Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Les prêtres africains en Europe "missionnaires" ou "missionnés" ?

De
106 pages
Cet essai est une suite de réflexions d'un universitaire et prêtre afriain en mission en Europe depuis 25 ans. C'est une interpellation fraternelle qui s'adresse aussi bien à l'Eglise qui est en Europe qu'à celle qui est en Afrique ou ailleurs. L'accueil des prêtres africains, des prêtres venus de loin par des communautés ecclésiales d'Europe est-il une grâce, une menace ou une tâche ?
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Les prêtres africains en Europe
« missionnaires » ou « missionnés » ?
Collection EGLISES D’AFRIQUE
Dirigée par François Manga-Akoa

Depuis plus de deux millénaires, le phénomène chrétien s’est
inscrit profondément dans la réalité socio-culturelle,
économique et politique de l’Occident, au point d’en être le fil
d’Ariane pour qui veut comprendre réellement les fondements
de la civilisation judéo-chrétienne. Grâce aux mouvements
d’explorations scientifiques, suivis d’expansions coloniales et
missionnaires, le christianisme, porté par plusieurs générations
d’hommes et de femmes, s’est répandu, entre autres contrées et
à différentes époques, en Afrique. D’où la naissance de
plusieurs communautés ecclésiales qui ont beaucoup contribué,
grâce à leurs œuvres socio-éducatives et hospitalières, à
l’avènement de plusieurs cadres, hommes et femmes de valeur.
Quel est aujourd’hui, dans les domaines économiques,
politiques et culturels, le rôle de l’Église en Afrique ? Face aux
défis de la mondialisation, en quoi les Églises d’Afrique
participeraient-elles d’une dynamique qui leur serait propre ?
Autant de questions et de problématiques que la collection
« EGLISES D’AFRIQUE » entend étudier.


Dernières parutions
Joséphine M ZIBI, Le conflit entre l’oralité et l’écriture
dans l’appropriation de l’Évangile. Éléments pour la
théologie fondamentale, 2011.
Félicien BODUKA N’GLANDEY, Le Mystère de l’Esprit
Saint dans l’œuvre du père Henri de Lubac. Éléments de
pneumatologie, 2011.
Antonio MABIALA, L’ontologie du prêtre, 2011.
Lévi NGANGURA MANYANYA, Figures des femmes
dans l'Ancien Testament et Traditions africaines, 2011.
Pierre Damien NDOMBE MAKANGA MAYA NGUBA,
Néo-colonialismes politique et religieux : les Africains Olivier Nkulu Kabamba
Les prêtres africains
en europe
« missionnaires » ou « missionnés » ?© L’Harmattan, 2011
5-7, rue de l’École-Polytechnique ; 75005 Paris
http://www.librairieharmattan.com
diffusion.harmattan@wanadoo.fr
harmattan1@wanadoo.fr
ISBN : 978-2-296-56344-5
EAN : 9782296563445À l’occasion de mes vingt cinq ans de sacerdoce,
vingt-cinq ans d’engagement pastoral en Europe
DiocèCOMPO12SEP+corr.indd 5 13/09/11 18:08:236
DiocèCOMPO12SEP+corr.indd 6 13/09/11 18:08:24Introduction
« Nos missionnaires vous ont apporté la Bonne Nouvelle.
Aujourd’hui c’est vous qui venez nous évangéliser. Juste retour
des choses ! » Comme Ignace Ndongala Maduku, prêtre du
diocèse de Kinshasa (République démocratique du Congo)
1et professeur à l’Institut « Lumen Vitae » de Bruxelles , moi
aussi j’ai souvent entendu ces propos au détour des conver-
sations dans mes diférentes activités pastorales en Europe
et au Canada. Reconnaissance du ministère exercé par des
1– Ignace Ndongala Maduku, « Dossier : « Des prêtres noirs s’interro-
gent ?! La situation du clergé africain aujourd’hui ». http://religions.free.
