Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 3,49 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB - MOBI

sans DRM

Partagez cette publication

Illustration

À propos de Collection XIX

Collection XIX est éditée par BnF-Partenariats, filiale de la Bibliothèque nationale de France.

Fruit d’une sélection réalisée au sein des prestigieux fonds de la BnF, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques de la littérature, mais aussi des livres d’histoire, récits de voyage, portraits et mémoires ou livres pour la jeunesse…

Édités dans la meilleure qualité possible, eu égard au caractère patrimonial de ces fonds publiés au XIXe, les ebooks de Collection XIX sont proposés dans le format ePub3 pour rendre ces ouvrages accessibles au plus grand nombre, sur tous les supports de lecture.

Les quatre premières éditions ayant été favorablement accueillies, j’ai cherche à rendre celle-ci irréprochable.

 

HENRY BLANC.

Henry Blanc

Mon pèlerinage à Rome

A LA MÉMOIRE VÉNÉRÉE
DE
Mon Père, Jean-François-Joseph BLANC,
DE
Ma Mère, née Anne-Marie BERRY,
DE
Mon Frère EUGÈNE
ET DE
Mon Cousin Alexandre ROQUES.

*
**

A mes bien-aimés PARENTS,
Au bon Mr BUHOT,
A mes AMIS.

*
**

Au brave Julien BACH
et à son excellente épouse
née Justine ROSSIGNOL,
Témoignage d’affection et de reconnaissance.

H. BLANC.

I

ENCOURAGÉ par plusieurs amis, je prends la plume et je commence le récit détaillé de mon voyage à la Ville-Sainte.

Mes préparatifs pour ce long voyage furent bientôt faits. Muni d’une petite valise et d’une couverture, j’étais, le 22 septembre 1891, à une heure de l’après-midi, à la gare de Paris-Lyon-Méditerranée. Les pèlerins commençaient à arriver et, pendant plus d’une demi-heure, ils devenaient à chaque instant plus nombreux. Parmi eux, se trouvait mon excellent compagnon de voyage, M. Chaponet, porteur d’une valise bourrée de victuailles.

A 2 heures 25, moment du départ, nous étions bien sept cents, venus de Paris, de la banlieue, de Laval, de Poitiers, d’Orléans, de Reims et d’ailleurs, heureux d’aller porter au Souverain-Pontife l’expression de notre inviolable attachement et de notre dévouement sans bornes.

Nous comptions un grand nombre d’ecclésiastiques, quelques dames, des personnes de diverses catégories, mais il y avait surtout des ouvriers.

Très bien installé dans un compartiment Je deuxième classe occupé par deux abbés et cinq laïques, on a, dès Paris, commencé dans les wagons les prières de l’itinéraire et on a chanté : Autour du Successeur de Pierre. Ensuite, à Montereau : Pitié, mon Dieu ! à La-roche, chapelet, et à Tonnerre prière du soir et Angelus. A Dijon nous prenons des pèlerins.

Sous un ciel étoilé, d’un bleu intense, une magnifique plaine se déroule devant nous avec Chagny, Chalon-Saint-Côme, Mâcon, Bourg et Pont-d’Ain.

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin