Pacem in terris. Paix sur la terre

Publié par

Pacem in terris, la célèbre encyclique de Jean XXIII sur la justice et la paix, a donné à l’Église catholique une nouvelle compréhension de sa mission dans le monde. Elle a encouragé le dialogue et la coopération entre les catholiques et leurs concitoyens non croyants avec l’intention de réformer la société et de rendre la culture publique plus sensible à la présence des pauvres et des exclus.
L’équipe de Pax Christi Montréal a tenu à commémorer le 50e anniversaire de cette encyclique afin de mesurer les éléments pertinents dans le Québec d’aujourd’hui. Quels ont été les changements au cours de ces 50 dernières années ? Quels sont les avancées ou les reculs par rapport aux orientations et aux conditions énoncées par Jean XXIII ?
Les articles de ce recueil offrent des réponses éclairantes et nuancées d’une quinzaine d’auteurs sur les fondements de la société québécoise à l’aune du Pacem in terris. Certains se placent au coeur de l’engagement social en évoquant la détérioration de la situation des ouvriers ou encore la condition de la femme. Quand d’autres critiquent la politique du gouvernement Harper en matière d’immigration et la question des Premières Nations. Autant de textes pour promouvoir la justice et la paix que pour découvrir de nouveaux signes des temps.
Publié le : jeudi 25 avril 2013
Lecture(s) : 9
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782896466979
Nombre de pages : 140
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

0,2691”
Pacem in terris - Paix sur la terr e Sous la direction de
Relecture engagée dans le Québec d’aujourd’hui Gregory Baum
Pacem in terris, la célèbre encyclique de Jean XXIII sur la justice et la paix,
a donné à l’Église catholique une nouvelle compréhension de sa mission dans
le monde. Elle a encouragé le dialogue et la coopération entre les catholiques
et leurs concitoyens non croyants avec l’intention de réformer la société et de
rendre la culture publique plus sensible à la présence des pauvres et des exclus.
eL’équipe de Pax Christi Montréal a tenu à célébrer le 50 anniversaire de
cette encyclique afn de mesurer les éléments pertinents dans le Québec
d’aujourd’hui. Quels ont été les changements au cours de ces cinquante
dernières années? Quels sont les avancées ou les reculs par rapport aux
orientations et aux conditions énoncées par Jean XXIII?
Les articles de ce recueil offrent des réponses éclairantes et nuancées d’une
quinzaine d’auteurs sur les fondements de la société québécoise à l’aune de
Pacem in terris. Certains se placent au cœur de l’engagement social en
évoquant la détérioration de la situation des ouvriers ou encore la condition
de la femme. D’autres critiquent la politique du gouvernement Harper en
matière d’immigration et concernant la question des peuples autochtones.
Autant de textes pour promouvoir la justice et la paix que pour découvrir de
nouveaux signes des temps.
Avec la collaboration de :
Michèle ASSELIN, André BEAUCHAMP, Normand BEAUDET, Judith
BERLYN, Jacques L. BOUCHER, Janet DENCH, Mary-Ellen FRANCŒUR,
Jacques GRAND’MAISON, Claude LACAILLE, Gérard LAVERDURE, Pacem in terris - Paix sur la terr e
Andrée LÉVESQUE, Suzanne LOISELLE, Gerry PASCAL, Jean-Claude
RAVET et Jean-François ROUSSEL. Relecture engagée dans le Québec d'aujourd'hui
Sous la direction de Gregory BAUM.
michèle asselin
c laude la caille
a ndré Bea uc Ham P
Gérard la Ver Dure
n ormand Bea u Det
a ndrée l ÉVes Que
Judith Berl Yn
suzanne l Oiselle
Jacques l . BOuc Her
Gerry Pascal
Janet Denc H
Jean-c laude ra Vet
mary-e llen Franc Œur
Jean-François r Oussel
Jacques Gran D’mais On
Extrait de la publication
Pacem-C1C4.indd 1 13-04-03 15:07
19,95 $ / 16 €
Sous la direction de Gregory Baum
Pacem in terris - Paix sur la terrePacem terris-ep.8.indd 10 13-04-04 11:09PACEM IN TERRIS
PAIX SUR LA TERRE
Relecture engagée
dans le Québec d’aujourd’hui
Extrait de la publication
Pacem terris-ep.8.indd 1 13-04-04 11:09Dépôt légal – Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2013
Bibliothèque et Archives Canada, 2013
ISBN 978-2-89646-590-3
Direction de l’ouvrage : Gregory Baum
Coordination du projet : Gisèle Turcot
Révision des textes : Normand Breault et Gisèle Turcot
Mise en pages : André Vallée – Atelier typo Jane
Photo de la couverture : © Bettmann/CORBIS, Vatican City : Pope John XXIII in his
papal apartment looking at huge globe of the world.
Les textes bibliques sont tirés de la Traduction œcuménique de la Bible (TOB). © Société
biblique française et Éditions du Cerf, Paris, 1988. Avec l'autorisation de la Société
biblique canadienne.
© Les Éditions Novalis inc. 2013
Nous reconnaissons l’aide fnancière du gouvernement du Canada par l’entremise du
Fonds du livre du Canada (FLC) pour des activités de développement de notre entreprise.
Cet ouvrage a été publié avec le soutien de la SODEC. Gouvernement du Québec –
Programme de crédit d’impôt pour l’édition de livres – Gestion SODEC.
4475, rue Frontenac, Montréal (Québec) H2H 2S2
C.P. 990, succursale Delorimier, Montréal (Québec) H2H 2T1
Téléphone : 514 278-3025 ou 1 800 668-2547
sac@novalis.ca • novalis.ca
Imprimé au Canada
Diffusion pour la France et l’Europe francophone :
Les Éditions du Cerf
24, rue des Tanneries
75013 Paris
editionsducerf.fr
978-2-89646-697-9
Extrait de la publication
Pacem terris-ep.9.indd 2 13-04-10 10:01Sous la direction de Gregory BAUM
PACEM IN TERRIS
PAIX SUR LA TERRE
Relecture engagée
dans le Québec d’aujourd’hui
Michèle ASSELIN
André BEAUCHAMP
Normand BEAUDET
Judith BERLYN
Jacques L. BOUCHER
Janet DENCH
Mary-Ellen FRANCŒUR
Jacques GRAND’MAISON
Claude LACAILLE
Gérard LAVERDURE
Andrée LÉVESQUE
Suzanne LOISELLE
Gerry PASCAL
Jean-Claude RAVET
Jean-François ROUSSEL

Extrait de la publication
Pacem terris-ep.8.indd 3 13-04-04 11:09Fondé en 2007, Pax Christi Montréal est un groupe local de Pax Christi International.
Notre mission : promouvoir une culture de la paix et de la réconciliation, soutenue par
une spiritualité de la non-violence. Nous partageons la vision d’un monde libéré de
la violence, spécialement celle des armes. Solidaires des mouvements qui luttent contre
l’injustice, nous favorisons la résolution des confits dans le respect des droits et de la dignité
des personnes et des peuples. Nous encourageons la diffusion d’initiatives concrètes
propices à la construction de la paix.
Pax Christi Montréal est un organisme sans but lucratif enregistré au Québec depuis 2008
sous le nom d’Antennes de paix à Montréal.
Nous joindre : antennesdepaix@gmail.com
antennesdepaixmontreal.blogspot.com
Extrait de la publication
Pacem terris-ep.8.indd 4 13-04-04 11:09Michèle Asselin
Michèle Asselin est coordonnatrice du Centre international de soli­
darité ouvrière (CISO) depuis 2010. Elle possède plus de 25 années
d’expérience dans le mouvement des femmes, dont neuf ans à la coor
dination de L’R des Centres de femmes du Québec, avant d’assumer
la présidence de la Fédération des feu Québec de 2003 à 2009.
Gregory Baum
Professeur émérite du département de sciences religieuses de l’Uni­
versité McGill, Gregory Baum a d’abord collaboré au Secrétariat pour
l’unité des chrétiens pendant le concile Vatican II. Spécialiste reconnu
de l’enseignement social de l’Église, fondateur de la revue The Ecumenist
à laquelle il collabore toujours, il est l’auteur d’une trentaine d’ouvrages
en sciences sociales et religieuses ainsi que de nombreux articles, publiés
entre autres dans la revue Relations. Il fut membre du comité de rédac­
tion (1986 2011) de cette revue d’analyse sociale, politique et religieuse
publiée par le Centre justice et foi, à Montréal. Il y est toujours associé.
5
Pacem terris-ep.8.indd 5 13-04-04 11:09
­­
AuteursPacem in terris – Paix sur la terre
André Beauchamp
Avant d’être un théologien de l’environnement, André Beauchamp est
d’abord un professionnel de l’environnement spécialisé dans la consul­
tation publique, la gestion du risque et l’intégration des différentes
rationalités pour la prise de décision. Il a été président du Bureau
d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) et a présidé la
consul tation sur la gestion de l’eau au Québec. Il a publié une trentaine
de livres dont une bonne moitié porte sur l’environnement.
Normand Beaudet
Normand Beaudet, membre fondateur du Centre de ressources sur
la non violence (CRNV), œuvre présentement à titre de directeur
des activités pour l’organisme. Engagé (militant et travaillant) depuis
plus de 25 ans dans les dossiers de la paix et d’initiatives citoyennes
de prévention de la violence, il a travaillé à la publication de nombreux
textes sur ces questions. Il coordonne actuellement le développ ement
d’une concertation d’organismes nommée « Outils de paix » et par­
ticipe au développement d’une structure philanthropiq ue associée à
la cause de la non violence, le « Réseau québécois des dona teurs pour
la paix ».
Judith Berlyn
Judith Berlyn a mis sa formation en philosophie et son expérience de
libraire au service des mouvements de paix. En plus d’agir comme
coordonnatrice de l’Alliance canadienne pour la paix au Québec, elle
représente le Conseil de Montréal de l’Église presbytérienne au Canada
au Réseau œcuménique justice et paix (ROJeP) et au collectif Échec
à la guerre. Sa détermination et ses compétences l’ont conduite à
contribuer activement aux travaux des ONG lors de conférences inter
nationales sur l’environnement, le développement et le désarmement.
6
Extrait de la publication
Pacem terris-ep.8.indd 6 13-04-04 11:09
­­­Auteurs
Jacques L. Boucher
Jacques L. Boucher est professeur titulaire à l’Université du Québec
en Outaouais où il est rattaché au Département de travail social.
Ses enseignements portent sur les mouvements sociaux, le dévelop­
pement local, la pauvreté, l’organisation communautaire ainsi que sur
l’économie sociale. Ses intérêts de recherche concernent les mêmes
objets en plus des questions entourant l’habitat et l’utilisation de la forêt
et sa gouvernance.
Janet Dench
Après avoir acquis une formation en langues classiques et modernes,
ainsi qu’en sciences religieuses, Janet Dench s’est particulièrement
intéressée aux politiques d’immigration canadiennes et internatio­
nales. Elle travaille depuis plus de 20 ans au Conseil canadien pour les
réfugiés, à Montréal [ccrweb.ca], regroupement d’organismes dédiés
à la protection des réfugiés et à l’établissement des personnes réfugiées
et immigrantes. L’auteure tient à remercier Rivka Augenfeld, militante
réputée au service des réfugiés, qui a enrichi cet article en partageant
son expérience et ses souvenirs.
Mary-Ellen Francœur
Membre des Sisters of Service du Canada, Mary Ellen Francœur a
acquis une formation en psychologie clinique et en accompagnement
spirituel. Engagée dans le domaine de la paix et de la justice depuis
des années, elle fut présidente de Religions pour la Paix Canada avant
d’être élue présidente de Pax Christi Montréal. Sa vision de la paix,
enracinée dans un grand respect pour la création, se traduit dans des
pratiques qui intègrent harmonieusement croissance humaine, éco­
logie et spiritualité.
7
Pacem terris-ep.8.indd 7 13-04-04 11:09
­Pacem in terris – Paix sur la terre
Jacques Grand’Maison
Jacques Grand’Maison est prêtre, théologien, sociologue et profes­
seur émérite de la Faculté de théologie de l’Université de Montréal.
Il a publié une cinquantaine d’ouvrages qui révèlent son lien profond
et critique à la société québécoise et son enracinement dans la tradition
chrétienne d’ouverture au pluralisme.
Claude Lacaille
Claude Lacaille, prêtre missionnaire et bibliste, a passé vingt ans dans
les Caraïbes et en Amérique latine, exposé à des situations de dictatures
aussi extrêmes que violentes : celles de Duvalier et de Pinochet. Il milite
au Comité de solidarité de Trois Rivières qui, depuis sa fondation
en 1973, a mené plus d’une lutte contre la militarisation du Canada.
[stopponslesdepensesmilitaires.com]
Gérard Laverdure
Animateur de pastorale sociale et scolaire (cégeps), retraité actif.
Militant chrétien formé à la JEC à St Jérôme, toujours solidaire des
actions de justice sociale. Indigné et carré rouge. Impliqué à la paroisse
Saint Pierre Apôtre de Montréal. Rédacteur en chef du journal web
sentiersdefoi.info. Père de cinq enfants et grand père de cinq petits
enfants.
Andrée Lévesque
Andrée Lévesque est professeure émérite du département d’histoire
de l’Univ ersité McGill. Observatrice engagée de la société québécoise,
elle a publié surtout en histoire de la classe ouvrière et en histoire des
femmes. Son dernier ouvrage, Éva Circé-Côté libre penseuse (Édi­
tions du Remue Ménage, 2010), est la biographie d’une journaliste
montréalaise indép endante et courageuse, active dans la première
emoitié du XX siècle.
8
Extrait de la publication
Pacem terris-ep.8.indd 8 13-04-04 11:09
­­­­­­­Auteurs
Suzanne Loiselle
Membre de l’Institut international des Sœurs Auxiliatrices, elle a une
formation en pédagogie et en théologie. Depuis août 1986, elle est
directrice de L’Entraide missionnaire. Préoccupée par l’évolution des
relations Nord Sud, elle porte une attention particulière aux popu­
lations vivant dans les pays en situation de conflits. Son travail l’a
amenée à faire des séjours en Haïti, au Rwanda, au Brésil, au Japon et
à participer à des missions d’observation, entre autres au Nicaragua
et en Irak. Elle représente actuellement L’Entraide missionnaire au
Collectif Échec à la guerre et à la Concertation pour Haïti.
Gerry Pascal
Gerry Pascal, autochtone, militant de la non­violence spécialisé dans
les causes qui touchent ses congénères, travaille, lui aussi, au Centre
de ressources sur la non­violence (CRNV).
Jean-Claude Ravet
L’auteur est rédacteur en chef de la revue Relations. Il est marié et père
de quatre enfants. Franciscain entre 1978 et 1990, il a vécu au Chili,
dans un bidonville de Santiago, où il a travaillé à la défense des droits
humains et à la pastorale de solidarité (1985 1989). Après des études
de maîtrise et de doctorat en sociologie à l’UQAM, il entre au Centre
justice et foi où il travaille à la revue Relations depuis 2000.
Jean-François Roussel
Jean François Roussel est professeur à la Faculté de théologie et de
sciences des religions de l’Université de Montréal depuis 1997, où il
enseigne la théologie contextuelle et la théologie du dialogue inter­
religieux. Il est membre du Centre de théologie et d’éthique contex­
tuelles québécoises (CETECQ). Depuis 2005, il fréquente des milieux
autochtones, dans une perspective de partage et de solidarité.
Pacem terris-ep.8.indd 9 13-04-04 11:09
­­­Extrait de la publication
Pacem terris-ep.8.indd 10 13-04-04 11:09Raviver nos espoirs
de justice et de paix
Nous vivons un moment particulièrement complexe de l’histoire
mondiale. Une grande incertitude dans le domaine de l’économie
accompagne un écart croissant entre riches et pauvres. Dans le but
d’accroitre richesse et pouvoir, une minorité possédante exploite à
fond les ressources naturelles au détriment des personnes et des popu­
lations locales, attisant ainsi les confits à l’intérieur des pays et entre
nations. De grandes puissances se fient à la possession d’armes et
d’équipements de destruction massive pour maintenir l’illusion de
la sécurité. Les Églises et les religions se replient sur elles mêmes pour
garder leur statut en s’éloignant trop souvent de l’esprit qui leur a donné
naissance. Les confits et les changements climatiques entraînent une
augmentation du fot des personnes réfugiées et déplacées. Partout
à travers le monde, des gens se lèvent pour protester contre les abus
des systèmes et de leurs dirigeants. Et, nouveau signe des temps,
11
Extrait de la publication
Pacem terris-ep.8.indd 11 13-04-04 11:09
­
PrésentationPacem in terris – Paix sur la terre
nous sommes de plus en plus nombreux à prendre conscience que
les souffrances de notre Mère Terre auront un grand effet sur toutes
les formes de vie et sur la paix.
Dans ce contexte, Pax Christi Montréal trouve opportun de réféchir
sur la sagesse exprimée dans l’encyclique du pape Jean XXIII Pacem in
1terris , cinquante ans après sa publication. Comme organisation qué­
bécoise, nous examinons particulière ment la pertinence de l’encyclique
en ce qu’elle peut avoir de signifant pour notre société aujourd’hui.
Nous nous sommes donc posé les questions suivantes : quels sont les
changements survenus chez nous au cours de ces 50 dernières années ?
Pouvons nous identifer des avancées ou des reculs par rapport aux
orientations et aux conditions énoncées par Jean XXIII ? Autrement
dit, est ce que les points critiques identifés dans l’encyclique sont encore
actuels et pertinents pour notre réfexion et notre action aujourd’hui ?
Afn de proposer des réponses éclairantes et nuancées, nous avons choisi
des thèmes de l’encyclique et demandé à une quinzaine d’auteurs de
les commenter.
Les années de la papauté de Jean XXIII étaient pleines d’espoir, d’ou­
verture et de renouveau en plusieurs domaines. Ces années invitaient
les fdèles de foi catholique à se réapproprier les Écritures et à vivre
l’Évangile de façon renouvelée. L’esprit de ces années suscita chez
quelques uns gratitude et enthousiasme, chez d’autres, crainte et insé­
curité. En général, on sentait que l’Esprit du Seigneur était à l’œuvre
et que des changements irréversibles s’opéraient.
Les thèmes de l’encyclique
L’encyclique Pacem in terris est adressée à la hiérarchie de l’Église catho­
liq ue, « au clergé et aux fdèles du monde entier », et – une première –
« à tous les hommes de bonne volonté ». Cela illustre bien l’esprit de
Jean XXIII : ouvrir le dialogue et établir des relations avec tous ceux
1. Pacem in terris, Lettre encyclique du Souverain pontife JEAN XXIII sur la paix entre toutes les nations,
fondée sur la vérité, la justice, la charité, la liberté, 11 avril 1963. Ce document est la référence à consulter
pour tous les articles de cet ouvrage : [vatican.va/holy_father/john_xxiii/encyclicals/index_fr.htm]
12
Pacem terris-ep.8.indd 12 13-04-04 11:09
­­­Présentation
et celles qui désirent le bien commun et la paix universelle. Une telle
paix ne peut être atteinte qu’avec la collaboration de tous, fondée sur
des valeurs communément partagées.
Les valeurs essentielles identifées ici dans le titre même du document
sont : vérité, justice, charité et liberté, valeurs partagées par différentes
spiritualités. Il est dit que ces valeurs tirent toutes leur origine de la
sagesse et de la bonté de Dieu, dont elles découlent. Elles sont imprimées
dans le cœur de chaque être humain, révélées à chacun à travers sa
conscience. Elles sont « universelles et inviolables ».
La science a déjà reconnu que l’univers dispose d’un ordre qui lui
permet de se développer et de croître depuis des milliards d’années.
Les croyants admettent que cet « ordre » vient de Dieu. Cet ordre moral
infuence et modèle toutes les prises de décision, toutes les interactions
et toutes les institutions aux niveaux individuel, national et mondial.
Le développement de la société humaine et le désir de travailler pour
la paix universelle sont, en effet, des entreprises spirituelles.
L’encyclique affrme que la « dignité » de la personne humaine est celle
d’une amie intime de Dieu, douée d’un intellect et d’un potentiel de
création dépassant toute autre créature. L’ordre moral, niché dans
le cœur humain, dans la nature même de la personne, reconnaît à
cette dernière et droits et responsabilités.
Comme le Deuxième Concile du Vatican le fera quelques années plus
tard, Pacem in terris réfère à l’Écriture Sainte pour insister sur la nature
spirituelle de la vie humaine et de la société. D’où sa force de persua­
sion fondée non seulement sur les déclarations des papes précédents,
non seulement sur la loi naturelle, mais sur la Parole de Dieu elle même,
spécialement sur l’Évangile de Jésus Christ. La dignité de la personne
humaine doit être maintenant encore plus appréciée. « Les hommes
ont été rachetés par le sang du Christ Jésus, faits par la grâce enfants
oet amis de Dieu et institués héritiers de la gloire éternelle » (n 10).
