Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 11,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

L'Un dans l'autre

161 pages
Le paradoxe de l'universel se définit par la pluralité des sagesses, des religions et des spiritualités. On peut chercher un plus grand dénominateur commun des valeurs humanistes, qui malgré leur diversité, révèlent un noyau d'unité réelle. Dans ce volume, des contributeurs relèvent le défi en se penchant sur des cas exemplaires, reflétant un éclectisme spirituel et philosophique.
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

des dieux, on prône aujourd’hui un dialogue apaisé et constructif entre les traditions.
Mais le dialogue a peu de chances d’aboutir si l’on part du principeéchapper au choc des c vilisations ou à la guerr que la pluralité des sagesses, des religions et des spiritualités dontdes dieux, on prône aujourd’hui un d alogue apaisé et constructif De l'unité des spiritualités nous héritons renvoie à des différences irréductibles. On peut De l'unité des spiritualités entre les traditions. bien entendu chercher un plus grand dénominateur commun, des Mais le dialogue a peu de chances d’aboutir si ’on part du princip valeurshumanistes abstraites dans lesquelleschacun puisse échapper au choc des civilisations ou à la guerre échapper au chocdes civilisations ouà la guerre que la plur lité des sag sses, des religions et des spiritualit s dont se reconnaître. On peut aussi faire le pari, plus risqué,plusdes dieux, on prône aujourd’hui un ialogue paisé et constructif des dieux, on prône aujourd’hui un dialogue apaisé et constructif entre les traditions. nous héritons renvoie à des différences irréductibles. On peut ambitieux, entre les traditions. Mais le dialogue a peu de chances d’aboutir si l’on part du principe bien entendu chercher un plus g and dénominateur commun, des finissent parrévMaéilselerdiualnognueoaypaeuuddecuhnaintceésdréabeolluteir.si l’on part du principe que la pluralité des sagesses, des religi ns et des spiritualités dont que la pluralité des sagesses, des religions et des spiritualités dont valeurs humanistes abstraites dans lesquelles chacun puisse nous héritons renvoie à des différences irréductibles. On peut nous héritons reOn peutnvoie à des différences irréductibles. Les contributeurs de ce volumbieenreenltèenvdeuncth lrcehedréufnipleusngrsaendpennocmhinaatneturscuormmun, des s reconnaître. On peut aussi faire le par , plus risqué, pl s bien entendu chercher un plus grand dénominateur commun, des valeurs humanistes abstraites dans lesquelles chacun puisse quelques cas exemplaires : le message moral de la Bhagavadgita, valeurs humanistes abstraites danslesquelles chacun puisse ambitieux, se reconnaître. On peut aussi f ire pari, plus risqué, plus se reconnaître. On peut aussi faire le pari, plus risqué, plus les sources hébraïques etcharmébittiieeunx,nes du Coran, le problème de finissent par rév ler u noyau d’unité réelle. ambitieux, finissent par révéler un noyau d’unité réelle. l’unité des sagesses du point de vue des premiers chrétiens finissent par révéler un noyau d’unité réelle. Les c tributeurs de ce volume relèvent le défi en s penchant sur Les contributeurs de ce volume relèvent le défi en se penchant sur confrontés à la religion et à la philosophie païennes, l’œuvre deLes contributeurs de ce volume relèvent le défi en se penchant sur quelques cas exemplaires : le message moral de la Bhagavadgita, quelques cas exemplaires : lqeuelmqueessscaasg eexemmpolariraels :dlemleassaBgehamgoralv daed lagiBthaa,gavadgita, Maïmonide, partagé entrelaleTsosroaurhcesethébArraiïqsuteosteet,chentifeinnnelsadupaCroroalne,led persoblème de les sources hébraïques et chrétiennes du Coran, le problème de les sources hébraïques et chrétiennes du Coran, le problème de l’unité des sagesses du point de vue des premiers chrétiens poètes et mystiques des « sombres temps », de Maître Eckhart àl’unité des sagesses du pointde vue des premiers chrétiens co frontés à la religion et à la philosophie païennes, l’œuvre de l’unité de sagesses du pocionntfrondes àvlau reeligidoenset àprlae pmhiiloesrosphiechparïeéntniees,n lsœuvre de Nelly Sachs.la Torah et Aristote, fin la parole desMaïmonide, partagé entr Maïmonide, partagé entre la Torah et Aristote, enfin la parole des confrontés à la religion et à la philosophie païennes, l’œuvre de poètes et mystiques des « sombres temps », de Maître Eckhart à poètes et mystiques des « sombres temps », de Maître Eckhart à Nelly Sachs. Maïmonide, partagé entre laNTelolyrSaachhs.et Aristote, enfin la parole des poètes et mystiques des « sombres temps », de Maître Eckhart à Nelly Sachs.
L’Un dans l’autre
Journées de laDsel'unitédesspiritualités olidarité humaine
L’Un dans l’autre
Del'unitédesspiritualités
Marc BallanfatBernard Bourgeois Dominique de Courcelles Geneviève GobillotSébastien Morlet Géraldine Roux
r e c o n n u e d ’ u t i l i t é p u b l i q u e
L’Un dans l’autre
De l’unité des spiritualités
Actes du colloque organisé par la Fondation Ostad Elahi – Éthique et solidarité humaine, à la Fondation Simone et Cino del Duca – Institut de France, le 24 septembre 2016, e dans le cadre de la 15 édition de la Journée de la solidarité humaine, sous l’égide de l’Académie des Sciences morales et politiques. © L’Harmattan, 2017 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.editions-harmattan.fr ISBN : 978-2-343-13903-6 EAN : 9782343139036
Marc Ballanfat, Bernard Bourgeois, Dominique de Courcelles, Geneviève Gobillot, Sébastien Morlet, Géraldine Roux
L’Un dans l’autre
De l’unité des spiritualités
Journées de la solidarité humaine
une collection de la Fondation Ostad Elahi – éthique et solidarité humaine
reconnue d’utilité publique
Si la solidarité a un sens, il faut l’entendre universellement, sans restriction. Solidaires, nous ne le sommes pas seulement de nos proches, de ceux qui sont des « nôtres » (famille, amis, clan, communauté, société) ; nous ne le sommes pas seulement des plus démunis, de ceux qui se trouvent avoir besoin de notre aide ou de notre générosité. Solidaires, nous le sommes de chacun singulièrement, et de l’humanité dans son ensemble. Ce n’est pas un vœu pieux : d’une certaine manière, nous n’avons pas le choix, et les grandes crises du monde contemporain (11 septembre, tsunami, guerres, etc.) se chargent de nous le rappeler si nous l’avions oublié. Reste bien sûr à donner un sens effectif à ce sentiment irréductible d’une solidarité nécessaire de chaque homme avec tous. Reste à dénir, de façon concrète et constructive, au-delà des clivages culturels mais aussi de la seule solidarité de circonstance, les moyens de pratiquer, de cultiver positivement l’appartenance à une communauté humaine digne de ce nom. Les enjeux d’une telle réexion sont à la fois sociaux, politiques, culturels, éducatifs, philosophiques. Parce qu’elle ne se résume pas à une belle idée, la solidarité se pratique et se cultive, en effet. Elle n’est pas une notion de secours, le minimum d’humanité requis en temps de crise. Relayée par des valeurs éthiques et spirituelles communes, elle peut s’épanouir en tolérance, et mieux, en respect mutuel, en sympathie active. La collection « Journées de la solidarité humaine » doit son titre à la Journée du même nom organisée chaque année par la Fondation Ostad Elahi. Elle entend contribuer à sa manière au développement d’une véritable culture d’humanisme et de solidarité en proposant des outils d’analyse et des pistes de réexion susceptibles d’orienter les sociétés de demain.
L’Un dans l’autre - De l’unité des spiritualités
Dans la même collection Médecine du corps, médecine de l’âme,2017 Avec des contributions de V. Boudon-Millot, B. Bourgeois, O. de Ladoucette, G.-E. Sarfati. Pourquoi croire encore en l’homme,2016 Avec des contributions de B. Bourgeois, J. Lecomte, P. Le Vaou, A. Merker, S. de Mijolla-Mellor. Quelle sagesse pour notre temps ?2015 Avec des contributions de A. Baudart, B. Bourgeois, G. Gobillot, J.-Cl. Guillebaud, M. Hulin, M. Lacroix, P. Magnard, M.-R. Hayoun.
