//img.uscri.be/pth/71d6f51632f18bc0b085fa4902b43cc03fa0b7c3
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 10,13 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Quand ils disent "Eglise"

De
132 pages
Daniel Hubert a souhaité faire entendre la voix des "gens ordinaires", ceux qui ne font pas de conférences, ne parlent pas en chaire mais dans leur chair et dans leur sang. Ces lettres ont été écrites au moment où l'on vient de célébrer les 50 ans du Concile Vatican II. Ces extraits disent quelque chose de ces moments de vie et approchent ce quelqu'un qui n'en finit pas d'être vivant malgré tout.
Voir plus Voir moins
Quand li sidestn«É lge isom»Hs me fetemmeop su rup ene liarolet pbre égIeraat:79BSN3-342-8-911-1201rue05,3ä=ÅÉî^soIëä=ëÉÐ=ëÉ~=ååÉÐëI=äÉë=êî¦åÉãÉåííÉ=ëëÉä=çÅåÉÉêíåai=lenssáë=îÉë~Öp orcase srt tedon pt les efondstnemom sed essaue qceà e vie  duemea ered-ud àluelqho c qse duiqlunum mê espae linstant. Quenas nime nouq s sheocprche  lurcenoelr er ,antîse tpuisurs oujoe  Lemch-cèsp.oul snrpaonisad n34) nes OQ, 13-üa sL(cunid Emmnìs.urjoou tdes iam reihd sap tst uŸ  eáëÉ==ÁÖäíå=áÇÉëäá=ëå~=Ç né dstCe. ifitni ic-xup tnetivsembn ene réle d .iRicstye nen s at vdeitérpeé nevuus trigriS .lutôt au dialogu,el  àùod seé lcessiuolbé te rueêm mlàdeu- antme,tc ivne adac lebonhtre ut êe peni tnmeden lros rir uésqde oiavfurfnaec eed sossées. Nus traver ealerd  tedp ra de t outendlenorp nos icér erpurjon  uredie  dÉ=íëÇ=åç=Ååìç=îìÉåí===ÁÖäáëÉ=Ÿ=n.erÇå~ìëäá=ëáÇ=ue qulq dunutaont ne f-ci Ceux»  .riseidan sroen g=«Éë=ÇÉÅ~îÉ=ìÖçä~áÇ=áìè=ÉÖ~êeur chais dans liaerm iasae  nhclear pnt, es pneéfnocner sapc ednt qdiseres lettd  eoheseuc euql vdes ntmemos cetnehcorppa te eis leur sr et dandrniiaerna,gl o=>åÇs Lest eê~ Ö ed  secrtxestiad seasdrse ,p gaectele lourrur per ys artîannocon noue rehéad, c  euqleuqu nuqi nen  nit pasêd  ertavivm tngraltoé .Authau li-t-ardneiv iule tr-êutPe. reaio  uotruos n e àcrir dénvie le snad ecrtned restte, erour on c sénecsst uoojruavec soiialogue oltiE dl  Is.leéb=ÐêìÉánitcidéne fons dion rmat eednamissoi sess reapchreit!as nidtnevd retua=êÉäáÖáÉìñ=~ì=éêå~Éá=äreb_qoÉ=íë
a HUBERT
Quand ils disent «Église»
Hommes et femmes pour une parole libre et partagée
est  Il ine.huma.eyltsahanspcy
    
 
 
 
 
 
 
 
 
Quand ils disent « Église »  
  
  
 
Daniel HUBERT            
Quand ils disent « Église »
 
Hommes et femmes pour une parole libre et partagée
  
 
                                                    
 
 
.                            
 
