Psychologie criminelle

De
Publié par

Quels démons s'emprennent à nos adolescents? Sont-ils diaboliques? Quelle est cette société folle? Eric Borel, Dylan Kleybold, Eric Harris, Mary Bell, Alexi P., que de noms tristement ancrés dans nos mémoire et dans les annales judiciaires. Cet ouvrage a pour destinée d'explorer le psychisme de nos jeunes sujets meurtriers au travers de pathologies telles que la névrose et la psychopathie. L'effroi a un sens. J'invite le lecteur à réfléchir avec moi sur ce sens.
Publié le : lundi 20 juin 2011
Lecture(s) : 195
EAN13 : 9782748197303
Nombre de pages : 323
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
2
Psychologie criminelle
3
Nadège Martin
Psychologie criminelle
Nos adolescents nous tuent
Essai d’actualité
5 Éditions Le Manuscrit
© Éditions Le Manuscrit, 2007 www.manuscrit.com ISBN : 2-7481-9730-5 (livre imprimé) ISBN 13 : 9782748197303 (livre imprimé) ISBN : 2-7481-9731-3 (livre numérique) ISBN 13 : 9782748197310 (livre numérique)
6
.
8
De nos jours différentes sociétés sont confrontées à l’émergence de la violence des jeunes. La soudaineté de ces agressions nous confronte à nos lacunes éducatives et préventives. Ces événements conduisent les sociétés les plus touchées à poser un nouveau regard sur leurs membres les plus jeunes. Ces derniers revêtent désormais des apparences d’individus potentiellement dangereux, im-prévisibles. L’enfant roi a cédé sa place à l’enfant tueur. Afin que l’ordre social établi ne subisse pas d’effondrement face à cette nouvelle jeunesse, les différents gouvernements préoccupés par la question tentent de mettre en place des stratégies d’intervention axées sur le préventif ou sur l’éducatif.Ces stratégies présentent pour faille de ne pas toujours pouvoir tenir compte de la spécificité de l’individu et des événements qui ont construit sa personnalité. Cette défaillance trouve son explication dans l’émergence permanente de nouvelles formes de délinquance et de criminalité chez nos jeunes
9
Psychologie criminelle
citoyens auxquelles les gouvernements ne sont pas encore préparés.Avant l’heure du passage à l’acte l’individu s’est bâti au sein d’un environnement familial dans lequel se croisent des systèmes de communication particuliers basés sur : une culture spécifique, des coutumes et des croyances propres. Les événements de vie intervenants dans ce système ont un impact significatif dans le développement de l’individu. Ce vécu agira sur lui selon le degré de stress et l’aspect potentiellement traumatique qu’il drainera avec lui. Le devenir du jeune enfant s’établira sur la base de l’environnement dans lequel il a grandi et des événements qui l’ont traversé. Ce qui prévaudra ici ce sera la sensibilité et le degré de compréhension manifestes chez le sujet en regard de cet environnement particulier et des événements qui le traverse. La possibilité de repérage et de prise en charge des individus fragilisés dans les temps les plus précoces de leur développement permettraient chez eux la naissance d’un sentiment de soutenance groupale qui fait parfois défaut. Inscrire les individus délinquants dans leur spécificité et dans leur histoire personnelle rendrait possible une adaptation plus réaliste de nos stratégies d’interventions actuelles. De cette inscription première on peut
10
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.