Se connaître soi-même : pourquoi, comment ?2014 Avec des contributions de E. Godart, P. Guénancia, M.-F. Hirigoyen, J. Mesnard, P.-M. Morel, Ch. Rancé, J. Sackur. Pourquoi croire encore en l’homme,2013 Avec des contributions de A. Merker, M. Besnier, B. Bourgeois, S. de Mijolla- Mellor, P. Lecomte, P. Le Vaou. Spirituel et Rationnel : Les alliances paradoxales,2011 Avec des contributions de M. Balmary, B. Bourgeois, D. de Courcelles, A. Cugno, M. Dixsaut, É. During, P. Maniglier, J. Mesnard, Gh. Waterlot. Comment la littérature change l’homme – Rûmi, Dante, Montaigne, Tagore, Hesse, Soljenitsyne,2009 Avec des contributions de L. Anvar, F. Bhattacharya, R. Dadoun, Mgr C. Dagens, J.-Ch. Darmon, J. Risset. L’Invention de la tolérance – Averroès, Maïmonide, Las Casas, Lincoln, Voltaire,2008 Avec des contributions de A. Benmakhlouf, N. Capdevila, B. de Negroni, C. Fohlen, M. R. Hayoun. De l’Esprit à l’éthique. Les constructions de l’humain,2007 Avec des contributions de A. Baudart, P. Maniglier, M. Meslin, J.-D. Nasio, J.-L. Petit, Fr. Worms.
Journées de la solidarité humaine
L’Universel (au) féminin, – Hannah Arendt, Camille Claudel, Marie Curie, Françoise Dolto, Eleanor Roosevelt, Clara Schumann,2006 Avec des contributions de L. Adler, A. Delbée, B. François-Sappey, H. Harter, H. Langevin-Joliot, J.-P. Winter. Comment devient-on universel ?, Socrate, Confucius, Avicenne, Galilée, Bach, Gandhi,2005 Avec des contributions de A. Baudart, G. Cantagrel, Fr. Chareix, A. Cheng, R. Deliège, A. Hasnaoui.
Comment devient-on universel ?, De Vinci, Shakespeare, Descartes, Mozart, Einstein, Luther King,2005 Avec des contributions de F. Balibar, J.-M. Beyssade, S. Bramly, B. François-Sappey, A. Kaspi, Fr. Laroque. Avant-propos de P.-H. Imbert, directeur général des Droits de l’Homme au Conseil de l’Europe.
Quelle éthique après le 11 septembre ?2003 Avec des contributions de O. Abel, J. Baubérot, J.-M. Belorgey, B. Bourgeois, J.-P. Dupuy, J.-P. Guetny, P.-H. Imbert, B. Kriegel, J.-M. Muller, D. Reynié.
Journées de la solidarité humaine
Sommaire
Introduction.................................................................................................9
Le Message universel de la Bhagavadgita par Marc Ballanfat .........................................................................................13
Les Modalités et les étapes de la Résurrection des humains dans le Coran, à travers une approche renouvelée de quelques passages bibliques par Geneviève Gobillot..................................................................................33
« Nous disons la même chose que les Grecs. 汥䱡⁲묠⁤敳硩潮 premiers auteurs chrétiens sur l’accord du christianisme et de l’hellénisme (Ier-IVe s.) par Sébastien Morlet ......................................................................................59
La Perplexité, productrice de sens par Géraldine Roux ........................................................................................79
Débat..................................................................................................9.7.........
Synthèse par Bernard Bourgeois .................................................................................109
Parole poétique et mystère : accueillir Dieu ? en de sombres temps Contribution, Dominique de Courcelles ......................................................115
Biographies..............................................................................................143
7
Sommaire
Autres publications de la Fondation Ostad Elahi – éthique et solidarité humaine aux éditions de l’Harmattan................914..........
8
Introduction
Diversité des religions : expression étonnante ! C’est comme si l’on parlait de morales diverses… Emmanuel Kant
En écrivant ces mots dans sonProjet de paix perpétuelle, Kant était bien persuadé qu’il ne saurait y avoir au fond qu’une seule vraie religion, valable pour tous les hommes. Quant aux différences observées entre les confessions historiques, elles relevaient à ses yeux de formes contingentes liées aux temps et aux lieux. Une seule morale, et par conséquent, une seule vraie religion. Il faut prendre la mesure de ce qui nous sépare, aujourd’hui, d’un tel idéal. Mais il est tout aussi important de faire résonner l’ambition que ce grand philosophe des Lumières exprimait ainsi avec tant de force, lui qui entendait par ailleurs maintenir la religion « dans les limites de la simple raison ». Car il y a quelque chose d’insatisfaisant et peut-être de fondamentalement déraisonnable à abandonner à leur état de dispersion la diversité des aspirations à l’universel spirituel, sous prétexte de faire droit – comme il le faut aussi – à la pluralité des expressions du religieux dans nos sociétés.
De fait, par delà les différences de culture et d’époque, le legs des grandes gures morales et spirituelles du passé laisse entrevoir de nombreux points de convergence, quelque chose
9