La nourriture des âmes

De
Publié par

Aujourd'hui, la science et les religions sont loin de répondre aux trois questions métaphysiques que tout homme devrait se poser au cours de son existence: D'où venons-nous? Que faisons-nous? Et où allons-nous?
Pour tenter de répondre à ces questions et d'apporter des réponses cohérentes, l'auteur a formulé des hypothèses depuis l'origine de la création de l'Univers jusqu'à imaginer l'au-delà, après la mort. Il s'est interrogé sur la mission impartie aux êtres humains lors de leur séjour terrestre.
Chacun d'entre nous détient une partie de cette connaissance que l'auteur appelle "La Vérité Universelle". C'est une sorte de seconde tour de Babel qui grandira grâce à tous les êtres humains qui apporteront leurs convictions car le langage spirituel est universel.


Publié le : lundi 3 février 2014
Lecture(s) : 3
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782332647139
Nombre de pages : 62
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

Couverture

Cover

Copyright

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cet ouvrage a été composé par Edilivre

175, boulevard Anatole France – 93200 Saint-Denis

Tél. : 01 41 62 14 40 – Fax : 01 41 62 14 50

Mail : client@edilivre.com

www.edilivre.com

 

Tous droits de reproduction, d’adaptation et de traduction,

intégrale ou partielle réservés pour tous pays.

 

ISBN numérique : 978-2-332-64711-5

 

© Edilivre, 2014

I
Introduction

L’homme a pris conscience de sa nature d’homme, le jour où il a commencé à enterrer ses morts. Peu à peu, il s’est interrogé sur sa condition d’existence, et le recours au divin a été pour lui une évidence. Tout d’abord, avec les éléments naturels qui l’entouraient et qui représentaient une force dont il soupçonnait qu’elle pouvait être bénéfique ou maléfique en fonction de son comportement. Puis, le divin a quitté la terre pour aller vers le soleil et les planètes. Ensuite dans l’univers tout entier où l’homme a vu en Dieu, le Créateur. Toutes sortes de croyances ont vu le jour car le besoin d’être rassuré est le dénominateur commun à toutes ces interrogations.

Aujourd’hui, la science et les religions sont loin de répondre aux trois questions métaphysiques que tout homme devrait se poser au cours de son existence sur terre, à savoir d’où venons-nous ? que faisons-nous ? et où allons-nous ?

Depuis l’Antiquité, les premiers philosophes se sont posés la question de la place de l’homme dans le monde. Comme aucune expérience ne peut fournir la réponse à ces questions, l’esprit humain a cherché à aller au-delà de ce qui était observable pour découvrir une réalité première qui expliquerait tout.

Pour satisfaire mon intellect et être en paix avec moi-même, je me devais de trouver des réponses cohérentes. Des réponses apportées par l’observation et la compréhension de mon vécu. Chacun d’entre nous a sa propre lecture de la vie. Je suis convaincu que chaque être humain possède en lui une petite partie de la connaissance que j’appellerai « la Vérité Universelle ». Dans cet ouvrage, je vais tenter d’apporter ma modeste pierre à l’édification de cette Vérité.

Toutes les réponses et les hypothèses proposées n’engagent évidemment que moi. Si je les mets par écrit, c’est pour donner aux lecteurs un espace de réflexion afin qu’ils puissent à leur tour s’interroger et trouver des réponses qui leur permettront d’accéder à la sérénité. Moments de paix intérieure dans ce monde où tout devient superficiel par la vitesse de l’information, qui donne l’illusion de tout connaître.

Pour être accessible à tous, je n’emploierai pas de formules mathématiques pour appuyer mes théories. Le bon sens déductif suffira. Il ne sert à rien de chercher le troisième chiffre derrière la virgule si l’unité est fausse. Les ordres de grandeur suffiront amplement pour donner une idée du résultat recherché.

II
D’où venons-nous ?

L’origine de l’Univers

Il y a environ 14 milliards d’années, notre Univers est apparu suite à une gigantesque explosion appelée le big bang (le « grand boum »). À partir de cet instant se sont formés les premiers éléments de matière composés de gaz qui donnèrent ensuite naissance aux galaxies suivant un processus relativement lent. Notre galaxie, que l’on nomme la Voie lactée, a commencé à se former il y a environ 12 milliards d’années. Notre système solaire (Soleil et planètes) date de 4,5 milliards d’années.

Voilà le consensus scientifique qui résume le déroulement de l’apparition de notre Univers.

Aujourd’hui, ce processus de formation est en constante évolution. Des étoiles naissent, vivent, explosent et meurent. Nous sommes bien petits face aux gigantesques forces mises en jeu au-dessus de nos têtes.

La question qui taraude l’esprit est la suivante : Qu’y avait-il avant le big bang ?

Il est difficile de concevoir que la matière soit issue tout à coup du néant, comme le suggère une théorie développée par l’astrophysicien Stephen Hawking selon laquelle il y aurait eu simultanément apparition d’énergie positive (la matière) et d’énergie négative (l’anti-matière). La somme des deux énergies étant nulle, donc elles seraient bien issues de rien.

Les scientifiques butent dans leurs calculs mathématiques et tombent sur un os ou plutôt sur un mur. Ce dernier, appelé « mur de Planck », empêche d’accéder à l’instant initial de l’explosion et encore moins à ce qu’il y avait derrière. Les scientifiques les plus prudents se disent qu’il ne sert à rien d’aller au-delà si on ne parvient pas à franchir ce mur. Est-ce un obstacle infranchissable ? Qui peut mettre des bâtons dans les roues des scientifiques ?

Le physicien français Étienne Klein propose d’escalader le mur de Planck pour voir ce qu’il y a derrière afin de formuler des hypothèses sur l’avant big bang. Ce n’est pas un sujet tabou. Chacun est libre de concevoir sa propre vision. Comme si l’homme avait peur de perdre l’espoir en découvrant ce qui se cache derrière cet espace réel. Cet espace imaginaire appartient à tous ceux qui formuleront des hypothèses. Plus il y en aura et plus on pourra cerner la Vérité. Soyons fous !

Donc, prenons comme hypothèse qu’il y avait quelque chose avant le big bang. Mais tout de suite le doute s’installe. S’il y avait ce « quelque chose », y avait-il autre chose avant qui aurait donné naissance à ce « quelque chose » ? Et ainsi de suite… On voit donc qu’il peut y avoir un temps infini derrière nous. Comme notre esprit cartésien reprend le dessus, on fera comme hypothèse qu’il n’y avait qu’un seul état.

Un espace d’énergie de haute densité composé d’éléments énergétiques primaires que j’appellerai « gravitons de Pagès » pour rendre hommage à celui qui a écrit cet ouvrage révolutionnaire Le Défi de l’antigravitation et qui a déclenché en moi cette envie de comprendre tout ce qui nous entoure. Dans cet espace, la notion de temps n’existe pas. C’est-à-dire qu’il n’y a pas de passé ni de futur. Seul existe le temps présent, figé pour l’éternité. La haute densité énergétique de cet espace induit une très grande pression.

Imaginons cet espace stable de taille infinie et de très haute énergie dont une partie soit soumise à des vibrations (voulues ou accidentelles) d’amplitudes de plus en plus intenses à tel point que le milieu énergétique concerné commencerait...

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Les 12 portes du Kaama

de editions-edilivre

Le Prix des choses

de editions-edilivre

Le Chant de Marie

de editions-edilivre

suivant