Guy Paiement, prophète du pays réel

De
Publié par

« Sommes-nous entrés dans l’ère des supermarchés des opinions ? Sommes-nous obligés de reconnaître que, désormais, la vieille divinité grecque de la Fatalité nous confine aux seules lois du marché ? Devrons-nous, au terme de notre parcours, constater que seuls subsistent le Grand carrousel et ses thuriféraires ? Où trouver les lieux et les sources qui permettent de pratiquer le nécessaire discernement ? »
À la fois intellectuel de haut vol, militant et animateur social, le jésuite Guy Paiement (1935-2010) a consacré sa vie à promouvoir la justice et la solidarité. Ne dissociant jamais les questions de foi de leurs ancrages dans le vécu concret des personnes et du peuple québécois, il s’exprimait avec autant de vivacité et de pertinence sur les problématiques ecclésiales que sociales ou politiques.
Le présent ouvrage rassemble les textes les plus marquants de celui qui a écrit et vécu en véritable prophète du pays réel. On y retrouve aussi les réflexions de quelques personnes qui rappellent l’importance et la pertinence, dans le contexte actuel, de l’héritage de Guy Paiement.
Publié le : jeudi 16 avril 2015
Lecture(s) : 10
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782896881765
Nombre de pages : 339
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Sous la direction de Élisabeth Garant avec la collaboration deNelson Tardif
GUY PAIEMENT, PROPHÈTE DU PAYS RÉEL
Avec les contributions de Lise BARONI Claude LACAILLE Albert BEAUDRY Jean-Claude RAVET Yvonne BERGERON Michel RIOUX Dominique BOISVERT Marco VEILLEUX Communauté des Chemins
GUY PAIEMENT, PROPHÈTE DU PAYS RÉEL
Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives nationales du Québec et Bibliothèque et Archives Canada Vedette principale au titre :  Guy Paiement, prophète du pays réel  (Novalis universitaire)  Comprend des références bibliographiques.  ISBN 9782896881031  1. Paiement, Guy, 19352010. 2. Jésuites – Québec (Province) – Biographies. I. Garant, Élisabeth. II. Tardif, Nelson. III. Titre : Prophète du pays réel. IV. Collection : Novalis universitaire. BX4705.P34G89 2015 922.2714 C20159403146 Dépôt légal – Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2015 Bibliothèque et Archives Canada, 2015 Direction éditoriale : Jonathan Guilbault, JeanFrançois Bouchard Mise en pages : Danielle Dugal Photo de la couverture : © Carnet de Relations (2001). Photo : Pascale Simard Les textes bibliques sont tirés de laTraduction œcuménique de la Bible(TOB). © Société biblique française et Éditions du Cerf, Paris, 1988. Avec l’autorisation de la Société biblique canadienne. © Les Éditions Novalis inc. 2015 Nous reconnaissons l’aide financière du gouvernement du Canada par l’entremise du Fonds du livre du Canada (FLC) pour des activités de développement de notre entreprise. Cet ouvrage a été publié avec le soutien de la SODEC. Gouvernement du Québec – Programme de crédit d’impôt pour l’édition de livres – Gestion SODEC.
4475, rue Frontenac, Montréal (Québec) H2H 2S2 C.P. 11050, succursale Centreville, Montréal (Québec) H3C 4Y6 Téléphone : 514 2783025 ou 1 800 6682547 sac@novalis.ca • novalis.ca
Imprimé au Canada
Diffusion pour la France et l’Europe francophone: Les Éditions du Cerf 24, rue des Tanneries 75013 Paris editionsducerf.fr
Sous la direction d’ÉlisabethGarantavec la collaboration de NelsonTardif
GUY PAIEMENT, PROPHÈTE DU PAYS RÉEL
Avec les contributions de
LiseBARONI AlbertBEAUDRY YvonneBERGERON DominiqueBOISVERT Communauté des Chemins ClaudeLACAILLE JeanClaudeRAVET MichelRIOUX MarcoVEILLEUX
AVA
NT
PRO
POS
Le Centre justice et foi (CJF) veut mettre en valeur l’héritage intel lectuel de personnalités importantes qui ont marqué sa fondation. e C’est ainsi qu’à l’occasion de son 30 anniversaire en 2013, le CJF a publié le livreJustice sociale, ouverture et nationalisme au Québec. Regards de Julien Harveypour rappeler la contribution de celui qui avait été son premier directeur. En 2014, le sociologue Hérold Toussaint publiait aux Presses Nationales d’Haïti, avec des objectifs semblables, l’ouvrageSociologie d’un jésuite haïtien. Karl Lévêque, éducateur politique. C’était l’occasion de faire mémoire de l’apport original de la pensée et des écrits d’un autre cofondateur du CJF, reconnu pour la vision et la passion qui l’animaient.
C’est dans le même esprit que nous voulons souligner les cinq ans du décès de Guy Paiement en publiant ce livre. Sans avoir travaillé au CJF comme ses deux autres confrères, il en a été un des artisans de départ et un de ses plus fidèles collaborateurs. Il lui était profon dément attaché, mettant généreusement à contribution son temps, son analyse, ses talents d’écrivain et ses dons d’orateur. Il a siégé au comité de rédaction de la revueRelationspendant 30 ans.
5
6
Guy Paiement, prophète du pays réel
Il a écrit pourRelations, et pour plusieurs autres revues et journaux aussi, des dizaines d’articles, préparé de nombreux dossiers, tenu des chroniques et nourri nos réseaux de multiples recensions, étant lui même un lecteur avide. Ses textes, comme toutes ses interventions, sont vivants, colorés et remplis d’images qui réveillent notre imagi nation. Ce fut donc un choix difficile de retenir moins de trente textes aux fins de ce projet.
La très belle introduction d’Albert Beaudry nous offre quelques clés de lecture, avant de parcourir ce livre, afin de mieux saisir ce qui habitait profondément Guy Paiement. Il nous aide à comprendre les fondements de la spiritualité qui l’animait, comme croyant et comme jésuite, et les convictions fondamentales qu’il n’a eu de cesse de rappeler. Guy était extrêmement fidèle à ses engagements, à ses convictions profondes, aux causes et aux personnes qu’il défendait.
Ce que l’on retient aussi, c’est ce qui rapprochait Guy Paiement de la posture du prophète. Encore aujourd’hui, par ses écrits, il nous aide à regarder le monde et à prendre parti. Il nous rappelle qu’il faut regarder la réalité autrement. Il nous invite à toujours accepter de remettre les choses dans une nouvelle perspective. « Essayons d’ima giner… » Combien de fois nous atil interpellés ainsi ? C’était sa façon de penser différemment les enjeux et de reconnaître les pistes les plus prometteuses. Son appel à la créativité nous invitait, et nous invite toujours, à une remise en route permanente.
Le livre est construit en deux sections. Une première est consacrée à certains de ses écrits dans lesquels il a déployé sa pensée théologique, ses réflexions sur la spiritualité et ses convictions sur les communau tés de base et sur l’Église. Une seconde partie aborde davantage sa contribution à l’analyse des enjeux sociaux et son attention aux ini tiatives porteuses de justice sociale. Mais cette division reste un peu factice. Ce ne sont guère des cloisons étanches. Il y a des textes dont le caractère religieux est indéniable, mais la préoccupation pour les enjeux du monde et pour les plus marginalisés s’y glisse constam ment. De même, ses textes à portée plus politique et sociale parlent à partir de symboles et en termes séculiers de l’Esprit et de l’Espérance
AVANTPROPOS
qui l’habitaient ou qu’il décelait. En fidèle fils d’Ignace de Loyola, il croyait profondément à l’art du discernement pour découvrir la Présence (le Souffle) qui soulève et anime l’histoire humaine : « Car il n’y a pas deux histoires, l’une sacrée et l’autre profane, mais il n’y a qu’une seule histoire. »
Afin de mieux rendre compte de la façon dont la pensée de Guy peut nourrir des engagements et avoir encore de la pertinence face aux questions sociales et ecclésiales auxquelles nous sommes confrontés, nous couronnons chaque section du livre de trois textes. Dans la premièresection,celleconcernantlesthèmesplusreligieux,nousdonnons la parole à JeanClaude Ravet, à Claude Lacaille et à des membres de la communauté de base à laquelle a appartenu Guy Paiement. JeanClaude Ravet fait écho au talent de conteur et de monologuiste de Guy par la forme donnée à son textePadre Guido Pago. Au plan religieux, Guy rappelait constamment l’importance de faire communauté et que « la foi chrétienne était moins un trésor à défendre qu’un chemin à garder ouvert ». Les trois textes de cette sectionmettentcesidéesdansleurcontexte,leurpratiqueetenmontrent la force subversive.
Guy Paiement a consacré toute sa vie à l’exigeant chantier de la dignité humaine. Il croyait avec force que l’exclusion était toujours une profonde blessure pour le monde. « La question de la dignité humaine est une question ouverte et commune », nous disaitil. Il savait d’expérience que les réponses que nous lui donnons restent toujours partielles et que c’est pour cela qu’il faut se remettre conti nuellement à la tâche.
Le plus beau souvenir qu’il gardait de sa collaboration avec la revue, c’était probablement la préparation du dossierLe Québec cassé en deuxmais aussi la tournée du Québec qui ennovembre 1988,  en avait découlé. Il avait un amour profond pour le Québec et pour toutes ses régions, lui qui était pourtant profondément attaché à Montréal, son lieu de naissance et de vie. Il avait un parti pris clair pour un Québec capable d’occuper tout son territoire et soucieux d’offrir des conditions décentes à toutes les femmes et à tous les
7
8
Guy Paiement, prophète du pays réel
hommes qui l’habitent. Les textes d’appoint de Dominique Boisvert, de Michel Rioux ainsi que de Lise Baroni et Yvonne Bergeron nous aident à approfondir le modèle socioéconomique qu’il proposait, les chantiers qu’il voyait nécessaires de mettre en branle (en bon organi sateur social qu’il était) et la vision de citoyenneté qui insufflait toutes ses analyses et ses projets.
Enfin, nous avons confié la conclusion de cet ouvrage à Marco Veilleux afin de dégager ce qui nous reste de l’héritage de Guy Paiement pour continuer la route et ce qui peut faire sens pour des générations plus jeunes. Marco s’est vu confier, en 2008, la fonction de délégué à l’apostolat social de la Province jésuite et, après le décès de Guy, il s’est joint au comité organisateur des Journées sociales du Québec. Deux des nombreux engagements dans lesquels Guy s’est investi. Il était donc tout désigné pour réfléchir à cet héritage.
La réalisation de ce livre aurait été beaucoup plus difficile à réaliser sans l’appui financier de la Fondation Béati et de la Compagnie de Jésus. Nous tenons à leur exprimer notre reconnaissance. Grâce à ce soutien, nous avons pu confier à Nelson Tardif une partie impor tante du travail de recherche, de relecture et d’organisation du manuscrit. Nelson a été un complice efficace. Bien qu’il ait peu fréquentéGuyPaiement,sonproprecheminementdefoietsonengagement pour la justice sociale, dans les milieux chrétiens et communautaires, lui ont permis de saisir, avec sensibilité et intelli gence, le cheminement et la nature de la contribution à mettre en valeur.
Nos remerciements vont aussi à l’équipe des Archives des jésuites au Canada et au personnel du Centre justice et foi (particulièrement Sylvain Bouchard et Sylvain Fortin de la Bibliothèque Edmond Desrochers, Christiane Le Guen et Marco Veilleux) qui ont apporté leur appui ponctuel en cours de réalisation.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

L'Homme comme DIEU

de les-editions-du-vermillon

MÉDIASPAUL

de obakewys