//img.uscri.be/pth/aa6d885e4712aff35ce6aa262745d22170264ae4
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 12,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

avec DRM

Traités 30-37

De
452 pages
Né en Égypte au début du IIIe siècle apr. J.-C., Plotin s'installe à Rome en 246, en terre stoïcienne, pour y enseigner les principes d'une philosophie platonicienne et y inaugurer la tradition qu'on dit aujourd'hui « néoplatonicienne ». De 254 jusqu'à la veille de sa mort, en 270, Plotin rédige un ensemble de textes que son disciple Porphyre éditera vers l'année 300 en les distribuant en six « neuvaines » : les Ennéades.
Dans ces traités, Plotin se propose de guider l'âme de son lecteur sur le chemin d'une ascèse qui doit la conduire vers son principe, « l'Intellect », et lui permettre alors de percevoir, pour s'y unir, le principe de toutes choses qu'est « l'Un ». La présente collection regroupera, en neuf volumes, les cinquante-quatre traités de Plotin, traduits et présentés dans l'ordre chronologique qui fut celui de leur rédaction.
Voir plus Voir moins
Plotin
Traités 30-37
GF Flammarion
http://www.centrenationaldulivre.fr/
© Éditions Flammarion, Paris, 2006. Dépôt légal : février 2006 ISBN Epub : 9782081378742
ISBN PDF Web : 9782081378759
Le livre a été imprimé sous les références : ISBN : 9782080712288
Ouvrage numérisé et converti par Meta-systems (59100 Roubaix)
Présentation de l'éditeur Né en Égypte au début du III e siècle apr. J.-C., Plotin s’installe à Rome en 246, en terre stoïcienne, pour y enseigner les principes d’une philosophie platonicienne et y inaugurer la tradition qu’on dit aujourd’hui « néoplatonicienne ». De 254 jusqu’à la veille de sa mort, en 270, Plotin rédige un ensemble de textes que son disciple Porphyre éditera vers l’année 300 en les distribuant en six « neuvaines » : les Ennéades. Dans ces traités, Plotin se propose de guider l’âme de son lecteur sur le chemin d’une ascèse qui doit la conduire vers son principe, « l’Intellect », et lui permettre alors de percevoir, pour s’y unir, le principe de toutes choses qu’est « l’Un ». La présente collection regroupera, en neuf volumes, les cinquante-quatre traités de Plotin, traduits et présentés dans l’ordre chronologique qui fut celui de leur rédaction. Ce volume contient les Traités : 30. SUR LA CONTEMPLATION ; 31. SUR LA BEAUTÉ INTELLIGIBLE ; 32. SUR L’INTELLECT ET QUE LES INTELLIGIBLES NE SONT PAS HORS DE L’INTELLECT, ET SUR LE BIEN ; 33. CONTRE LES GNOSTIQUES ; 34. SUR LES NOMBRES ; 35. COMMENT SE FAIT-IL QUE LES OBJETS VUS DE LOIN PARAISSENT PETITS ? ; 36. SI LE BONHEUR S’ACCROÎT AVEC LE TEMPS ; 37. SUR LE MÉLANGE TOTAL.
Œuvres de Plotin dans la même collection traduites sous la direction de Luc Brisson et Jean-François Pradeau
Traités 1-6(I, 6 ; IV, 7 ; III, 1 ; IV, 2 ; V, 9 ; IV, 8) : 1. Sur le beau. 2. Sur l'immortalité de l'âme. 3. Sur le destin. 4. Sur la réalité de l'âme I. 5. Sur l'Intellect, les idées et ce qui est. 6. Sur la descente de l'âme dans les corps. Traités 7-21II, 4 ; III, 9 ; II, 2 ; III, 4 ; I, 9 ; II, 6 ; V, 7 ; I, 2 ; I, 3 ;(V, 4 ; IV, 9 ; VI, 9 ; V, 1 ; V, 2 ; IV, 1) : 7. Comment vient du premier ce qui est après le premier, et sur l'Un. 8. Si toutes les âmes n'en sont qu'une. 9. Sur le Bien ou l'Un. 10. Sur les trois hypostases qui ont rang de principes. 11. Sur la génération et le rang des choses qui sont après le premier. 12. Sur les deux matières. 13. Considérations diverses. 14. Sur le mouvement circulaire. 15. Sur le démon qui nous a reçus en partage. 16. Sur le suicide raisonnable. 17. Sur la réalité ou sur la qualité. 18. S'il y a des idées même des êtres individuels. 19. Sur les vertus. 20. Sur la dialectique. 21. Comment l'on dit que l'âme est intermédiaire entre la réalité indivisible et la réalité divisible. Traités 22-26(VI, 4 ; VI, 5 ; V, 6 ; II, 5 ; III, 6) : 22 et 23. Sur la raison pour laquelle l'être, un et identique, est partout tout entier ; 24. Sur le fait que ce qui est au-delà de l'être n'intellige pas, et sur ce que sont les principes premier et second d'intellection ; 25. Sur le sens de « en puissance » et « en acte » ; 26. Sur l'impassibilité des incorporels. Traités 27-29(IV, 3-5). Sur les difficultés relatives à l'âme.
