//img.uscri.be/pth/f7e8a31c5ea1366a7a7b6eb47a61dffb94c03dd0
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Naissance mystique et divinisation chez Maître Eckhart et Michel Henry

De
240 pages
Cet ouvrage vise à méditer avec maître Eckhart et Michel Henry le sens mystique et phénoménologique de la naissance de Dieu en nous et de notre naissance en lui. L'auteur analyse les textes des deux philosophes et envisage également la genèse de la réflexion de la naissance de Dieu dans l'âme dans l'Écriture et chez les Pères, sur lesquels Eckhart s'est appuyé pour élaborer sa propre synthèse, afin de donner une vision d'ensemble de cette naissance qu'est la naissance de Dieu dans l'âme.
Voir plus Voir moins
Jean R
Naissance mystique et divinisation chez Maître Eckhart et Michel Henry
Préface de MarieAnne V
Naissance mystique et divinisation chez Maître Eckhart et Michel Henry
Religions et Spiritualité fondée par Richard Moreau, Professeur émérite à l'Université de Paris XII dirigée par Gilles-Marie Moreau et André Thayse, Professeur émérite à l'Université de Louvain La collectionReligions et Spiritualitérassemble divers types d’ouvrages : des études et des débats sur les grandes questions fondamentales qui se posent à l’homme, des biographies, des textes inédits ou des réimpressions de livres anciens ou méconnus. La collection est ouverte à toutes les grandes religions et au dialogue inter-religieux. Dernières parutions Jean-Marie Vernier,De l’homme à Dieu et retour. Propédeutique à la foi chrétienne, 2015. Abbé Jacques-Yves PERTIN,Justice et gouvernement dans l’Eglise d’après les Lettres de saint Grégoire le Grand,2015. Stanislas LONGONGA,Saint Paul, un apôtre contre les femmes ?, 2015. Jacques Assanvo AHIWA,Jésus et la maladie dans l’évangile de Jean, 2014. Philippe BEITIA,Pour vivre son couple dans la foi, 2014. Rodolphe de BORCHGRAVE,De Veritate, Essai sur les langages de la foi,2014. Albert REY,Henri Reymond (1737-1820), évêque constitutionnel de l’Isère (1793-1802),2014. Gérard LEROY,A la rencontre des pères de l’église, L’extraordinaire histoire des quatre premiers siècles chrétiens,2014. Martine DIGARD,Lettre à tous ceux qui cherchent Dieu,2014. Véronique GAY-CROSIER LEMAIRE,Plongée dans l’enseignement social de l’Église,2014.
Jean REAIDYNaissance mystique et divinisation chez Maître Eckhart et Michel Henry Préface de Marie-Anne Vannier
© L’HARMATTAN, 2015 5-7, rue de l’École-Polytechnique ; 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-06465-9 EAN : 9782343064659
PRÉFACE
Jean Reaidy, professeur associé à l’Université Saint-Esprit de Kaslik, membre de l’Équipe de recherche sur les mystiques rhénans du Centre Écritures de l’Université de Lorraine (EA 3943), depuis de nombreuses années, a déjà largement réfléchi à la naissance à partir de l’œuvre de Michel Henry dans le cadre de sa thèse de philosophie, publiée sous le titre :Michel Henry, la passion de naître : méditations phénoménologiques sur la naissance, Paris, L’Harmattan, coll. « Ouverture philosophique », 2009. Il reprend désormais la question à nouveaux frais, en fonction d’une naissance spécifique, celle de Dieu dans l’âme chez Eckhart, qu’il connaît fort bien, et de la relecture qu’en propose Michel Henry. Son étude intervient à un moment-charnière, où, après l’identification desSermons101 à 104 d’Eckhart par Georg Steer, on sait que le centre de gravité de l’œuvre du Thuringien se trouve effectivement dans sa réflexion sur la naissance de Dieu dans l’âme, qui est une version occidentale de laThéosisdes Pères grecs ou encore de la divinisation de l’être humain. Michel Henry l’avait intuitivement compris, d’où l’intérêt de la thèse de Jean Reaidy qui explique comment le phénoménologue contemporain a interprété Eckhart et en particulier son anthropologie. Nous sommes là au point de rencontre entre philosophie et théologie, et surtout au cœur de la mystique, et de la mystique trinitaire, caractéristique du christianisme, comme le souligne ici Jean Reaidy et comme il l’a également fait dans divers articles. Pour en rendre compte, l’auteur analyse non seulement les textes d’Eckhart et de Michel Henry, mais il envisage
5
également la genèse de la réflexion de la naissance de Dieu dans l’âme dans l’Écriture et chez les Pères, sur lesquels Eckhart s’est appuyé pour élaborer sa propre synthèse, afin de donner une vision d’ensemble de cette re-naissance qu’est la naissance de Dieu dans l’âme.
Marie-Anne Vannier Professeur à l’Université de Lorraine
6
INTRODUCTION
Cet ouvrage portant sur la naissance mystique et la divinisation de l’homme intérieur représente le second volet d’un diptyque dont le premier implique une méditation sur la naissance considérée par le philosophe de la vie Michel Henry comme le phénomène de tous les phénomènes. Axée sur les dimensions typiquement phénoménologiques que révèle le phénomène-limite de la 1 naissance, notre première thèse n'a abordé que d'une manière rapide la question du lien qui constitue l'unité intérieure entre la mystique de l'engendrement chez Maître Eckhart et la phénoménologie de la naissance chez Michel Henry. Ce présent travail est conçu dans le but bien précis de méditer d'une manière très concentrique le rapport entre la mystique eckhartienne de l’engendrement et la phénoménologie henryenne de la naissance, et leur enracinement commun dans la vérité néo-testamentaire et l’enseignement spirituel des Pères. Nous tenons à préciser tout d’abord que la phénoménologie de la vie comme la théologie mystique ne peuvent saisir le sens ultime de l’épreuve de notre naissance dans la vie que lorsqu’elles rejoignent effectivement la source mystique du sens éprouvé intérieurement dans la vérité auto-impressionnelle
1 Cf. J. REAIDY,Michel Henry, la passion de naître : méditations phénoménologiques sur la naissance,Préface de R. Kühn, Paris, L’Harmattan, Coll. « Ouverture philosophique », 2009.
7
de Dieu. Tout ce qui s’affirme en nous comme notre naissance ne peut recevoir son sens effectif que dans la vie de Dieu et sa Révélation immanente, et cela parce que nous ne pouvons souffrir ce que nous sommes dans la vie hors de la Source divine qui nous donne d’être vivants en elle. Si la référence au christianisme est nécessairement exigée à ce niveau phénoménologique et mystique intérieur, c'est parce que seul le Dieu chrétien, n’étant que la Vie en personne, est capable de nous donner de vivre dans sa vie en nous engendrant en elle. Que notre vérité ne vive que dans le lieu de notre engendrement en Dieu, cela nous l’éprouvons dans notre intériorité filiale qui se reçoit elle-même dans la vérité généreuse et générante de Dieu lui-même. Personne ne peut vivre de ce qu’il connaît et connaître de ce qu’il vit, s’il ne s’éprouve connaissant dans la vérité divine qui l’engendre en elle et comme elle. Il s’ensuit que tout ce que nous éprouvons dans notre naissance dans la Vie nous révèle à nous-mêmes dans son auto-révélation propre. Seul Dieu, parce qu’il est capable de souffrir notre vérité, là où il pose en nous le rapport qui est lui-même, nous révèle complètement à nous-mêmes dans notre naissance en lui. C’est pourquoi il est l’unique Fond qui supporte en lui notre vérité singulière propre. Partant de là, nous savons que la naissance, et seule la naissance, condense en elle toute la révélation de la vie qui se donne dans toute son effectivité pratique. Elle est la passion ultime de la vie qui ne cesse de s’affecter elle-même dans son fond immanent, puisqu’elle supporte en elle toute l’intensité phénoménologique propre à la venue éternelle de la vie en elle-même. La naissance vivante ne surgit pas d’un fond conceptuel, mais d’un fond pathétique qui a la profondeur de la vie elle-même. Naître, c’est vivre dans le pathos intérieur de la Vie qui constitue en chacun de nous sa vérité auto-impressionnelle singulière. Étant le
8
lieu ultime de la phénoménalisation omniprésente et agissante de la vie qui s’effectue intérieurement et invisiblement, notre naissance constitue lapassion pratiquede notre vérité immanente. Elle est la réalisation du don de la vie qui s’affirme en nous intérieurement, immédiatement, invisiblement etmystiquement. Reste à signaler que l’ensemble des méditations qui constituent le corps intérieur de cet ouvrage vise à saisir mystiquement le sens phénoménologique de la dynamique intérieure que révèlent notre naissance dans la vie de Dieu et la naissance de Dieu dans notre vie. Les différentes parties qui composent la structure de base de ce travail traitent une pluralité de thématiques étroitement liées à la naissance, ce tronc commun qui les porte d’une manière unitaire et intérieure. La première méditation porte sur le phénomène-limite de la naissance qui supporte en lui-même l’excès d’une donation phénoménologique et mystique primordiale. Cette méditation est prolongée par une analyse portant sur la méthode phénoménologique pratiquée par Michel Henry, cette méthode qui est fortement liée à la pratique eckhartienne du détachement mystique. Puis viendra la parole sur la connaissance absolue et l’essence de la vérité chez Maître Eckhart et Michel Henry. D'autres études porteront sur les fondements bibliques et patristiques de la mystique de la naissance chez Eckhart et Henry. Quant à la question de la naissance dans la vie, elle sera la question fondamentale à partir de laquelle sont interprétés plusieurs axes théologiques et phénoménologiques tels que la théologie trinitaire, la théologie de la création, le mystère de l’incarnation, de la mort et de la résurrection du Christ, la théologie sacramentelle, la naissance dans la Parole et dans son silence mystique, la phénoménologie de l’homme intérieur, la question de la temporalité et du présent éternel
9