Le FA ou l'au-delà de l'horizon

De
Publié par


Après maintes réflexions, ce livre a été le résultat d’une profonde connaissance des us et coutumes de l’Afrique de l’Ouest en général, mises à la disposition de la diaspora africaine, et en particulier des descendants d’esclaves avides de compléter leurs premiers pas dans l’animisme.

Il est indéniable que le jeune adepte, malgré sa volonté d‘améliorer sa communication avec les divinités, ignore la force intérieure qui nous guide à travers les sentiers de la vie en prenant parfois ceux de l’au-delà, pour arriver à vivre un bonheur spirituel ou un bonheur temporel.

Jusqu’à ce jour, le FA, dont la tradition se transmet oralement, et ce qui a été transcrit à son sujet dans certains manuscrits ont toujours été abordés par des néophytes en la matière, selon des renseignements épars.

C’est pour cette raison qu’étant initié au plus haut grade par de grands maîtres, j’ai voulu ouvrir les portes du mystère africain, afin que le FA ne soit plus un tabou et que les jeunes puissent s’intérioriser pas à pas dans un monde où chacun reçoit ce qui lui est dû pendant son existence.

Pour conclure, le Roi de tous les Yoruba OBA ALAYELUWA ALADE IFE AKOBI ODUDUA dans une magnificence inédite a bien voulu nous donner quelques détails sur les origines de son peuple et en particulier nous dévoiler le processus de déification des ORHISAS selon la tradition.


Publié le : vendredi 1 janvier 2010
Lecture(s) : 39
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9789999990875
Nombre de pages : non-communiqué
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
 
Chapitre I 
 PRESENTATION royaume de Kétou étant administré depuis le X° siècle lors de sa fondation, Le par une royauté permanente, les personnalités qui intègrent la cour des sages gardent leurs rôles administratifs et exécutifs jusqu’à leur mort.  Intronisé le 17 décembre 2005 au Palais Royal, j’ai pris mes fonctions avec un peu d’appréhension, malgré la formation reçue durant plusieurs mois. Si bien la tâche est ardue, ce n’est pas un fardeau, compensée par de nombreuses satisfactions. effet les premiers jours d’octobre 2007, le Dr Claude PEREZ Baron En Ambassadeur plénipotentiaire et intégrant de la cour des sages m’a remis un livre destinée à la diaspora africaine afin que je lui donne mon avis.  Un peu intrigué au début par le sujet traité, j’ai été agréablement surpris au fur et à mesure que j’entrais dans l‘approche méthodique employée. Il est indéniable que vouloir aborder le FA dans son intégrité, n’est pas à la portée de tout le monde et qui plus est par un universitaire et de race blanche. J’avoue que je ne suis pas raciste mais il y des débats traditionnels qui nous sont propres et tabous pour les étrangers.  Je peux affirmer avec toute objectivité que mon Ambassadeur a su développer le thème d’une manière rationnelle grâce aux successives initiations reçus à travers le temps et les conseils de Feu le Roi ADIRO ADETUTU.  Dans trouvera, selon son développementla première partie, le néophyte spirituel, les sentiers qui mènent à l’essence même du FA. Après avoir parcouru à petits pas la première phase, il pourra parfaire sa compréhension en assimilant la profondeur de chaque signe secondaire.  Une fois que toutes les doutes seront dissipées et les écueils surmontés, l’adepte animiste sera en mesure de recevoir ce que l’on appelle ‘’la première main’’. Puis avec le temps et une certaine formation il gravira le second échelon du FApour arriver à posséderle FA Titéquiest le plus haut degré d’initiation en la matière. A titre exceptionnel il pourra recevoir leFA Nagosi les autres devins de la confrérie le jugent capable d’en assumer la responsabilité.  Je sais que la majorité des descendants africains se sentent un peu délaissés, et un peu orphelins dans le domaine de la tradition, ce qui me pousse à prendre résolution d’y remédier selon les moyens qui surgiront dans les temps à venir. Je vous invite à prendre également votre bâton de pèlerin pour nous rendre visite afin d’approfondir vos connaissances sur les principauxOrishas du panthéon Yoruba et pourquoi pas recevoir les premières initiations au Fa.
comme l’a si bien dit l’auteur de cet ouvrage, n’est pas un Fa Vodu,mais la plus importante divinité qui est le principe du savoir et la base de la sagesse. Puisse le tout puissant ouvrir les sentiers de l’espérance pour que tout à chacun reçoive ce qu’il mérite sur cette terre. IBUKUN-MI WA PELUÏ KI Recevez ma bénédictionOBA ALAYELUWA ALADE-IFE Roi qui donne la vie Couronne de l’amour AKOBI ODUDUA Fils aîné de ODUDUA
 -----                                          
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi