Dieu un dictateur converti a la démocratie

De
Publié par

Aujourd'hui, à l'heure où les libertés individuelles sont la priorité de chacun, à l'heure de la démocratie, les rapports entre Dieu et les hommes sont-ils restés les mêmes ? La logique de Dieu est-elle restée la même ? Au nom de Dieu, certains pensent que la liberté d'expression ne devrait pas tout permettre, que les tabous ne devraient pas être brisés. Ce dieu que les religions nous présentent comme intransigeant, dictateur, est-il resté fidèle à cette image ou serait-il le penseur de la démocratie ?
Publié le : mercredi 1 novembre 2006
Lecture(s) : 256
Tags :
EAN13 : 9782336277189
Nombre de pages : 174
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

Dieu, un dictateur converti à la démocratie?

http://www.librairiehannattan.com diffusion.hannattan@wanadoo.ft hannattan I@wanadoo.ft
@ L'Harmattan, 2006 ISBN: 2-296-01624-3 EAN:9782296016248

Justin Landry NOMO

Dieu, un dictateur converti à la démocratie?

L'Harmattan 5-7, rue de l'École-Polytechnique; 75005 Paris

FRANCE
L'Hannattan Hongrie Kônyvesbok Kossuth L. u. 14-16 1053 Budapest
Espa.. Fac..des L'Hannattan Sc. Sociales, BP243, Université Kinshasa Pol. et Adm ;

KIN XI

L'Hannattan ItaUa Via Degli Artisti, 15 10124 Torino ITALIE

de Kinshasa

- ROC

L'Hannaltan Burkina Faso 1200 logements viDa96 12B2260 Ouagadougou 12

Collection Chrétiens Autrement dirigéepar Elisabeth Le Quéré
Appel aux chrétiens: Croyons-nous comme avant? Croyons-nous tout ce qui est affirmé dans les Eglises? Que disons-nous? Nous sommes nombreux à souhaiter nous exprimer en toute liberté, dans des groupes de réflexion, dans des associations diverses de chrétiens, mais aussi dans des revues et des livres. Beaucoup désirent aussi célébrer leur foi chrétienne dans des cérémonies qui tiennent compte de la culture moderne Nous proposons à ceux qui le désirent d'écrire leur livre personnel, de participer à des livres collectifs pour dire publiquement une foi chrétienne du xxr siècle C'est le but de cette collection, laisser la liberté de parole à tous ces chrétiens en recherche. Elisabeth Le Quéré 12, rue de Recouvrance 45000 Orléans Tel: 02 38 54 13 58

Introduction
Aujourd'hui, à l'heure où les libertés individuelles sont la priorité de chacun, la démocratie devenue la nouvelle carne publique, les rapports Dieu et hommes sont-ils restés les mêmes? Certains aujourd'hui prétendent agir au nom de Dieu. Aujourd'hui, nous assistons à la montée en puissance de ceux que certains appellent « les Fous de Dieu ». Au nom de Dieu, certains pensent que la liberté d'expression ne devrait pas permettre tout. Au nom de Dieu, certains pensent que les tabous ne devraient pas être brisés, que la religion devrait être le seul guide de la vie humaine dans tous ses sens. Ont-ils raison de penser ainsi? Ce Dieu, par qui certains prétendent être guidés dans leurs agissements, que pense-t-illui ? - Dieu est-il resté campé sur ses positions depuis que les religions nous l'ont fait découvrir? - A-t-il changé sa façon de faire? Autrement dit, ce Dieu que les religions nous présentent comme intransigeant, dictateur, a-t-il changé sa façon de faire au fil des temps? De plus, a-t-il vraiment jamais été un Dieu nous privant de nos libertés d'agir et de penser?

I - EXISTENCE DE DIEU?

VOX POPULI

-

VOX DEI

Traduisez: La voix du peuple, c'est la voix de Dieu. Dieu? Dieu? Dieu? Pourquoi tant de controverses aujourd'hui sur cette éminente existence? Jamais aucune existence n'a suscité autant d'interrogations! D'où vient Dieu? De qui tient-il son existence? De qui vient ce dernier (son géniteur) ? Son géniteur est-il lui aussi un dieu? Certainement! Pourrions-nous répondre? Qui se réclamerait être à l'origine de l'existence divine? Comment cela s'est-il fait? Comment cela est-ce possible? Pouvons-nous savoir, connaître l'origine de l'origine? Si oui! Comment? y aurait il un monde autre que le nôtre, où ne vivent que des êtres pourvus d'un pouvoir aussi suprême que celui de Dieu? Et d'où leur vient ce pouvoir? Dieu dit à l'homme, d'après la Bible: «Je suis le Seigneur ton Dieu. Tu n'auras pas d'autre Dieu que moi ». Ceci veut-il dire qu'il y a d'autres dieux quelque part et que l'homme serait susceptible de connaître avec le temps? Et si l'un de ces dieux était Satan? Toutes ces questions que nous nous posons viennent former une chaîne sans fin, chaque question renvoyant à une autre. Et ainsi, nous avons autant d'origine que de questions. Il y a toujours une interrogation qui suit chaque réponse. Si Dieu existe, il est une force. Mais cette force estelle issue d'une autre? 11

Comme les cellules qui se divisent pour former un organe, un être vivant, il y a toujours à l'origine d'une division, un élément entier; cet élément, lui-même issu d'une suite de divisions. A la suite de multiples divisions, nous obtenons un corps, mais à la base, il y a un élément. Dieu serait-il donc lui aussi, issu du produit d'une multitude de divisions; produit qui serait lui-même un élément issu d'une division? En clair, si Dieu existe, il aurait lui-même aussi une origine; même s'il nous estt difficile de la définir. Les pouvoirs qu'on lui attribue seraient l'héritage que son propre géniteur lui aurait légué dès sa naissance, ou encore seraient contenus dans son code génétique (son ADN). Et avec son héritage, comme tout héritier désireux de multiplier et de faire fructifier son legs, il aurait décidé de monter sa société. Cette société serait donc simplement l'existence après la création de l'univers dont fait partie la Terre. Dans cette industrie qu'est la Terre et dont l'intelligence de l'homme s'avérerait petite, pour en affirmer ou infirmer l'origine, Dieu et Satan se partageraient les rôles. L'homme, tel que considéré par les dogmes religieux, serait mal placé pour déterminer l'origine de la grande et puissante machine de vie qu'est l'univers. Ainsi admis, nous aurons toujours dans nos têtes, plein de questions, du genre: est-ce possible que toute vie ait une même origine? Et comme nous l'avons dit, pour éviter toutes ces interrogations qui ne feront que nous donner de violents maux de tête, il faut simplement se résoudre à admettre l'existence d'un Dieu dont lui seul, connaît le secret de l'existence. ceci nous libérerait d'un lourd fardeau. Il faut 12

vivre au jour le jour, vivre avec ce qui est palpable et perceptible. Et à partir de l'instant où l'on prend cette résolution de ne plus chercher les origines de Dieu, il nous reste deux solutions: soit ne pas croire, soit croire en Dieu et éviter toute question. Mais de plus en plus de gens pensent qu'au mieux, ignorer ce Dieu, les libérerait de questions ne trouvant pas de réponses nettes. Vivre sans chercher à savoir le pourquoi de quoi, Le pourquoi du comment permet de . .
mieUX VIvre.

La recherche permanente de Dieu entraîne un lot de questions qui sont loin de rencontrer une réponse pouvant faire l'unanimité de la communauté humaine vivant sur Terre. Ces questions qu'on se pose en permanence ont pour seul effet d'entraver notre épanouissement personnel. Mais peut-on réellement vivre sans spéculer làdessus? Peut-on s'empêcher de se poser des questions sur l'origine de notre vie et bien évidement sur celle de Dieu? Certains pensent qu'accepter et admettre l'existence d'un être au dessus de tous, nommé Dieu, sans en rechercher l'origine, revient à nous éviter un malaise supplémentaire. Lorsqu'on accepte Dieu, on accepte implicitement l'existence des religions. Dieu et les religions semblent indissociables. L'existence des religions est conditionnée par l'existence de Dieu. Ceux qui ont créé et mis sur pieds les religions, chacun dans sa logique et ses prescriptions, en ont fait des garantes en mesure d'apporter aux hommes des éclaircissements et des réponses sur l'existence de Dieu.

13

Les religions ont accepté la mISSIOn de faire accepter aux hommes, parfois contre vents et marées, l'existence d'un être suprême, un être garant de toute vie. Pour cela, elles sont tenues de démontrer, aujourd'hui plus qu'hier, l'existence de Dieu; surtout à notre époque où la science et la technologie ont pris le dessus sur tout. Nous notons ainsi plusieurs divisions au niveau de la croyance en l'existence divine: les religions polythéistes (qui croient en l'existence de plusieurs dieux), et les religions monothéistes (qui croient en l'existence d'un seul Dieu). Aujourd'hui contrairement au passé, où les religions étaient pour la plupart polythéistes, les dogmes religieux sont beaucoup plus portés vers l'existence d'un seul Dieu; seul et unique maître du monde. Justement à propos des religions, que pensent de nos jours, ceux qu'elles se sont données pour mission de convertir à la volonté et aux commandements divins? Quelle est l'image qui leur est donnée? Beaucoup de gens, et ce de plus en plus, pensent que la religion, dont Dieu, est une invention de l'homme, pour résoudre les grandes énigmes, et pour se pardonner à soi-même. D'autres pensent aussi aujourd'hui que la religion est un ensemble de piles de copies du chef-d' œuvre divin (différentes lois et différents événements que nous relatent les livres saints; et ceci dans l'ordre chronologique du temps), qui abusent souvent de la signature du maître.

14

L'HOMME,

LES RELIGIONS ET DIEU

Croyance en Dieu
Pourquoi le Il Septembre, se demandent certains?
La croyance en Dieu reste très partagée. Aujourd'hui plus qu'hier, la notion de Dieu est remise en question. Ainsi certains (Athées) pour se convaincre de leur raison de ne point croire en l'existence de Dieu, vont chercher dans les actes quotidiens choquants ou tragiques d'après eux, et poser la question: si Dieu existait, accepterait-il vraiment qu'il se passe toutes ces choses malheureuses (guerre, mort, souffrance, trahison, injustice). Et ceux qui acceptent son existence (Dieu), tentent d'apporter une explication à l'aide de textes de la Bible (pour les chrétiens), tels que l'apocalypse de saint Jean, et tenter d'apporter une explication: L'homme a rejeté Dieu et ses préceptes, et voilà le résultat. Et là on va trouver sur Internet, des anecdotes du genre: La fille d'un prédicateur américain réputé, a été interviewée dans un talk show, et l'animatrice lui a demandé: « Comment Dieu a pu laisser une telle horreur se produire? (Parlant des événements du JI septembre) Et cette jeune fille a donné une réponse aussi profonde que perspicace. « Je crois que Dieu a été profondément attristé par tout ça, au moins autant que nous. Mais depuis des années, nous lui disons de sortir de nos écoles, de sortir de nos gouvernements et de sortir de nos vies. 15

En tant que gentleman, il s'est calmement retiré. Et comment pouvons-nous espérer, que ce Dieu nous donnera sa bénédiction et sa protection, si nous insistons, pour qu'il nous laisse seuls et tranquilles? )) Concernant les récents événements, attaques terroristes, tueries dans les écoles, guerres, etc. Je crois que ça a commencé avec Madeleine Murray 0' Hare (elle fut assassinée, son corps a été retrouvé récemment) qui s'est plainte de ne plus vouloir la prière dans les écoles, et nous avons dit: OUI Puis un autre a dit, que nous devons ou ne devrions plus lire la Bible à l'école. C'est pourtant ladite Bible qui enseigne: « Tu ne tueras point, tu ne voleras point, et aimes ton prochain comme toi-même )) ; et nous avons dit: OUI Ensuite, le Dr. Benjamin Spock a dit que nous ne devrions pas taper nos enfants quand ils agissent mal, car leur petite personnalité serait faussée et nous pourrions altérer leur estime personnelle. Le fils dudit docteur s'est suicidé. Ils disent qu'un expert devrait savoir de quoi il parle, peu importe ce qu'il nous dit, et nous avons dit: OUL Maintenant, nous nous demandons pourquoi nos enfants n'ont pas de conscience, pourquoi ils ne font pas la différence entre le bien et le mal, et pourquoi ils peuvent sans émotion tuer un étranger, nous, un pair ou eux-mêmes. Probablement qu'à force de profondes réflexions, nous en viendrons à la conclusion que cela a à voir avec le principe de « récolter ce qu'on a semé)) ?!

16

C'est drôle de voir à quel point il est simple pour les gens de rejeter Dieu, et se demander ensuite, pourquoi laisse-t-ille monde dans une telle dérive? Nous croyons tout ce que les journaux disent et remettons en question, tout ce que la Bible et autres Livres Saints disent. C'est drôle de voir que nous pouvons envoyer des jokes (mot anglais plaisanteries) par courriel, qui ensuite se répandent comme un feu de paille, mais lorsqu'on envoie des messages à propos de Dieu, les gens y pensent à deux fois avant de les partager. C'est drôle de voir que des articles que la morale pourrait taxer d'impudiques, grossiers, vulgaires et obscènes se propagent si facilement et librement, mais des discussions publiques sur Dieu sont supprimées des écoles et des entreprises. C'est drôle de voir que les gens ont peur de dire, qu'ils croient en Dieu...

-

-

-

Vous n'enverrezprobablement pas à beaucoup de gens de votre carnet d'adresse, un mail parlant de Dieu, parce que vous ne savez pas en quoi ils croient, ou ce qu'ils pensent ou penseront de vous. Et surtout, parce que vous avez peur de les perdre (vos amis), vous vous abstiendrez. Il est vrai qu'avec tous ces gourous et autres extrémistes, qui profitent de la fragilité et de la vulnérabilité de certains, on préfère ne plus croire en rien. On préfère éviter de se retrouver dans un cercle; un cercle dont on ne connaît ni la raison d'être, ni les motivations, et qui nous bouffera le restant de notre vie. C'est drôle de voir, que nous nous préoccupons plus de ce que les gens pensent de nous, que de ce que Dieu pense et peut penser de nous et de nos comportements ».

17

Cette anecdote veut simplement faire comprendre, qu'on n'a ni besoin, ni raison de se plaindre de la déroute du monde; surtout pour ceux qui sont très sensibles à certains comportements, mais dont leur cas est loin d'être un exemple. Ceci d'autant plus que l'homme a décidé de prendre son destin en main. Il a décidé d'écarter de sa vie celui qui semble t-il pour certains est le fondateur de notre monde, notre univers. On doit se figurer l'image d'un président fondateur d'une entreprise, qui se voit ôter tout pouvoir par de nouveaux et puissants actionnaires. Les chrétiens vous citeront quelques versets de l'Apocalypse de Saint Jean, pour justifier cette instabilité que connaît aujourd'hui le monde. Pour justifier l'éloignement et le silence que Dieu fait planer et régner autour de lui, ils vont essayer de convaincre avec certains arguments, ceux qui se posent toujours la question: Comment peut-on supporter d'être à l'origine de quelque chose, qui prend une aussi mauvaise tournure? Une chose qui ne suit pas le chemin tracé? Lorsqu'un concessionnaire automobile met sur le marché une nouvelle marque, un nouveau type, une nouvelle série de voiture, il suit avec attention son évolution sur le marché. Si au bout d'un certain temps, il n'est pas satisfait du résultat (l'engouement populaire, les ventes), ilIa retire immédiatement du marché. Nous pouvons trouver et citer de nombreux exemples. Dieu a-t-il donc abandonné le monde aux hommes à leur guise? S'est-il retiré des commandes de ce paquebot qu'est le Monde? 18

Ceux pour qui Dieu rime avec justice, paix, bonheur et amour, on est prêt à entendre, venant d'eux, un certain et grand OUI! Comment Dieu, peut-il accepter de laisser le monde se dégrader; ce qui lui a pris tant de temps à concevoir et à mettre sur pied avec tant d'amour et de maestria? (Tant le monde est merveilleux et mystérieux). Les événements fâcheux et tristes qui s'enchaînent au cours des siècles, suffisent pour certains à perdre la foi. Perdant ainsi la foi devant ces maux qui minent la Terre, ils en viennent à la conclusion que Dieu n'existe pas: Ainsi, ceux qui croient en lui sont perçus comme ceux qui ne veulent pas prendre en mains leurs responsabilités. Ils vont même jusqu'à penser que l'existence de Dieu a été créée comme on l'a noté précédemment, par des « messieurs tout le monde », il y a des milliers d'années, pour s'accaparer les pouvoirs et les bienfaits qu'offre la vie: d'où la création de la religion. Certains ont défini la religion comme une structure sociologique qui fait partie de la société et qui se donne le rôle de répondre aux problèmes que rencontre I'homme avec une conviction à la fois étonnante et déconcertante. D'autres encore la définissent comme une structure pour l'assujettissement de l'être humain à une hypothétique et controversée existence: celle de Dieu. La religion, autrefois socle de la société dans tous les domaines de la vie (politique, sociale et autres), est aujourd'hui décriée, remise en question, pour tout dire, elle est reniée. On l'accuse d'être conservatrice. on dit d'elle qu'elle ne s'adapte pas à son monde, à l'évolution des 19

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.