La vie de famille : valeurs et pédagogie

De
Publié par

Joëlle et moi sommes mariés depuis 1975. Nous avons deux garçons Benjamin 24 ans et Jérémie 21 ans. Le 14 juillet 1996 Benjamin a été baptisé. Jérémie a demandé le baptême an août 1998. Ces deux événements ainsi que le type de relation que nous vivons avec eux nous ont poussé à expliciter le chemin parcouru. Quel bonheur de partager notre foi. Ces lignes veulent donner des pistes de réflexion, des idées de pratique aux parents et aux éducateurs. Le deuxième volume complète le précédent : "Transmettre la foi - Le couple : une cellule initiale".
Publié le : mardi 1 février 2005
Lecture(s) : 201
Tags :
EAN13 : 9782296382794
Nombre de pages : 206
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

TRANSMETTRE LA FOI 2
LA VIE DE FAMILLE: VALEURS ET PÉDAGOGIE

Collection Chrétiens Autrement dirigée par Noël Hily

Appel aux chrétiens:

Croyons-nous comme avant? Croyons-nous tout ce qui est affirmé dans les Eglises? Que disons-nous? Nous sommes nombreux à souhaiter nous exprimer en toute liberté, dans des groupes de réflexion, dans des associations diverses de chrétiens, mais aussi dans des revues et des livres. Beaucoup désirent aussi célébrer leur foi chrétienne dans des cérémonies qui tiennent compte de la culture moderne. Nous proposons à ceux qui le désirent d'écrire leur livre personnel, de participer à des livres collectifs pour dire publiquement une foi chrétienne du XXlème siècle. C'est le but de cette collection, laisser la liberté de parole à tous ces chrétiens en recherche.

Noël Hily Centre de Recouvrance 12 rue de Recouvrance 45000 Orléans

Jacky PARMENTIER

TRANSMETTRE LA FOI
De l'évangélisation de nos enfants à celle de notre prochain

2
LA VIE DE FAMILLE: VALEURS ET PÉDAGOGIE
Chrétiens autrement

L'Harmattan 5-7, rue de l'École-Polytechnique 75005 Paris FRANCE

Harmattan konyvesbolt 1053 Budapest, Kossuth L.u. 14-16 HONGRIE

L'Harmattan Italla Via Degli Artisti, 15 10124 Torino ITALIE

Du même auteur:

Éditions Eyrolles, 2003 "Faire dufeu comme nos ancêtres"

Éditions l'Harmattan, 2004 "Transmettre la foi tome 1 -le couple: une cellule initiale"

@ L'Harmattan, 2004 ISBN: 2-7475-7593-4 EAN : 9782747575935

Introduction

Ce deuxième livre de la série « Transmettre la foi» aborde la vie de la famille sous l'angle des valeurs, des motivations profondes, des orientations mais aussi sous celui des manières de faire, des façons de s'y prendre ensemble dans la vie. La grande question demeure celle du signe, question qui transparaît à toutes les pages de l'Évangile. Jésus de Nazareth au cours de sa vie, par ses gestes concrets, ses regards, ses paroles révèlent la Vie de la vie, manifeste une relation, une présence dont il se

-7-

nourrit en permanence.

Notre vie, nos mœurs, nos

paroles, nos gestes vont-ils être des signes efficaces, convenables, ajustés de la réalité profonde qui nous habite ? On peut sûrement dire "Dis-moi comment tu vis, je te dirai quel est ton Dieu". Ce livre n'est pas un traité sur l'éducation des enfants; heureusement il en existe de très bons qui nous ont beaucoup aidés. Mon intention est ici d'aborder la vie familiale à la fois dans ce qui la soutient mais aussi dans ses prolongements. Nous ne voulons pas donner de leçons, nous venons partager nos découvertes, apporter simplement notre recherche au patrimoine commun. Nous sommes ce que nous sommes par ce que nous avons reçu. Nous avons cherché des solutions à nos problèmes, nous avons écouté,

- 8-

nous avons lu, nous nous sommes mis à l'école. Mais nous n'avons pas fait que reproduire et appliquer. Nous avons adapté, modifié; peut-être avons-nous fait quelques petits pas nouveaux. Nous apportons tout cela simplement comme un partage fraternel. En ouvrant le tome 1, certains se sont étonnés, d'autres réjouis du choix de la mise en page. Les uns y ont surtout vu du vide et ont pu le prendre comme un présage: l'auteur ne doit pas avoir grand-chose à dire. Les autres se sont réjouis d'un texte aéré: « Ouf, il n'y a pas trop à lire! j'arriverai peut-être au bout cette fois. » Mon intention est vraiment de laisser de la place au lecteur, de la place pour réfléchir, des espaces pour construire sa propre réponse.

-9-

Chapitre 1

Il est urgent que les parents grandissent: psychologie et vie spirituelle

Croissance humaine

Nous nous retrouvons responsables de petites vies avec la mission de les accompagner dans leur croissance humaine et spirituelle. Ils ne pèsent que trois ou quatre kilogrammes. comment Nous sommes des géants devant eux,

ne pas peser avec toute notre puissance,

comment ne pas profiter de notre force, comment ne pas utiliser la contrainte pour arriver à nos fins? Toutes

proportions gardées nous sommes dans la relation avec nos enfants comme dans la relation du Père avec nous. La
manière dont ils vont percevoir ceux qui ont mission de les - 13 -

faire grandir va influencer leur conception de la divinité. Sera-t-elle perçue comme une puissance intransigeante, comme une autorité lointaine et indifférente, comme une présence étouffante ou plutôt comme une présence

bienveillante, confiant?

une aide discrète, un accompagnement

On entend parfois dire:

« Petits enfants, petits Notre

problèmes, grands enfants, grands problèmes».

attitude a été de prévenir plutôt que de guérir. Les difficultés de l'adolescent puis du jeune adulte sont en germe dès l'enfance et l'investissement tout au long de la croissance ne voit ses fruits que beaucoup plus tard. Des observateurs de notre vie auraient pu se demander avec des

pourquoi nous faisions autant "d'histoires"

enfants, pourquoi nous aménagions la vie commune,

- 14 -

pourquoi ils influençaient tellement nos décisions. Ces mêmes spectateurs, dix, quinze ou vingt ans plus tard auraient été tout autant surpris de la profondeur des échanges, de la qualité des relations, de la liberté de chacun pour conduire sa vie et de la manière dont les conflits sont résolus. Dans les deux cas, il y a un décalage avec les habitudes et la façon normale d'appréhender la relation aux enfants à différents âges.

Faut-il laisser pleurer les enfants?

Mauvais dès l'origine?
Dès l'apparition
confrontés

de l'enfant

nous

sommes
ou se

à une question extrêmement

complexe

- 15 -

mêlent les habitudes sociales, les préjugés, les réflexions personnelles mais aussi les conceptions psychologiques ou théologiques qui vont être difficiles à dénouer. Faut-il laisser pleurer les bébés? Est-il nécessaire de convoquer toute l'artillerie de la pensée humaine pour répondre à ce questionnement élémentaire? Ce le fut pour nous. Alentour règne très

souvent la certitude que tout cela n'est que caprice d'enfant, caprice qu'il faudrait à tout prix arrêter. Cette manière de voir assez répandue dans les milieux croyants renvoyait à des notions plus ou moins confuses d'une faute originelle. En entrant dans le monde, les êtres humains seraient enclins au mal et par conséquent capricieux. Devant ces quasi-démons, la première chose à faire serait
de ne pas laisser cette nature mauvaise prendre le pas, il

- 16 -

s'agit de ne pas se laisser déborder et d'être ferme. Surtout pendant la nuit, nos désarrois de parents devant les crises de pleurs de bébé faisaient de nous les proies faciles des conceptions radicales. "Bien sûr qu'il faut les laisser

pleurer! Vous n'allez pas vous laisser mener par le bout du nez. Si vous commencez à le reprendre, vous êtes fini, vous serez son esclave." Ces belles raisons, enfin disons, ces raisons tout court venaient percuter d'autres élans, ceux du cœur. Nous étions chavirés, pris aux tripes, retournés par les sanglots des petits hommes. Comment ne pas être sensible à leur détresse? Troisième élément qui venait complexifier la prise de décision: la fatigue.

L'irruption de ces ventres affamés qu'il fallait nourrir toutes les deux ou trois heures venait à bout de la résistance d'organismes habitués à dormir normalement.

- 17 -

Alors, nous essayons de les laisser pleurer. Mais nous ne voulions pas simplement les oublier, les laisser seuls vivre ce moment difficile. Assis derrière la porte de leur chambre, nous attendions, poursuivant la proximité, restant proche d'eux, assumant de nous laisser transpercer par leurs cris et leur détresse. Nos certitudes étaient alors mises à rude épreuve, certains arguments se fissuraient, d'autres émergeaient. Sont-ils vraiment nés mauvais, sont-ils déjà en train de calculer de façon machiavélique jusqu'où nous tiendrons? Non, ils sont nés dans l'amour. Cette notion de faute initiale ne signifie pas qu'ils sont naturellement enclins au mal, que leur germe, leur racine est déjà tordue. Non, cette idée théologique signifie pour l'essentiel que les enfants naissent dans un monde qui ne tourne pas très

- 18 -

rond, dans un univers qui ne respecte pas toujours les lois fondamentales de la vie, le respect, la vérité, la justice, l'amour et qu'eux-mêmes vont être imprégnés rapidement par cette atmosphère. Les nouveau-nés ne naissent pas dans un monde vierge. Les sciences humaines nous disent que c'est nous les parents, la famille, le voisinage, l'école, la commune, la nation qui avons des problèmes, qui avons des réactions tordues, des arguments fallacieux, des façons de vivre fondées sur l'égoïsme, des idées toutes faites héritées de nos pères ou de notre milieu social et que nous

transmettons malgré nous à nos enfants. Voilà déjà une affaire réglée. Ces nouveaux arrivants ne sont pas là pour nous embêter, ils ne font pas
exprès de ne pas s'endormir, ils ne mettent pas de la

- 19 -

mauvaise volonté à boire leur biberon, ils n'essaient pas de tester jusqu'où nous tiendrons.

Corps, âme et esprit

Mais alors si le problème n'est pas qu'ils sont capricieux depuis l'origine, comme le disait une certaine théologie, où est-il? Conformément à cette grande vérité chère à Pierre Teilhard de Chardin: "Dieu fait les

créatures se faire", le problème de nos petits chéris est seulement qu'ils sont inachevés, ils sont ébauchés et ils ont à grandir, à devenir eux-mêmes, à se faire eux-mêmes avec l'aide de ceux qui les entourent. Ce devenir euxmêmes va devoir se déployer sur trois plans, le corps,

- 20-

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.