//img.uscri.be/pth/24d154056f47f0934e080b23debd5f2ba4e07563
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

L'évangile oublié

De
94 pages
L'exhumation avérée du Matthieu araméen - daté de 40/45 - perdu dans nos évangiles canoniques bouscule les idées reçues. Paul, qui écrit ses lettres entre 50 et 65 est donc contemporain des Evangiles et le Livre des Actes des Apôtres doit tout à l'évangile araméen et rien à celui de Luc. Jean, le plus tardivement terminé a pourtant un socle araméen... Ces résultats confirmés par la Linguistique Appliquée, pour surprenants qu'ils puissent paraître ont été lus et approuvés par le Vatican !
Voir plus Voir moins
2
Francis Lapierre
L’évangile oublié Nouvelle édition
L’évangile oublié
Religions et Spiritualité fondée par Richard Moreau, Professeur émérite à l'Université de Paris XII dirigée par Gilles-Marie Moreau et André Thayse, Professeur émérite à l'Université de Louvain
La collectionReligions et Spiritualité rassemble divers types d’ouvrages : des études et des débats sur les grandes questions fondamentales qui se posent à l’homme, des biographies, des textes inédits ou des réimpressions de livres anciens ou méconnus. La collection est ouverte à toutes les grandes religions et au dialogue inter-religieux.
Dernières parutions
François ORFEUIL,Approches de la bible. Un orthodoxe lit des textes, 2014. Francis WEILL,Le jour où Dieu pleurera, Conte philosophique sur l’absence de Dieu, 2014. Sameer MAROKI,Les trois étapes de la vie spirituelle chez les Pères syriaques : Jean le Solitaire, Isaac de Ninive et Joseph Hazzaya, 2014. Don-Jean BELAMBO,La réception de la théorie de l’évolution dans e la théologie catholique du XX siècle, 2014. Anne-Claire MOREAU,Peuples, guerres, et religions dans l’Amérique du Nord coloniale, 2014. Francis WEILL,Dictionnaire alphabétique des versets des douze derniers prophètes(2 vol.), 2014. Philippe BEITIA,Le culte local des Papes dans l’Église catholique, 2014. Ataa DENKHA,L’imaginaire du paradis et le monde de l’au-delà dans le christianisme et dans l’islam, 2014. Frère Etienne GOUTAGNY,: petit dictionnaireLa manne du désert des noms communs bibliques à la lumière des Pères du désert, 2014. Michel SALA,YHWH ou l’économie du sang : une lecture girardienne de l’Exode biblique, 2014. Joannès PRAZ (chanoine),Mgr Alexandre Caillot (1861-1957), évêque de Grenoble, 2013. Bruno FLORENTIN,Appréciations et réalisations dans le livre de la Genèse, 2013. Matthieu ROUILLÉ D’ORFEUIL, «et autres? » Dieu existe-t-il questions chrétiennes dans un monde qui souffre, 2013. Albert GOOSSENS,La tragique éradication du christianisme cathare, 2013.
Francis LAPIERRE
L’évangile oublié
*
Nouvelle édition
© L’HARMATTAN, 2014 5-7, rue de l’École-Polytechnique ; 75005 Paris
www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr
ISBN : 978-2-343-04021-9 EAN : 9782343040219
PRÉFACE
Message de la Secrétairerie d’État du Vatican à l’auteur.
1 Autour des Évangiles de Marc, Matthieu et Luc Préambule «La vérité ne saute aux yeux qu’aux esprits préparés,» disait Louis Pasteur. J’ai connu ce moment de grâce. Je suis devant mon ordinateur et soudain tout s’éclaire. Je tiens la (une des) clé(s) de la rédaction des Évangiles. Cela vous tombe dessus comme une apparition ou une révélation. L’évidence s’impose à vous, dictée par les faits. C’est pour cela que j’exorcise d’entrée la phrase trop souvent entendue : -Il a ses idées – ou une théorie – sur la rédaction des Évangiles. Rien de plus frustrant que de laisser supposer que vous auriez eu au départ une idée préconçue, que vous auriez voulu justifier en vous appuyant sur quelques exemples judicieusement choisis... -La vérité n’a que faire de l’ambition ou de la politique. Elle vous saute aux yeux le jour où vous êtes préparés à la recevoir. -Dans mon cas, la préparation a duré quinze années. Jésus et les évangélistes Les Évangiles ne sont pas signés par leurs rédacteurs. Vers le milieu du e 2 siècle, se dégagent quatre textes que l’Église va dire canoniques : les Évangiles selon Matthieu, Marc, Luc et Jean. « Selon »,kata:en grec, veut dire issu de, dérivantoude tombé , comme un fruit tombe d’un arbre. Mais le fruit ne dit rien de l’arbre et encore moins la tranche de fruit – les textes du dimanche – ne disent-ils rien du (ou des) rédacteur(s). Sans informations plus précises qu’une lettre de l’Évêque Papias datée de 130 environ, indiquant que le premier évangile a étéécrit par Matthieu dans la
7
langue des Juifs, puis chacun a traduit/interprété(c’est le même mot en grec)comme il le pouvait, les spécialistes ont scruté l’Ancien Testament à la recherche d’indices. Dans le livre du prophète Jérémie (ch. 36), ils trouvèrent les circonstances de la rédaction d’un document commençant ainsi :En la quatrième année du roi Yoyakîm, la parole que voici s’adressa à Jérémie de la part du Seigneur : Procure-toi un rouleau, et écris dedans toutes les paroles que je t’ai adressées depuis le jour ou j’ai commencé à te parler...
Yoyakîm, roi de Juda (609-598), fut un monarque détesté par son peuple parce qu’obligé de lever un impôt de cent talents d’argent et un talent d’or pour se libérer du Pharaon Néko qui l’avait fait prisonnier. Dédaignant son prophète lui conseillant de rester fidèle à Nabuchodonosor roi de Babylone, qui vient de prendre Jérusalem, il brûle avec mépris le document feuille à feuille.
Reprenant la même formule :Procure-toi un autre rouleau, Dieu demandera au prophète de réécrire le texte et de l’adresser cette fois-ci aux Juifs déportés à Babylone. De ce récit – et de quelques autres analogues – surgit l’idée que tout texte sacré, inspiré par Dieu, est le fruit commun d’un Dieu dictant sa Parole et d’un copiste inspiré mettant ses mots d’homme (sa langue, sa culture, son époque...) – ici, la déportation des Juifs à Babylone – au service d’une révélation. Ainsi, un Évangile serait le fruit d’un unique rédacteur élu de Dieu. Cette idée nous a accompagnés jusqu’au vingtième siècle.
Une rédaction par couches successives
L’idée que nos Évangiles pourraient dériver d’un noyau sémitique commun (rédigé par Matthieu le publicain), puis complété par des traditions locales transmises dans d’autres langues (le grec notamment, langue véhiculaire de l’époque) au profit d’autres peuples, n’a pas encore les faveurs de l’enseignement officiel, bien qu’elle ne soit pas en contradiction avec la lettre de Papias !
- Mais, répondent les spécialistes, nous ne connaissons les Évangiles qu’à travers des manuscrits ou des fragments rédigés en grec…
e Dès le début du 20 siècle, l’idée d’un original araméen est déjà présente chez Alfred Loisy qui sera traité de moderniste (pour d’autres raisons), par 1 l’Église de son temps. Elle sera reprise avec moult exemples par J. Carmignac 2 et Cl. Tresmontant, dans les années 1980, mais sans y intégrer l’idée d’une rédaction en plusieurs phases, ce qui les conduira à une impasse.
1 J. Carmignac,La naissance des évangiles synoptiques, O.E.I.L, 1984. 2 Cl. Tresmontant,Le Christ Hébreu, O.E.I.L, 1983.
8