//img.uscri.be/pth/6e5c302aaba708f1515a4812f552c8dd2c338329
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

L'Eglise et la démocratie en Centrafrique

De
106 pages
Cet ouvrage se propose d'étudier les Lettres pastorales publiées lors de la Conférence Episcopale Centrafricaine pour dire la position de l'Eglise et accompagner le processus démocratique en Centrafrique, régulièrement mis à mal par d'interminables rebellions et coups d'Etats ces dernières décennies. Ces lettres constituent un témoignage éloquent de la participation de l'Eglise centrafricaine à l'éveil d'une conscience lucide et responsable de la population.
Voir plus Voir moins

L’Église et la démocratie
en Centrafrique
L’Église
Pour favoriser l’évolution de la démocratie
en Centrafrique, la Conférence Épiscopale et la démocratie Centrafricaine a publié des Lettres pastorales COLLECTION
pour dire la position de l’Église et pour CROIRE ET SAVOIR
accompagner ce processus démocratique qui EN AFRIQUE en Centrafriqueest régulièrement mis à mal par d’interminables
dirigée par rebellions et coups d’État enregistrés ces
Benjamin Sombel Sarr dernières décennies. Cet ouvrage se propose
et Claver Boundja donc d’étudier ces Lettres pastorales. Celles-ci Richard Appora-Ngalanibé
constituent un témoignage éloquent de la
participation de l’Église de Centrafrique à l’éveil
d’une conscience lucide et responsable de la
population. Dans le contexte actuel de la crise
qui secoue ce pays, il est intéressant de revisiter
ces Lettres pastorales. Car elles contiennent
des valeurs et principes éthiques, inspirés par
la Révélation, capables de transformer les
consciences, les mentalités et les institutions,
afi n d’y faire régner la justice et la paix.
Dominicain, de nationalité centrafricaine,
Richard APPORA-NGALANIBÉ, est titulaire
d’une licence en philosophie, d’une licence
canonique en théologie, et d’un DEA en
droit civil. Il a enseigné à l’Institut Dominicain
de Théologie et de Développement de
Yamoussokro (RCI), au Grand Séminaire de
Brazzaville (Rép. du Congo). Actuellement, il est
enseignant au Grand Séminaire de Bangui (RCA).
ISBN : 978-2-343-04305-0
12
Richard Appora-Ngalanibé
L’Église et la démocratie en Centrafrique© L’Harmattan, 2014
5-7, rue de l’Ecole polytechnique, 75005 Paris
http://www.harmattan.fr
diffusion.harmattan@wanadoo.fr
harmattan1@wanadoo.fr
ISBN : 978-2-343-04305-0
EAN : 9782343043050L'ÉGLISE ET LA DÉMOCRATIE
EN CENTRAFRIQUECollection « Croire et savoir en Afrique »
dirigée par Benjamin SOMBEL SARR et Claver BOUNDJA
Cette collection veut être un lieu d’analyse du phénomène
religieux en Afrique dans ses articulations avec le social, le
politique et l’économique. L’analyse du phénomène religieux,
ne saurait occulter les impacts des conflits religieux dans la
désarticulation des sociétés africaines, ni ignorer par ailleurs
l’implication des religions dans la résolution des conflits
sociaux et politiques. L’approche religieuse plurielle de cette
collection a comme objectif d’une part, d’étudier les
phénomènes religieux à l’œuvre dans les sociétés africaines
dans leurs articulations avec les grandes questions de société, et
d’autre part de procéder à une étude scientifique et critique de la
religion dans le contexte africain. Elle essaiera de déceler dans
la religion non ce qui endort le peuple, mais les énergies
créatrices et novatrices capables de mettre l’Afrique debout.
Ainsi veut-elle montrer que si la religion peut être un frein au
développement, elle est aussi acteur de développement. Le
relèvement de l’Afrique doit se fonder sur des valeurs, et la
religion est créatrice et fondatrice de valeurs.
Dernières parutions
Emmanuel MBOUA, Ethique du développement pour le
progrès en Afrique, 2014.
Pierre-Paul MISSEHOUNGBE, Médias et laïcité au Sénégal,
2014.
Père Constant Atta KOUADIO, Foi chrétienne et souffrance
humaine. Santé, guérison et prospérité, 2014.
Jean-Népomucène BUNOKO, Et ce cadavre !, 2014.
Benjamin SOMBEL SARR, Théologie de la vie consacrée.
Questions d’inculturation, 2014.
Hippolyte D.A. AMOUZOUVI, La religion comme business en
Afrique. Le cas du Bénin, 2014.
Jean-Maurice GOA IBO, Spiritualité chrétienne et développement
en Afrique, 2014.
RICHARD APPORA-NGALANIBÉ
L'ÉGLISE ET LA DÉMOCRATIE
EN CENTRAFRIQUE
L’HarmattanAVANT-PROPOS
La République Centrafricaine traverse aujourd’hui
une crise socio-politique profonde, avec des
ramifications religieuses, dont l’issue demeure incertaine.
Depuis une décennie, la prise de pouvoir par les armes est
accompagnée par des conceptions magico-religieuses,
portées par des milices syncrétistes, pas totalement
musulmanes et chrétiennes, plus ou moins animistes et
fétichistes.
Après presqu’une année du règne des milices
promusulmanes, avec un désir non maîtrisé d’islamisation
du pays, on assiste, depuis la fin de l’année 2013, à une
chasse systématique des musulmans, par des groupes
armés anti-balakas. Par-delà les appartenances
religieuses, les anti-balakas semblent être animés par
un sentiment de revanche, suite aux massacres des
membres de leurs familles, par des présumés
musulmans. Ainsi, il est abusif de parler d’un conflit
religieux qui opposerait les chrétiens aux musulmans
en Centrafrique.
Dans une telle confusion, les politiques montrent
leur incapacité à gérer le pouvoir de manière
démocratique. Il se pose donc le problème de la redéfinition
du mode d’accession au pouvoir politique, de son
7organisation et de sa finalité. D’un mot, il s’agit de
rechercher les règles de la démocratie multipartite qui,
de nos jours, demeure une voie sûre de la promotion du
bien-être des individus, et le moyen approprié de
l’instauration d’une paix sociale durable.
Cet ouvrage propose de revisiter les lettres des Évêques
centrafricains, plus particulièrement celles qui traitent des
questions sociales et politiques, en vue de faire ressortir des
pistes de solution à la crise politique actuelle.
8INTRODUCTION
Depuis le Concile Vatican II, se sont multipliées,
partout, les lettres pastorales par lesquelles les Conférences
épiscopales tentent d’offrir une réflexion approfondie sur
1les problèmes de société . Plus encore, en Afrique, ces
Lettres pastorales ont connu un développement notoire ces
dernières décennies. En effet, plusieurs Conférences
épiscopales, à l’instar de celles du Bénin, du Togo, de la
République Démocratique du Congo, du
CongoBrazzaville, de la Centrafrique, pour ne citer que celles-là,
ont publié des Lettres pastorales pour dire la position de
l’Église dans les mouvements sociaux qui revendiquaient la
2démocratie dans ces pays . Sous cet aspect, il y a eu de
nombreuses Lettres pastorales qui ont essayé d’aborder les
problèmes de société les plus divers, notamment les
élections, les droits de l’homme, la pauvreté, la violence, la
paix, etc.

1 Cf. René COSTE, Les dimensions sociales de la foi. Pour une
théologie sociale, Paris, Cerf, (Coll. « Cogitatio Fidei », n° 217), 2000,
p. 158.
2 Cf. Roger AFAN MAWUTO, La participation démocratique en
Afrique. Ethique politique et engagement chrétien, Fribourg
SuisseParis, Ed. Universitaires-Cerf, 2001, p. 222.
9