A la recherche d'un islam de France

De
Publié par

Au-delà des dénigrements et des phantasmes alimentés par des peurs, ce premier tome a pour but de faire échec à l'ignorance ou à la méconnaissance que nous avons de ces nombreux musulmans que nous côtoyons au quotidien dans la République. Quel est le vrai visage de ces Français de confession musulmane dont nous parlons tant ? Sont-ils plus proches de leur croyance que les fidèles d'autres religions ? Et pourquoi en parlons-nous tant ?
Publié le : jeudi 1 octobre 2015
Lecture(s) : 5
Tags :
EAN13 : 9782336391991
Nombre de pages : 252
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Gérard FELLOUS
À LA RECHERCHE D’UN ISLAM DE FRANCE Tome I Le profil de la deuxième religion, méconnue des Français
A LA RECHERCHE D’UN ISLAM DE FRANCE
Gérard FELLOUS
A LARECHERCHED’UN ISLAM DEFRANCE
TomeILe profil dela deuxième religion, méconnue desFrançais
Du même auteur
Les Institutions nationales des droits de l’homme, Acteurs de troisième type,La Documentation Française, 2006.
Les droits de l’homme, une universalité menacée,Documentation La Française, 2010.
La Laïcité Française, BoD, 2013.
DAECH- « Etat islamique »,L’Harmattan, 2015.
© L'HARM ATTAN, 2015 5-7, rue de l'École-Polytechnique, 75005 Parishttp://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-07163-3 EAN : 9782343071633
À Jean- Marc et Cyril.
Introduction
Le paysage religieux de la France s’est sensiblement modifié dans la période contemporaine, à cheval sur les XXe. et XXIe siècles, autour de trois phénomènes majeurs :
La laïcité française, un siècle après son instauration comme élément constitutif de la République, est remise en question par ceux qui voudraient la redéfinir, en lui adjoignant maints qualificatifs, afin de la rendre « compatible » avec les exigences des uns et des autres, et non inversement. C’est l’attitude de tous les cultes présents en France, et en particulier de l’Islam. Dans le même temps, la société française souhaite une extension de la séparation entre les Eglises et l’Etat, dans le cadre de la laïcité, avec une tendance à l’étendre au- delà de ses champs historiques pour investir progressivement la sphère publique.
Dans le même temps le mouvement de sécularisation se poursuit qui voit, au début des années 2 000, près de la moitié (45%) de la population résidant en France métropolitaine, âgée de 18 à 50 ans, se 1 déclarer agnostique ou athée . Ceux qui ont pris leur distance d’avec leur religion, se trouvent majoritairement parmi les fidèles de la religion catholique et dans les familles issues de couples de mixité religieuse. Ceux qui croient en la transcendance en se déclarant adeptes d’une religion s’affirment concomitamment de plus en plus attirés par la spiritualité. Ils sont pour plus des trois-quarts issus des immigrations.
La troisième caractéristique de la mutation du paysage religieux réside dans l’émergence, au sein de la vie nationale, de l’islam comme religion minoritaire installée durablement. Elle vient, par le nombre de ses pratiquants déclarés, en deuxième position, avec une estimation de
1  Enquête « Trajectoire et origines » menée par l’Insee et l’INED, commentée par Patrick Simon (INED) et Vincent Tiberj (Sciences Po, Centre d’études européennes).
9
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.