La France et les chrétiens des territoires de l'Est de l'Empire ottoman

De
Publié par

Après l'effondrement de l'Empire ottoman, la France, qui s'était engagée antérieurement à obtenir pour les chrétiens un statut d'indépendance, se voit le droit d'occuper les territoires de l'Est (Sivas, Kharberd, Diyarbakir) et les régions de l'ancien comté d'Edesse. Mais les nationalistes rassemblés autour de Mustafa Kemal chassent les Européens d'Anatolie. L'abandon de ces territoires par les gouvernements français est analysé ici avec, comme point de départ, les massacres hamidiens de 1894-1896, et comme conséquence pour les chrétiens, Arméniens et Assyro-chaldéens, un exode sans retour.
Publié le : mardi 1 décembre 2015
Lecture(s) : 16
EAN13 : 9782336397368
Nombre de pages : 192
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
U
T
Ohvanesse G.EKINDJIAN
LA FRANCE ET LES CHRÉTIENS DES TERRITOIRES DE L’EST DE L’EMPIRE OTTOMAN
Le temps des reniements, 19191923
EUPLES ET CULTURES DE L’ORIENT
Peuples et cultures de l’Orient Collection dirigée par Ephrem-Isa Yousif Il y a au Proche-Orient des peuples, porteurs d’un riche patrimoine culturel, qui ont joué un rôle important dans l’histoire de la civilisation : les Arméniens, les Assyro-Chaldéens, les Coptes, les Géorgiens, les Maronites, les Melchites et les Syriaques occidentaux. Hélas, aujourd’hui, ils sont peu connus en Occident. Les Éditions L’Harmattan ouvrent encore plus largement leurs portes à tous ces peuples, communautés, pour que leur patrimoine soit valorisé. Déjà parus Anna TOSCANO,Michel Romanoff de Russie. Un destin français, 2014. Ephrem-Isa YOUSIF,Les chrétiens de Mésopotamie. Histoire glorieuse et futur incertain, 2014. Ohvanesse G. EKINDJIAN,Edesse, Joyau chrétien aux confins arméno-syriens, 2013. Radwan ATASSI,Sagesse syrienne. Histoire de la Syrie à travers la biographie de Hachem Atassi (1873-1960), 2013. Paul ROQUES,L’aventure des Nestoriens, 2013. Franck MARTIN,Cultures orientales de la ruse. Hébreux, Grecs et Arabes,2013. Ephrem-Isa YOUSIF,Les figures illustres de la Mésopotamie, 2012.Ephrem-Isa YOUSIF,Saladin et l’épopée des Ayyoubides. Chroniques syriaques,2010. Saywan BARZANI,Le Kurdistan d’Irak, 2009.
La France et les chrétiens des territoires de l’est de l’Empire ottoman Le temps des reniements, 1919-1923
Ohvanesse G. Ekindjian
La France et les chrétiens des territoires de l’est de l’Empire ottoman Le temps des reniements, 1919-1923
© L’Harmattan, 2015 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-07770-3 EAN : 9782343077703
.
À tous ces peuples et toutes ces communautés chrétiennes emportés par le drame des années 1919-1923
.
Mes remerciements A Ephrem-Isa Yousif, pour ses encouragements, ses conseils, la richesse de nos rencontres et notre passion commune pour Édesse, cette ville si chère à notre cœur ; à Boris Adjemian, directeur de la bibliothèque Nubar, Paris, qui m’a réservé le meilleur accueil et m’a aidé dans ma recherche de documents précieux ; à Sandrine Alexie, bibliothécaire de la Fondation Institut kurde de Paris, qui m’a initié à la connaissance d’un peuple complexe ; à l’équipe de la salle de lecture Louis XIV du Service historique de la Défense, Centre des Archives, Château de Vincennes, pour sa disponibilité ; à ma famille pour son aide morale et ses apports logistiques si précieux.
.
INTRODUCTION Les relations entre la France et les chrétiens du monde oriental sont fort anciennes. Elles sont étroites du temps des Croisades, depuis la création du premier des États latins d’Orient, le comté d’Edesse, en 1098, jusqu’au départ des Croisés en 1291 après le désastre de Saint-Jean-d’Acre. En 1250, Louis IX(saint Louis), convaincu que les Maronites du Liban peuvent être l'avant-garde de la reconquête qu’il veut mener, les assure à tout jamais de la protection de la France. e Au XVI siècle, la toute puissance de l’empereur Charles Quint er incite François 1 et Soliman le magnifique à conclure une alliance. La France acquiert un droit de représentation permanente et des avantages commerciaux. Par la suite, elle se voit accorder un droit de protection des pèlerins se rendant en Terre sainte et aussi des catholiques vivant dans les pays soumis au Sultan. De ce privilège naît la tradition selon laquelle elle est le défenseur des chrétiens d'Orient. L’influence de la France est discrète mais réelle. Elle s’affirme ainsi en 1860 par l’intervention de Napoléon III lors des massacres des Maronites par les Druzes. Un corps expéditionnaire est envoyé au pays du Cèdre. Istanbul doit accepter l’existence de la province autonome du Mont Liban. En 1894-1896, aucune puissance européenne ne s’oppose par les armes aux massacres diligentés par le sultan rouge, Abdul Hamid II, qui font près de trois cent mille victimes en Turquie. Il en est de même lors de ceux initiés par les Jeunes-Turcs, en 1909, à Adana où trente mille Arméniens sont tués. Lorsque les Puissances alliées sont informées des massacres menés en 1915-1916 par les Jeunes-Turcs, elles parlent de « crime contre l’humanité et la civilisation ». L’Empire ottoman étant défait, la France est appelée, en application des accords Sykes-Picot, à intervenir en Cilicie en 1918 puis dans les Territoires situés plus à l’Est : lesvilayet historiques arméniens de Sivas, Kharberd et Diyarbakir d’une part ; les régions de Marach, Ayntab et Ourfa d’autre part, toutes trois relevant de l’ancien comté d’Édesse. Ourfa est le nom donné à Édesse depuis sa prise par les Turcs en 1515. 1 Dans le prolongement de l’ouvrage sur la mythique Édesse , nous nous sommes intéressés à l’action de la France dans les Territoires de l’Est
1  EKINDJIAN (Ohvanesse),Édesse. Joyau chrétien aux confins arméno-syriens, L’Harmattan, 2013.
9
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.