne s’imagine Platon et Aristote qu’avec de grandes robesde pédants. C’étaient des gens honnêtes et comme les autres, riants avec leurs amis. Et quand ils se sont divertis avec leursLoisleurs et Politiques, ils l’ont fait en se jouant. C’était la partie lamoins philosophe et la moins sérieuse de leur vie, la plus philosophe était de vivresimplement et tranquillement. Sel. 457, Laf. 533. Vraiment philosopher c’est donc vivre simplement et tran-quillement en se moquant des grands ouvrages philoso-phiques. Pascal n’exerce pas une critique directede la phi-losophie et, par conséquent, sa critique semble corres-pondre à celle de Lévinas: en philosophant il faut passer de la théorie à la pratique. Que signifie ce dépassement à l’égard de la sagesse? Peut-on parler chez Pascal du dé-passement de l’amour de la sagesse vers la sagesse de l’amour? Les commentateurs ont souvent posé la question de sa-voir pourquoi Pascal définit un ordre au-delà de l’ordre de la raison, un ordre qu’il appelle «ordre du cœur» ou «ordre de la charité». À propos de la sagesse on peut dire que l’ordre de la charité est l’ordre de la vraie sagesse qui
9
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.