//img.uscri.be/pth/85d7684b1fa1ca3e00b240819ea0d0d2b23443a3
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Savoirs pénaux, savoirs diffus

314 pages
Au sommaire de ce numéro : La question pénale dans l'Encyclopédie / Les chemins du droit / La diffusion des idées pénales par la presse révolutionnaire / La Réception des codifications pénales dans la presse iséroise / Le droit pénal dans les revues juridiques du premier XIXe siècle / Xavier Martin, retour sur un itinéraire / Rapport non officiel d'un sans-culotte à Madame le ministre de la Justice / À propos de l'ouvrage de G. Giudicelli-Delage et C. Lazerges, La dangerosité saisie par le droit pénal
Voir plus Voir moins
Savoirs pénaux, savoirs diffusLa circulation d’une pensée pénale réformatrice de l’Europe des Lumières à la Restauration monarchique
L ’ I R A SC i b l e R e v u ed el ’ I n s t i t u tR h ô n e - A l p i nd eS c i e n c e sC r i m i n e l l e s (IRASC) Comité éditorial: Jérôme Ferrand, Université Grenoble II Xavier Pin, Université Lyon IIIDamien Scalia, Université de Genève/Université catholique de Louvain Revue à comité de lecture Site internet : http://irasc.upmf-grenoble.fr © L’Harmattan, 2013 5-7, rue de l’Ecole polytechnique, 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-01868-3 EAN : 9782343018683
L ’ I R A S C i b l e Revue de l’Institut Rhône-Alpin de Sciences Criminelles (IRASC) N°4 Savoirs pénaux, savoirs diffus La circulation d’une pensée pénale réformatrice de l’Europe des Lumières à la Restauration monarchique
Avec le soutien financier de le cerdhap
le centre de droit pénal de lyon
Centre de droit pénal l’université pierre-mendès-france
Sommaire OuverturesparJérôme FERRAND,XavierPINetDamienSCALIA9DOSSIER Marjorie DUPUIS-BERRUEXLa question pénale dans l’Encyclopédie. Vues sur la lutte opposant le parti des Lumières au parti de la tradition39 Léonard BURNANDLes chemins du droit : F.-B. De Felice et la diffusion des idées juridiques au temps des Lumières77Jean-Christophe GAVENetMathieuSOULALa diffusion des idées pénales par la presse révolutionnaire : l’exemple duPatriote françoisde Jacques-Pierre Brissot (1789-1791)91Claire COURTECUISSELa Réception des codifications pénales dans la presse iséroise (1810-1848)125Jérôme FERRANDe Le droit pénal dans les revues juridiques du premier XIXsiècle : le cas de la Thémis163
LE PERSIFLEUR Ethel GROFFIERXavier Martin,Retour sur un itinéraire. Du Code Napoléon au siècle des Lumières 219COMMENT TAIRE LE COMMENTAIRE ?JérômeFERRANDRapport non officiel d’un sans-culotte à Madame le ministre de la Justice, au sujet des morts-nés autopsiés récemment par la médecine légale227 À L’IRE À propos de l’ouvragedeGeneviève GIUDICELLI-DELAGEet Christine LAZERGES,La dangerosité saisie par le droit pénalpar FrédériqueFIECHTER-BOULVARD 273 ItaloMEREU, La mort comme peinepar DanKAMINSKI 301
Revue LIRASCible d é j àp a r u s
N°1 « Les Lumières du pénal » DOSSIER Philippe AUDEGEANCodification et interprétation. Le § IV des Délits et des peines de Beccaria15 Françoise BRIEGELLe Code pénal de Charles-Éléonor Dufriche de Valazé (1784)35Jérôme FERRANDLa philosophie de la réforme criminelle dans l’œuvre de Michel Joseph Antoine Servan59 Heike JUNGLe manifeste de politique criminelle de Jean-Paul Marat151VARIA Marie-Christine GUIOLe Grâce et réhabilitation à la fin du XVIIIsiècle : des réformateurs à la Constituante181 SUR LE VIF Jean-FrançoisDREUILLEDroits de la défense au cours de la garde à vue : la réforme des juges et le projet de loi209 À LIRERecension de l’ouvrage deJean-Baptiste JEANGÈNEVILMERSade moraliste,par D.D.233 TÊTE À TÊTEObservations de Jean-Baptiste JEANGÈNEVILMERà la suite de la recension faite de son ouvrage,Sade moraliste, dans la rubriqueÀ l’ire253de ce numéro N°2 « Les foudres du pénal » DOSSIER Anne-Sophie CHAMBOSTLes utopies et la question pénale15 Fabien GIRARDBentham et l’esprit duCommon Law. Une introduction49 Carl-Friedrich STUCKENBERGHommel et la Réforme en Allemagne101 Jean-Baptiste JEANGÈNEVILMERSade et la question pénale121 VARIA JosianeBOULAD-AYOUBSouveraineté nationale, représentants et garanties individuelles. Trois concepts clés dans la pensée constitutionnelle de l’Idéologue Daunou149 Malik BOZZO-REYLe panoptisme foucaldien à l’épreuve de la théorie du droit benthamienne163 SUR LE VIF FrédériqueFIECHTER-BOULVARDQuand la criminologie risque de n’être qu’un prétexte du droit pénal197 À LIREÉmileDEGIRARDIN,Du droit de punirParis, Plon, 1871 par Bruno DREYFUS229
Revue LIRASCible d é j àp a r u s N°3 « Les éclaireurs du pénal »DOSSIER Anne-Sophie CHAMBOSTRéflexions proudhoniennes sur le droit de punir. Autour de la lecture duTraité de droit pénalde Pellegrino Rossi25 Jean-Pierre CLÉROLe tournant de la condamnabilité. Bentham et les Lumières55 Heike JUNGLes traces françaises dans l’œuvre de Johann Paul Anselm Feuerbach Une lecture annotée des « Betrachtungen über die Öffentlichkeit und Mündlichkeit der Gerechtigkeitspflege »91 Etienne HOFMANNBenjamin Constant contre l’erreur judiciaire et les provocations policières en 1818 : les affaires Wilfrid Regnault et Charles Lainé111 LE PÈRE SIFFLEUR LaurentREVERSOLa doctrine de la prévention chez Beccaria135 CONTRE-TEMPS JérômeFERRANDVous avez dit rétention de sûreté ?La victoire posthume de Saleilles et les préventions de la doctrine pénale française à l’encontre du positivisme193 FrançoisVIANGALLIQu’est-ce que le terrorisme ? Éthologie de l’horreur et sanction235 COMMENT TAIRE LE COMMENTAIRE ?JérômeFERRANDLa justice aux sans-culottes ! Propos libres sur la loi du 10 août 2011 et les glossateurs281
OUVERTURES« Circulez, y’a rien à voir » par J. Ferrand, X. Pin et D. Scalia onsacré à la circulation des idées pénales de l’Europe des C Lumières àla Monarchie de Juillet, ce numéro offre la possibilité de poser les premiers jalons d’une histoire culturelle des savoirs criminels. Par sa thématique, il interroge la manière dont les idées sont mises à l’épreuve d’une diffusion entendue comme mise à disposition d’un public de lecteurs. Cette accep-tion large du terme de diffusion permet d’envisager la manière dont la production intellectuelle est tout à la fois façonnée par les déterminations politiques ou sociales, et limitée par les conditions plus prosaïques nécessaires à la mise en commun des connaissances et à leur application à des situations concrètes : « parler de circulation des idées dans l’espace culturel de l’époque, c’est d’abord s’interroger sur les mécanismes sociaux et politiques qui assurent leur diffusion au sein de la république des lettres. Il faut tenir compte des sociétés savan-tes et de leurs réseaux d’information, des académies et des institutions, mais aussi des périodiques et des publicationsin 1 fined’auteurs qui alimentent le débat » .
1e I. Moreau,Les Lumières en mouvement. La circulation des idées au XVIIIsiècle, Lyon, ENS Editions, 2009, p. 12-13.