L'Eveil spirituel, d'après les enseignements de la Bhagavad-gita

De
Publié par

L'Eveil spirituel, d'après les enseignements de la Bhagavad-gita


Par sa connaissance de l'ensemble des textes philosophiques de l'Inde, Satya Narayana Dasa, sanskritiste et érudit, définit avec clarté les voies spirituelles décrites dans la Bhagavad-gita. Il nous aide également à comprendre la psychologie des personnages mis en scène, notamment en citant de nombreux passages du Mahabharata. La crise existentielle que connaît Arjuna symbolise les difficultés que rencontre toute personne engagée dans la quête spirituelle.

Ce livre donne une vision générale de la Bhagavad-gita à travers la traduction et le commentaire élaboré de son premier chapitre. Il s'adresse aussi bien à ceux qui désirent être accompagnés dans l'approche de ce grand classique qu'à ceux qui souhaitent en approfondir la connaissance.


Publié le : dimanche 1 janvier 2006
Lecture(s) : 330
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 2952603200
Nombre de pages : non-communiqué
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Introduction
LaBhagavad-g…t€volontiers reconnue comme l’un est des plus grands livres de sagesse et de spiritualité. Au cours des deux derniers siècles, cet ouvrage a été traduit dans toutes les principales langues occidentales et a inspiré un grand nombre de personnes dans leur développement personnel et spirituel. En France, par exemple, il n’est pas rare qu’une librairie spécialisée compte plus d’une demi-douzaine de traductions différentes de ce même texte. 1 LaG…t€universelle car elle traite de la psychologie est humaine, plus particulièrement de celle de toute personne en quête spirituelle. En occident, laG…t€reste un livre de référence bien qu’elle provienne d’un contexte culturel si loin du nôtre et contienne des notions philosophiques ésotériques, difficilement traduisibles en une langue autre que le sanskrit originel.
Une mise en scène du drame intérieur
Le présent ouvrage décrit les difficultés et les pensées d’une personne qui hésite à s’engager dans la voie spirituelle. Les dix-huit chapitres de laBhagavad-g…t€ sont un peu comme une psychothérapie où le patient n’est pas seulement invité à régler un problème particulier mais à aller à la source même de tous ses problèmes. Or le premier chapitre, dont cet ouvrage constitue le commentaire, décrit précisément la cause de tous les problèmes existentiels de l’homme.
Comme tout texte d’une grande tradition, l’histoire se déroule à plusieurs niveaux. Au premier niveau, il s’agit d’une 2 bataille historique où de puissants guerriers s’affrontent : le roi
1. OuBhagavad-g…t€ 2. La tradition védique s’intéresse peu à l’Histoire en tant que telle mais est surtout concernée par le message philosophique que cette dernière peut véhiculer. Ainsi, certains faits dits historiques peuvent se vérifier, alors que d’autres sont simplement allégoriques.
L’Éveil Spirituel5
immoral, Duryodhana, qui veut conserver son pouvoir usurpé, est en guerre contre Arjuna et ses frères qui veulent, selon le conseil de K÷Ša, reprendre leur royaume afin d’y faire régner les prin-cipes dudharma. À un niveau qui nous concerne davantage, nous avons affaire à un drame qui révèle de manière poétique et philosophique les problèmes intérieurs que connaissent les êtres humains. Le lecteur peut ainsi, en s’identifiant au personnage d’Arjuna, appréhender ses problèmes en tant qu’observateur. Selon cette perspective, Duryodhana (nom signifiant étymolo-giquement « difficile à combattre ») représente l’ego matériel qui cherche toujours à dominer l’ego véritable. Arjuna, pour sa part, représente l’âme qui cherche à traverser les épreuves de la vie pour découvrir sa véritable identité et accéder à la transcendance. Lorsqu’on analyse ce grand classique dans cette perspective, on arrive rapidement à dépasser les difficultés inhérentes au contexte culturel dans lequel il s’insère.
Le rôle de l’adversité dans la vie spirituelle