Du même auteur Croire au cur de lépreuve (Ed. du Chalet) Paroles de Dieu au Présent (Ed. L’Harmattan) Eclats dEvangile (Ed. L’Harmattan)                       
© LHarmattan, 2013 5-7, rue de lEcole-Polytechnique, 75005 Paris  http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@ wanadoo.fr  ISBN : 978-2-343-01121-9 EAN : 9782343011219
INTRODUCTION 
  Un jour, une lettre !  - « Vous savez qu'en dépit des époques et de moments plus personnels qui auraient pu modifier le cours des choses, je demeure dans des lieux d'église et, contre vents et marées, avec une parole libre autant que possible... Partant de là, j'aimerais vous faire une proposition qui aille dans le sens de cette parole libre et partagée :  - Réfléchissant à votre trajectoire de vie, là où vous en êtes, comment vous représentez-vous aujourd'hui l'église ? Intérêt, indifférence, révoltée... adaptée, dépassée, décalée, inutile... Tout est bon à écrire si vous en avez le goût en ce moment. De toute manière, il s'agit de votre expérience et d'une parole libre. Osez donc un mot, une page, deux ou trois, ou plus, on ne sait jamais. Après tout, c'est une façon comme une autre de garder lien, je vous en dis un grand merci d'avance ! » (Daniel HUBERT)  Cette lettre écrite à des amis et connaissances à l'occasion d'un anniversaire n'était pas sans arrière-pensée. Vivant depuis de nombreuses années dans l'Eglise, en ayant traversé des périodes bien différentes, il m'apparaissait précieux de faire entrer en dialogue des approches et des appartenances diversifiées, contrastées, parfois opposées. Derrière les mots de tous les jours et l'expérience de chacun, il y avait le pari de se laisser surprendre par la vérité et le chemin de l'autre, de sortir du discours appris ou acquis pour vibrer toujours plus au grand vent de l'humain.  Au fil des mois, les réponses sont donc arrivées, cet ouvrage en est un écho. Vous ne trouverez pas ici de grandes déclarations définitives mais des paroles de chair et de sang,
7
autant fraternelles que critiques, parfois nostalgiques ou chargées d'espérance.  Les temps dans lesquels nous sommes, au moins en France, ne sont plus ceux d'une église triomphante et sûre d'elle-même. La sécularisation de la société a fait son chemin dans les pratiques et les mentalités. Si quelques-uns peuvent s'en désoler, d'autres prennent cette situation comme une chance. Le débat s'est donc déplacé, les lettres qui composent ce travail en témoignent.  Ces lettres sont écrites au moment où l'on vient de célébrer les 50 ans du Concile Vatican II (1962 - 1965). Plusieurs des auteurs de cet ouvrage ont vécu cet événement d'Eglise dans l'espérance, d'autres plus jeunes n'ont pas souvenir de l'événement lui-même mais ils ont largement profité de ce souffle nouveau. Certains même s'étonnent encore que des textes de Vatican II posent problème aujourd'hui, et par ailleurs ils ne seraient pas surpris et même heureux qu'il faille maintenant penser à Vatican III ! Ainsi sont les disciples de Jésus qui aiment à suivre Celui qui s'est défini comme « le chemin, la vérité et la vie » (Jean 14 6 ). Ils ont assez de foi pour poursuivre le chemin, avancer en vérité et goûter la vie qui vient.   Les lettres de ce dossier sont une parole vive au-delà et malgré les textes officiels, si vénérables soient-ils. Ce sont des textes d'expérience plus que d'idées. Ou plutôt, c'est du cur de l'expérience qu'on aperçoit le sens qui se dévoile peu à peu. Il faut pouvoir entendre au-delà des mots, ressentir avant de penser. Et puis, dans l'après-coup de la lecture d'une de ces lettres, réfléchir et se dire peut-être : « Mais cet ami qui m'est inconnu n'est pas si loin de ce que je recherche moi-même ». Peut-être vous viendra-t-il le goût d'écrire à votre tour !  
8
Il n'échappera à personne que le classement de ces lettres a une part bien subjective. Il indique déjà une certaine vision de l'Eglise qui privilégie la fraternité et le sens de l'humain.  On pourra regretter que la tranche des 18-30 ans ne soit guère représentée dans cet ouvrage. Mais j'ai été le com-pagnon de plusieurs époques ecclésiales et, suivant les circonstances, je me suis trouvé au carrefour de mentalités bien différentes. Aujourd'hui est une autre époque et les jeunes générations des 18-30 ans écrivent à leur manière ce qu'ils vivent actuellement. « C'est la responsabilité de chaque génération de rendre compte de l'espérance qui est en eux » (1 Pierre 3 15 ).  Tous ces écrits de forme et de contenu bien différents sont à la fois des cris d'alarme et d'espérance. De là à penser qu'il faut « sauver l'Eglise », il n'y a pas loin.  Est-ce si sûr ? S'il y a quelque chose à sauver, c'est l'humain et l'évangile. Cette perspective indique alors un autre horizon et bien des constats possibles. Ce déplacement de perspective constitue comme une urgence dont témoignent la plupart de ces lettres.      
9