L’encyclique Pacem in terris anticipe aussi la vision de Vatican II quand
elle regarde les points chauds de la société, ces « signes des temps » qui
méritent notre attention et notre respect. L’encyclique est bien ancrée
dans l’expérience concrète du monde et des gens, y puisant une inspi­
ration à partir des mouvements sociaux. Elle illustre à quel point l’ordre
13
Extrait de la publication
Pacem terris-ep.8.indd 13 13-04-04 11:09
­Pacem in terris – Paix sur la terre
moral les concerne et comment il est à l’œuvre au milieu d’eux. Trois
traits caractérisent cette époque, celle des trente glorieuses débutantes :
1) la promotion économique et sociale des classes laborieuses qui
réclament justice, respect, le droit de parole et une place dans chaque
secteur de la société humaine ; 2) la grandissante présence des femmes
dans la sphère publique, elles qui demandent aussi la parole, le respect
et la dignité en tant que personnes et réclament leurs droits dans la vie
domestique et publique ; 3) le rejet du colonialisme alors que les nations
proclament leur indépendance de la domination et des lois des autres
onations (n 39 43). Comme chacun de ces mouvements sociaux fait
appel aux « droits », par souci d’équilibre l’encyclique invite aussi à
reconnaître les « devoirs » correspondants à ces droits. Ceux qui ont
des droits doivent réclamer qu’ils soient respectés comme des « signes
ode leur dignité » (n 44), tandis que les autres « ont l’obligation de
oreconnaitre ces droits et de les respecter » (n 44).
Finalement, toutes les relations sont fondées en Dieu, elles disent que
otous sont un (n 45) :
Et une fois que les normes de la vie collective se formulent en
termes de droits et de devoirs, les hommes s’ouvrent aux valeurs
spirituelles et comprennent ce qu’est la vérité, la justice, l’amour,
la liberté ; ils se rendent compte qu’ils appartiennent à une société
de cet ordre. Davantage : ils sont portés à mieux connaître le Dieu
véritable, transcendant et personnel. Alors leurs rapports avec
Dieu leur apparaissent comme le fond même de la vie, de la vie
intime vécue au secret de l’âme et de celle qu’ils mènent en com­
munauté avec les autres.
La présence de l’autorité dans la société, selon Pacem in terris, est du
ressort de la loi naturelle, qui vient de la sagesse divine, et l’autorité tire
sa force de l’ordre moral qui reconnaît en Dieu « son principe et sa fn »
o(n 47). Une bonne autorité appelle tous les citoyens à respecter leur
conscience, qui les amènera à collaborer au bien commun et à la dignité
de tous. Dans les états démocratiques, les citoyens peuvent discerner
et choisir les dirigeants qui s’appuieront sur un tel pouvoir moral et tra­
vailleront pour le bien commun de tous, promouvant le respect mutuel
et la dignité, permettant la croissance et le développement de tous, tout
en facilitant le sens de l’unité. Les citoyens doivent faire l’expérience
du vivre ensemble dans le respect mutuel de leurs droits et devoirs.
14
Pacem terris-ep.8.indd 14 13-04-04 11:09
­Présentation
Défis de l’encyclique pour aujourd’hui
Cette encyclique, c’est sûr, a provoqué et provoque encore une réfexion
profonde sur nos valeurs, nos motivations, notre vision, nos actions,
tout comme sur notre engagement effectif en faveur de la paix et du bien
commun. Chaque être humain est ici interpellé. La réalité de notre
monde et le niveau actuel de développement requièrent l’acquisition
de connaissances et d’habiletés scientifques, techniques et profession­
nelles. Cependant tout cela doit s’accorder aux valeurs spirituelles.
L’encyclique insiste pour que cette synthèse soit nourrie chez les jeunes
opar « une éducation complète et continue » (n 153) grâce à laquelle
la culture religieuse et l’affnement de la conscience progressent au
même rythme que les connaissances scientifques et le savoir faire
technique, sans cesse en développement. Une telle réfexion et ce type
d’éducation sont requis au Québec qui, aujourd’hui, privilégie la pro­
motion économique et les valeurs séculières.
Notre marche sacrée vers la paix doit continuer dans l’espérance, pour
imprimer aux rapports de la vie quotidienne un « caractère pleinement
humain. Celui ci réclame la vérité comme fondement des relations,
la justice comme règle, l’amour mutuel comme moteur et la liberté
o comme climat » (n 149).
•••
eEn soulignant le 50 anniversaire de Pacem in terris, le présent Cahier
de Pax Christi fournit l’occasion à plusieurs experts québécois bien
connus de jeter un regard sur les caractéristiques et les principes sociaux
essentiels qui y sont contenus :
• la j ust ic e c o mmesour c e d’e ng ag e me nt;
• une so ciétéd e « dr o its »;
• les dr o its so cio-éc o no miq ues ;
• les dr o its d es t r a v ail le ur s;
• les dr o its d es immig r ants e td esréfug iés;
• la pla c e d es f e mmes danslasp hèr epub liq ue ;
• le dr o it à l’au t o dét e r minat io nd es p e uples;
15
Pacem terris-ep.8.indd 15 13-04-04 11:09
­­Pacem in terris – Paix sur la terre
• la réalité d es p e uples au t o c ht o nes à la l umièr e d u mou v e­
ment du refus de la colonisation ;
• les f o ndat io ns d up ou v o ir ;
• la vér ité c o mme pilie r;
• la j ust ic e c o mmec o ndit io np ourla paixso ciale;
• la solidar ité int e r nat io nale ;
• le désar me me nt;
• la v ale ur d es mou v e me nts so ciauxau se r v ic ed e la paix;
• la no n-v iole nc e e tla paix.
Nous avons invité un autre expert à prêter attention à un « signe des
temps » qui s’est manifesté depuis Pacem in terris et qui est puissam­
ment lié à la poursuite de la paix : la relation entre le développement
et l’intégrité écologique. Cette préoccupation est particulièrement
répandue dans le Québec d’aujourd’hui.
Nous, à Pax Christi Montréal, sommes très reconnaissants à ces experts
qui ont si généreusement accepté de partager leur temps, leurs connais­
sances et leur expertise pour que ce projet devienne réalité. Un merci
spécial est adressé à Gregory Baum ; depuis le début, il a été un guide
avisé, un leader indispensable et il a accepté de diriger le projet. À vous
maintenant, lecteurs et lectrices, de puiser dans les contributions des
collaboratrices et collaborateurs les éléments d’une profonde réfexion
qui enrichira le dialogue et conduira à un engagement toujours
renou velé. À partir de cette réfexion et de ce dialogue, nous pouvons
façonner la société québécoise, ses relations avec le Canada, avec le
monde et toute la création pour le bien de tous. Sans aucun doute,
nous pouvons compter sur l’Esprit de Jésus Christ et celui de Jean XXIII
qui nous accompagne.
par Mary-Ellen Francœur,
présidente de Pax Christi Montréal
Pacem terris-ep.8.indd 16 13-04-04 11:09Lire et relire
les signes des temps
Au cœur de l’engagement social
Extrait de la publication
Pacem terris-ep.8.indd 17 13-04-04 11:09Pacem terris-ep.8.indd 18 13-04-04 11:09Présentation
Raviver nos espoirs de justice et de paix .....................................11
Mary-Ellen Francœur, présidente de Pax Christi Montréal
Lire et relire les signes des temps
Au cœur de l’engagement social ........................................17
L’Évangile, source de l’engagement social .................................. 19
Gregory Baum, théologien et sociologue
Une parole prophétique et séculière ........................................... 25
Jacques Grand’Maison, théologien et sociologue
Place aux femmes ! .......................................................................31
Michèle Asselin, coordonnatrice du Centre international de solidarité ouvrière (CISO)
131
Pacem terris-ep.8.indd 131 13-04-04 11:09
Table des matièresPacem in terris – Paix sur la terre
Travailler dans la dignité ............................................................. 37
Andrée Lévesque, historienne
Pacem in terris et le travail au Québec ........................................ 45
Jacques L. Boucher, sociologue
La justice, condition de la paix .................................................... 51
Gérard Laverdure, militant chrétien
L’ouverture aux autres : avancées et reculs ................................. 57
Janet Dench, directrice du Conseil canadien pour les réfugiés