 La vie humaine est affectée par d’incessants problèmes plus ou moins graves. LaG…t€analyse la cause de ces problèmes et propose une solution définitive pour les résoudre. Tous les êtres humains ont tendance à rechercher le plaisir et à éviter la souffrance, mais les plaisirs recherchés en ce monde sont éphé-mères et finissent donc par se transformer en souffrance, angoisse et dépression. De même, la plupart des « solutions » proposées pour éviter la souffrance aboutissent bien souvent à une souffrance encore plus grande, comme ces médicaments qui, même quand ils sont nécessaires pour combattre une affection douloureuse, provoquent de déplaisants effets secondaires. Souvent la thérapie envisagée entraîne plus de problèmes que la maladie elle-même.  Les philosophies védiques présentent différentes méthodes pour mettre un terme à toute souffrance. Certaines vont même plus loin en montrant la voie menant à la félicité ultime – ce qui met fin à la souffrance, sans que d’autres mesures soient nécessaires.
Ainsi LaG…t€ commence par nous décrire le décou-ragement d’Arjuna face à ses problèmes. Celui-ci représente un individu, ni trop élevé dans la spiritualité, ni trop plongé dans un
6L’Éveil Spirituel
matérialisme débridé. Il est influencé à la fois par la vertu et par le vice. Arjuna est l’exemple même d’une personne ne sachant comment s’élever au-dessus de l’existence matérielle, mais suffisamment consciente pour en être écœurée. Une telle personne est apte à comprendre le message de laG…t€quienseigne comment sortir de cette dépression pour atteindre le but suprême. C’est pour cela que le premier chapitre de laG…t€appelé dans le est 3 Mah€bh€ratale « Yoga de la dépression », bien que le yoga et la dépression n’aient apparemment rien en commun.
La plupart des crises que nous devons subir ne sont pas très intenses, si bien que nous nous y habituons et pouvons ainsi les tolérer. Nous ne recherchons une solution radicale et durable à nos problèmes que lorsqu’ils deviennent vraiment intolérables. Un biologiste fit un jour l’expérience suivante : il fit bouillir de l’eau dans un récipient et y laissa tomber une grenouille vivante, laquelle, ébouillantée, sortit de l’eau pour en réchapper. Le biologiste mit ensuite la grenouille dans un autre récipient d’eau, à température ambiante cette fois, et la fit chauffer doucement. Quelques heures plus tard, la grenouille était morte, bouillie, n’ayant pas tenté de fuir l’augmentation progressive de chaleur. La plupart des gens sont comme la grenouille dans le second récipient et se sont habitués à leurs difficultés. Si ce n’était le cas, le monde serait plein d’êtres éveillés. Seules les crises soudaines et graves, comme celle que dut affronter Arjuna, nous sensibilisent et nous incitent à chercher un remède.
Dans de telles crises, il existe deux sortes de réactions : fuir ou faire face. La fuite consiste à s’efforcer d’oublier le pro-blème en ayant recours aux drogues ou en s’adonnant à la boisson et aux plaisirs. Évidemment, une telle solution engendre à son tour souffrances et dépressions, dans une spirale descendante. On peut aussi faire face au problème avec détermination et le surmonter, ce qui représente une étape vers le succès. Réagir ainsi est le propre d’une personne courageuse – représentée dans le récit de laG…t€Arjuna, un guerrier. Chaque fois que la par tendance à fuir la crise est forte, que nous sommes tentés de choisir
3. Littéralement « Union avec l’Absolu ».
L’Éveil Spirituel7
une solution de facilité, le message de laG…t€peut nous redonner courage. K÷Ša implore Arjuna de préférer la lutte à la fuite.
D’un autre côté, il n’est pas absolument nécessaire d’être confronté à une crise pour progresser dans la voie spirituelle. LaG…t€ énumère quatre types de personnes s’approchant de la vérité absolue : celles qui souffrent, celles qui désirent prospérité et renom, celles qui s’interrogent et celles qui possèdent déjà la connaissance de l’absolu et veulent agir en conséquence. Si l’on comprend l’importance de la vie humaine, il est possible de suivre la voie indiquée par laG…t€sans avoir à traverser de crise personnelle.
Notons également que pour faire face à ses problèmes, Arjuna s’adressa à un guide, à K÷Ša. Selon laG…t€, la déter-mination seule ne suffit pas pour surmonter une crise, et il faut savoir faire appel à un conseiller et un ami tel que K÷Ša, à un instructeur désireux de nous aider et qui ne soit motivé par aucun intérêt égoïste déguisé.
Faits relatifs à la conception de cet ouvrage
