Mùuntu et sa philosophie sociale des nombres

De
Publié par

Le Mùuntu est cet être porteur d'humanité et de nombreuses valeurs sociophilosophiques que renferment les nombres. L'auteur, à travers les nombres, montre que leur sens s'intègre dans la réalité socioanthropologique des Koongo. L'objectif de Rudy Mbemba a été de dégager la profondeur, voire l'âme, que les nombres portent à la fois dans leur essence sociale, spirituelle et religieuse chez les Koongo.
Publié le : jeudi 1 décembre 2011
Lecture(s) : 13
EAN13 : 9782296474345
Nombre de pages : 142
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Le MÙUNTÚ et sa philosophie sociale des nombres
Études Africaines Collection dirigée par Denis Pryen et François Manga Akoa Dernières parutions G. Bertin KADET,et de sécurité de laLa politique de défense Côte d’Ivoire,2011.Patrick DEVLIEGER et Lambert NIEME (éd.),Handicap et société africaine. Culture et pratiques, 2011. Rodrigue LEKOULEKISSA, L’électrification en Afrique. Le cas du Gabon (1935-1985), 2011. André MBATA MANGU,Abolition de la peine de mort et constitutionnalisme en Afrique, 2011. Ahmed BELLO,Les libertés collectives des travailleurs,2011. Mathurin C. HOUNGNIKPO,L’Afrique au futur conditionnel, 2011. Michel KOUAM et Christian MOFOR, Philosophies et cultures africaines à l’heure de l’interculturalité, Anthologie tome 1 et 2,2011. Baudouin MWAMBA MPUTU,Le Congo-Kasai (1865-1950), De l’exploration allemande à la consécration de Luluabourg, 2011. André-Hubert ONANA-MFEGE,Cameroun, Nigeria, ONU. Entre la force de la palabre et la primauté du droit,2011. Moïse Tchando KEREKOU,Union africaine et processus d’intégration, 2011. Constant SOKO,Les Entrepreneurs Informels en Côte d’Ivoire. Entre l’État, le marché et les circuits de financement, 2011.Alphonse NDJATE,La police des étrangers sous le règne du maréchal Mobutu, 2011. Pierre AKINWANDE,Négritude et francophonie, 2011. Arlète TONYE,!Épargnants d’Afrique, inquiétez-vous , 2011.
Rudy Mbemba-Dya-bô-Benazo-MbanzuluLe MÙUNTÚ et sa philosophie sociale des nombres
Préface d’Anatole Milandou
 ! # $#%
                
        "                 #  $  %&'$()   *   ) * &   #+%,,*               -     .. /. '0101 2 -    3 . 4  #+%,,*  5) 62 *. 2787  28 9 27;<=     " $ # - >%  #        /¶+DUPDWWDQ  ‹   UXH GH O¶(FROH3RO\WHFKQLTXH  3DULV  KWWSZZZOLEUDLULHKDUPDWWDQFRP  GLIIXVLRQKDUPDWWDQ#ZDQDGRRIU  KDUPDWWDQ#ZDQDGRRIU
 ,6%1  
 ($1  
&
$ %  &'( ?1(@A          . (  )&* +,+,-(     &      & ./2345! 6 &  7 & 8&( & & 9    ( &   8& &   :'      ; 7 %  ' 8&  ./2345! )&* +,+,-  :   9     &  <  =(  %     '&  ( & %    8&   % % &   7 8&( %  &    (     > &   &  ' & ?  & (   &   :  @    %   &   %  &  ! $ ( &  %   ( A%  ' 7   &  & * 7(   &  ! B & ' ( 7C  ./2345( &   ( &  & (   &   %  ! # 9  ( %& & &( 8&   %%D  9  @   &   7&     8&   & D  %% &  ! $   %@        ! #       % ./2345 F(B( % 7 &   % B! G &  (   ./2345    (*CB(  % * % &  '   ! #    @       & %: 4 '  47( %&  (     &  '&   9 @@ 7  &  ! + *CB(  8& ( A%    (      H  8& (    (  %    & H     8&8& 7 (   &    '  ! #  @ &  &     H (   %  7  & % (  %  & 7&  (            %  % 8&   H  
I
  ! B ' 9  &  &  @  & &   %%  H     J'!  @ (    7C  ./2345(   %& 8&&  &   7  ! B &   %% &     H     %  & %7*  ' 8&(   8&  '      7&  ! #  &  %&  8&     * L(     K7& BK  ( ' L(  %@  :   & %& 8&    9  '         &  %  % %% &  H   7&A   ( '  H      ! $M > @  )&* +,+,-( &;9   %          ./2345      ''  % @ &(  &A MJ 8&   %   9  @  &     ( %  &   ' & ! 6 N(     & &(  &A %  8& '     &! $ % :    & 9  %   &  &   (    %   &      & %   ; %  & &  ; ' &  7C  ./2345! -& 9  &    7 8&(     @  H    &?1(@A  & &   %  A  ! # ( %& ;     H   &    % &   8& !   ?1(@A %% 9  D     %      ( 9   F D (     &  ?   % A   %  (   &         ( &   H  & %  %  % 8&    %  ( 7 &A   7&&A! -    ( ?1(@A          ' H    &(    (   %  (    %& 8&   % @ H   ' ! B  A% ( &   (    8&     % (   %  & &  7&  H   &   %  A  !
  
#  (  ' ( %   &       & & %      & ' @  8&M  %&  %  ( H   : &   9 & % :    %&  & ! B & &      &    '& ./2345!
"
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.