Théorie de la pratique philosophique

De
Publié par

Ce livre présente la manière efficace de production d'une philosophie appropriée, émergeant des contextes, volontés et passions spécifiques des sociétés (africaines en particulier) à la recherche de bien-être. Il explicite la théorie inflexionnelle dévelopée comme pratique intellectuelle d'inflexion des consciences politiques, de la gouvernance et de la société globale.
Publié le : vendredi 1 juillet 2011
Lecture(s) : 57
Tags :
EAN13 : 9782296467453
Nombre de pages : 182
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Théorie de la pratique philo
sophique
© L'HARMATTAN, 2011 5-7, rue de l'École-Polytechnique ; 75005 Parishttp://www.librairieharmattan.comdiffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-296-56052-9 EAN : 9782296560529
P.Ngoma-Binda
Théorie de la pratique philosophique
LHARMATTAN
1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10. 11. 12. 13. 14. 15. 16. 17. 18. 19.
LIVRES DU MEME AUTEUR
Sur le Sentier du Bonheur (Nouvelles contées), Kinshasa, Ifep, 2010. Principes de Gouvernance Politique Ethique Et le Congo sera sauvé, Louvain-la-Neuve, Academia-Bruylant, 2009. Introduction à la Pensée Politique Congolaise,Kinshasa, Ifep, 2009.Justice Transitionnelle en RDC. Lexpérience de la Commission congolaise de Vérité et Réconciliation, Paris, LHarmattan, 2008.La Pensée Politique Africaine. Idéologies de résistance et de développement, Bruxelles, IUAR, 2007. La Participation Politique, Ifep (2è édition revue Kinshasa, et augmentée), 2005. Philosophie et Pouvoir Politique en Afrique, Paris, LHarmattan, 2004. La Zone aux Fleurs et Nouvelles), Kinshasa, (Contes LEpiphanie, 2003. Une Démocratie Libérale Communautaire pour la RDC et lAfrique, Paris, LHarmattan, 2001. Justice, Démocratie et Paix en RDC, Kinshasa, Ifep (directeur), 2000. Rôle de la Femme et de la Famille dans le Développement, Kinshasa, Ifep, 1999. Marketing et Stratégies dAction dun Parti Politique, Kinshasa, Ifep (dir.), 1997. Religion et Paix Sociale, Kinshasa, Ifep et Firp (dir.), 1997. La Tolérance Politique, Kinshasa, Ifep (co-dir.), 1996. e La Participation Politique, Kinshasa, Ifep, 1995 (2èm éd. revue et augmentée, 2005). La Philosophie Africaine Contemporaine F.C.K,, Kinshasa, 1994. Pour une Démocratie Fédéraliste au Zaïre, Kinshasa, Ifep (dir.), 1992. Kasa-Vubu. Père de lIndépendance du Congo-Zaïre, Kinshasa, Ifep (co-dir.), 1991. Zamenga Batukezanga. Vie et uvre, Kinshasa, Saint Paul Afrique, 1990.
A mes étudiants de philosophie, pour des démarches intellectuelles adéquatement inspirées
AVANT-PROPOS
Je mapplique à expliciter linflexionisme, ou lathéorie inflexionnelle (élaborée dans quelques écrits antérieurs, en particulier dansPhilosophie et pouvoir politique en Afrique) et conçue comme politique dune pratique philosophique efficiente, principalement dans le contexte des préoccupations intellectuelles africaines. Il pose et rappelle que, si elle se conçoit bien, toute philosophie comporte une vocation éthique et politique, et que philosopher véritablement revient, nécessairement et inévitablement, à faire uvre dacte politique éthique dans la mesure où la philosophie, dans lauthenticité de son engagement intellectuel, savise de donner des réponses rationnelles et raisonnables aux problèmes fondamentaux, troublants et dramatiques qui assaillent, angoissent et désolent lexistence humaine. Il comporte sept chapitres, tous orientés vers ce même objectif, les quatre premiers explicitant la théorie, et les troisderniers proposant une illustration de la pratique philosophique inflexionnelle. Au-delà de redites éventuelles, les éclaircissements que chaque chapitre apporte devraient concourir à une plus grande pénétration dans les esprits, et à lémergence dun espace concret de discussion et de recherche des possibilités dinscription des idées dans la pratique intellectuelle et politique de la pensée. Le premier chapitre pose lexigence de passer de la métaphysique spéculaire, contemplativement stérile, à
9
une philosophie active, vive, recherchant une existence vivante, sensée et heureuse pour lêtre humain au sein de sa communauté. Il est dès lors urgent de sortir des ontologies - des pensées habituées à travailler et à produire, avec une sublime délectation tout autant oiseuse quégotique, des essences et attributs abstraits du substantif être - pour focaliser la pensée sur le verbe être, sur le vivant appelé à la promotion impérative et légitime. Le deuxième chapitre indique la manière dune pratique relevante de la philosophie politique. Car, articulant prioritairement la pensée sur le politique, comme pouvoir, autorité et gouvernance, la philosophie à prétention de pouvoir maximal sexpose à des dangers multiples, dordre essentiellement épistémologique, ceux en loccurrence dabstractionnisme, de descriptivisme sociologique, de militantisme idéologique, ou même de dénégation de soi comme pensée rigoureuse rivée à luniversalité. Il faut donc en avoir conscience, pour prendre garde. On nentre pas dans le palais de la bonne philosophie sans prévention ni précautions. Il est question de se situer, avec une conscience claire, dans une pratique philosophique inflexionnelle, se donnant comme une pensée à la fois authentique et éveillée, constamment attentive à lappel à rendre un service spécifique, et fort noble, dinflexion efficace des consciences et de la société. Le troisième chapitre montre les conditions théoriques auxquelles doit satisfaire et correspondre une pratique philosophique véritable, inévitablement désireuse de contribuer, avec efficacité, aux efforts de création dune société de paix, dunité, et au destin plus heureux. Ces conditions sont précisément celles que formule la théorie inflexionnelle. Le quatrième procède à un essai de généralisation conceptuelle de la théorie inflexionnelle, en tant quelle se
10
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.