Le cri du coeur du Pape François pour la sauvegarde de notre planète

De
Publié par

L'auteur livre une réflexion relative au transfert de la "techno-science" dans le contexte africain. Celle-ci est concomitante de l'appropriation de la science et de la technique destinée à la résolution des problèmes de développement et d'émancipation de l'Afrique. Parmi ces problèmes figure la crise environnementale qui a pour conséquence logique le réchauffement climatique et l'aggravation des inégalités économiques, sociales et environnementales entre le Nord et le Sud. Laudato Si', la seconde encyclique du pape François sur laquelle s'appuie le Père Dembi, propose des réflexions profondes pour préserver la planète en danger.
Publié le : mardi 15 mars 2016
Lecture(s) : 0
EAN13 : 9782140004612
Nombre de pages : 180
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Christian Noël D K
Le cri du cœur du Pape François pour la sauvegarde de notre planète A n a l y s e e t p i s t e s d e r é f l e x i o n
Le cri du cœur du Pape François pour la sauvegarde de notre planète
Préface de Brice ArsèneMANKOU
LE CRI DU COEUR DU PAPE FRANCOIS POUR LA SAUVEGARDE DE NOTRE PLANETE Analyse et pistes de réflexion
© L’HARMATTAN, 2016 5-7, rue de l’École-Polytechnique ; 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-08109-0 EAN : 9782343081090
Christian Noël DEMBI KOELA
LE CRI DU COEUR DU PAPE FRANCOIS POUR LA SAUVEGARDE DE NOTRE PLANETE Analyse et pistes de réflexionPréface de Brice Arsène MANKOU
SOMMAIRE Préface du Docteur Brice Arsène MANKOU.................. 7 INTRODUCTION ............................................................. 11 PREMIER CHAPITRE : LE TRANSFERT DE LA TECHNO SCIENCE ET L’URGENCE D’UNE ETHIQUE DE LA RESPONSABILITE EN AFRIQUE A LA LUMIERE DE LAUDATO SI’ .................................. 17 I.1 Les dérives de la techno science ou la nature et l’homme ........................................................................ 20 I.1.1 Les problèmes écologiques dus à l’accroissance de l’agir de l’homme par la techno science ........... 21 I.1.2 La fragilité de l’homme................................. 24 I.2 Fondement éthique du transfert de la techno science en Afrique ..................................................................... 38 I.3 La conférence de Rio où la réussite d’une réorientation du développement ................................... 46 DEUXIEME CHAPITRE : ENCADREMENT ETHIQUE DU POUVOIR DE LA TECHNO SCIENCE OU DEVELOPPEMENT DURABLE FAVORISANT LE DIALOGUE INTERRELIGIEUX EN AFRIQUE ......... 54 II.1 Sens et enjeux du développement authentique et responsable du continent africain ................................. 58 II.2 Contribution du religieux dans l’élaboration des projets de développement authentique et responsable.. 73 II.2.1 Visions cosmo génétiques et anthropologiques africaines................................................................ 73 II.2.2 Visions chrétiennes et musulmanes sur la cosmogénèse et l’anthropologie ............................ 76
5
II.2.2.1 L a cosmogénèse et l’anthropologie chrétienne ....................................................... 76 II.2.2.2 La cosmogénèse et l’anthropologie musulmane...................................................... 90 II.3 L’obligation du dialogue interreligieux dans le développement authentique et responsable du continent africain ........................................................................107 II.3.1 Constat général sur le dialogue interreligieux en Afrique ............................................................107 II.3.2 Défis dans le dialogue avec la religion traditionnelle africaine .........................................109 II.3.3 Les défis du dialogue avec les musulmans en Afrique.................................................................113 CONCLUSION GENERALE.........................................119 BIBLIOGRAPHIE ..........................................................123 ANNEXE ..........................................................................137
6
Préface
