Nouveau Diatessaron

De
Publié par

Les quatre Evangiles en un seul : c'est ainsi que le premier historien de l'Eglise, Eusèbe de Césarée (IVe siècle), traduisait le mot Diatessaron, titre de l'oeuvre-pilote de Tatien au IIe siècle (Tatien lui-même traduisait plus prudemment : Harmonie des quatre Evangiles).

Le Nouveau Diatessaron a pour objet de rassembler toute l'information des quatre Evangiles. Il fait la preuve de leur cohérence historique, spirituelle et même stylistique, selon le style de la prédication. C'est un projet de synthèse plus que d'analyse, pour sonder l'inépuisable richesse de « l'Evangile », mot que les évangélistes eux-mêmes et l'Eglise emploient régulièrement au singulier.

Le « tétramorphe » de la couverture du présent livre est un hommage aux quatre évangélistes inspirés et à la personnalité de leurs auteurs symbolisés par quatre figures selon la tradition prophétique d'Ezéchiel (1, 5-14) et de l'Apocalypse (6, 6-8) qui décrivent quatre hypostases proches de Dieu et ayant respectivement le visage d'un homme, d'un lion, d'un taureau et d'un aigle. Cette quadruple figuration symbolise l'unité de l'Evangile par l'harmonie des quatre évangélistes, qui évoquent le même Christ dans la lumière du même Esprit.


Publié le : lundi 2 décembre 2002
Lecture(s) : 131
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782213658391
Nombre de pages : 418
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Les quatre Evangiles en un seul : c'est ainsi que le premier historien de l'Eglise, Eusèbe de Césarée (IVe siècle), traduisait le mot Diatessaron, titre de l'oeuvre-pilote de Tatien au IIe siècle (Tatien lui-même traduisait plus prudemment : Harmonie des quatre Evangiles).

Le Nouveau Diatessaron
a pour objet de rassembler toute l'information des quatre Evangiles. Il fait la preuve de leur cohérence historique, spirituelle et même stylistique, selon le style de la prédication. C'est un projet de synthèse plus que d'analyse, pour sonder l'inépuisable richesse de « l'Evangile », mot que les évangélistes eux-mêmes et l'Eglise emploient régulièrement au singulier.

Le « tétramorphe » de la couverture du présent livre est un hommage aux quatre évangélistes inspirés et à la personnalité de leurs auteurs symbolisés par quatre figures selon la tradition prophétique d'Ezéchiel (1, 5-14) et de l'Apocalypse (6, 6-8) qui décrivent quatre hypostases proches de Dieu et ayant respectivement le visage d'un homme, d'un lion, d'un taureau et d'un aigle. Cette quadruple figuration symbolise l'unité de l'Evangile par l'harmonie des quatre évangélistes, qui évoquent le même Christ dans la lumière du même Esprit.


Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi