Pie XII

De
Publié par

Le pape Pie XII a fait l'objet de vives polémiquées : au sujet de sa gouvernante Sur Pascalina, de la succession de Pie XI, de Mussolini, d'Hitler, des Juifs, des Orthodoxes, des Communistes ; la critique est intense jusqu' le rendre ainsi presque responsable de la Shoah. Pourquoi un tel acharnement médiatique ? C'est que nous touchons l un brûlot de l'Histoire : ce pape sentirait-il plus le soufre que l'odeur de sainteté ?
Publié le : vendredi 1 octobre 2010
Lecture(s) : 198
Tags :
EAN13 : 9782296375246
Nombre de pages : 132
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

DU MÊME AUTEUR

aux éditions Acoria La rose noire de Palerme, 2008 Louise Michel, Marianne du peuple, 2009

Pie XII, la controverse historique

© Acoria éditions, 2010 Caya Makhélé, éditeur Mail : acoriadiffusion@free.fr Site : www.acoria.net ISBN 978-2-35572-049-9
Aux termes du code de la propriété intellectuelle, toute reproduction ou représentation intégrale ou partielle de la présente publication, faite par quelque procédé que ce soit (reprographie, microfilmage, scannérisation, numérisation...) sans le consentement de l’auteur ou de ses ayants droit ou ayants cause est illicite et constitue une contrefaçon sanctionnée par les articles L335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. Tous droits de reproduction, traduction, d’adaptation et de représentation réservés pour tous pays.

Violette d’Orléans

Pie XII, la controverse historique
RÉCIT BIOGRAPHIQUE

À mon ami, le Père Pierre GOURDON

Il n'y a aucune raison pour que Pie XII ne devienne pas saint. Serge KLARSFELD Le Point - 24 décembre 2009

PRÉFACE

Jamais aucun pape n’aura autant été impliqué au cœur de l’Histoire et exposé à la vindicte publique. Ce pourquoi, Pie XII ne peut être observé qu’au regard des faits historiques afin de permettre à chacun de se faire sa propre opinion et de repousser la sentence de Machiavel : « Mentez, il en restera quelque chose… » Que n’a-t-il pas été proféré à son encontre ? Même l’ouverture partielle des archives du Vatican dans les années 1980 n’a pas changé grand-chose, hormis la certitude qu’il était meilleur que l’image véhiculée. N’est-il pas temps de faire la lumière sur le parcours atypique d’un homme, plus d’action que de parole ou modéré en fonction de l’Adversaire ? Vu le contexte actuel rouvrant le débat, allons audelà des préjugés, des calomnies et de ce vent de folie injustifiée dès lors qu’est prononcé son nom... Ne parlons pas du silence de Pie XII, mais plutôt des silences à son sujet ; ce qui amène à partir à la découverte d’un Vicaire du Christ, réformateur au possible dans la plupart de ses décisions.

11

Pie XII, la controverse historique

Mis au ban des accusés comme un criminel de guerre, lui le combattant silencieux de Satan en la personne redoutable du Fürher, est-il coupable juste au vu du nombre croissant de ses détracteurs s’appuyant sur des critiques éventées depuis un bail, mais reprises par ceux « voulant encore sa peau » ou celle de l’Église ? « On lui reproche de ne pas avoir fait un éclat… » dixit Serge Klarsfeld, fondateur de l’association « Les fils et filles des déportés juifs de France ». Son seul tort n’a-t-il pas été finalement d’avoir été pape ; ce qui évite de se pencher sur le cas de ceux qui ne se sont pas exprimés de manière ostentatoire sur le cas des Juifs : De Gaulle, Churchill, Roosevelt ? Qui a écouté la mise en garde du Vatican contre le danger d’une quelconque alliance avec Hitler ? À la conférence de Munich, ce sont la France, l’Italie et l’Angleterre qui passent un accord avec l’ennemi public numéro un du genre humain. Sachant qu’il a pu être prisonnier d’un pouvoir affaibli par les circonstances et corrompu parfois malgré lui avec des représentants qu’il ne pouvait

12

Pie XII, la controverse historique

maîtriser sur le terrain hostile, reconnaissons au moins à Pie XII ce cœur crucifié. Que pouvait-il faire devant cette horreur nommée la Solution Finale à laquelle il ne pouvait être insensible d’avoir trop aimé cette Allemagne dont il avait fini par faire sa terre de prédilection de par ses précédentes missions ! Voici la raison pour laquelle ce personnage ne peut qu’intéresser : depuis trop longtemps montré du doigt, il mérite d’être connu autrement en tant que modèle religieux, politique et tout simplement d’âme tournée vers l’amour du prochain quel qu’il soit… Ne lui reproche-t-on pas d’avoir été trop attaché à des valeurs morales passées de mode ? Ainsi, en ne le présentant que sous le seul angle de la Shoah, il est plus aisé de négliger la dimension humaine du « Pasteur Angélique ». Ainsi, on finit par oublier qu’il a été avant tout un mystique animé d’un sens aigu du devoir chrétien jusqu’à mettre la parole de Jésus en application dans la plus grande discrétion. Le meilleur titre qui pourrait lui être décerné, outre « Juste des Nations », ne serait-ce pas « rebelle », lui qui n’a écouté que sa conscience lui dictant la sagesse au point d’afficher sa différence sans complexe. Sujet

13

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.