Je ne suis pas de ce monde...

De
Publié par

Après avoir exposé sa conception de la vie, Jean-Fabrice nous entraîne dans le monde mystérieux de l'au-delà, nous sensibilisant sur certains phénomènes paranormaux inexpliqués à ce jour, et donne une philosophie de vie originale. Il propose ainsi, pour tout chercheur de vérité, de mettre en pratique sa démarche spirituelle qui vise à la réalisation intérieure. Enfin, il nous révèle une connaissance ésotérique, issue de la Tradition Primordiale, qui nous permet de mieux comprendre les lois qui régissent ce monde.
Publié le : lundi 13 juin 2011
Lecture(s) : 160
EAN13 : 9782748198584
Nombre de pages : 129
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
2
Titre
Je ne suis pas de ce monde…
3
Titre Jean-Fabrice
Je ne suis pas de ce monde…
Essais et Documents
Éditions Le Manuscrit
© Éditions Le Manuscrit, 2007 www.manuscrit.com ISBN : 2-7481-9858-1 (livre imprimé) ISBN 13 : 9782748198584 (livre imprimé) ISBN : 2-7481-9859-X (livre numérique) ISBN 13 : 9782748198591 (livre numérique)
6
Je ne suis pas de ce monde…
« À ceux qui ne se reconnaissent pas dans ce monde pollué par le matérialisme, l’égoïsme et l’individualisme »« À ceux qui recherchent leur propre vérité »« À ceux qui souffrent et qui espèrent »« À mes enfants, à leur mère, à ma famille, à mes amis »
7
Préface
PRÉFACE
Je suis né en 1969, à Salon de Provence, dans les Bouches du Rhône. Fils d’un père « pied noir » - né en Algérie - et d’une mère bordelaise, je suis l’aîné d’une fratrie. Ma venue au monde a été, d’après les dires de mes parents, longue et difficile… comme si je n’acceptais pas le monde dans lequel il me fallait vivre. Je mangeais peu et mes parents me forçaient la main. Je me sentais en décalage, déjà à cette époque, avec tout ce qui m’entourait. Pour moi, le monde matériel n’était pas la réalité ; seulement un mauvais cauchemar. Il fallait en passer par là pour évoluer spirituellement. Il fallait s’élever par l’effort et le mérite. Ainsi commença ma vie…Lorsque j’eus l’âge d’aller à l’école, je m’aperçus très vite que mes centres d’intérêts étaient différents de mes camarades de classe. Bien sûr, je me suis adapté à la vie en collectivité. Je me suis fais des amis, mais ils étaient peu nombreux. Plutôt solitaire, je réfléchissais et je cherchais déjà à comprendre
9
Je ne suis pas de ce monde…
le sens de mon existence sur terre. J’étais sensible à une autre réalité que mes camarades de classe ne soupçonnaient même pas. Pour moi, il existait indiscutablement « autre chose » qui m’interpellait mais dont j’étais incapable de définir la nature. Je sentais une force autour de moi, une présence, un soutien. Et malgré mes craintes de vivre dans ce monde matériel, je demeurais confiant parce que protégé par cette présence, par cette puissance.Aujourd’hui, je sais qu’il existe effectivement « autre chose » car ma vie a été empreinte de nombreuses expériences que je qualifie de mystiques. Mais à l’époque, lorsque j’essayais de parler de l’autre monde, je sentais bien une réticence, une incompréhension de la part de mes amis ou de mes proches. Alors, je me tus et je vécus… à l’écart. La solitude est devenue, peu à peu, une amie. La souffrance, quant à elle, est devenue une compagne de vie.Soyez donc certain que je comprends ceux qui souffrent, ceux qui se sentent incompris ou délaissés, mal dans leur peau, ou qui ne se reconnaissent pas dans ce monde qui marche sur la tête. J’ai voulu écrire ma vie pour encourager ceux qui désespèrent, ceux qui se sentent perdus, ceux qui ont besoin d’être écoutés et entendus. La vie est un combat
10
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.