Il existe dans l’hindouisme deux grandes traditions védantines : d’une part, la tradition impersonnaliste, représentée e principalement par ®aŠkar€c€rya (IXsiècle), qui propage la philosophie de l’advaita-vedanta; d’autre part, la tradition per-e sonnaliste, représentée entre autres par Ramanuja (XIsiècle), e e Madhva (XIIIsiècle) et Caitanya (XVsiècle), qui propage la philo-4 sophievai÷Šava. Par essence, la tradition impersonnaliste considère l’Absolu et tous les êtres comme étant de nature impersonnelle. L’indi-vidualité des êtres n’est qu’une illusion et la perfection consiste à se libérer de cette individualité, de cet ego, pour se fondre dans le Tout, l’Absolu. La tradition personnaliste établit quant à elle que la libération consiste à vivre en toute condition, que ce soit en ce
4.Vai÷Šavaserviteur de la Personnevishnouïte (adj. et nom) signifie «  ou Suprême » (Vi÷Šu et sesav€taras).
8L’Éveil Spirituel
monde ou dans un monde supérieur, dans une attitude d’amour et de service envers l’Absolu et envers tous les êtres. La tra-ditionvai÷Šavane nie pas l’aspect impersonnel de l’Absolu mais considère que l’homme connaît la plus grande félicité en établissant une relation éternelle d’amour avec le Suprême dans sa forme personnelle et transcendante. Hormis Bhaktivedanta Swami, la plupart des spiritualistes contemporains qui ont cité ou commenté laBhagavad-g…t€(tels que Vivekananda, Aurobindo, Swami Sivananda, Ramana Maharshi et Ma Anandamayi) ont été influencés par la tradition impersonnaliste de ®aŠkar€c€rya ou s’en sont inspirés en grande partie. L’intérêt de cet ouvrage réside donc dans le fait qu’il présente la philosophie de laG…tadu point de vue de la tradition personnaliste, peu connue en Occident. Il fut élaboré à partir d’une série de cours donnés par Satya N€r€yaŠa D€sa, élève et disciple d’un des plus grands érudits de l’Inde, ®ri Haridas S€stri, lui-même formé dans la lignée discipliquevai÷Šavade Caitanya. Les cours furent issue donnés en anglais, puis retranscrits et publiés sous la forme d’un livre intituléThe Yoga of Dejection(le Yoga de la Dépression). Le présent ouvrage en est une traduction et une adaptation. Chaque cours commence par un résumé du cours pré-cédent, et se termine par une séance de questions auxquelles répond Satya N€r€yaŠa. Les cours ont été revus afin d’en faciliter la compréhension et d’éviter les redondances. Nous avons ce-pendant conservé certaines répétitions afin de mettre l’accent sur des points importants et expliciter davantage certains sujets. Ces cours comprennent également une traduction et une explication du commentaire de Vivan€tha Cakravart… Thak™ra, grand maître de la lignée de Caitanya, qui écrivit de nombreux textes sur le thème dubhakti-yoga.
Ce livre se divise en trois chapitres correspondant chacun à un sujet particulier. Le premier chapitre porte uniquement sur le premier verset de laBhagavad-G…t€, et sur son commentaire. Vivan€tha Cakravart… Thak™ra explique le thème principal développé tout au long de laG…t€.
L’Éveil Spirituel9
Le chapitre deux traite des versets deux à treize. Ces versets décrivent les événements relatifs au début de la bataille et en particulier, les agissements des fils du roi Dhtar€÷˜ra. Cette section analyse principalement l’esprit politique de Duryodhana, le fils aîné de Dhtar€÷˜ra.
Le chapitre trois décrit en détail la crise d’Arjuna, laquelle est due aux obstacles rencontrés par tous ceux qui s’engagent sur le chemin de la vérité.
Dans l’appendice, nous avons inclus le commentaire de Baladeva Vidy€bh™÷aŠa traitant du premier verset de laG…t€. Cet illustre disciple de Vivan€tha Cakravart… Thak™ra écrivit lui-même plusieurs ouvrages, ainsi que des commentaires sur d’importants textesvai÷Šavas. Le commentaire qu’il fait ici donne une vue d’ensemble sur les sujets traités dans laG…t€et est destiné à ceux qui veulent explorer en profondeur la philosophievai÷Šava. Il nous a donc semblé plus approprié de l’inclure dans l’appendice plutôt que dans le corps du livre.
Enfin, vous trouverez à la page 223 un petit lexique où est précisé le sens de certains mots français utilisés dans cet ouvrage, suivit d’un glossaire des termes sanskrits fréquemment employés.
10L’Éveil Spirituel
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi