Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 27,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

La passion de la liturgie

De
420 pages
Ce livre est l'œuvre d'un diacre mélomane qui depuis longtemps nourrit une véritable passion à la fois pour la liturgie et pour la musique liturgique. L'ouvrage allie témoignage et réflexion. L'auteur désire mettre en lumière certaines dimensions qui paraissent souvent absentes ou occultées et qui sont pourtant fondamentales pour que la célébration retrouve toute sa richesse spirituelle. Il propose également un regard croisé sur le chant liturgique : tradition, magistère, théologiens, fidèles et musiciens. Un livre nécessaire, enrichi de nombreuses citations, pour mieux comprendre tout ce qui se joue durant la célébration eucharistique, et ainsi mieux la vivre et la faire vivre.
Voir plus Voir moins
Daniel Trépier
La passion de la liturgie Du lutrin à l’autel, célébrer les merveilles de Dieu
LA PASSION DE LA LITURGIE
Religions et Spiritualité fondée par Richard Moreau, Professeur émérite à l’Université de Paris XII dirigée par Gilles-Marie Moreau et André Thayse, Professeur émérite à l’Université de Louvain La collectionReligions et Spiritualitédivers types rassemble d’ouvrages : des études et des débats sur les grandes questions fondamentales qui se posent à l’homme, des biographies, des textes inédits ou des réimpressions de livres anciens ou méconnus. La collection est ouverte à toutes les grandes religions et au dialogue inter-religieux. Dernières parutions Christian NGAZAIN NGELESA,La nature humaine comme norme morale d'après Hans Urs von Balthasar, 2016.Albert SOUED,Comprendre la Qabalah, 2016. Michèle JUIN,Le Christianisme : une pensée puissante d’après Claude Tresmontant. Catéchèse en vue de la nouvelle évangélisation, 2016. Sylvain KIKWANGA,La charité comme fondement du droit canonique, 2016. R. Alex. NEFF,Evangéliques en réseaux, trajectoires identitaires entre la France et les États-Unis, 2016. Robert CULAT,Le paradis végétarien. Méditations patristiques,2016. Fabio SCHMITZ,Causalité divine et péché dans la théologie de saint Thomas d’Aquin. Examen critique du concept de motion « brisable », 2016. Mgr Jacques PERRIER,Lourdes dans l’Histoire. Eglise, Culture et Société de 1858 à nos jours, 2016. Bruno FLORENTIN,Vivre avec Dieu dans le livre du Lévitique, 2016. Francis LAPIERRE et Pierre WATREMEZ (†),Les prières de l’Ancien Testament, Mille ans de dialogue avec Dieu, 2015
Daniel Trépier
La passion de la liturgie
Du lutrin à l’autel, célébrer les merveilles de Dieu
L’HARMATTAN
© L’HARMATTAN, 2016 5-7, rue de l’École-Polytechnique ; 75005 Paris
www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr
ISBN : 978-2-343-10303-7 EAN : 9782343103037
Remerciements
. En mémoire de Mlle Maria Jacques qui dirigeait les Petits Chanteurs du Landy. Elle m’a initié aux beautés de la polyphonie sacrée et du chant grégorien et m’a permis de vivre les grandes rencontres des Pueri Cantores et en particulier le Congrés International à.Rome en 1960. . En mémoire de Mgr Émile Berrar et de Mgr Jehan Revert respectivement Archiprêtre et Maître de Chapelle de la cathédrale Notre-Dame de Paris pour toutes les joies liturgiques, musicales et spirituelles qu’ils m’ont permis de goûter. . À Mgr François de Mauny, archiprêtre émérite de la cathédrale de Noyon pour toute l’initiation liturgique acquise grâce à lui, et en particulier le ministère diaconal dans le cadre des messes pontificales. . Un grand merci aux fidèles, aux choristes et aux musiciens qui ont accepté avec le sourire de répondre longuement au questionnaire que je leur ai soumis. . À Denis Pryen, des éditions de L’Harmattan, pour l’intérêt qu’il a manifesté pour ce livre dès que je lui en ai présenté l’idée générale et la composition. . À Philippe Le Guillou, paroissien de Saint-Eustache et auteur de nombreux livres pour ses conseils et ses encouragements à un moment de doute et d’hésitation. . Au Père Alexandre Pincé, curé de paroisses de Nanterre, devenu un ami depuis notre rencontre à Saint-Jean-Baptiste de Sceaux. Il m’a soutenu durant toutes les années d’écriture et a été le premier lecteur de la version quasi définitive du livre. Merci pour ses encouragements. . À mon épouse Catherine pour son soutien et à mon fils Cyril pour son aide si précieuse et ses conseils après qu’il a lui-même fait paraître un livre quelques mois auparavant chez le même éditeur. . Crédits photos : . photo de couverture : Antoine Müller et Muriel Bergasa ème . photo 4 de couverture : Bernard Custodio
7
Introduction
«: nous irons à la, maison du SeigneurQuelle joie quand on m’a dit » (Ps 121, 1), «Seigneur, j’aime la, maison que tu habites, le lieu où demeure ta Gloire» (Ps 25, 8),«Heureux les habitants de ta, maison, Seigneur. Ils pourront te chanter encore» (Ps 83, 5), «J’avancerai jusqu’à l’autel de Dieu, vers Dieu qui est toute ma joie» (Ps 42, 4), «Comment rendrais-je au Seigneur tout le bien qu’il m’a fait? J’élèverai la coupe du salut en invoquant le Nom du Seigneur. Je t’offrirai le sacrifice d’action de grâce» (Ps 115, 12-13, 17). Ces quelques phrases extraites des psaumes qui décrivent un itinéraire spirituel depuis le désir d’habiter la, maison du Seigneur jusqu’à l’élévation de la coupe du salut à l’autel résument admirablement, me semble-t-il, les sentiments de foi qui peuvent faire naître, chez un catholique, un intérêt profond pour la liturgie et, au sein de celle-ci, un attrait non moins vif pour le chant sacré ou chant liturgique. Mais, est-il possible de parler de « passion de la liturgie » ? Si l’on recherche dans un dictionnaire la définition du mot « passion », il nous est dit que ce mot est issu d’un verbe latin qui signifie « souffrir ». Puis plusieurs sens sont rappelés. Le mot « passion » désigne à la fois un mouvement violent, impétueux de l’être vers ce qu’il désire, une émotion puissante et continue qui domine la raison et l’objet même de ce désir et de cet attachement. Sur un registre plus modéré, on utilise aussi ce mot pour désigner une inclination très vive. Ces quelques significations du mot « passion » ne devraient-elles pas dissuader définitivement de le rapprocher du mot « liturgie » que le même dictionnaire définit, à tort, comme « l’ensemble des règles fixant le déroulement des actes du culte » et, dit-il plus rarement, mais cette fois de façon juste, comme « un office religieux ou une partie d’office ». L’opposition semble en effet totale entre une subjectivité exacerbée et irrationnelle d’un côté et de l’autre, un ensemble de dispositions rationnelles, objectives et parfaitement générales qui s’imposent à tous. L’opposition s’atténue cependant si l’on retient le sens « d’une inclination très vive pour un office religieux ». Dans ce second sens, on peut alors s’interroger sur les raisons et les composantes de cette inclination vive et sur la signification de cet office religieux. Il est également possible d’expliciter en quoi cette inclination pour la liturgie peut être source de souffrances. Le sous-titre de cet ouvrage résume en une seule action toutes les phrases de psaume citées en tête : célébrer les merveilles de Dieu. Il évoque également deux lieux de l’église : le lutrin sur lequel ont été posés les manuscrits de grégorien et autour duquel se sont groupés les chanteurs et l’autel, centre de l’église. Pourquoi évoquer ces deux lieux ? Parce que le
9