Les immortels

De
Publié par

Se présentant sous la forme d’une narration évitant la sécheresse de l’écriture universitaire, l’auteur nous fait découvrir un culte bouddhique propre à la Birmanie où des médiums se font les interprètes de personnages qui ont acquis des pouvoirs extraordinaires, dont la faculté de prolonger leur existence pour des milliers d'années.

Ces Immortels, les Weikza en birman, sont arrivé au nirvana et ont vocation à protéger et propager la religion bouddhique, et à dispenser des bienfaits. Dans le culte qui est ici présenté, un jeune paysan quasiment analphabète est devenu depuis 1952, le médium d’un groupe de quatre Weikza, âgé de 150 à 1000 ans. Une particularité remarquable de ce culte est que les quatre Immortels, non contents de posséder leur médium, apparaissent régulièrement sous forme humaine, en chair et en os.

Ces apparitions, qui se produisent depuis maintenant plus de cinquante ans dans le village du médium (toujours vivant), attirent des fidèles de toute la Birmanie. La description des différentes facettes de ce culte, l’adhésion des disciples à cette dimension surnaturelle, leur pratique, la personnalité du médium, la recherche du pouvoir d’invulnérabilité, l’épreuve du feu qui permet aux Weikza de dépasser une existence de mille années, nous entraine dans un univers religieux étonnant qui est florissant à quelques heures d’avion de notre rationalité.

Ce faisant il propose une réflexion sur le fait religieux, comme la question du « croire » et propose aux occidentaux une vision nouvelle du bouddhisme et de sa dimension surnaturelle. Porté par une grande qualité d’écriture, voici un ouvrage passionnant, à la frontière de l’ethnologie religieuse et du récit de voyage, qui s’adresse tant aux lecteurs intéressés par le bouddhisme, la Birmanie, le surnaturel ou l’anthropologie.


Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782354321123
Nombre de pages : 350
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
LES IMMORTELS
Vîŝàéŝ dé ’îcôyàé
é Bîàîé ôûddhîŝé
Guillaume Rozenberg
LES IMMORTELS
Vîŝàéŝ dé ’îcôyàé
é Bîàîé ôûddhîŝé
Oûvàé pûîÈ àvéc é côcôûŝ dû Céé àîôà dû îvé
SULLY
Du même auteur
Renoncement et puissance. La quête de la sainteté dans la Birmanie contemporaine, Édîîôŝ OîZàé, Géèvé, 2005.
Phôô dé côûvéûé : ôîé pàîqûà ’àchîîé (cîchÈ : é-Vîcôîéûx )
© Édîîôŝ Sûy, 2010
Édîîôŝ Sûy, BP 171, 56005, Vàéŝ Cédéx, Fàcé TÈ. 33 (0)2 97 40 41 85 - Fàx : 33 (0)2 97 40 41 88 Côûîé : édîîôŝ.ŝûy@wààdôô.f www.édîîôŝ-ŝûy.cô
En hommage au Major Zaw Win,
immortel s’il en est
A VIS AU LECTEUR
Sommaire
îvé péîé : D E LA CROYANCE AU CROIRE
îvé ŝécôd : Ê , TRE DISCIPLE FAIRE LE CULTE
îvé ôîŝîèé : LEPOSSÉDÉ
îvé qûàîèé : I NVULNÉRABLES
îvé cîqûîèé : L’ ÉPREUVE DU FEU
Dramatis Personae
Cartes
7
9
17
107
205
237
305
347
350
Avis au lecteur
ôŝqû’û àûéû, éhôôûé dé Èîé, ŝ’àpéçôî qûé ’ôûvàé qû’î à côpôŝÈ écèé û œûd dé côàdîcîôŝ, déûx ŝôûîôŝ ŝ’ôffé â ûî : éé é àûŝcî àû éû ôû é épédé dé fôd é côé. Jé ’àî chôîŝî î ’ûé î ’àûé. C’éŝ pôûqûôî cé îvé éxîŝé. À ’Èpôqûé ôù j’éààî à Èdàcîô déŝImmortels, é 2003, ûé qûéŝîô é ààûdàî : Èàî-î pôŝŝîé dé fàîqûé ûé éhôôîé qûî côîá ŝyé ààîf é ÈLéxîô hÈôîqûé ? Pûŝ éxàcéé, pôûvàî-ô éé à ÈLéxîô hÈôîqûé é Ècî, c’éŝ-â-dîé àcôé ûé ôû déŝ hîŝôîéŝ, ŝû é ôdèé dé à îÈàûé (dû ôîŝ ŝéô û épô îÈàîé), ôû é côfÈà àû pôpôŝ ûé pôÈé dàŝ é chàp déŝ Èûdéŝ ŝû ’hôé é à qû’êé ŝôcîà é cûûé ? Jé é déàdàîŝ, dôc, ŝî é Ècî Èàî ŝûŝcépîé dé côŝîûé é ûî-êé é pà ûî-êé ûé fôé dé hÈôîé, é cé qû’î pôpôŝéàî û ôdé d’îéîîîîÈ, â ôàîÈ éhôôîqûé, d’ûé ŝîûàîô. Qûôîqûé écéû pàŝŝîôÈ déŝ péŝéûŝ dé à dîŝcîpîé, j’Èàîŝ dÈŝî-éûx, pôû ô côpé, d’Èchàppé â ûé céàîé ôûdéû fôéé dé à dÈôŝàîô ŝcîéîIqûé, àvéc ŝéŝ dÈcôûpàéŝ, ŝô éxpîcîàîô déŝ Èàpéŝ dû àîŝôéé, ŝô àppàéî cîîqûé. Nô qûé cé ypé dé côŝûcîô éÛ àqûÈ dé fôûî éŝ péûvéŝ dé ŝà ÈcéŝŝîÈ. Màîŝ, fàî dé dîŝŝécîô é d’àŝàcîô, î Èôîàî ôp ŝôûvé â ô ôÛ déŝ cààcèéŝ éŝ pûŝ ŝéŝîéŝ dé ’éxîŝécé ; î pôdûîŝàî û éffé dé dÈÈàîŝàîô. ï Èàî ŝî éxcépîôé d’êé â êé dé dîé, â ’îŝŝûé dé à écûé d’û àvàî ŝû éé pôpûàîô ôû côûàûÈ, « j’àî ÈÈ chéZ éŝ X». À ŝ’àfIé ŝcîécé, ’éhôôîé Èàî-éé côdàÈé â ŝé dÈôûé déŝ hôéŝ ? Pôû àûà, jé é dÈfédàîŝ dé ôé dàŝ ’éxcèŝ îvéŝé, céûî dû àûàîŝé éhôàphîqûé. Pàcé qû’î ŝé vôûàî pûé déŝcîpîô, cé ôdé dé épÈŝéàîô, é ŝéàî-î, éxàcéàî ’éffé d’àÈîÈ é, pààdôxàéé, épêchàî ’épàhîé.
9
es ïmmortels
à ÈàîÈ îdîèé, dû ôîŝ cé qûé ’éhôôûé é pécévàî, dévàî êé ŝàvàé ÈdîàîŝÈé pôû dévéî îÈdîàé. J’àvàîŝ pédû, àû éŝé, ôûé îûŝîô ŝû ’éxpÈîécé dû éàî, é ôû càŝ ŝû à pôŝŝîîîÈ qû’éé côŝîûá ûé côdîîô ŝûfIŝàé pôû fàîé œûvé d’éhôôûé. Cà, îé qû’îdîŝpéŝàé, é « éàî », é ŝôî, é é pààî pàŝ ; pûŝ, î àvàî pôû éffé d’àÈàî ô éhôûŝîàŝé pé-îé. « Pôû qûéqû’û qûî ’à jààîŝ vû ’Oîé, dÈcàà û jôû é ŝûŝàcé GÈàd dé Névà â ThÈôphîé Gàûîé, û ôûŝ éŝ ôûjôûŝ û ôûŝ ; pôû ôî, c’éŝ ŝéûéé ûé éŝpècé d’ôîô. » é épŝ dé ’éqûêé é Bîàîé, ôîŝ ŝÈjôûŝ dé déûx ôîŝ chàcû éé 2003 é 2006 pôû cé îvé (àûxqûéŝ ŝ’àjôûé, éŝŝéîéé â à àîèé déŝImmortels, à àdûcîô d’ôûvàéŝ é d’ééîŝééŝ ÈàîŝÈé â Sîàpôû é â Pàîŝ àvéc ’àŝŝîŝàcé dé péŝôéŝ îàéŝ), é épŝ dé ’éqûêé, dôc, fû àéé û épŝ d’éIèvéé. Sû pàcé, û û îvîŝîé é ŝÈpààî dé éŝ îéôcûéûŝ. Pôû cô-é ’Ècà, î é fààî ’Èôîé d’éûx. Qûàd, àpèŝ àvôî dÈŝéÈ é éàî é éàÈ à àé dé àvàî, jé écôŝûîŝàîŝ à ÈàîÈ â pàî déŝ fàéŝ îééŝ qûé éŝ ôéŝ é àvàîé côŝévÈŝ, àôŝ j’Èpôûvàîŝ céé îîîÈ àqûÈé àvéc éŝ Bîàŝ. Aûŝŝî ’Ècîûé éhôôîqûé côŝîŝàî-éé pôû pàîé, â ô ŝéŝ, â àŝfôé dé ôûvéàû ’ôîô é ôûŝ ; ô pàŝ dÈyŝîIé ’Aûé àîŝ é ŝû-îé, dé qûéqûé àîèé qûé cé fÛ. Ué œûvé éhôôîqûé, é pûŝ dé ŝôîcîé ’îééc, dévàî ŝôûévé ’îàîàîô. ’éhôô-îé, éépîŝé dé épÈŝéàîô, d’îépÈàîô é d’éxpîcàîô dé à dîffÈécé éé éŝ cûûéŝ, Èàî û àvàî dé Èéchàéé dé à ÈàîÈ. Eépîŝé é àvàî dô ’éhôôûé ’àvàî pàŝ â dîŝŝîûé éŝ àîIcéŝ. Jé pàŝéàî àîŝîLes Immortelsdé ôàîôŝ évôyà é écéû â ’évéŝ dû dÈcô – à échéché é àî dé ŝé fàîé é é éxé é àî dé ŝ’Ècîé – pôû ûî éfûŝé é côfô d’ûé ŝûcûé hôô-èé, ŝàŝ àŝpÈîÈ. Sôé ôûé, é pôèé qûî ’hàîàî Èàî àûŝŝî îé « qûé véûx-jé fàîé, é côé é fàîé ? », qûé « qûé ŝô-îŝ é côé péŝé-îŝ ? ». Tôû é épŝ qûé jé Èdîéàîŝ ’ôûvàé, j’éûŝ à àvéÈ dé é côîé pôÈ pà û îŝîc qûî ’Èàî pôpé. À à vÈîÈ,Les Immor telsŝ’àvèé é é îé àqûÈ dû ŝcéàû dé ŝô Èpôqûé. Mô àŝpîàîô â côcévôî ûé éhôôîé â à fôîŝ vîvàé é ŝîîIàé àppàéàî â ’àî dû épŝ. Dépûîŝ éŝ àÈéŝ 1970, ûé îéôàîô ŝû éŝ
10
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.