Le néocriticisme de Renouvier

De
Publié par

Charles Renouvier se bat contre les mystères et la métaphysique en utilisant la méthode scientifique. Il appuie son néocriticisme sur l'esprit de la science. Il n'omet pas d'étudier les premiers principes des sciences, les notions de phénomène et de loi, les catégories. Il use des principes de relativité et de contradiction, propose un classement des sciences. Considérant la place de la liberté et de la volonté en l'homme, il y voit une différence spécifique avec l'animal. Il montre le lien entre croyance et savoir, et il milite pour une religion raisonnée et un progrès moral.
Publié le : jeudi 1 octobre 2015
Lecture(s) : 6
Tags :
EAN13 : 9782336392424
Nombre de pages : 350
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
MétHOdE sciENtiîqUE. IL àPPUiE sON NéOcriticisME sUr L’EsPrit dE Là sciENcE. IL N’OMEt Pàs d’étUdiEr LEs PrEMiErs PriNciPEs dEs sciENcEs, LEs NOtiONs dE PHéNO MèNE Et dE LOi, LEs càtégOriEs. IL àrticULE sON PHéNOMéNisME ENtrE LEs càtégOriEs dE rELàtiON, d’Où décOULE L’àbsUrdité dE L’iNîNi àctUEL, Et dE PErsONNE, tOUtE cHOsE étàNt Pàr LE biàis dE rEPrésENtàtiONs. IL UsE dEs PriNciPEs dE rELàtivité Et dE cONtràdictiON, PrOPOsE UN cLàssEMENt dEs sciENcEs, PrENàNt EN cOMPtE sEs PriNciPEs Et POsàNt Là critiqUE cOMME trONc cOMMUN dEs sciENcEs. IL vOit L’ObjEt dEs MàtHéMàtiqUEs dàNs LE ràPPOrt dU MUL tiPLE À L’UN, Et LE NOMbrE cOMME UN tOUt d’UNités. Sà LOi dU NOMbrE LUi PErMEt dE sOrtir dEs àNtiNOMiEs kàNtiENNEs, dE PENsEr LEs NOMbrEs Négàtifs Et fràctiONNàirEs. IL àNàLysE LEs cONcEPts éLéMENtàirEs dE Là géOMétriE, iL PrésENtE LEs ENjEUx dU càLcUL dEs PrObàbiLités Et sE POsitiONNE Pàr ràPPOrt àUx géOMétriEs iMàgiNàirEs, tOUt cELà EN vUE dE débàrràssEr LEs MàtHéMàtiqUEs dE tOUtE MétàPHysiqUE. IL fàit vàLOir L’HyPOtHèsE sciENtiîqUE dàNs LEs sciENcEs ExPériMENtàLEs, s’iNtErrOgE sUr LEs NOtiONs dE MàtièrE Et dE fOrcE. CONsidéràNt Là PLàcE dE Là LibErté Et dE Là vOLONté EN L’HOMME, iL y vOit UNE différENcE sPéciîqUE d’àvEc L’àNiMàL. IL MONtrE LE LiEN ENtrE crOyàNcE Et sàvOir, Et iL MiLitE POUr UNE rELigiON ràisONNéE Et UN PrOgrès MOràL.
TàbLEàU dE cOUvErtUrE dE L’àUtEUr : , ENcrE dE CHiNE, 1988, ExPOsé EN 1990 À Là 4 biENNàLE àrtistiqUE dE COrNiMONt, FràNcE.
l a p h I l o S o p h I e e n C o m m u n COLLEctiON dirigéE Pàr StéPHàNE DOUàiLLEr, JàcqUEs pOULàiN Et pàtricE VErMErEN
SamuelGaston AMET
LE NÉOCRITICISME DE RENOUVIER
Fondations des sciences
21/09/15 19:12
Le néocriticisme de Renouvier
La Philosophie en commun Collection dirigée par Stéphane Douailler, Jacques Poulain, Patrice Vermeren  Nourrie trop exclusivement par la vie solitaire de la pensée, l'exercice de la réflexion a souvent voué les philosophes à un individualisme forcené, renforcé par le culte de l'écriture. Les querelles engendrées par l'adulation de l'originalité y ont trop aisément supplanté tout débat politique théorique.  Notre siècle a découvert l'enracinement de la pensée dans le langage. S'invalidait et tombait du même coup en désuétude cet étrange usage du jugement où le désir de tout soumettre à la critique du vrai y soustrayait royalement ses propres résultats. Condamnées également à l'éclatement, les diverses traditions philosophiques se voyaient contraintes de franchir les frontières de langue et de culture qui les enserraient encore. La crise des fondements scientifiques, la falsification des divers régimes politiques, la neutralisation des sciences humaines et l'explosion technologique ont fait apparaître de leur côté leurs faillites, induisant à reporter leurs espoirs sur la philosophie, autorisant à attendre du partage critique de la vérité jusqu'à la satisfaction des exigences sociales de justice et de liberté. Le débat critique se reconnaissait être une forme de vie.  Ce bouleversement en profondeur de la culture a ramené les philosophes à la pratique orale de l'argumentation, faisant surgir des institutions comme l'École de Korcula (Yougoslavie), le Collège de Philosophie (Paris) ou l'Institut de Philosophie (Madrid). L'objectif de cette collection est de rendre accessibles les fruits de ce partage en commun du jugement de vérité. Il est d'affronter et de surmonter ce qui, dans la crise de civilisation que nous vivons tous, dérive de la dénégation et du refoulement de ce partage du jugement. Dernières parutions Hector MENDEZ,Le pouvoir populaire, 2015. Gustavo CELEDÓN,Philosophie et expérimentation sonore, 2015. Philippe VERSTRATEN,Nous-mêmes et la terre. Critique et dépassement de l’idée technique du monde, 2015. Carmen REVILLA (dir.),L’horizon de la pensée poétique de María Zambrano, 2015. Zouaoui BEGHOURA,Critique et émancipation. Recherches foucaldiennes sur la culture arabe contemporaine, 2014. Jordi RIBA (dir.),L’effet Guyau, De Nietzsche aux anarchistes, 2014. Lucas GUIMARAENS,Michel Foucault et la dignité humaine, 2014. Luis Gonzalo FERREYRA,Philosophie et politique chez Arturo Andrés Roig. Vers une philosophie de libération latino-américaine (1945-1975), 2014. Eugenio CORREA,La conception techno-économique du temps, 2014. Ewerton RIBEIRO,La théorie pragmatique de l’action, 2014.
Samuel-Gaston AMET Le néocriticisme de Renouvier
Fondations des sciences
© L’Harmattan, 2015 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-04901-4 EAN : 9782343049014
Sommaire
« Il faut agir quand même, tracer droitement son sillon » (RENOUVIER Charles,Les 1 derniers entretiens – recueillis par Louis Prat, Paris : Colin, 1904, p. 99 ). Introduction - Nécessité d’une relecture de Renouvier 9 1 - Renouvier :excogitatoris minoroumajor opinione? 9 2 - Existence et importance d’une philosophie des sciences chez Renouvier 12 Première partie - Quels rapports y a-t-il entre néocriticisme et science ? 17 Chapitre 1 - La construction de l’esprit scientifique de Renouvier 17 Chapitre 2 - Comment s’articulent philosophie, critique et science(s) ? 39 Chapitre 3 - En quoi les concepts de relation, de loi et de catégorie sont-ils liés aux sciences ? 65 Chapitre 4 - Comment Renouvier organise-t-il les sciences ? 103 Deuxième partie - Quelles sont les bases de la philosophie des mathématiques de Renouvier ? 117 Chapitre 5 - Importance, originalité et limites des mathématiques et de la logique de Renouvier 117 Chapitre 6 - La loi du nombre et ses conséquences sur les mathématiques 123 Chapitre 7 - La géométrie et ses concepts élémentaires 155 Chapitre 8 - Enjeux du calcul des probabilités 169 Troisième partie - Certitude et liberté : des sciences physiques à la philosophie de l’histoire 177 Chapitre 9 - L’assise des sciences physiques 177 Chapitre 10 - L’homme, sa liberté, ses certitudes et son histoire 201 Conclusion - Liberté, morale et philosophie de l’action 245 1 - Place des sciences et de la philosophie des sciences dans l’œuvre de Renouvier 245 2 - La liberté comme socle de la morale 255 3 - Pour une philosophie de combat 259 Annexes 263 Bibliographie 315 Index rerum 329 Index nominum 337 Table des matières 339 1 Et Xavier Moisant d’ajouter : « Prendre parti, non par ignorance délibérée ou involontaire ; prendre parti, malgré les objections ; et, pesant le pour et le contre, transformer une tentative d’hésiter en un moyen de conclure ; et puis poursuivre son chemin, creuser son sillon : quoi de plus sage, de plus habile, de plus courageux ? » (MOISANTXavier,Psychologie de l’Incroyant, Paris : Beauchesne, 1908, p. 288)
5
Abréviations des sources fréquemment citées
Les références aux ouvrages, revues et articles sont notées entre parenthèses, elles précisent le nom de l’auteur et/ou les initiales du titre de l’ouvrage ou les initiales du titre de l’article, ainsi que la ou les pages correspondantes (ex.CRS, p. 20). Si l’ouvrage comporte plusieurs volumes, le numéro du volume suit immédiatement les initiales de l’ouvrage, s’il comporte plusieurs tomes, le numéro du tome est séparé des initiales par un tiret (ex.ECG1-2,Pour les revues, l’année de publication est préciséep. 273). immédiatement après les initiales de la revue (ex.CP1878-2, p. 107). Les références à des documents du fonds Renouvier de la bibliothèque Paul Valéry de l’Université de Montpellier sont notées entre crochets (ex. [Jd1]). Un examen de ce fonds et un détail des articles cités de laCritique philosophiquefigurent dans les annexes. Sauf mention contraire, les références auxEssais de critique généralesont extraites des rééditions de 1912. AP: PILLONFrançois (dir.),L’Année philosophiqueBECQUEMONT: BECQUEMONTDaniel, « Renouvier etLa psychologie de l’homme…»BLAIS: BLAISMarie-Claude,Au principe de la République. Le cas RenouvierCAVALLARI: CAVALLARIGiovanna, « Gaston Milhaud et Charles Renouvier »CDK: RENOUVIERCharles,Critique de la doctrine de KantCOUTURAT: COUTURATLouis,La philosophie des mathématiques de KantCP: RENOUVIERCharles (dir.),La Critique philosophiqueCRJ : « Correspondance entre Ch. Renouvier et W. James »CRS: RENOUVIERCharles,Correspondance de Renouvier et SecrétanCSPS : FEDILaurent, « Criticisme, science et philosophie des sciences… » DCR : RENOUVIERCharles, « Doctrine des catégories de la relation »DE: RENOUVIERCharles,Les derniers entretiensECG: RENOUVIERCharles,Essais de critique généraleECSDP:RENOUVIERCharles,Esquisse d’une classification systématique...GUNN: GUNNJ. Alexander, «The Man and His Work» HAMELIN: HAMELINOctave,Le système de RenouvierHODGSON: HODGSONShadworth H., «M. Renouvier’s Philosophy»HSPM: RENOUVIERCharles,Histoire et solution des problèmes métaphysiquesJANSSENS: JANSSENSEdgar,Le Néo-Criticisme de Charles RenouvierLOGUE: LOGUEWilliam, Charles Renouvier philosopher of libertyLP: RENOUVIERCharles,Le personnalismeMA : FEDILaurent, « Une morale appliquée est-elle possible ? »MILHAUD: MILHAUDGaston,La philosophie de Charles RenouvierMOISANT: MOISANTXavier,Psychologie de l’incroyantMOUY: MOUYPaul,L’idée de progrès dans la philosophie de RenouvierMPA: RENOUVIERCharles,Manuel de philosophie ancienneMPM: RENOUVIERCharles,Manuel de philosophie moderneMPR : DAURIACLionel, « Les moments de la philosophie de Charles Renouvier »MR: RENOUVIERCharles,Manuel républicain de l’homme et du citoyenNM: RENOUVIERCharles,La nouvelle monadologiePAH: RENOUVIERCharles,Philosophie analytique de l’histoirePC: FEDILaurent,Le problème de la connaissance dans la philosophie...
7
Fondations des sciences dans le néocriticisme de Renouvier
PRAT: RMH : SEAILLES: SM: SSCR : TPR : TURLOT: UUH: VERNEAUX:
PRATLouis,Charles Renouvier, philosopheSCHMAUSWarren, « Renouvier and the method of hypothesis » SEAILLESGabriel,La philosophie de Charles RenouvierRENOUVIERCharles,Science de la moraleSCHMAUSWarren, « Science and the Social Contract in Renouvier » DAURIACLionel, « Testament philosophique de Renouvier » TURLOTFernand,Le personnalisme critique de Charles RenouvierRENOUVIERCharles,Uchronie (l’utopie dans l’histoire)1 VERNEAUXRoger,Renouvier disciple et critique de Kant
1  Pour mener cette étude, nous nous appuierons donc, non seulement sur les textes de Renouvier, mais également sur les principaux commentaires avec lesquels nous entrerons en discussion. Nous montrerons par là la conjonction des vues sur certaines questions posées ainsi que les points éventuels de divergence avec notre propre analyse ; sachant bien sûr que ces interprétations sont toutes sujettes à la critique (certaines peut-être plus que d’autres), que toute interprétation peut être conçue comme appropriation (ou expropriation), remise en contexte (ou mise hors contexte), traduction (et donc trahison).
8
Introduction - Nécessité d’une relecture de Renouvier
« C’est en vain qu’on s’efforcerait d’épargner au lecteur l’attention ou même le travail. Un vice de la philosophie, dans quelques livres, est une certaine fausse lucidité. Je ne 1 connais pas de science qui soit claire en ce sens-là » (ECG1-1,p. XV).
1 - Renouvier :excogitatoris minoroumajor opinione?
Dans son avant-propos duPersonnalisme critique de Charles Renouvier, 2 Fernand Turlot écrit (TURLOT, p. 19) que Renouvier est un philosophe « mort ». Est-il utile d’en faire alors la prosopopée ? Vaut-il la peine que e nous le ressuscitions ? Si leXXl’a enterré, devons-nous en déduire siècle e qu’il a été sans importance ? Quelle a été vraiment son influence sur leXIXe et leXXsiècles ? Gabriel Séailles, auteur d’unePhilosophie de Charles Renouvier publiée 3 en 1905, va jusqu’à lancer, dans une carte [Jd1] envoyée à Louis Prat , carte écrite à l’occasion du décès de Renouvier : « Nous perdons un des maîtres de e la pensée française auXIX siècle, le plus grand à coup sûr avec Auguste Comte ». Un autre élève de Renouvier, Lionel Dauriac, note également, dans sa lettre [Gc2] du 04 septembre 1903 adressée aussi à Prat, la lourde perte que subissent « la philosophie et la science » avec la disparition du maître. Bien évidemment, nous pouvons relativiser ces considérations, car, d’une part, elles viennent d’admirateurs de Renouvier et, d’autre part, elles ont été écrites au disciple dans les jours suivant la mort du philosophe. Prat reconnaît, dans son ouvrage publié en 1937 (Renouvier décéda 34 ans 4 plus tôt ) surCharles Renouvier, philosophe, sa doctrine – sa vie, que les idées du maître n’ont guère été acceptées par les philosophes, mais il n’omet 1 Le premierEssai de Critique généraledans sa version de 1854 porte pour titre :Analyse de la connaissance, bornes de la connaissance & appendice sur les principes généraux de la logique et des mathématiques. L’appendice a été réintégré à l’ouvrage sous les rubriques « observations et développements », dans la seconde édition de l’ouvrage révisée en 1875 sous le titreTraité de logique générale et de logique formelle. 2 Turlot avait rédigé une thèse sur la pensée de Octave Hamelin et était un ancien étudiant de Georges Canguilhem, lui-même élève d’Alain. 3 Disciple de Renouvier, aux côtés de qui il vécut à Perpignan puis à Prades (du 17 juin 1901 à sa mort), et avec qui il rédigea notammentLa nouvelle monadologie. 4 «His long and immensely active life fell into periods which coincide with, and partly reflect, the political and intellectual fortunes of his country from the Battle of Waterloo, through the Revolution of 1830, the Second Republic of 1848, the Second Empire, the War and the Commune of 1871, into the Third Republic, with its Dreyfus struggles and its Educational and Disestablishment problems in the early years of the present century» (GUNN, p. 42).
9
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.