//img.uscri.be/pth/45a7861841251e71d108717afc30f2c86c05236c
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

La vision de la ligue panafricaine du Congo - UMOJA

230 pages
Plus d'un siècle après sa proclamation, le panafricanisme n'est pas encore réellement enraciné en Afrique en général et au Congo en particulier. La jeunesse congolaise, soucieuse du devenir du Congo et de l'Afrique noire tout entière, s'est dotée d'une structure multifonctionnelle (politique, économique, sociale et culturelle) dénommée ligue Panafricaine du Congo-Umoja (LCP-U), afin de contribuer à l'édification de l'idéal panafricain.
Voir plus Voir moins
LA VISION DE LA LIGUE PANAFRICAINE DU CONGO-UMOJA (L.P.C-U) Contributions au débat public ƒ,neadcnsepédnI ƒDémocratie, ƒ,naciemsiPanafr Souveraineté monétaire, ƒ ƒSouveraineté alimentaire, ƒDettes odieuses, ƒÉducation, ƒCoordination des forces panafricaines, ƒCession des terres arables
LA VISION DE LA LIGUE PANAFRICAINE DU CONGO-UMOJA (L.P.C-U) Contributions au débat public Idnpéneadcnse, Démocratie, Parfannaciemsi, Souveraineté monétaire, Souveraineté alimentaire, Dettes odieuses, Éducation, Coordination des forces panafricaines, Cession des terres arables
©L'Harmatta,n2011
5-7, rue de lEcole-Polytechnique, 75005 Parishttp://www.librairieharmattan.comdiffusion.harmattan@wanadoo.frharmattan1@wanadoo.frISBN : 978-2-296-55474-0EAN : 9782296554740
RemerciementsNous remercions tous les membres de la LPC-U pour le travail efficacement accompli dans lenthousiasme et la volonté de partagerà un large public, une année de réflexion, de débats et déchanges, sans quoi ce livre naurait pas vu le jour.La LPC-U exprime sa profonde gratitude aux frères et surs panafricanistes qui ont bien voulu participer à cette uvre commune au premier rang desquels Klah Popo, dont la contribution donne la dimension panafricaine dans la composition des auteurs de ce livre. Nous remercions notre frère Teham Wakam pour son travail sur la couverture de ce livre. Nous tenons à remercier notre éditeur, L'Harmattan et, particulièrement François Manga-Akoa dont les recommandations ont permis dorganiser louvrage de façon à présenter les idées développées dans un contexte les mettant pleinement en valeur, et Denis Pryen qui a bien voulu accorder sa confiance à la LPC-U pour son premier livre. Nous n'oublions pas les orateurs qui ont honoré notre sortie officielle le 17 juillet 2010. Il s'agit de Madame Odile Tobner, veuve de lécrivain Mongo Béti et Présidente de l'Association Survie, Nicolas Agbohou auteur de l'ouvrage, «le Franc CFA et l'Euro contre l'Afrique» et tous ceux qui n'ont pu être là, mais qui nous ont assuré de leur soutien. Nous pensons à Madame Aminata Traoré essayiste et militante altermondialiste, Madame Louise-Marie Maes Diop, géographe, veuve du Professeur Cheikh Anta Diop et à Monsieur Bwemba Bong, membre du Cercle Samory, auteur de « Quand l'Africain était l'or noir de l'Europe ». Nous exprimons notre gratitude à tous ceux qui, au-delà de cet ouvrage, ont contribué à laction de la LPC-U dans sa première année. Il sagit de Fréderic Eiden, Ashanti Negmawon, Evelyne Brener, et nous remercions tous ceux qui ne sont pas cités.
Liste des contributeurs
Jean-Paul EBENGAMembre de la Direction de la Ligue Panafricaine du, Congo-UMOJA (LPC-U) en charge des Relations Extérieures Pierre EBOUNDIT, Président de la LPC-U Obambe GAKOSSOMembre de la Direction et Porte-parole de la LPC-U, Ismaël SOW, Membre de la Direction de la LPC-U en charge des Relations avec les Autres Structures Panafricaines Popo KLAH Histoire des "Traites Negrières"., Panafricain, Auteur de « Critique afrocentrée d'une négrophobie Académique » Anicet KOUANDA, Membre de la Direction de la LPC-U en charge de la Représentation de la LPC-U en Grande-Bretagne Marlette KYSSAMA NSONA, Membre de la Direction de la LPC-U en charge de la Prospective Ted MOUYABI, Membre de la Direction de la LPC-U Francis SECK MANGOUANI, Membre de la Direction de la LPC-U Henda Diogene SENNY, Secrétaire Général de la LPC-U
Ligue Panafricaine du Congo-UMOJA (LPC-U) 22, rue Louis Lenain 51100 REIMS Courriel : lipaco.33@gmail.com Site : http://lpcumoja.unblog.fr
Préface «Il sagit dêtre apte à découvrir une vérité scientifique par ses propres moyens, en se passant de lapprobation dautrui, de savoir conserver ainsi son autonomie intellectuelle jusquà ce que les idéologues qui se couvrent du manteau de la science se rendent compte que lère de la supercherie, de lescroquerie intellectuelle est définitivement révolue, quune page est tournée dans lhistoire des rapports intellectuels entre peuples et quils sont condamnés à une discussion scientifique sérieuse, non escamotée dès le départ.»Professeur Cheikh Anta Diop
Voici plus de cinq siècles que lEurope, et plus généralement lOccident, a engagé lAfrique dans la voie de la servilité. Il apparaît presquimpossible dextirper lAfrique de cette emprise tant ceux qui laccablent semblent puiser leurs forces à une source intarissable dautant quils sont aidés dans cette entreprise par ce que nous nommons, «le troisième homme », c'est-à-dire certains Africains mus par des désirs immodérés de pouvoir et de lucre facile, et formatés pour défendre les intérêts de lOccident, en Afrique.Mais létau qui étouffe les mémoires et les consciences africaines se desserre petit-à-petit, et laisse libre cours à des expressions mêlant espoir et désespoir dans un rythme où la cadence reste dictée par les forces prédatrices disposant de moyens médiatiques, financiers et militaires permettant de conserver indéfiniment leur emprise sur lAfrique.En dépit des obstacles quon a dressés sur le chemin de la libération totale de lAfrique depuis les mouvements de résistance du Yovodah1 la à colonisation, en passant par les luttes daprès 1960 incarnées par le combat de lUnion des Populations du Cameroun (UPC) de Ruben Um Nyobe et du Mouvement National Congolais (MNC) de Patrice Emery Lumumba, la détermination reste inébranlable dans le curde la jeunesse africaine. Cette 1Esclavage
dernière vient dêtre invitée à davantage dengagement, suite aux récents événements survenus en Côte dIvoire.Plus dun siècle après sa proclamation, le panafricanisme nest pas encore réellement enraciné en Afrique en général et au Congo en particulier. Mais, riche et enrichi de lhéritage historique, culturel et intellectuel dont elle bénéficie, et quelle entend bien exploiter, la jeunesse africaine sorganise pour créer les conditions de la vraie décolonisation et dunelibération effective du continent. Cest dans cette perspective que la jeunesse congolaise soucieuse du devenir du Congo et de lAfrique Noire tout entière, sest dotée dune structure multifonctionnelle (politique, économique, sociale et culturelle) dénommée Ligue Panafricaine du Congo - Umoja (LPC-U), afin de contribuer à lédification de lidéal panafricain. «Construire le Congo pour lUnité de lAfrique», telle est la devise de la LPC-U qui entend rassembler tous les fils et toutes les filles du pays, du continent et de la diaspora autour de cet idéal. Créée depuis mai 2010, voilà un an que la LPC-U diffuse et vulgarise lidéal panafricain à travers colloques, conférences, interviews, communiqués, réflexions aveccomme objectifs principaux de faire connaître et enraciner lidéal panafricain dans nos sociétés, de contribuer à la vie socioculturelle de ses adhérents, de promouvoir les solidarités nécessaires entre les diasporas africaines à travers le monde et les peuples dAfrique, de fédérer les Panafricains pour réaliser lUnité, lIndépendance et le Progrès du continent et de travailler à la restauration de la conscience historique nègre. La présente publication est le compte rendu des activités et actions entreprises dune année. Il ne sagit pasdune vision globale et définitive de la LPC-U sur le panafricanisme. Dautres thématiques non abordées ici, le seront dans les actions prochaines, et celles qui sont abordées seront susceptibles dapprofondissements et daméliorations.Umoja ou Unité, en swahili, une des langues choisie par les pères du panafricanisme comme langue de communication dans le cadre de lunité africaine renvoie à notre attachement à la question de la renaissance africaine dans tous ses aspects : politique, économique, culturel, philosophique, spirituel. Cet ouvrage est organisé en trois parties.
~ 10 ~
mojago-ULavisionriafincadueonCedLaleuginaP