Présomption d'innocence

De
Publié par

Un polar haletant L’architecte accusé de meurtre parviendra-t-il à sauver son couple et sa carrière? Jean-Marc Saurel, architecte de renom avait tout pour être heureux:une famille aimante et un cabinet en pleine ascension.Pourtant, un matin de juillet, la police vient le réveiller pour lui annoncer le décès de son amie et associée:Elisa Bernardin. Accusé de meurtre, une course contre le temps va alors s’engager.Il lui faudra retrouver ses esprits et sa mémoire pour pouvoir prouver son innocence devant la justice et surtout devant sa femme et sa fille de 6 ans. Quels étaient réellement ses rapports avec la victime? Les espoirs de cet homme perdu seront-ils plus fort que les accusations qui l’accablent? Trouvera-t-il un allié parmi ceux qui l’entourent afin de découvrir la vérité?
Publié le : lundi 13 juin 2011
Lecture(s) : 113
Tags :
EAN13 : 9782748173888
Nombre de pages : 135
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Présomption d'innocence
Robert Clemar
Présomption d'innocencePOLARLe Manuscrit www.manuscrit.com
© Éditions Le Manuscrit, 2006 www.manuscrit.com contact@manuscrit.com ISBN : 2-7481-7389-9 (fichier numérique) ISBN 13 : 9782748173895 (fichier numérique) ISBN : 2-7481-7388-0 (livre imprimé) ISBN 13 : 9782748173888 (livre imprimé)
RO B E R TCL E M A R
Tout homme est présumé innocent tant que sa culpabilité n’a pas été constatée par une décision de justice…
7
PR E S O M P T I O N DI N N O C E N C E
8
RO B E R TCL E M A R
INTRODUCTIONMardi 19 juillet - 17 h 40 La sonnerie du téléphone retentit. L’homme, assis derrière son grand bureau d’acajou, saisit le combiné et le porta à son oreille. « Oui, Mademoiselle Leroux. » Une douce voix féminine se fit entendre. « Monsieur Monnier... Messieurs Mollet et Rimbert de la Société ARCADE vous attendent dans le petit salon. » A ces mots le regard bleu de l’homme s’illumina. Il sentit une chaleur intense lui envahir la poitrine. « Très bien, prévenez Monsieur Saurel afin qu’il nous rejoigne. » Il raccrocha et se frotta les mains. Après ces longs mois d’attente et de travail acharné, le contrat allait enfin être signé. Reprenant ses esprits, il se leva, enfila sa veste, et sortit de son vaste bureau lumineux. Alors qu’il passait devant sa secrétaire, il l’interpella aimablement : « Mademoiselle Leroux, soyez gentille de prendre contact avec la Société ARCADE. Vous questionnerez
9
PDR E S O M P T I O N I N N O C E N C E
les secrétaires de ces messieurs afin de connaître leurs goûts en matière de rafraîchissements. Faites les préparer et apportez-les-nous d’ici un petit quart d’heure. » « Je m’en suis déjà occupé Monsieur, fit-elle avec un large sourire. Monsieur Mollet est un inconditionnel du Scotch, alors que Monsieur Rimbert préfère la Suze. » « C’est parfait Mademoiselle. Que ferais-je sans vous ? » Les compliments n’étaient pas rares dans la bouche de son patron, mais l’effet en était toujours le même. Les joues de la jeune femme s’empourprèrent. * * * Lorsque Jean-Marc Saurel, un homme de grande taille aux yeux noisette, pénétra dans le petit salon, les trois hommes déjà présents autour de la grande table de verre firent silence. Florent Monnier accueillit son associé avec un large sourire. « Mon cher Jean-Marc, j’ai l’honneur de te présenter Monsieur Mollet et Monsieur Rimbert. Il se tourna vers les invités. Tu les connaissais au téléphone, les voilà donc en chair et en os. » En effet, seul Florent Monnier avait déjà reçu les représentants de la Société ARCADE. Son associé n’avait pu, suite à plusieurs voyages importants à l’étranger, assister aux différentes réunions de travail des trois hommes présents aujourd’hui devant lui. Le nouveau venu gratifia les deux clients d’une chaleureuse poignée de main avant de s’asseoir sur le grand fauteuil de cuir noir. La pièce, spacieuse, était inondée par le soleil d’un après midi d’été. Malgré la climatisation du
10
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.