Traités 30-37
30.Sur la contemplation 31.Sur la beauté intelligible 32.Sur l'intellect et que les intelligibles ne sont pas hors de l'intellect, et sur le Bien 33.Contre les gnostiques 34.Sur les nombres 35.Comment se fait-il que les objets vus de loin paraissent petits ? 36.Si le bonheur s'accroît avec le temps 37.Sur le mélange total
À la mémoire de Jean Pépin
REMARQUES SUR LAPRÉSENTETRADUCTION
Cecinquièmevolumepoursuit la traduction collectivedes traités dePlotin, dans l'ordrechronologique deleur rédaction. Commec'était lecas des quatreprécédents (Plotin,Traités 1-6, 2002, puisTraités 7-27, 2003,Traités 22-26, 2004etTraités 27-29, 2005), letextedePlotin ici traduitest celui qu'ont établi et éditéP.HenryetH. R. Schwyzer dans les trois volumes desPlotiniOpera parus àOxford,Oxford UniversityPress, de1964 à 1982.Il s'agit dela secondeédition (diteminoret quenous abrégeonsH.-S.) desPlotiniOpera: les mêmes éditeurs avaienteneffet publiéuneédition, ditemaior, de1951 à 1973, Pariset Bruxelles,Museum Lessianum. Les leçonset l'apparat critiquedecetteEditiomaiorfontencore autorité ; nous y avonseuparfois recours, tout commenous mentionnonsen noteles variantes textuelles empruntées aux travaux d'autres éditeursoutraducteurs contemporains. Traduisant les traités 30 à 37, nous nenous sommes écartés dutextedela secondeédition deHenryet deSchwyzer quesur les points suivants : Dans letraité 30 (III, 8), auchapitre1, ligne24,en retenantкαìπῶς. Dans letraité 30 (III, 8), auchapitre2, lignes 2et 3,en conservantἐɸἧςπoɩήσɛɩ. Dans letraité 30 (III, 8), auchapitre4, ligne5,en conservantσɩώπησɩς. Dans letraité 30 (III, 8), auchapitre4, lignes 19et 20,en netraduisant pas l'inciseτῇσυνἐσɛɩταύτῃ кαìσυναɩσθήσɛɩ. Dans letraité 30 (III, 8), auchapitre5, ligne13,en conservantἐνέρϒɛίᾳ. Dans letraité 30 (III, 8), auchapitre5, lignes 14-15,en conservantτòἑαυτῆςπρόσθεν. Dans letraité 30 (III, 8), auchapitre5, ligne31,en conservantкαìδɩὰτoȗτo. Dans letraité 30 (III, 8), auchapitre10, ligne10,en conservantπᾶσɩν. Dans letraité 30 (III, 8), auchapitre11, lignes 3-4,en conservantoἶoνкαìкατʼἐνέρϒɛɩανὅρασɩς. Dans letraité 31 (V, 8), auchapitre1, ligne4,en lisantλαβέσθαɩaulieudeβαλέσθαɩ. Dans letraité 31 (V, 8), auchapitre4,en acceptant leμὴà la ligne15. Dans letraité 31 (V, 8), auchapitre5, ligne11,en lisantἐкɛîνoaulieudeἐкɛίνoυ. Dans letraité 31 (V, 8), auchapitre9, ligne23,en lisantὅλoνaulieudeoἷoν. Dans letraité 31 (V, 8), auchapitre11, ligne1,en lisantΕἰaulieudeἜτɩ. Dans letraité 32 (V, 5), auchapitre1, ligne40,en conservant leὰλλʼоύdes manuscrits aulieudela leçonἄλλоυretenueparH.-S. sur la based'unecorrection présentedans lemanuscritA. Dans letraité 32 (V, 5), auchapitre4, ligne27,en préservant la leçon des manuscrits,оὐμένεɩ, aulieu duоὗμένεɩédité parH.-S., qui reprennentunesuggestion deBeutler-Theiler. Dans le traité 32 (V, 5), au chapitre 7, ligne 12,en lisantὐπἐкεɩτo avec lesAddenda deH.-S., qui suiventunesuggestion deHarder. Dans letraité 32 (V, 5), auchapitre11, ligne7,en refusant l'addition>inséréeparH.-S. à la suite deIgal. Dans le32 (V, 5), a traité u chapitre 13, ligne 29,en réintégrant leo ύδἐν –τὸἀγαθόν, queH.-S. suppriment, avecTheiler, sous prétextequ'il s'agit d'uneglose. Dans letraité 33 (II, 9), auchapitre1, ligne6,en conservant leταύτηνdes manuscrits aulieuduτὴν αύτὴνdeH.-S. Dans letraité 33 (II, 9), auchapitre3, ligne10,en lisantζῴηavecPerna,Igalet lesAddendadeH.-S., aulieudeζѡὴ. Dans letraité 33 (II, 9), auchapitre9, ligne35,en lisantἐνδεɩкνύμενoνavec lemanuscrit Cet avec les correcteurs des manuscrits Uet S, aulieudeἐνδεɩкνυμἐνoυς. Dans letraité 33 (II, 9), auchapitre9, ligne62,en lisantτoύςδ’>ἄλλoυςavec KirchhoffetIgal, au lieudeτoύςἄλλoυς. Dans letraité 33 (II, 9), auchapitre9, ligne71,en lisantαὑτoῦaulieudeαύτoῦ. Dans letraité 33 (II, 9), auchapitre9, ligne80,en lisantἐπαγγἐλλoιτo,ἔχειavec lesAddendadeH.-S.et avecIgal, aulieudeἐπαγγἐλλει,τὸἔχειν,. Dans le traité 33 (II, 9), au chapitre 10, ligne 17,en lisantἐкεῖνα avec les manuscrits, au lieu de la correctionἐкεῖνodeKirchhoff, repriseparH.-S. Dans le33 ( traité II, 9), au chapitrelign 10, e 32,en lisant la correctionἔλкoυσιν deTheiler, reprise parH.-S. dans leursAddendaet parIgal, aulieudeλἐγoυσιν. Dans le traité 33 (II, 9), au chapitre 12, ligne 11,en lisantкαὶкόσμoυἐкείνoυ>λαϐєῖνἔννoιαν [кόσμoυἐкείνoυ] avec lesAddendadeH.-S., aulieudeкαὶкόσμoυλαϐєῖνἔννoιανкαὶкόσμoυἐкείνoυ. Dans letraité 33 (II, 9), auchapitre12, ligne38,en lisantτὸкαкὸνavecHeigl, aulieudeτὸνкόσμoν.
Dans letraité 33 (II, 9), auchapitre16, ligne4,en lisantπᾶςкαкὸςavecl'editiomaiordeH.-S., contre la correctionenπάγкαкoς deHeigl, reprise parH.-S.,et contre Kirchhoff, qui supprimeπᾶςкαкὸς, commelefontH.-S. dans leursAddenda. Dans le traité 33 (II, 9), au chapitrelign 16, e 49,en lisantμɛμιγμἐνoν, la leçonunanime des manuscrits, contrela correctionenμɛμιμημἐνoνdeCreuzer, repriseparH.-S. Dans le traité 33 (II, 9), au chapitrelign 17, e 41,en lisant avec les manuscrits, au lieu duoὗ proposé parTheileret repris parH.-S. Dans letraité 33 (II, 9), auchapitre17, ligne52,en lisantὣςavec Kirchhoffet avec lesAddenda de H.-S., aulieuduὡςdeH.-S. Dans letraité 33 (II, 9), auchapitre17, ligne53,en lisantπρoσιόνavec lesAddendadeH.-S., aulieu deπρoιόντι. Dans letraité 33 (II, 9), auchapitre18, ligne27,en lisantὐπότoυavec les manuscrits, aulieudeὐπὸ τoῦavec KirchhoffetH.-S. Dans letraité 34 (VI, 6), auchapitre3, ligne12, nous supprimons leὠςкαìτῷχρόνῳdes manuscrits (corrigéenὡςкἀντῷχρόνῳparH.-S., qui adoptentunesuggestion deJ.Igal), car il s'agit à notreavis d'unegloseinterpoe. Dans le traité 34 (VI, 6), au chapitre 17, lignes 34-35, nous ponctuonsкαθζῶoν,ἐντῷνῷ πρότɛρoνaulieuduкαθζῶoν;ἐντῷνῷπρότɛρoνdeH.-S. Dans letraité 36 (I, 5), auchapitre7, ligne25,en conservantτῳ̃αίѡ̃νι avecl'editiomaiordeH.-S., au lieudelesupprimer commelefontH.-S. dans leureditiominor. Dans letraité 36 (I, 5), auchapitre10, ligne7,en lisantμᾶλλόνἐστι> avec lesAddendadeH.-S. Dans letraité 36 (I, 5), auchapitre10, ligne8,en supprimant leμᾶλλόνἐστιavec lesAddendadeH.-S. Dans letraité 37 (II, 7), auchapitre1, ligne46,en lisantτῳ̃>кατὰτὰπέρατα avecTheileretH.-S., dans leursAddenda. Dans letraité 37 (II, 7), auchapitre1, ligne52,en lisantкἂνλέϒοɩɛνaulieudeкἂίλέϒοɩɛν. Dans letraité 37 (II, 7), auchapitre2, ligne16,en lisantὂντοςavec Ficin, aulieudeὂντα. Comme c'est led cas es traductions de tous les volumes de cette collection, ces pagesont toutes été examinées collégialement, dans le cadre d'un séminaire.Parmi les membres du séminaire quiont participé à la révision des traductions des traités 30 à 37, nous adressons nos plus vifs remerciements à Jean-MarieFlamand,MatthieuGuyot, Laurent Lavaud,Pierre-MarieMoreletThomas Vidart. Luc BRISSON, Jean-FrançoisPRADEAU.
TRAITÉ 30 (III, 8)
Sur la contemplation
Présentation et traduction par Jean-François Pradeau