fr/1400_actualite/1441-clercs-maduku.htm
7
DiocèCOMPO12SEP+corr.indd 7 13/09/11 18:08:24prêtres africains ? Peut-être… Toujours est-il que cette recon-
naissance est vite remise en question par ceux qui contes-
tent cette forme de suppléance, laquelle, dans bon nombre
des cas, confne les prêtres africains dans un rôle de bouche-
trou. « En mission chez les missionnaires ! », « Missionnaires
2chez les Blancs ! » ou renversement du cours de l’histoire,
les prêtres africains sauvegardent aujourd’hui de nombreuses
paroisses européennes en manque de vocations sacerdotales.
Une chose est certaine : les prêtres africains sont là en renfort ;
pour des raisons et fortunes diverses, ils exercent le ministère
aux États-Unis, en Europe, au Canada. Présence subie, ac-
ceptée, escomptée ou contestée, voire redoutée ou décriée,
elle demeure pour beaucoup un signe éloquent de la vitalité
des Églises d’Afrique : un déf de vivre la catholicité. Cela si-
gnife-t-il que tous ces prêtres sont canoniquement en règle ?
Il est malaisé d’apporter une réponse unilatérale et défnitive
à cette interrogation, tant les implications sont complexes et
les histoires de vie variées. Les choses ne sont pas si simples
vu la trajectoire de chacun. En efet, de nos jours, quelques
prêtres africains séjournent en Europe pour des études ou
d’autres raisons (insertion temporaire dans un diocèse, santé,
sécurité) avec l’accord de leur évêque ou en désobéissance à
la demande sans cesse renouvelée de retour. Et puisque Dieu
écrit l’histoire du salut de son peuple avec des lignes courbes,
tous ces serviteurs de Dieu participent comme ils peuvent à
la mission universelle de l’Église ; et chacun, avec son charis-
me, répond à l’appel de Dieu et du monde dans la continuité
du ministère qu’il a reçu à son ordination.
2– En 1998, j’ai été un des personnages au centre du flm documentaire
« Missionnaire chez les Blancs », réalisé par Jean-François Bastin et Isa-
belle Christiaens pour le compte de Lapsus – RTBF Bruxelles – Déri-
ves – La Sept/Arte. La distribution de ce flm est toujours assurée par la
RTBF, Service ventes, 52, boulevard Reyers, B–1044 Bruxelles.
8
DiocèCOMPO12SEP+corr.indd 8 13/09/11 18:08:24Nous sommes au troisième millénaire où sans conteste
le monde en mutation voit les peuples toujours en marche
dans la recherche et la demande croissante d’un mieux-être,
les uns dans une recherche efrénée de la consolidation et de la
préservation des acquis, les autres dans la dynamique de l’ac-
quisition des connaissances nouvelles. C’est dans ce contexte
que l’Église catholique romaine vit et entend remplir sa mis-
sion étant convaincue, puisque Dieu a le souci du monde en-
3tier, que le monde est le champ d’une « missio Dei » . « En
efet, Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique,
pour que tout homme qui croit en lui ne périsse pas, mais ait
la vie éternelle » (Jean 3 : 15) ou encore : « Voici comment s’est
manifesté l’amour de Dieu au milieu de nous : Dieu a envoyé
son Fils dans le monde afn que nous vivions par lui » (1 Jean
4 : 9). L’Église convaincue que le monde est un champ d’une
« missio Dei » entend remplir sa mission dans le monde comme
étant envoyée par le Christ : « Comme le Père m’a envoyé, Moi
aussi je vous envoie » (Jean 20 : 21). C’est bien là le chemin de
la mission de Dieu dans le monde : « du Christ évangélisateur
4à l’Église évangélisatrice » selon le pape Paul VI.
Aujourd’hui, force est de constater que la mission de
l’Église catholique à travers le monde est confrontée à des réa-
lités jusqu’ici inédites, à savoir la mondialisation, la puissance
de la technologie, l’avènement de l’Internet, les fastes d’une
culture planétaire accompagnée d’une déchristianisation des
masses, les mouvements croissants de déplacement des popu-
3– L’expression « missio Dei » est le concept central du livre du théolo-
gien protestant David BOSCH, La dynamique de la mission chrétienne,
Histoire et avenir des modèles missionnaires, Genève, Labor, 1996.
