Le Mbongi et le devenir du Muuntu chez les Koôngo

De
Publié par

Rudy Mbemba fait donc une descente initiatique dans les entrailles de la culture-mère, pour la présenter aux générations d'aujourd'hui et de demain afin qu'elle soit pour eux une gibecière dont ils peuvent tirer profit comme le scribe de l'Évangile, devenu disciple du royaume des cieux, est capable de tirer de son trésor de l'ancien et du nouveau.
Publié le : vendredi 8 janvier 2016
Lecture(s) : 9
EAN13 : 9782336401461
Nombre de pages : 122
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
RudyMB EM BADYABÔBEN A ZOMBA NZU LU
Le Mbongi et le devenir du Muuntu chez les Koôngo
Les impliqués É d i t e u r
Les Impliqués Éditeur Structure éditoriale récente fondée par L’Harmattan, Les Impliqués Éditeur a pour ambition de proposer au public des ouvrages de tous horizons, essentiellement dans les domaines des sciences humaines et de la création littéraire. Déjà parus Fayol Marie-Claude),Sur la route de Ouégoa en Nouvelle-Calédonie, récit, ( 2015.
Doucet (Sonia),Assistantes maternelles, assistants maternels, essai, 2015.
Toh Bi (Emmanuel),Africanités, poésie, 2015.
Sotteau (Christine), Meissonnier (Florence) et André (Michèle), Handicap et fratrie dans un centre d’action médico-sociale précoce, récit, 2015
Marquez-Velasco (Adrien),Nuit orange, roman, 2015.
Bardin (Jacques),Sur mes deux oreilles, récit, 2015.
Piecyk (Maryse),Troubles sexuels et mariages arrangés, récits, 2015.
Guetta (David),Raid sur l’Afrique, roman, 2015.
Nguedam (Christophe),Pour un monde nouveau, poésie, 2015.
Nguedam (Christophe),Grains de philosophie, poésie, 2015.
Ces dix derniers titres de ce secteur sont classés par ordre chronologique en commençant par le plus récent. La liste complète des parutions, avec une courte présentation du contenu des ouvrages, peut être consultée sur le site : www.lesimpliques.fr
LE MBONGIET LE DEVENIR DU MUUNTUCHEZ LES KOÔNGO
© Les impliqués Éditeur, 2016 21 bis, rue des écoles, 75005 Paris www.lesimpliques.fr contact@lesimpliques.fr ISBN : 978-2-343-08112-0 EAN : 9782343081120
Rudy MBEMBA-DYA-BÔ-BENAZO-MBANZULU Le Mbongi et le devenir du Muuntu chez les Koôngo Les impliqués Éditeur
OUVRAGES DU MÊME AUTEUR
Le procès de Kimpa Vita, la Jeanne d’Arc congolaiseEditions l’Harmattan en décembre 2002
Le Muùntuïsme : L’humanisme intégral africainEditions la Société des Ecrivains en août 2006
Le Cardinal Emile BIAYENDA et sa vision du Développement Intégral du Congo-BrazzavilleEditions la Société des Ecrivains en mars 2008.
Plaidoirie pour l’Abbé Fulbert YOULOU 1er Président de la République du Congo-Brazzaville (Du 21 novembre 1959 au 15 août 1963)Editions l’Harmattan en mai 2009
Le Muùntuïsme : Essai d’un Code Pénal des Sociétés BantouesEditions Connaissances et Savoirs en mars 2010.
Le Muuntu et sa philosophie sociale des nombres Editions l’Harmattan en novembre 2011
Le Muuntuïsme : base de philosophie du royaume de KoôngoEditions Ices en décembre 2013
PRÉFACE
A défaut d’irriguer, le souffle vivifiant du royaume Koongo continue à fasciner les hommes et les femmes issus de cette grande aire culturelle qui s’étend de l’Angola jusqu’aux confins du Gabon en passant par les deux Congo et le Cabinda. Rudy Mbemba est le témoin de cette fascination lorsqu’il revisite, dans ce livre, l’institution la plus commune, au sens d’une maison commune, la plus centrale et la plus fondamentale de la culture Koongo, le MBONGUI, qui a constitué le socle de l’éducation de l’enfant pour qu’il acquière la stature d’homme. C’est un acte de foi qui guide l’auteur à la redécouverte de l’esprit et du fonctionnement de ce lieu du savoir, du savoir-faire et du savoir être. Cet acte de foi pourrait se décliner ainsi : le passé a toujours des matériaux et des outils à nous offrir pour construire notre habitation aujourd’hui car l’homme vient de plus loin que le temps présent et est appelé à aller au-delà ; la découverte et la prise en compte des racines profondes font que l’on est en mesure de mieux se situer au cœur des mutations et des crises sociales et sociétales.
Rudy Mbemba fait donc une descente initiatique dans les entrailles de la culture-mère, pour la présenter aux générations d’aujourd’hui et de demain afin qu’elle soit pour eux une gibecière dont ils peuvent tirer profit comme le scribe de l’évangile, devenu disciple du royaume des cieux, est capable de tirer de son trésor de l’ancien et du nouveau.
7
C’est ainsi que l’auteur nous engage implicitement à ne pas jeter le passé dans la poubelle des déchets encombrants mais à en faire l’humus qui nourrira la semence culturelle de la modernité koongo, comme le cordon ombilical que dans nos villages les matrones ne jetaient pas au « zala » (la décharge publique), mais enterraient soigneusement de telle sorte que le lien entre l’enfant et la terre natale soit éternel. Pour autant, ce livre ne fait pas sombrer dans les ornières d’un fondamentalisme culturel qui refuse tout dialogue et toute rencontre avec l’autre, le différent, l’étranger. Comment pourrait-il en être autrement puisque le Mbongui n’était pas un club fermé ? Même l’étranger de passage pouvait s’y arrêter, être accueilli avec bienveillance et empressement, dire qui il était, d’où il venait, et où il allait ? La trajectoire de l’étranger était en mesure d’enrichir le savoir, le savoir-faire et le savoir être des habitants du village car l’être humain grandit et se fait dans ce qu’il reçoit et donne.
A travers la description qu’il en fait, Rudy Mbemba nous fait donc entrer dans un lieu ouvert, un lieu où l’on sait prendre le temps de s’assoir, le temps d’apprendre à écouter et à parler ; on y partage non seulement la parole qui modèle l’esprit mais aussi la nourriture qui est un don de Dieu et que l’on ne peut pas manger seul dans son coin ; à travers ces actes, on y tisse le lien social qui fera plus tard de l’enfant un homme pour la communauté et non pas un électron libre ou un individu avant tout préoccupé par son intérêt personnel. C’est vraiment en cela que consiste la marque de fabrique du Mbongui : un homme qui trouve le sens de sa vie et sa fierté dans la générosité qu’il déploie pour les autres.
8
Mais comme cela n’est pas donné naturellement, le Mbongui assure cette initiation à la vie pour les autres en intensifiant chaque soir, autour du feu, du repas et de la parole, le partage entre les anciens et les aînés d’une part, et les enfants d’autre part, car ceux-là en savent plus que ceux-ci. Il est vrai qu’un jour l’enfant entrera dans un cercle initiatique fermé comme le Kimpassi ou le Lemba. Mais la fréquentation du Mbongui l’aura préparé à accueillir ces chemins de maturité plus spécifiques.Abbé Olivier MASSAMBA LOUBELO Prêtre Docteur en philosophie de l'université de Lyon III Ancien recteur du Grand séminaire de philosophie de Brazzaville Vice-recteur et Maître de conférences à l'université catholique d'Afrique centrale à Yaoundé.
9
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.