La désobéissance civile au Québec .............................................. 63
Normand Beaudet, militant de la non-violence / Collaboration de Gerry Pascal
Rechercher la paix mondiale ....................................................... 71
Judith Berlyn, de l’Alliance canadienne pour la paix Québec
Découvrir de nouveaux signes des temps .................79
La paix avec la terre ? ....................................................................81
André Beauchamp, théologien environnementaliste
Pacem in terris et les Premières Nations du Canada ................... 87
Jean-François Roussel, théologien
Promouvoir la justice et la paix
Responsabilité politique ..................................................95
Le pouvoir moral ......................................................................... 97
Gregory Baum, théologien et sociologue
132
Pacem terris-ep.8.indd 132 13-04-04 11:09Table des matières
De nouvelles solidarités à inventer ........................................... 103
Suzanne Loiselle, directrice de L’Entraide missionnaire
Un appel à la sagesse : non à la militarisation .......................... 109
Claude Lacaille, bibliste
Vérité et dignité humaine ......................................................... 115
Jean-Claude Ravet, rédacteur en chef, Relations
Conclusion ...............................................................121
Gregory Baum, théologien et sociologue
Lectures suggérées .................................................127
Pacem terris-ep.8.indd 133 13-04-04 11:09Extrait de la publication
Pacem terris-ep.8.indd 134 13-04-04 11:09Extrait de la publication
Pacem terris-ep.8.indd 135 13-04-04 11:09Extrait de la publication
Pacem terris-ep.8.indd 136 13-04-04 11:09Extrait de la publication
Pacem terris-ep.8.indd 10 13-04-04 11:090,2691”
Pacem in terris - Paix sur la terr e Sous la direction de
Relecture engagée dans le Québec d’aujourd’hui Gregory Baum
Pacem in terris, la célèbre encyclique de Jean XXIII sur la justice et la paix,
a donné à l’Église catholique une nouvelle compréhension de sa mission dans
le monde. Elle a encouragé le dialogue et la coopération entre les catholiques
et leurs concitoyens non croyants avec l’intention de réformer la société et de
rendre la culture publique plus sensible à la présence des pauvres et des exclus.
eL’équipe de Pax Christi Montréal a tenu à célébrer le 50 anniversaire de
cette encyclique afn de mesurer les éléments pertinents dans le Québec
d’aujourd’hui. Quels ont été les changements au cours de ces cinquante
dernières années? Quels sont les avancées ou les reculs par rapport aux
orientations et aux conditions énoncées par Jean XXIII?
Les articles de ce recueil offrent des réponses éclairantes et nuancées d’une
quinzaine d’auteurs sur les fondements de la société québécoise à l’aune de
Pacem in terris. Certains se placent au cœur de l’engagement social en
évoquant la détérioration de la situation des ouvriers ou encore la condition
de la femme. D’autres critiquent la politique du gouvernement Harper en
matière d’immigration et concernant la question des peuples autochtones.
Autant de textes pour promouvoir la justice et la paix que pour découvrir de
nouveaux signes des temps.
Avec la collaboration de :
Michèle ASSELIN, André BEAUCHAMP, Normand BEAUDET, Judith
BERLYN, Jacques L. BOUCHER, Janet DENCH, Mary-Ellen FRANCŒUR,
Jacques GRAND’MAISON, Claude LACAILLE, Gérard LAVERDURE, Pacem in terris - Paix sur la terr e
Andrée LÉVESQUE, Suzanne LOISELLE, Gerry PASCAL, Jean-Claude
RAVET et Jean-François ROUSSEL. Relecture engagée dans le Québec d'aujourd'hui
Sous la direction de Gregory BAUM.
michèle asselin
c laude la caille
a ndré Bea uc Ham P
Gérard la Ver Dure
n ormand Bea u Det
a ndrée l ÉVes Que
Judith Berl Yn
suzanne l Oiselle
Jacques l . BOuc Her
Gerry Pascal
Janet Denc H
Jean-c laude ra Vet
mary-e llen Franc Œur
Jean-François r Oussel
Jacques Gran D’mais On
Extrait de la publication
Pacem-C1C4.indd 1 13-04-03 15:07
19,95 $ / 16 €
Sous la direction de Gregory Baum
Pacem in terris - Paix sur la terre

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.