Le cri du cœur « urbi et orbi » du Pape François a retenti, depuis le 18 juin dernier sur l’ensemble de la planète comme un impératif catégorique : sauvons la planète en danger si nous voulons continuer à y vivre en paix ! Cette encyclique papale résonne encore plus fort dans notre continent, l’Afrique confrontée à plusieurs défis liés notamment à l’accès à l’eau potable, à l’électricité pour tous, à la santé, à l’éducation, à la nourriture et à un environnement sain. Toutes ces ressources hélas, certaines grandes puissances en usent et abusent au grand mépris des pays riches en ressources naturelles, mais encore pauvres et souvent très endettés. La plupart des richesses mondiales sont concentrées dans les pays du Nord. D’où le paradoxe de l’Afrique, « continent riche en pauvres. » Face à cet écart dû sans doute à une inégale répartition des richesses mondiales, ce livre est d’une actualité retentissante. Dans ce sens, il rejoint le cri de cœur du Pape François qui trouve un écho favorable dans notre monde considéré comme un désert. Comment donc ne pas se réjouir de Laudato SI (Loué sois-tu) qui porte si bien son nom avec le Sociologue et Philosophe Edgard Morin qui souligne la beauté de ce texte en nous partageant à juste titre sa réflexion : «Dans ce désert actuel, donc, voilà que surgit ce texte que je trouve tellement bien pensé, et qui répond à cette complexité! Le Pape François définit « l’écologie intégrale », qui n’est surtout pas cette écologie profonde qui prétend convertir au culte de la Terre, et tout lui subordonner. Il montre que l’écologie touche en profondeur nos vies, notre civilisation, nos modes d’agir, nos pensées. »Oui, pour reprendre la merveilleuse formule de Gorbatchev qui parlant de la planète la désigne comme« la maison
7
commune », il y a péril en la demeure, car le réchauffement climatique que l’on croyait lointain, il y a cinq voire dix ans, est hélas présent. Il est encore plus manifeste en Afrique. Par conséquent, que faire ? Comment le faire ? Et pourquoi le faire ? Et avec qui le faire ? C’est le sens, de cet ouvrage du Père ChristianNoël Dembi Koela qui, conscient des dangers que court notre maison commune, propose une réflexion que je qualifierai d’ « iconoclaste » sur la nécessité de s’appuyer sur le dialogue interreligieux comme levier pour atteindre le développement durable. Il prône la nécessité pour notre continent d’opérer un encadrement éthique de cette « techno science»encore appelée développement durable.Il convient de rappeler que le développement durable touche à trois piliers fondamentaux à savoir : le social, l’économique et l’environnemental. Cette techno science produira pour notre planète trois effets parmi lesquels : -L’efficacité économique, dans la mesure où il s’agira d’assurer une gestion saine et durable de nos ressources naturelles, sans préjudice pour les générations futures et pour l’environnement et le social. -L’équité sociale, car il s’agit de satisfaire les besoins essentiels de l’humanité en logement, alimentation, santé et éducation, par la réduction des inégalités entre les individus, dans le respect de leurs cultures. -La qualité environnementale, qui commande à tous de préserver les ressources naturelles à long terme, en maintenant les grands équilibres écologiques et en limitant les impacts environnementaux. Ce sont là des enjeux que la France a bien voulu proposer à l’ensemble des pays du monde entier à travers la 21è conférence des parties à la Convention cadre des Nations Unies sur les changements climatiques du 30 novembre au 11 Décembre 2015 à Paris.
8
L’un des enjeux de la COP 21 a été d’aboutir, pour la première fois, à un accord universel et contraignant permettant de lutter efficacement contre le dérèglement climatique et d’impulser voire d’accélérer la transition énergétique vers des sociétés et des économies résilientes et sobres en carbone. De ce point de vue, le Père ChristianNoël Dembi Koela, n’est pas seulement ce prêtre « iconoclaste », mais aussi un « prophète » de son temps, un visionnaire et surtout un messager de ce cri du Pape François pour sauver notre maison commune : la planète Terre. Comme le chantait jadis St François d’Assise : «Loué sois-tu mon Seigneur pour notre sœur, notre mère la terre qui nous soutient et nous gouverne et produit divers fruits avec les fleurs colorées et l’herbe. »Au Congo, comment résonne cette encyclique Laudato Si ? Qu’avons-nous fait de notre maison commune ? Comment utilisons-nous les nombreuses potentialités de notre sous-sol ? Face à la faim, la soif, l’ignorance et la maladie et face au manque d’électricité au manque d’eau potable qui touche de nombreuses familles congolaises, que proposons-nous aux congolais ? Comment distribuons-nous, les fruits de notre croissance économique et de nos principales richesses comme le pétrole, le bois etc. ? Manger, boire, se soigner, apprendre et s’éclairer sont à mon point de vue des indices d’un développement intégral, intelligent et harmonieux d’un pays. Le Pape François a fortement raison d’attirer l’attention de ceux qui nous gouvernent et ceux qui sont gouvernés sur ce qui se passe dans notre maison commune. « L’actuel système mondial est insoutenable et que « la croissance n’a pas eu de retentissement sur la vie quotidienne de certaines populations marginalisées…Ces situations provoquant des gémissements de sœur terre qui
9
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.