4– PAUL VI, L’évangélisation dans le monde moderne. Exhortation apos-
tolique « Evangelii nutiandi », 8 décembre 1975, Paris, Éditeur Pierre
Tequi, 1982 : Première partie « Du Christ évangélisateur à l’Eglise évan-
gélisatrice ».
9
DiocèCOMPO12SEP+corr.indd 9 13/09/11 18:08:24lations à la recherche de bien-être, le fossé toujours grandissant
entre les riches et les pauvres. Les pays d’Europe et d’outre-
Atlantique, pays de longue tradition chrétienne, connaissent
le phénomène du vieillissement de leur population. Ils ont vu
chuter le nombre des fdèles et une diminution substantielle
5des vocations sacerdotales . L’Europe qui était certainement
le cœur du christianisme et de son mouvement missionnaire,
5– Roger Leblanc, « Église en danger et vieillissement des prêtres au Québec »
mis en ligne le 20 mars 2011 : http://rogerleblanc.blog.ca/2011/03/20/
eglise-en-danger-et-vieillissement-des-pretres-au-quebec-10862430/
« L’Église catholique du Québec – un patrimoine en danger : seulement
10% des Québécois qui se déclarent catholiques sont de véritables prati-
quants. Le vieillissement des prêtres au Québec est une réalité. Bien que
marginale pour l’instant, cette situation risque de devenir de plus en plus
commune au Québec, alors que la moyenne d’âge des prêtres catholiques
atteint 75 ans et que la relève est nettement insufsante . «Il y a un manque
de prêtres dans plusieurs diocèses, confrme le président de l’Assemblée
des évêques catholiques du Québec, (AECQ), Mgr Martin Veillette. On
se demande comment nous allons faire pour remplacer ceux qui par-
tent ? Les premiers prêtres appelés en renfort de l’étranger sont arrivés à
Montréal il y a une quinzaine d’années. Selon l’Assemblée des évêques
catholiques du Québec (AECQ), les abbés venus d’ailleurs œuvrant à
l’extérieur de Montréal sont surtout des Africains, des Haïtiens et des
Latino-américains. Les seules données comptabilisées quant au nombre
de prêtres étrangers et leur provenance concernent la métropole. Selon
l’Assemblée des évêques catholiques du Québec (AECQ), les abbés venus
d’ailleurs œuvrant à l’extérieur de Montréal sont surtout des Africains,
des Haïtiens et des Latino-américains. Les seules données comptabilisées
quant au nombre de prêtres étrangers et leur provenance concernent la
métropole. Les prêtres étrangers à Montréal : Afrique : 26 ; Asie : 4 ;
Amérique Latine : 2 ; Europe : 10 ; Haïti : 4 ; Proche-Orient : 3 ».
L’arrivée de ces ecclésiastiques n’est toutefois pas une solution qui plaît à
tous. « On fait venir des prêtres qui ne connaissent pas la culture d’ici. Ils
tentent d’imposer leur vision des choses et après, ils s’en vont, soutient
l’abbé Raymond Gravel, connu pour ses positions allant à l’encontre de
celles du Saint-Siège. On a reproché aux missionnaires québécois d’im-
poser leur culture ailleurs dans le monde. Je ne suis pas certain que ce soit
une bonne idée de répéter le phénomène inverse. » Les bonnes relations
entre les prêtres issus de l’étranger et leur communauté d’accueil dépen-
dent largement des qualités personnelles du nouvel aumônier, estime le
président de l’AECQ. « Dans certains cas, l’intégration se fait bien, alors
que d’autres ont plus de difculté et n’obtiennent pas le même succès».
10
DiocèCOMPO12SEP+corr.indd 10 13/09/11 18:08:24

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin