//img.uscri.be/pth/8d4b4d41ef5a11d03b55bea5df5ee35655804d9c
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 21,75 €

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Résurrection

De
287 pages
"Le Saint Esprit, je n'y crois pas... je le vois", s'exclamait un missionnaire devant l'affluence dans son église. C'est le même constat que j'ai envie de faire en voyant grandir l'Eglise parmi les Côtiers du Sud-est de l'île de Madagascar". Ce livre narre un parcours employé à diffuser cette Bonne Nouvelle, sans glorieux bilans et sans disqualifier d'autres religions ou sagesses humaines.
Voir plus Voir moins

RÉSURRECTION ...une annonce à Madagascar et au Japon

JEAN-MARIE ESTRADE

RÉSURRECTION
...une annonce à Madagascar et au Japon

Préface du cardinal Philippe Barbarin

L'HARMA TT AN

@ L'HARMATTAN, 2008 5-7, rue de l'École-Polytechnique; 75005 Paris http://www.librairieharmattan.com harmattan 1@wanadoo.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr ISBN: 978-2-296-05241-3 EAN : 9782296052413

A M André Julian, Directeur honoraire des hôpitaux de Montpellier,
« LesAmis

de Tanakidy », et ceuxd'« ADAMA »,

Aux Filles de la Charité de Marseille qui nous apportent un indéfectible soutien. Au Père André Grinneiser, Prêtre de la Mission à qui je dois d'être prêtre.
Mes chaleureux remerciements à Pierre-Henri Chalvidan, mon précieux médiateur Vice-Doyen de la Faculté de Droit (Paris XII), À Isabelle Mourrai qui m'a toujours soutenu de ses conseils et dont tous nos professeurs de philosophie possèdent les ouvrages. Merci enfin au Père Daniel Planchot, ancien Recteur de la Chapelle de la Médaille Miraculeuse, et Lucienne Andria Parson qui m'ont encouragé et concrètement aidé à publier ce

florilège.

PRÉFACE

DU

CARDINAL

PHILIPPE
et revigorante
regroupées qui apprennent vite par que d'ailleurs et, pourrait-on suspectée

BARBARIN

U

ne lecture

stimulante
Un titre nous

que
peut nombre

celle

de ces petites
sous le titre quand ne plus

chroniques «Résurrection»! d'étranges croient guère non

de la mission, sondages plus
y

le P. Estrade

surprendre, de catholiques ne croient

pas à la Résurrection... à la mission,

ajouter,

de prosélytisme

ou de néo-

colonialisme...

revenir. Mais je voudrais d'abord retenir de cet ouvrage, parce que tout part de là, les paroles de ce lointain héritier des pionniers envoyés par M. Vincent sur l'Île Rouge: « Avoir la vocation, c'est se sentir appelé par Dieu, comme le jeune homme riche, à tout quitter. Il y a dans ce sentiment comme une blessure devant l'impureté du
Il faudrait monde, la peine des hommes, la puissance du péché, la solitude du

Christ dans l'œuvre du Salut... Pour qu'advienne la civilisation de l'amour, nous devons certes transformer les structures de la société, mais surtout "amoriser" ce monde ». Comment n'aurais-je pas entendu, là, l'écho des propos du P. Chevrier que le cœur missionnaire des chrétiens de Lyon aime

méditer:

«

Quand Notre Seigneur envoie ses apôtres, Il ne les envoie

pas pour s'occuper du monde, travailler, bâtir, faire le commerce; mais Illes envoie pour prêcher et guérir. Voilà les deux grandes missions que

Jésus-Christ
"

leur confie: prêcher et guérir. Je vous envoie comme mon P ere m a envoye. »
I

Prêcher

et guérir: même

ces deux temps et prêcher

mots son

peuvent rythme,

résumer qui comme est

le contenu celui-là

de cet du

ouvrage et en o. . mISSIOnnaIre. Prêcher de changement,

même

d'abord,

l'Évangile

force selon

de conversion, le terme préféré

de développement,

de metanoïa

du P. Estrade:

« Mieux que proposer,

écrit-il, des structures

sociales ou

7

des politiques
même, visites bien ou

nouvelles,

l'Évangile
»

se propose

de changer

l'homme

luides de

de le transfigurer. pastorales, beaux des Bien m'ont présente malgache d'être donc, soi-même mais

Et au fil de la savoureuse des festivités spirituels », hommes des fait « parcours d'eux-mêmes

évocation diocésaines..., », « éclats et une selon la

des tournées on verra, de joie» accèdent définition de mes

en brousse, de fait, éclore à une donnée quatre

ou « secrets

de vie », nouvelle de années pages comment la à où

comment

culture belle

«version conversion. Madagascar l'auteur la culture à chacun Prêcher de proclamer pratiqué entièrement

souvenirs vibrer

personnels à la lecture

de ces précieuses Il explique travaille

son expérience sans syncrétisme pour ». aussi chacune entièrement

de la prédication. ni compromis, chrétien,

la foi chrétienne,

de l'intérieur en « permettant malgache pas contenté il a vécu et aa Vie), et

en faire fructifier

le meilleur, entièrement le Christ

guérir. tout

Car

ne s'est

les Béatitudes;

au long de sa vie terrestre, d'elles avec passion. «Aina»

intensément

c'est ce que le P. Estrade a donné, comme titre et comme but, à son « œuvre », c'est-à-dire à tout ce que lui et sa petite équipe font depuis bientôt guérir
Les sida, guérir de

trente
de la

ans

sur

la Côte-Est,
de la soif, de la de

au bord du quartier
la violence,

de l'Océan de Tanakidy,
du la de

indien,
paludisme,

pour
du de la

les hommes

et les femmes
faim,

à Manakara.

malnutrition,

l'analphabétisme,

corruption,

sorcellerie... surpeuplées, selon l'intitulé Résurrection. Et c'est, chemin s'éclairent Dans lorsque compagnons inlassablement guérissait. frères boiteux dans

Les visiter leurs d'un

dans chapitre

leurs

hôpitaux Bref, est qui

sous-équipés, « surmonter belle une

leurs

prisons de la

marécages

infestés...

les détresses» définition

en effet, du coup

après

avoir

suivi donné

pas à pas le missionnaire à «l'ouvrage» entourent des doutes» rompu eurent s'illumine (Mat

sur son et que 28, 17), ses et des la le lui et

de brousse l'Évangile Jésus

que le titre les ombres aussi, avaient

qui chez nous

la Résurrection. suivi de près, le pain qu'il qui avec prêchait

«certains

ressuscité qui parcouru

se montrait les chemins qui a entendu qui les vivent un mystère une

à ceux qui l'avaient de Galilée, vraiment, inaccessible de joie. tandis pour

quotidiennement

Pour se lever

celui

les Béatitudes

et qui a croisé celui l'Évangile...,

et des

sœurs

a vu des

et des pauvres

se réjouir source

en accueillant Comme

Résurrection la vie

cesse d'être quotidienne,

et devient

une lumière le disait

8

P. Estrade, l'ordre Christ

en

conclusion

d'un

de

ses

précédents du

ouvrages,

elle

est

de du la

de l'expérimentation, qui dit successivement

c'est-à-dire dans

cheminement de Jean:

à la suite «Je suis

l'Évangile

Résurrection»

(11, 25) et «Je suis le Chemin,

la Vérité

et la Vie»

(14, 6).

9

AVANT-PROPOS

«

SANS

FRONTIÈRES»

Nous n'oublions

pas que l'Église

a voulu faire de sainte Thérèse

de

Lisieux, une carmélite, « la Patronne des missions ».
Sous les arcades de son couvent elle marchait, priait et souffrait pour que les rameaux de l'Arbre verdissent, fleurissent et mûrissent au loin. Et bien d'autres, après elle, en vertu de la communion des saints, ce merveilleux et invisible partage des grâces, révélé par l'Évangile, depuis leur lit d'hôpital, dans leur chambre de retraité ou du fin fond de leur couvent sont de vrais missionnaires, obtenant de multiples conversions. La foi chrétienne nous le dit: on sauve des hommes aussi efficacement depuis le Carmel que du haut d'un trône papal, épiscopal ou au terme d'une course apostolique.
Il existe aidant, jusqu'aux ils sont Cela aussi des fidèles invitation ». du monde a pris le nom de Madagascar. la et souvenirs d'un assez long séjour: paroisse et autour d'elle, d'une ONG santé « AINA », ce qui signifie « Vie» en malgache. qui prennent de Jésus à aller Comme à la lettre, porter les médecins leur communauté nouvelle» nom, l'ultime sa « bonne

extrémités « sans frontières m'est arrivé

du monde. et le bout

du même

Je dis ici naissance d'une développement,

quelques nouvelle baptisée

Je narre aussi quelques tournées inspirées par une expérience de secondaire un petit
Ayant

apostoliques et exprime des idées professeur dans un établissement ou religieux, pas tout à la formation
de Louvain

ouvert séminaire;
amorcé

à l'engagement et aussi qu'il
à l'Université

de prêtres point
catholique

autrement d'un

dit,

mon

de vue,

à fait original, chrétien.
des et à l'École

sur l'action

et les accents

faut donner

Langues Orientales de Paris quelques intéressé à un phénomène religieux
tradition vaudou malgache, et au le tromba, de un candomblé

études d'anthropologie, je me suis - à vrai dire assez marginal - de la
culte tel de possession, que l'étudia analogue mon ami au et

Bahia,

11

compatriote
mais souci de

nîmois,
rétablir

Roger

Bastide.
autant

Ce n'était
que

pas curiosité
à l'encontre

morbide
d'un

la vérité,

possible

livre

qui m'avait comme dans

paru une

faire un contresens, inflammation une étrangère» née libération

en présentant de la blessure politique, qu'on le nom Desroches. y disait

ce mouvement coloniale à la fois liée. du jury Meslin Michel et de la

religieux cultivant colonisation

l'imaginaire de rappeler Jacques

et de « la religion en Sorbonne

Il me plaît de la thèse et ses assistants:

avec vénération où aboutirent F aublée et Henri

du président

mes recherches:

Je n'étais pourtant pas venu ici pour dire avant tout « la mort et la résurrection un timbre malgache avec sa reproduction à surmonter parvient le plus leurs souvent et aussi aider un retard lecteurs ». les pauvres interdit

faire de l'ethnographie, mais du Christ» (dont témoigne d'un tableau de Grünewald), détresses. de figurer J'en parle et réagis française mais avec au « courrier des

à ce que je vois ou lis car nous qui nous

ici la presse

Je trace ensuite les portraits de quelques m'ont précédés ou qui œuvrent encore notamment parler de dire de notre aussi nouvel évêque, Pedro, Dieu et visites ancien bien toutefois du lazariste combien voyages connu la

missionnaires ici comme par ailleurs. diversité tout des de même

amis qui moi. Celui Sans façon il Une

du lycée

de Manakara.

apprécie

vocations. produits,

D'improbables

. . en sera questIon ensuIte... Mais surtout, d'un progrès sensible de la mission par la malgachisation de son épiscopat. Ce qui signifie la multiplication notable des prêtres malgaches. On lira également ma curieuse expérience de l'enseignement public, à l'apogée du marxisme. Et cela atteste que la laïcité héritée de la colonisation, n'est pas ici fanatique. Un proviseur m'invita donc à

qui se sont

boucher
l'enseignement descendre commenter l'introduction

quelques
dans

trous

dans

son
Germinal Claude

corps

professoral,
Ce qui au m'obligea

pour
à ; à de

du français les puits à la à la Mao

et de la philosophie. place de

du lugubre

(matérialisme Bernard, de proclamer

oblige) chapitre

méthode

eXpérimentale;

à mes

campagnards d'élèves «l'union des prolétaires de tous les pays»; à disserter sur la conscientisation avec P. Freire qui fait dans son livre l'impasse sur la Conscience. Fanon invitait d'ailleurs à «vomir les valeurs blanches ». Mais tout cela me donna l'occasion d'écrire des
brochures explicatives, de concert avec mon ami et confrère le Père

12

Joseph
Tananarive

Menu,
(éd.

éditées
FOFIP

par
A).

les Frères

des

Écoles

Chrétiennes

de

Quand pâlit l'étoile rouge, notre rouge Amiral céda progressivement
le Gouvernement car battu contraste, économiques «la vérité Après Signifiant favoriser connivence La misère programme à une du pays première à d'autres élection, un spiritualiste. Mais aux n'est citoyens têtes. il revint Je dis «progressivement à la suivante. pour l'ont cela, audace élu En saisissant ses réussites de proposer sur ce génial religieuse! ne peut que »,

lui succéda

Pas naïf qui

le prouvent. et la sainteté» politique. tout, la sainteté

il a eu la tranquille

pas réservée et celui du

à une aristocratie Prochain, elle des talents.

l'amour la cohésion

de Dieu sociale

et la multiplication pourtant la liberté telle

Évidemment

les missionnaires
pas sur une

se réjouissent
proclamation,

d'une
mais

si haute
la vivre

qui ne menace ne s'efface

de personne.

d'un autre œil, riche de l'espérance, continue avec des conversions dont livre, (comme dans celui des Flammarion, récemment « Le développement

n'est pas indifférent. Et l'aventure quelques-unes se disent à la fin du Grands
»,

convertis

du

xx!

siècle,

est comme la sainteté, un idéal; mais tout noble projet arrache l'homme à sa glèbe et le hisse. La patience est d'ailleurs une vertu qui prépare la sainteté. U ne idée court dans ce livre partagée avec beaucoup d'enseignants

réédité). rapide et durable

laïques. La juste laïcité, distinction des pouvoirs (<<distinction»

et non

« séparation» qui évoque «divorce »), pour être réaliste ne doit pas renvoyer l'instruction religieuse et l'éducation aux familles accaparées
par le problème sont le petit humaine programmes l'essentiel Exclure s'étonner et c'est de la survie artificiellement représentent doivent savoir, matérielle qu'il (du moins religieux est évacué néanmoins et ils n'ont c'est la déclarer de la majorité l'école ne doit-elle pour ici), et aux prêtres fait partie aux yeux des programmes. des pour pas tort, qui Ces élèves réussir. Et ne pas Mais Mais ainsi la nombre. scolaires de ce qu'ils la religion L'enseignement de la culture

des programmes

superflue.

alors de l'indifférence des religions,

des élèves - Car on

à ce sujet. insinue

vue la diversité

pas être neutre?

neutre
relativité Pourquoi

n'est-il

pas un adjectif

hypocrite?
l'absolu « neutre»

de ce qui est, en fait, ne pas remplacer

la majorité

des humains. du choix

le mot

par « respectueux

des autres» ?

13

Comment les citoyens d'un pays ne seraient-ils pas indifférents dans leur majorité, à ce qu'ils ignorent, parce qu'on leur a présenté, de la maternelle à l'université, la religion comme facultative, simple matière
à option
Trajet, (170 mieux

qu'on

ne traite pas
revue

à l'école?

l'admirable

des catholiques 75014 Paris. problème

de l'Enseignement Mars 2006) médite de Dieu de la place

public, beaucoup à l'École.

bd du Montparnasse

que moi sur ce mondial

C'est aussi la conclusion de mon florilège: Pour une vie nouvelle, Madagascar et le monde ont besoin d'une mentalité renouvelée. C'est-àdire illuminée leur aspiration Ici l'aventure nous aider par des idées nouvelles ne sont à une vie après Merci en particulier leur sur la religion. diverses, mais une dans de la de pressentiment avec sympathie, lM. Car les religions divinité. continue. de nous AINA, regarder à grandir et maintenir la vie, bien en Vie. Estrade qu'accidentellement la vie et dans

14

CHAPITRE
RÉTROSPECTIVE
Lorsqu'en
malgache soin d'extension. Les lycéens je profitai qui seraient de possession lycée occuper vint me étant en grève forcés d'une et les vacances pour thèse faire d'ouvrir

1

mai 72 je suis arrivé à Manakara
Mgr Victor chapelle dans m'a confié la région une

après le stage de langue
l'aumônerie nord du lycée et le de la ville étant en voie là, culte du pour pro-

à Ambositra,

scolaires

presque

de ces loisirs le matériau trouver vacant

les enquêtes d'octobre, précédant

ethnographiques sur le tromba, le proviseur la rentrée, « du moins

en préparation, soir

à Madagascar.

À

la rentrée

le dimanche de professeur

le poste

de philosophie

visoirement ». J'étais prêt et rentrai en classe avec mon bon vieux Foulquié. Treize élèves seulement, toutes séries réunies. Sur les murs, des slogans orduriers anti-chrétiens et anti-français inspirés de ceux de 1968 en F rance. Le meneur de la grève à Manakara était dans la classe et m'agressa aussitôt, accusant l'Église de détruire la culture malgache. Je répondis en donnant un devoir qui me paraissait résumer la problématique de l'heure: «Comment être à la fois pleinement malgache et pleinement moderne?» Puis, à la classe suivante j'apportais environ cinq ou six kilos de livres: les dictionnaires françaismalgache de Malzac, anglais-malgache de Richardson, les quatre
volumes de L 'Histoire des Rois du Père Callet, La Vie de Rainilaiarivony

du Pasteur public que malgache meneur Madagascar tous

Mondain ces ouvrages sont de l'œuvre grève:

etc. Empilés portant est-ce le sur

sur le bureau, la langue, du mépris

les livres interrogateur, l'histoire ou de J'interroge

étonnent je déclare ou la culture alors

le

scolaire

qui se tient

coi et dans le silence

de missionnaires signe

chrétiens.

le de

l'amour

et sa culture?

15

L'ambiance était retournée et 15 jours après, quand le jeune professeur français et marxiste, désigné pour Manakara arriva, Jeannot,
le meneur de grève, m'invita à boire la bière au bar de la gare. Il devait

devenir

plus tard pasteur le début d'une

de l'Église réformée. longue relation avec le lycée de Manakara,

C'était

toujours

assez tendue,

où l'anthropologue

des religions

aurait pu

déceler le « tremendum » et le « fascinosum » que tout homme ressent face au religieux. J'étais appelé en cas de vacance du poste puis remercié sans ménagement pour compenser l'humiliation que l'Administration avait éprouvé en appelant, pour raison supérieure de fonctionnement des classes, le Français et le religieux honnis; quatre ans après, les 13 élèves du début s'étaient multipliés. On avait 13 classes comprenant chacune de 60 à 70 élèves. Aussi après une ultime enquête sociologique auprès des lycéens attestant la baisse de la foi religieuse après quatre années d'endoctrinement marxiste, je consacrais tous mes efforts à la pastorale des prisonniers, des malades et de la paroisse, ouverte dès octobre 72. François-Régis, Antemoro de Vohimasina, qui devint plus tard chef de son village, avait interrompu la construction de sa case assez vaste, pour la mettre à la disposition des catholiques qui commençaient à se rassembler pour prier, le dimanche. Durant à peu près un an, j'y célébrais la messe, les baptêmes, et les mariages, celui
même Nastorg
règle
»).

du

maître veillait

de

maison

(d'ailleurs à la sanatio

«illicitement in radice

»... «discrète

mais remise

le

P. en

et procéda

J'apprenais Monseigneur vers le trône Entre souhaitée

le métier dans

de curé. l'embarras d'une

Je commis

d'autres

bévues un rush

dont ; ce s'étant et

celle de laisser qui plaça produit impréparés. experts chapelle les vœux qui par cette

le soin

au catéchiste épiscopal, en effet,

de sélectionner foule

les confirmants inconnus

et la perplexité, de candidats

temps

en septembre

73, mes deux

confrères,

en maçonnerie,

les Pères Nastorg et Tolu, m'avaient bâti la par Mgr Victor qui fut dédiée à saint Augustin selon Mlle Boyer, dont le papa s'appelait Augustin et de la donatrice, avait d'Hippone. de proue de repenti au début n'avions cette jeune paroisse saint il faut citer gouverneur se confesser comme Augustin, toujours Il faut enfant de transmis agréait l'argent nécessaire, ne posant que le patron que en condition évêque les figures qui nous parfaitement:

le P. Cartier

seule

soit le saint Parmi Frédéric, le premier citer aussi

un vieux à venir

de la messe de la voierie,

et ostensiblement, ancien

sur les marches

de l'autel,

car nous

pas de confessionnal.

M. T atangoma,

inspecteur

16

chœur influences

du

P. Deguise,
à quant la les bancs à elle,
à la fin

catholique
de l'église. son elle

à tout
Augustine,
Grande

cnn
pour

qui

profita
faire qui

de ses

menuiserie

municipale enthousiasme fonda presque à contenir Aussi coopérant

fabriquer, de Claude» explosait
de

gratuitement, apportait,
parfois

« la maman débordant
dévote

en danse,

de la messe.

et admiratrice

Victoire mouvement pleine. deux en pierre

Rasoamanarivo, des ZMM, ne suffit baptêmes (avec l'aide ont Elle plus

aussitôt Et peu avons-nous propriété forme

l'irremplaçable à peu l'église fut car environ érigé privée un beau fêtes. un autel abrité et qui, lieu de

les Filles à présent

de Marie.

le peuple

mille

été célébrés. de l'église

de Christian,

belge de la Fidesco)

par un kiosque avec les colonnes culte en plein

sur la place de cocotiers air pour

qui reste

qui la ceinturent, de Noël,

les veillées

et les grandes

Prémices
Le grain Manakara km une à vol église espérait Maroala « Maître que l'on semé d'oiseau que allait croître, le plant au-delà Catholique plus provigner: d'un volontiers vaste le sous-préfet à l'ouest marécage il voulut de construire de (10 (qu'il aussitôt que

M. Rabetokotany transformer

décida

de s'établir

à Maroala fervent,

de Manakara) en rizière). d'autant

j'acceptai

était la population de l'Embouchure appelle pour

la plus ancienne de Manakara où résidait le », le grand prêtre des « Esprits de la Mer» lors de l'ensablement de la rivière.

les sacrifices,

Je pensais que si ce village devenait chrétien, l'exemple serait contagieux pour les autres. L'église a été bénie, quelques baptêmes célébrés, mais si le Saint-Esprit a soufflé, Il a rencontré des obstacles, et l'état de la

communauté

reste plutôt stationnaire. D'autres verront les fruits.

Après M. Rabetokotany ce fut une ancienne élève des Sœurs de la Présentation qui, revenant au village, voulait avoir la messe. C'était un peu plus loin; environ 30 km de Manakara par une mauvaise route où au premier voyage, je tordis le bras de la Méhari. La route devint bientôt un chemin, accessible à moto seulement, et avec souvent des arbres en travers, à contourner, et d'hypocrites petits ponts dont l'un céda un matin de Noël et la moto s'incrustant à travers les planches pourries, je fus projeté avec le saint-sacrement dans la rivière, heureusement peu profonde, et d'où je sortis indemne. La chaleur était telle qu'à mon arrivée à Tanakidy pour la messe du jour, mes vêtements étaient secs. Il y eut donc une deuxième annexe à Mahazoarivo, dont
Monseigneur bénit l'église, puis les premiers 17 catéchumènes ayant été

préparés

et baptisés,

Clarisse

entra

chez

les Filles

de la Charité.

L'église

Sainte-Claire

continue

encore

mais

le premier qui

catéchiste la prière du

a apostasié dominicale

et

c'est un instituteur depuis Ambodinato Par contagion d'Ambohitsara

betsileo, Rakoto, (7 km à pieds). les deux ou trois à leur j'ai (à 5 km environ) par notre de pluie,

assure

catholiques qu'une vœux: évêque du mal

village église

voisin le de au et je mais Là à et

voulurent

jouxte

temple
Tanakidy, sommet tremble les anges aussi chez chante

protestant.
bénie d'une veillent au retour,

J'acquiesçais
également argileuse

troisième en l'année à escalader adaptée même formé

succursale 1980. Située la côte au terrain. par les jésuites prie

colline

les jours n'a

dans la descente et s'est

vertigineuse,

et la Honda Un homme Le président protestante Gervais et l'animation était président, de sa demeure. 12 sur la route

110 cm3 est bien pas persévéré mûr, relayé Koto voisine; qui de Georges,

un des catéchistes les protestants. le dimanche. catéchiste

fait exorciste

Fianarantsoa

l'a opportunément

et la petite est le propre cela facilite avait la entrepris prière vieillir,

communauté frère l' œcuménisme. la formation à Maroala souhaita

du président des où une sur une

de la communauté Le vieux catéchumènes M. Rabetokotany église plus proche colline C'est nous au km

se sentant de Farafangana

fonder

Il y avait un bel emplacement au lieu

dit Tsarahasina.

là que fût fondée choisîmes pour autour ensemble en passant publique de

ma 4e petite église de brousse, dans une zone que le reboisement. En 1984 avait commencé à se l'église au par par même, la culture un groupe à aivres, partir vidéo) de jeunes du désirant vers développement l'éducation de Tsarahasina culte

regrouper, travailler l'agriculture, de la santé Autour

et l'amélioration primaires. des pins l'autel et en On planté

et les soins on a donc dont

de santé

de la petite

église

des grévillias.
bois précieux avant pour

Un bois assez majestueux
en 93 a détruit par le sur Père la route la partie fabriqué et on replanta Tsarahasina rentrant

a poussé après 10 ans d'effort.
l'église on a sauvé et Maroala un service catholique le Deguise de crucifix. par le feu. un instituteur à deux pas ses qui de la dans à Ankazoabo mais de faire Mais le chef Victor

Mais un feu de brousse reconstruisit Mais antemoro, voulut droits eut du temple. aussi

du bois endommagée après

Victor,

au pays famille pas de défier par

lui et sa nombreuse Il ne s'agissait du village bénite pour

le culte

les protestants, Rémy.

à la minorité son église

d'Ambodimanga Mgr Charles d'obscures

(7 km de Manakara) fit muter

circonscription

scolaire,

raisons

18

une région lointaine. Sa femme et ses enfants restèrent au poste et, trois ans après, la situation politique évoluant, Victor est revenu vainqueur retrouver sa famille et présider à nouveau aux destinées de l'église SaintVictor. Et voilà qu'essaime l'église de Salem pourtant peu nombreuse sauf aux jours de pèlerinage, auprès de la statue de Notre-Dame des Pauvres que nous avons érigée au seuil de l'allée des pins. Non pas un schisme mais une famille qui se scinde pour les bienfaits de l'apostolat. Le fils de Raphaël ouvre donc une nouvelle église au kilomètre 15 ! Tandis qu'à l'appel d'Irénée surgit une nouvelle communauté à 8 kilomètres au nord sur les bords de l'océan. Et ainsi allons-nous «per aspera ad astra », à travers les épreuves, vers le Ciel.

Uncertain

style

Si le « moi est haïssable» quand il s'érige en modèle, je n'y prétends nullement mais présente un témoignage de mon style missionnaire. Outre le soin d'une petite paroisse, je suis responsable du lycée, la prison et de l'hôpital. Je dirais que ce style est symbolique et incarné, relationnel et universel dans les perspectives, christique et ecclésiastique, sympathique et polémique! Je m'explique.
Symbolique et incarné

Symbolique, ferait

parce

que je ne suis enfermé

dans

aucune

spécialité

qui

dire que je suis efficient.

J'aurais pu être professeur de lycée à plein temps; ou choisir une portion géographique, la ville ou la brousse, ou encore telle catégorie de personnes, passer danger les jeunes aux par autres. exemple Et le fait ou les malades; de «passer j'essaie de le conjurer mais j'ai préféré un des uns », qui représente en manifestant

de « glisser»

à la surface,

un
ceux

intérêt
qui

concret
n'intéressent

aux hommes.
pas ma

J'approvisionne
les

les jeunes
y compris

en
par

magazines
exemple. nourriture et semences

(ceux que vous m'envoyez!)
Je fournis autant pour les prisonniers que mes ressources les jeunes subventionnant stages

et en livres divers,

discipline,

mathématiques de vêtements Je quémande volontaires les meilleurs. pour

et les malades le permettent. scouts et jocistes et sessions

et de outils du

développement,

19

En définitive,
monde tout nouveau et à tous.

je crois à la force élevante
de foi, d'espérance

de ce symbole
le prêtre,

vivant
présent

d'un
à

et d'amour:

Relationnel

et universel

Notre mission étant de rassembler, je rencontre beaucoup de gens et simplement des passants, petits ou grands, que je m'attache à regarder, à saluer selon son âge ou son rang, à encourager voire à aider en route. La visite officielle des familles étant pratiquement impossible, vue l'heure tardive où les foyers se réunissent, j'essaie de profiter de toute rencontre: guichets, fêtes populaires, auto-stop, voyages, pour entrer en contact. Les milieux étant divers, je tâche de n'en négliger aucun; mais j'ai le souci plus particulier de ceux qui s'occupent directement de mes « ouailles»: professeurs du lycée, gardiens de la prison, docteurs et infirmiers des hôpitaux. Il y a aussi les besoins particuliers: la masse à transformer ne m'a jamais distrait d'un enfant qui pleure. Bien sûr, on ne peut pas résoudre tous les cas particuliers, mais je considère comme envoyé par Dieu sur mon chemin, qui se présente et devient « prochain ».
Christique et ecclésiastique

Le mobile

de notre

présence

n'étant

pas toujours

très

clair

dans

la

pensée
possible une croix

des gens,

j'ai

choisi

d'afficher.
comme

Pour

diminuer

autant

que
quand

les malentendus, assez visible par moins

je porte, et j'enseigne, «l'humanisme haut. mon

beaucoup le Christ

de missionnaires et l'Église

au lycée,

on me le permet. J'ai monde commencé en visant », pensant Evangelii missionnaire, rassembler nuntiandi à revenir plus de L'exhortation effort de Paul

VI m'a aidé à radicaliser

à l'essentiel.

Je fais sans complexe l'éloge du Pape, je propage la vénération de l'évêque en projetant les images de son ordination épiscopale et je conteste le libre-examen tout en entretenant des relations cordiales avec les pasteurs protestants.

20

Sympathique

et polémique

Les cadeaux, les visites amicales ne m'empêchent pas de porter la contestation évangélique. Avec tendresse, humour et entêtement, je rappelle aux commerçants chinois, quand j'en ai l'occasion qu'ils devraient devenir amis et serviteurs de Dieu au lieu de n'être que ses clients. (Ils ne manquent pas la messe de minuit). Aux Gentils je montre les limites de la religion

traditionnelle.

En prison, sans dénonciation
de la personne
brochure, le

prophétique,

j'insinue aux
aux

gardiens le respect pnsonmers.
Par le livre, la

par le respect
conseil,

que j'accorde

d'ébranler les conforts trompeurs, n'appartenir qu'à Dieu et à l'intéressé. Sympathie et polémique m'ont conduit à faire une thèse sur un élément de la culture malgache. Sympathie pour cette culture, que je voudrais connaître mieux (surtout la langue), et pour les hommes qui y

la boutade, avec un résultat

je m'efforce que je sais

participent, polémique contre un sociologue tendancieux.
Saint Vincent de Paul, longuement étudié au séminaire, me semble

pour beaucoup dans ce style apostolique. Notre Dame des Commencements Si les catholiques français ne chantent plus guère: « Reine de France priez pour nous! », les catholiques malgaches, tout en sachant bien que
Marie bien nous!
Il

est la reine haut ». et en

du monde polyphonie:

entier,

continuent de

de lancer, Madagascar,

quant priez

à eux, pour

«Reine

est vrai que les Malgaches savent ce qu'est une reine qui gouverne, car ils en ont eu plusieurs à Madagascar, alors que les Français n'ont eu que des rois. Elles connurent d'ailleurs des fortunes diverses, parfois tragiques: la dernière mourut en exil à Alger. La Reine du ciel, en son île Rouge et Verte, eut plus de chance que les reines terrestres. Nous allons le voir en parcourant les étapes de sa paisible conquête et en constatant la permanence de son rayonnement.
A vant-garde de la mission

C'est

le

première

8 décembre 1648 que la Grande fois à l'Immaculée Conception.

Île fut consacrée

pour

la

21

I...
~ 1
~ ~ ~

,'~~~

oi...J "~ ~"- ;;;::r~ " j~.. .....,;-.:-:1
~, ""'.

.

«Notre

Dame

des

Commencements»

22

Après Freire Gondrée, première prenait

le dominicain Mariano, par avait envoyés initiative pied dans

Jean deux saint été

de Saint-Thomas, lazaristes, Vincent cette Charles de Paul, cérémonie

après

les jésuites

Pedro

et Luis

Nacquart venaient sud

et Nicolas de débarquer de l'île. Leur Marie encore. reçoit Mais le geste sous ». jésuite, de à la de de de la il son de la

quatre jours auparavant

à Fort-Dauphin,

la pointe

de consécration. de l'époque deux siècles

son île, mais les vicissitudes intronisation, du diocèse Madagascar. et de faim qui dut attendre d'Albi, Rebuté le 8

ne permirent

pas une véritable

En 1630, un prêtre mission meurt Nacquart protection agréable compatriote d'évangéliser d'épuisement et et Gondrée, spéciale d'être invoquée

M. Henri par décembre

de Solages, 1832. réitère

la reine

Ranavalona,

compagnon, de la Sainte

le Père Vierge

Dalmond, «à

en plaçant sous le titre

la mission

de Madagascar Conception au père

qui il est particulièrement

de l'Immaculée

Le 6 août Louis face Jouen, du l'Immaculée Madagascar. éprouvée l'invincible Baly, où Tananarive;

1860, la préfecture qui note Conception que dans c'est à notre

apostolique première qu'est

est confiée «Nous résidence, dédiée allait

son journal: à Marie à la mort

donnerons notre être une

le nom mission Sur l'ordre

afin de publier

monde l'année elle

» Mais

la foi des missionnaires Raboky, timidement ne supporte la mission installée

fois de plus et quitter

suivante, s'était

de son protecteur. doit plier sur la côte

roi sakalava Ranavalona

bagages

nord-ouest

pas de rivale. du tolérant de l'île, fort de la Merci. bien nommé!) en la fête fut la de de sous en bois, 16 août plus. baptêmes placée 1863, solennels. sous le vocable Dès lors, Radama II, que C'était le

Ce fut seulement la céleste Reine 24 septembre, Le merci construction l'Immaculée l'Assomption,

en 1861, à l'avènement gagner le cœur

put enfin Finaz

Tananarive.

en la fête de Notre-Dame du Père de la première Conception. c'étaient l'élan chapelle Et le

(un fin diplomate,

les premiers

le sceau de Notre-Dame,
Lumière dans la tempête

ne s'arrêta

Cet élan fut pourtant freiné à plusieurs reprises. En 1883, le ciel s'assombrit à nouveau. Le 25 mai un décret d'expulsion est promulgué: tous les missionnaires doivent quitter le 23

pays, mais ils laissent dans la place de vrais chrétiens prêts au martyre et notamment une militante mariale de toute première force, Victoire Rasoamanarivo, la propre nièce du Premier ministre. Cette jeune femme fait partie de la confrérie de N.-D. des Victoires depuis sa fondation, en 1874. Aussi le Père Caussèque, son curé, lui confie en partant une mission: «Victoire, lorsque Notre Seigneur monta au ciel, Marie, sa mère, resta sur la terre pour encourager les Apôtres et les premiers chrétiens. Ainsi ferez-vous en notre absence ». Victoire remplit admirablement cette tâche. Autour de son nom, qui sonne comme le clairon, tous les chrétiens se rallient pour continuer fidèlement les exercices de culte, qu'elle animait avec une humble autorité. Allant plus loin, elle entreprit de véritables voyages missionnaires pour raviver la foi des quatre-vingt mille fidèles que comptait déjà le catholicisme malgache. Lorsque trois ans plus tard, les missionnaires reviennent, ils furent accueillis, grâce à Victoire, dans une ferveur redoublée. Après une vie de charité, la patronne du laïcat malgache rendit à Dieu sa belle âme mariale, les mains tendues, serrées sur son chapelet. Ses derniers mots furent pour appeler sa Mère du ciel. Pareillement le chapelet aux mains, mourut le Père Berthieu, remportant la victoire du martyre sous les balles des partisans en 1896. Le Christ avait besoin de vrais témoins à Madagascar: Marie les lui a donnés!
Gages d'espérance

Depuis le pays, Masina rayonner R. P. BIot trouverait femmes! de tous la l'impulsion «Dans

ces glorieux grâce fondée

ancêtres,

les témoins

se sont

multipliés mariale qui amis ces des n'a

dans tout Zanak'i cessé de le se

en particulier mouvement, chrétien

à la Congrégation Allioud. s'est formée votre voir une le plus élite

Maria ce

en 1880 par le Père

l'esprit

authentique.

» Comme zèle, à l' œuvre Jésus, a célébré Kembarakala, église,

il a raison, lecteurs, vaillantes vraiment

qui écrit réchauffé A l'exemple

ces lignes, si vous de celles Notre son Père

et comme pouviez Vincent qui suivaient l'illustre

elles sont

les services. de décisive

Carme d'une elle-même

quelque allant,

part

présidente

groupe,

donnant en dépit de sable.

lors de la destruction du fleuve remplir

de son âge, au milieu

sa pirogue

24

En période de disette, ce sont ces femmes qui dépistent les cases sans fumée, donc sans feu et sans riz, afin de les signaler au Père qui s'efforce de pourvoir aux nécessités de ses enfants. À l'heure des fêtes, des congrès ou réceptions, on les retrouve à la tâche de bonne heure le matin et tard encore, le soir, allumant les feux et cuisant les montagnes de riz qui conditionneront la bonne marche de tout. Et ce dévouement, elles l'offrent toujours dans la joie, la bonne humeur, disons: la grâce, à tous les sens du terme. Enfin, la nuit venue comme nous le confiait le Père Ducasse, elles deviendront les permanentes de la prière, récitant sous les étoiles ce chapelet que les mille travaux du jour ne leur ont pas permis de dire plus tôt. Avec les Zanak'i Masina Maria, le missionnaire devient comme Argus, un géant aux cent yeux, mais surtout aux mille bras, aux mille cœurs. Toutefois il est juste de rendre aussi hommage à la Légion de Marie qui prend sa place un peu partout dans l'île. Nous avons surpris le groupe de T angainony dans sa réunion hebdomadaire après la messe, à la Noël 1967. Tout ce que nous pouvons vous dire, c'est que chez les légionnaires non plus, on ne se paie pas de mots. Les idées, on ne les laisse guère voler, pures et intangibles, dans le ciel bleu de l'idéal! On les empoigne au contraire et on les incarne aussitôt dans les actes. En attendant la réforme de l'univers, on réforme quelque chose au village. Ce témoignage nous est précieux et nous conduit à affirmer: tant que brillera l'Étoile de la mer sur l'Océan Indien, les affaires du Seigneur iront bien par là-bas: son règne avancera, pour la joie de tous!

Aux lointaines
Vers
À

sources de la mission
1643, plusieurs
celle Pour un du

l'année

pensées
successeur que la plus

convergent
de boussole les efforts, spécialement Pierre,

d'Europe
qui se

vers
sent

Madagascar. Rome d'abord, de en possible. 1622 responsable matériellement XV a fondé propagation Or, commerce l'extension rend le Pape désormais Grégoire de la à cet de chargé

coordonner

organisme

de la foi chrétienne et des occasions. parvient

et qui cherche

en permanence, d'une société

effet, des hommes la nouvelle

de la création entre 25

à Paris

qui assurera

une liaison

la France

et Madagascar;

et ces

marchands demandent des prêtres. Ils ne sont certes pas des saints, mais ils connaissent suffisamment l'Évangile pour savoir qu' «il ne sert à rien de gagner l'univers si l'on vient à perdre son âme» et que, d'autre part, Jésus a voulu que l'on porte son message jusqu'aux extrémités du monde. Ils désirent donc prendre avec eux des apôtres qui les aideront à prier et à vivre en chrétiens durant le voyage, puis diffuseront la Bonne Nouvelle auprès des Malgaches. Qui choisir pour cette mission? Après quelques recherches, le Pape fait appel aux lazaristes, qu'on appelle ainsi parce qu'ils logeaient dans une ancienne léproserie nommée Saint-Lazare. Le groupe ne compte guère que 50 membres, dans la ferveur de leur fondation récente, et leur
titre est justement du idée Nord. d'une comme celui de « Prêtres ils sont Leur déjà partis fondateur habitable universelle de la Congrégation aux quatre ». pour son durant 1640,
qui

de la Mission de l'Europe «Vous petit une à l'un
m'est

».
pas s'est

Effectivement, Afrique d'autres Cette présentée eucharistique,
«

coins dit:

et en

a même

n'avez groupe

frontières à l'esprit

que la terre mission de

Monsieur
messe.

il le confia,

Vincent le 1er juin
Voici

célébration de ses amis:
venue: celle

J'ai

été célébrer

la sainte

la pensée

d'offrir
l'ordonnera,

à Dieu
pour

cette

petite

compagnie

pour

aller là où Sa Sainteté
».

la gloire

de Dieu

et le salut des âmes

Aussi, quand le cardinal lngoli lui demande, au nom du Pape, des prêtres pour Madagascar, il est prêt et il a préparé les siens. Humblement, il annonce à ses confrères: «Comme la veuve de l'Évangile, nous mettrons notre denier dans le tronc de l'évangélisation du monde» et il choisit aussitôt ses deux meilleurs prêtres, les Pères Gondrée et N acquart, leur donnant la nouvelle à la fois comme un grand sacrifice et comme une grande grâce, leur énumérant les qualités que doivent avoir les missionnaires. «Notre compagnie a jeté les yeux sur vous comme la meilleure hostie à offrir à notre souverain Créateur. Que dit votre cœur à cette

nouvelle?
apôtres. confiance faudra charité pauvreté,

C'est une vocation aussi grande que celle des plus grands
L'humilité absolue seule en votre celle de saint est capable souverain une Paul de recevoir Créateur foi comme cette doit celle grâce du ciel, la une de de vous suivre. Mais il vous l'esprit désir

générosité comme

et courage,

d'Abraham,

et puis le zèle, la patience, la pureté et un grand

la sollicitude,

la discrétion,

dépenser

pour Dieu comme le grand saint François-Xavier

».

26

Dès l'étude subvenir pourvoir

que le départ et de la prière. à l'imprévu aux besoins vers

est décidé, mais On y ajoute puisque matériels plus d'un n'est attitude une

on prépare des humbles une bourse

les bagages. instruments

Il ne s'agit du culte, d'or, ont promis vers

pas de de pour

de l'arsenal

du conquérant,

de cent pièces des bateaux Gondrée Qu'à qu'on après

les directeurs des Pères. d'où mois pas ils doivent en cette une

Bientôt ville.

et N acquart Madagascar. n'exerce avoir de pieds, de la ville: que rendu les écrit leur cela ne tienne!

se dirigent Mais Le travail

La Rochelle,

voguer

il faut attendre missionnaire jours; à l'évêque, à l'hôpital pour ». Puis,
arrive

fonction

certains visite malades N acquart, délivrance
Enfin,

c'est

permanente. au service « Nous part

Aussi, des pauvres

ils se mettent aller visiter

et les prisonniers. de leur
le

leur servons dont

ceux

ils espéraient

le soir, du

conférences
C'est

religieuses les Français

à l'hôtellerie. donnaient alors tout car les à

le départ.

21 mai 1648, jour de l'Ascension, que
prendre les vents passagers favorables sont malades, soignent l'instruction la détente, ils le leur qui la pour ils étudient

le

Saint-Laurent, quitte

nom pour

que aller

Madagascar, près du Brésil, V oyage malades humeur. religieuse organisent malgache. Après long les viandes

le port

puis cingler et pénible, et l'eau

vers l'Afrique se corrompent.

et le Cap de Bonne-Espérance. Les missionnaires

où bientôt d'entretenir

plusieurs l'esprit la sainte soir,

salées

et s'efforcent Sur le pont et les les

de fraternité messe, donnent de libres,

et la bonne

ils célèbrent Le Dans

sacrements.

à l'heure

récréations. ils arrivent soit

les moments à Fort-Dauphin

six mois, tout de

enfin éclairé

et inaugurent je priai Et puis, Celui selon

ministère
veut que consigne

par une prière fervente.
le monde Monsieur Vincent,

« Prosterné

à terre, faut

», dit Nacquart. «il

s'incommoder

accommoder les autres », nos missionnaires se logent les derniers dans . o. une petIte case qUI restaIt. Alors commencent les visites. Une bonne surprise: celle de rencontrer, parmi les nobles Antanosy, Andria-Ramaka, ancien élève des Pères jésuites conduit jadis, lors d'une escale, jusqu'à Goa aux Indes, où il avait reçu l'instruction et le baptême. Ému de revoir des prêtres, le prince les accueille en faisant le triple signe de croix sur le front, la bouche et le cœur, récite ses prières en portugais et promet de confier

ses enfants pour leur instruction religieuse. Les missionnaires entament ensuite un dialogue avec les magiciensguérisseurs, pour savoir l'état des connaissances religieuses du pays, car

27

Monsieur «développer constatant monde, cueillette recueille. nécessiteux, esclaves Nacquart faut Puis l'enseigner précipiter d'éviter petits, Pierre, ». Comme

Vincent chez

leur les

a donné Gentils

comme les générale Toi qui

premier que d'une au Dieu peux

principe Dieu Créateur, femme venir faire moi

pastoral y a laissées Maître pendant ce que

de ». du la je aux

marques la prière

avec joie la croyance ils se plaisent du riz: comme les veut se le soir, cependant, les malentendus. à retranscrire c'est «Dieu,

Si Tu en avais besoin, aux Français antanosy l'étude aux prêts comme On baptisé,

je Te le donnerais qui passent possèdent de l'arabe petits, à se faire le ne donne chez des à celle composer pour baptiser donc

et j'en donnerais

et aux pauvres du coran, Mais il et rien afin tout-

lettres ajouter donner

éléments du malgache. un pour

d'abord

catéchisme guérir. Ne

moment

le plus

favorable conseille

les rassemblements. Vincent, qu'aux à bâtir

il y a les malades,

Monsieur le baptême spirituel

et le premier peu, nos

le jour pierre

de l'Épiphanie de l'édifice dans pénètrent

1649, est prénommé

car il sera « la première
à

».
de

Peu

missionnaires

la compréhension

l'âme et des coutumes malgaches. Ils s'émerveillent peuple, de la gentillesse des enfants. «Ils sont

de la sobriété du doux et nullement

querelleurs. Lorsque l'un d'entre eux est malade, les autres accourent auprès de lui et l'assistent avec un soin merveilleux. Mais le trop d'amour de leurs parents, qui leur passent tout sans châtiment, les gâte ». Ne pas juger trop vite, c'est de la prudence; ne pas juger du tout, c'est de l'indifférence; juger pour améliorer, c'est l'amour. Aussi les Pères déplorent que, comme à Paris à cette époque, mais pour d'autres raisons, on abandonne souvent les petits enfants à leur naissance. Et ils constatent qu'il y a, comme partout, des injustices. «On punit les voleurs de diverses façons: si c'est un grand ou un maître de village, il se rachète en donnant des bœufs; si c'est un pauvre, on le tue, ou, si on lui fait grâce, lui, sa femme et ses enfants deviennent esclaves. Lorsqu'on surprend l'homme en adultère, on le punit comme un voleur; mais s'il est grand, il se rachète; s'il est pauvre, on le fait mourir ou il devient esclave ». Ils font encore d'autres découvertes. Par intérêt, de nombreux magiciens-guérisseurs abusent de la crédulité des gens et font grand trafic de charmes; ils freinent la conversion au Christ. Comme dans l'Évangile, beaucoup de « grands» n'écoutent pas quand on leur parle

28