Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Philosophie et histoire

206 pages
Au sommaire de ce numéro, entre autres : L'Africain dionysiaque et apollinien, Technoscience et puissance chez Marcien Towa, Modernisation ou expropriation : la situation des palmeraies villageoises en basse Côte d'Ivoire de 1912 à 1930, Le nihilisme nietzschéen et le sens de la vie, ou encore l'éclosion des catégories métaphysiques dans l'antiquité grecque.
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Institut de recherche et d’études africaines
Cahiers de l’IREA N°5 - 2016
Philosophie et histoire
AKE Patrice Jean WOUAKO TCHALEU Joseph BRINDOUMI Atta Kouamé Jacob AKE Patrice Jean CHISHUGI Apollinaire Chihebe KOUASSI Kouakou Siméon, KOFFI Kouakou Sylvain, N’ZI Dibié Charles, KAZIO Djidjé Jacques
 LES CAHIERS DE L’IREA N° 5 - 2016 Revue de l’Institut de recherches et d’études africaines (IREA) Philosophie et Histoire L’Harmattan
LES CAHIERS DE L’IREA N° 5 - 2016 Revue de l’Institut de recherches et d’études africaines (IREA) Philosophie et histoire L’Harmattan
© L'Harmattan, 2016 5-7, rue de l'École-Polytechnique ; 75005 Parishttp://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-10187-3 EAN : 9782343101873
Comité scientifique Monsieur François-Xavier AMHERDT (Faculté de théologie de l’université de Fribourg), Monsieur Dominique YANOGO (UCAO-UUA d’Abidjan), Konan JérômeKOUAKOU (CRD), Tanden Joseph DIARRA (UUBA/UCAO), Jean Robert TCHAMBA (université de Dschang), Dia Édith COULIBALY née TRAORÉ (université de Ouagadougou),Windpagnangdé Dominique KABRE (université OUAGA Il), Pétillon Muyambi DHENA (université de Kisangani-RDC), Pierre Samuel NEMB (Universite de Maroua), Innocent FOZING (université de Yaoundé I), Kengne FODOUOP (université de Yaoundé I), Gabriel NYASSOGBO (université de Lomé), Monsieur Moussa OUEDRAOGO (coordonnateur de projet de développement – B F), Maurice BAZEMO (université de Ouagadougou), Sindani KIANGU (université de Kinshasa - RDC), Alphonse Sekré GBODJE (université Alassane Ouattara de Bouaké-RCI), Augustin COLY (.L.S.H/U.C.A.D – Dakar/Sénégal), Effoh Clément EHORA (université Alassane Ouattara, Côte d'Ivoire), Edmond BILOA (université de Yaoundé I), Mounkaila Abdo Laouali SERKI (université Abdou Moumouni de Niamey), Faloukou DOSSO (université Alassane OUATTARA – RCI), Ilango-Banga Jean-Pierre LOTOY (université de Kinshasa – RDC), Albert MULUMA MUNANGA (université de Kinshasa - RDC), Kouakou Appoh Énoc KRA (université Félix Houphouët-Boigny de Cocody – RCI), Ram Christophe SAWADOGO (université de Ouagaougou), Roch YAO GNABELI (université FHB d'Abidjan - RCI), Issa A. MOUMOULA (université de Koudougou), Joseph YAO (l'université de Cocody), Fodé NDIAYE (Banquier professionnel), Pierre samuel NEMB (Universite de Maroua Yaoundé Cameroun), Justin KOFFI, Gbaklia Elvis KOFFI, Philémon MUAMBA.
Comité de lecture Hammou HAIDARA (Consultant international indépendant), Pierre MOUANDJO (Univ. Catholique d’Afrique centrale), Paulin POUCOUTA (Institut Catholique de Yaoundé), Judicaël BOUKANGA (Doctorant), NDoumy Noel ABE (université Alassane Ouattara-RCI), Matthieu FAU-NOUGARET (Conseiller des Présidents des universités Publiques du Burkina Faso), Dieudonné Kalindyé BYANJIRA (université de Kinshasa - RDC), Pierre FONKOUA (université de Yaoundé), Jean Paulin KI (OCADESDédougou), Jérôme KOUNDOUNOU (Global Water Initiative-Afrique de l'Ouest), Louis Bernard TCHUIKOUA (université de Yaoundé 1), Sindani KIANGU (université de Kinshasa), Kouamé René ALLOU (université Félix Houphouët Boigny. Abidjan-Cocody), Kouakou Siméon KOUASSI (université Félix Houphouet-Boigny. Abidjan-Cocody), Désiré ATANGANA KOUNA (université de Yaoundé I), Gérard Marie NOUMSSI (université de Yaoundé I), Diané Véronique ASSI (l'université Félix Houphouet-Boigny. Abidjan-Cocody), Pierre-Claver ILBOUDO (École Supérieure d'Interprètes et de Traducteurs – Ouagadougou), Vincent Davy KACOU OI KACOU (grand séminaire Saint-Paul d'Abadjin-Kouté - RCI), Jean-Claude SHANDA FONME (Directeur exécutif du Centre africain de politique internationale), Emmanuel KABONGO MALU (IPGC), N'guessan Jérémie KOUADIO (université Félix Houphouët-Boigny de Cocody), Adou APPIAH (université de Bouaké/Côte-d’Ivoire), Jean-Claude ANGOULA (Prêtre spiritain camerounais), Omar NDOYE (université Cheikh Anta Diop de Dakar), Amouzou Essè AZIAGBÉDÉ (professeur titulaire des universités - Togo), Dieudonné ZOGNONG (université de Tromso - Norvège), Louis Hervé NGAFOMO (université de Yaoundé I), Hamadou ADAMA (University of Ngaoundéré – Cameroun), Patrice TOE (Institut du développement rural (IDR)/Bobo-B F), Bertin G. KADET (l'école normale supérieure d'Abidjan – RCI).
Sommaire Éditorial ................................................................................. 9 L’Africain dionysiaque et apollinien ................................... 13 AKE Patrice JeanTechnoscience et puissance chez Marcien Towa................. 51 WOUAKO TCHALEU Joseph Modernisation ou expropriation : la situation des palmeraies villageoises en basse Côte d'Ivoire de 1912 à 1930................................................................................... 79 BRINDOUMI Atta Kouamé Jacob, Le nihilisme nietzschéenet le sens de la vie....................... 111 AKE Patrice Jean L’éclosion des catégories métaphysiques dans l’antiquité grecque............................................................................... 155 CHISHUGI Apollinaire Chihebe L’amas coquillier d’Oguédoumé dans l’ensemble des coquillères de la LaguneEbrié (Côte d’Ivoire) .......... 185 KOUASSI Kouakou Siméon, KOFFI Kouakou Sylvain,N’ZI Dibié Charles, KAZIO Djidjé Jacques
7
Éditorial « Après l’avoir étranglé et torturé, roué de coups, ils s’en allèrent, le laissant mort, dans un caniveau. Ce corps, couvert de boue, puait déjà. Il était mort depuis deux jours quand les sapeurs-pompiers l’ont repêché dans ce caniveau à ciel ouvert. Sa chemise qu’il portait depuis sa sortie a été reconnue par son père, mais sa mère, elle, l’a reconnu grâce au tatouage qu’il s’était fait sur la poitrine :Amor Fati. Que l’Africain soit un homme tragique, cela nous semble 1 une évidence aujourd’hui . Mais que l’Africain prenne à la fois le visage de Dionysos et d’Apollon, cela est possible grâce à l’Amor Fatiqui sert le corps sans vie de son fils dans ses bras, et qui, de son pagne blanc, essuie le sang et la sueur versés par terre. Amor Fatiqui se transmet de la mère au père, qui permet de cesser du coup de voir une opposition entre Dionysos et le Crucifié, mais surtout entre Dionysos et Apollon, et qui voit Apollon caché dans Dionysos. En ce sens, le Dionysos et l’Apollon de Nietzsche incarnent la volonté et la représentation de Schopenhauer et permettent de comprendre l’Afrique, continent d’espérance et de beauté, mais aussi continent du désespoir et de toutes les misères et horreurs du monde d’aujourd’hui. Lorsque disparaîtra ce visage de l’Africain dans son horreur, nous retiendrons sa sublimité, sa perfection, sa brillance son charme et son élégance. Sublimité, perfection, brillance, charme, élégance, c’est aussi ce que l’histoire générale de l’Afrique incarnée dans le présent numéro par celle de la modernisation ou plutôt de l’expropriation des palmeraies villageoises en basse Côte d'Ivoire au début de la colonisation et qui sera source
1 YENIKOYE (Aboubacar, Ismaël).-:La fracture mondiale. Afrique autopsie d’une tragédie.(Paris, Harmattan/Niger 2007. 9
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin