Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 16,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Partagez cette publication

• Des édiIces du culte ; • Des lieux d’inhumation ; • Des cérémonies publiques.
• Du statut personnel : mariage religieux, polygamie, divorce, parentalité, nationalité. • Des entreprises confrontées aux multiples revendications religieuses.
aumôneries. Elle répond aux prescriptions et rites religieux
publics en général que dans la santé, et dans l’espace public.
EnIn, sont précisés dans ce fascicule les « temps de l’expression religieuse », tels que l’absentéisme ou les fêtes religieuses. Un
l’exercice du culte dans notre France laïque.
Gérard FELLOUS
La Laïcité pour tous
La Laïcité pour tous
Tome 3
L’exercice du culte dans une France laïque
LA LAÏCITÉ POUR TOUS
Gérard FELLOUSLa laïcité pour tous Tome 3 L’exercice du culte dans une France laïque
© L’Harmattan, 20165-7, rue de l’École-Polytechnique, 75005 Pariswww.harmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-08184-7 EAN : 9782343081847
Introduction
La singularité de l’expression religieuse est qu’elle prend des formes propres, forgées en conformité aux textes fondateurs, mais aussi à la tradition, que reven-diquent les coreligionnaires dans le cadre de diffé-rentes tendances à l’intérieur d’une même religion. L’exercice du culte relève non seulement des compor-tements personnels, dans la sphère privée, mais aussi des manifestations ritualisées et collectives, sous la houlette de ministres du culte, officiants, rabbins, prêtres, pasteurs, imams … L’expression religieuse im-plique donc non seulement l’extériorisation de convic-tions intimes, mais aussi l’exercice de pratiques collec-tives et l’adhésion à des institutions représentatives. C’est dans le contexte de la laïcité et d’un dialogue avec les pouvoirs publics, encadré juridiquement, que les différentes manifestations de cette expression reli-gieuse peuvent être prises en compte et légitimées. Cependant ce dialogue entre les institutions recon-nues des religions et la puissance publique ne prend pas les mêmes formes en fonction de la religion concernée. Il peut mettre plus ou moins l’accent sur l’exercice privé d’une conviction et sur le cheminement spirituel individuel d’une part, et d’autre part sur la nature des demandes formulées par une religion, aboutissant à un repli communautaire spécifique plus ou moins marqué. Un Etat démocratique et laïc, tel que la France, est sollicité de prendre en compte, selon une classification sociologique, quatre types de spécificités réclamées par les représentations religieuses présentées comme étant interlocutrices de l’Etat :
7
L’espace de l’expression religieuse qui inclue les lieux de culte, y compris les salles de réunions assi-milées à des locaux associatifs, et les lieux de sépul-ture, cimetières séparés ou « carrés » dans un cimetière commun : Les lieux de rassemblement religieux sont soumis aux même règles que tous les autres lieux de réunion, mais avec, au surplus, un caractère de consécration, et donc de qualification au titre d’une religion reconnue. Dans l’espace privé, le statut personnel constituant pour certaines croyances le pilier de la foi, doit être rendu compatible avec les Droits de l’homme appli-qués dans les Etats démocratiques et avec la législation civile. On y ajoutera l’expression religieuse dans les structures ne relevant pas de l’Etat. La pratique d’une conviction religieuse qu’in-carnent les ministres du culte et les aumôniers : Elle se manifeste par des interdits ou préconisations comportementaux : alimentaires, sexuels, vestimen-taires, rituels s’exprimant dans l’espace public. Les prescriptions et rites qui se manifestent dans la vie quotidienne de certains croyants par des régimes alimentaires entrainant en particulier des pratiques d’abattage rituel des viandes. Ces manifestations se tra-duisent également dans les services publics par des re-fus de mixité ou par des exigences ou refus dans le sys-tème de santé. Elles apparaissent également dans l’espace public avec en particulier le port de signes re-ligieux tels que le voile islamique ou même le voile in-tégral. Les temps de l’expression religieuse qui se ma-nifestent principalement dans l’espace privé, mais
8
aussi sous la forme de fêtes, de célébrations et de céré-monies, donnant ou non droit à des congés collectifs ou privatisés. La liberté d’expression religieuse, tout particulière-ment lorsqu’elle vise à imposer un pouvoir religieux, trouve ses limites lorsque les autorités publiques sont amenées à l’encadrer, démocratiquement et en confor-mité avec la laïcité, avec les principes des Droits de l’homme, avec les lois et règlements en vigueur, et avec les autres libertés publiques, ainsi que nous le dé-taillerons ci-dessous
9
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin